Maintenance et certification - Besoin urgent d'un changement culturel au sein du milieu aéronautique concernant le câblage des aéronefs

Icon - Maintenance  et certification

par Wilfrid Côté, inspecteur de sécurité de l'aviation civile, évaluation des aéronefs, Opérations, Maintenance et construction des aéronefs, Aviation civile, Transports Canada

En se fondant sur les incidents (fumée et incendies à bord d'aéronefs) qui ont eu lieu ces quelques dernières années, il serait légitime de dire que le câblage installé sur les aéronefs, petits et gros, n'a pas fait l'objet de l'attention qu'il mérite. Il faut qu'un changement culturel soutenu au sein du personnel de l'aviation concernant le câblage ait lieu pour réduire les incidents et accidents dus à un câblage défectueux.

Pendant le chargement du fret et des bagages, l'entretien courant et la maintenance, le câblage subit de nombreux mauvais traitements. On marche dessus, on tire dessus, on l'allonge, il est contaminé par des rognures de métal, on renverse des liquides dessus, et parfois on s'en sert comme poignée. Il se peut qu'on ne s'aperçoive pas à ce moment-là du degré de dommage qu'il a subi. Ces dommages peuvent se manifester sous la forme de défauts intermittents ou de rendement mystérieux de certains systèmes. Il faut aussi, pendant la durée de vie d'un aéronef, s'occuper de la propreté du câblage.

Des campagnes de sensibilisation et une formation permanente à l'intention de tout le personnel participant à la construction et à la maintenance amélioreraient grandement l'état du câblage des aéronefs. Ces campagnes et cette formation devraient mettre l'accent sur la propreté autour des fils électriques, l'importance de suivre les normes relatives aux procédés d'installation, la taille appropriée des fils électriques pour une application particulière, la séparation correcte des fils, le jeu entre le câblage et la structure ainsi que le cheminement. Les fils électriques de remplacement et ceux utilisés pour une installation en vertu d'un certificat de type supplémentaire (CTS) doivent être compatibles avec les normes du constructeur de l'aéronef, et en conformité avec les normes d'installation connexes.

L'inspection du câblage des aéronefs vieillissants imposée par le Comité consultatif sur l'élaboration de règles pour les systèmes de transport vieillissants (ATSRAC) a permis de déceler de nombreuses défaillances telles que des fils électriques douteux (non qualifiés pour usage aéroporté) souvent utilisés pour effectuer une réparation ou une modification (installations en vertu d'un CTS), des dommages aux fils électriques, une séparation incorrecte, des dispositifs de serrage inappropriés, des colliers de serrage endommagés, des fils électriques usés par frottement et un support inapproprié. Le site Web de l'ATSRAC, dont l'adresse Internet est www.mitrecaasd.org/atsrac/, constitue une excellente source d'information sur les problèmes de câblage.

La plupart de ces défaillances auraient été décelées et corrigées par le personnel de la maintenance si les directives détaillées dans les manuels sur les normes relatives au câblage des constructeurs d'aéronefs avaient été suivies.

Il incombe à l'équipementier (OEM) de fournir des instructions complètes pour le maintien de la navigabilité aérienne (ICA) comprenant des instructions sur la maintenance et les inspections du câblage. Les Advisory Circular (AC) 43-13-1B et -2A de la Federal Aviation Administration (FAA) constituent des normes appropriées dont les OEM peuvent s'aider pour créer leurs ICA. Le personnel de la maintenance devrait aussi se servir des AC de la FAA comme directives appropriées lorsque les manuels sur les normes relatives au câblage des constructeurs présentent des lacunes. Même si l'AC portant sur ce sujet traite essentiellement des aéronefs non pressurisés, il est tout à fait judicieux d'en suivre les directives pour combler lesdites lacunes.

On a aussi découvert des fils électriques qui n'étaient pas marqués conformément aux exigences réglementaires. Cette situation rend difficile la maintenance obligatoire des systèmes et la détection des défauts, et elle peut mener à des erreurs dans la maintenance.

Pour arriver à un réel changement culturel concernant les procédés de câblage sécuritaires, les cadres supérieurs du milieu aéronautique ainsi que tous ceux qui participent à la construction des aéronefs, les exploitants aériens et les organismes de maintenance, doivent adopter une attitude nouvelle relativement aux travaux sur le câblage à bord des aéronefs afin de s'assurer que celui­ci reçoit l'attention et les soins qu'il mérite. Ce changement culturel garantira une meilleure sécurité pour le public voyageur.

Date de modification :