Opérations de vol - Cartes de vol et publications électroniques

Icon - Opérations de vol

Les pilotes qui font de l'alinéa 602.60(1)b) du Règlement de l'aviation canadien (RAC) leur lecture de chevet savent que dans certaines conditions cette disposition exige que les pilotes d'aéronefs entraînés par moteur emportent cartes et publications aéronautiques. C'est assez logique et assez facile. Jadis, les pilotes comprenaient la nécessité des cartes et autres documents comme le Supplément de vol - Canada (CFS) et le Canada Air Pilot (CAP), et de tout ce qu'il fallait pour voler. Les questions les plus importantes étaient « Ai-je tout ce qu'il faut? », « Mes publications et mes cartes sont-elles à jour? » et « N'est-ce pas trop lourd pour emporter tout ça à bord? ».

Aujourd'hui, c'est une autre question qu'on pose : « Est-ce que je peux utiliser des publications et des cartes aéronautiques électroniques? » La réponse est « bien sûr ». Pour leurs vols, les pilotes ont besoin d'information sur la sécurité. Si un appareil électronique contient toute l'information nécessaire et que le pilote puisse la consulter, l'exigence est satisfaite. Après tout, la racine du mot publication est public et non imprimé.

Cependant, il y a quelques points auxquels vous devriez penser avant de vous débarrasser de ces publications papier au profit des publications électroniques :

  • Le règlement (et le bon sens) exige que les cartes et publications soient à jour. L'unité GPS, avec sa base de données sur les aérodromes, était probablement à jour lorsqu'elle était neuve, mais il se pourrait qu'elle soit dépassée maintenant. Même les données électroniques doivent être tenues à jour.
     
  • Si l'unité fonctionne à piles, pensez à emporter des piles de rechange. Selon leur type, il pourrait y avoir un nombre limite avant qu'elles n'entrent dans la catégorie des marchandises dangereuses.
     
  • Si l'appareil est portatif, les choses sont assez simples. Si vous le montez sur l'aéronef, ça s'appelle une « modification », et il vous faut une approbation; si vous le branchez à l'un des systèmes de l'aéronef, selon la nature du branchement, vous aurez peut-être aussi besoin d'une approbation. Dans les deux cas, il serait bon de vérifier auprès de quelqu'un qui connaît bien les questions de navigabilité aérienne.
     
  • Lorsque nous pensons appareils électroniques portatifs, nous voyons, pour la plupart d'entre nous, les lecteurs laser, les ordinateurs et les imprimantes que les passagers emportent à bord. L'article 602.08 du RAC traite des appareils électroniques portatifs - même de ceux que les pilotes prennent pour les utiliser pendant le vol. La réglementation rend les utilisateurs d'aéronefs responsables de s'assurer que ces appareils ne nuisent pas au fonctionnement des autres systèmes ou de l'équipement de l'aéronef.

« Puis-je utiliser des cartes et des publications aéronautiques électroniques? » Absolument! Vérifiez que l'information électronique est à jour. Assurez-vous que l'appareil ne tombe pas en panne d'alimentation. Confirmez qu'il ne perturbe pas le bon fonctionnement des autres systèmes de l'aéronef. Si vous prévoyez brancher l'appareil sur l'aéronef d'une façon quelconque, veillez à ce que le travail soit fait correctement.

Date de modification :