Opérations de vol - Cours intégrés de formation au pilotage

Icon - Opérations de vol

Le Règlement de l'aviation canadien (RAC) sera modifié au cours des prochains mois et introduira une nouvelle approche de formation au pilotage au Canada. Cette nouvelle approche consiste en des cours intégrés.

Un cours intégré est un cours permanent fondé sur les principes de l'approche systémique à la formation. Le Conseil consultatif sur la réglementation aérienne canadienne (CCRAC) a initialement adopté ce concept en octobre 1997, suivant le modèle de réglementation pour les cours intégrés déjà établi dans les Joint Aviation Requirements (JAR) en Europe.

La formation au pilotage militaire au Canada est basée sur une approche systémique depuis des décennies. Au sein de l'aviation civile, certaines entreprises de transport aérien utilisent une approche systémique pour la formation périodique des pilotes de ligne dans le cadre du Programme avancé de qualification (AQP), mais il ne s'agit pas d'une pratique courante. Toutefois, pour la formation au pilotage traditionnelle, nous utilisons les moyens habituels; plus précisément, nous prescrivons les exigences de formation et dépendons énormément des examens écrits et des tests en vol pour contrôler la qualité plutôt que d'établir des exigences fondées sur le rendement et d'intégrer des principes de qualité dans le processus global de formation.

L'approche traditionnelle nous a été très utile. Comparativement à une approche systémique, elle est beaucoup plus simple. Bon nombre d'écoles de pilotage obtiennent de bons résultats avec l'approche traditionnelle, surtout celles qui ne se contentent pas de respecter les exigences minimales et qui élaborent leurs cours, fournissent une bonne documentation et assurent une supervision étroite. Nous ne voulons pas perdre de vue le succès que nous avons connu avec cette approche.

Selon l'approche systémique, la formation devrait être fondée sur les compétences, être organisée de façon à ce que les leçons soient intégrées, faire l'objet d'un suivi afin que les modifications et les mises à jour soient apportées à la documentation de façon efficace, et être évaluée afin que les mesures correctives favorisent une amélioration continue. Dans une approche systémique, la formation devrait être fondée sur une analyse systématique du travail, soit une analyse de ce que les gens font et de la façon dont ils le font. Lorsque c'est possible, nous devons aller en profondeur et apprendre comment la fonction de pilotage est gérée au niveau cognitif : l'élaboration de stratégies, la planification, l'établissement de priorités, la discrimination et la résolution de problèmes. Cette analyse est ensuite utilisée pour établir les besoins en formation, qui servent à définir des objectifs d'apprentissage, qui eux servent à élaborer des tests et à mettre sur pied un cours. Une fois donné, le cours est évalué, et les résultats sont intégrés dans la conception, ce qui crée un processus d'amélioration continue. La boucle est bouclée, et un système efficace est créé.

Les écoles de pilotage qui donnent des cours intégrés doivent posséder une documentation qui n'est pas obligatoire dans d'autres écoles. Cette documentation consiste en deux manuels de contrôle essentiels qui sont élaborés par l'entreprise. Le premier est le manuel d'exploitation et sert à contrôler l'exploitation des aéronefs de l'entreprise. Il contient des directives à l'intention de toutes les personnes qui utilisent l'aéronef, par exemple sur les procédures de suivi des vols, les exigences visant les personnes effectuant les suivis des vols, les autorisations de vol et les procédures de préparation des vols, les exigences en matière de carburant et d'huile, les procédures de compte rendu des accidents et des incidents ainsi que l'utilisation des listes de vérifications.

Le deuxième manuel est le manuel de formation. Le concept du manuel d'exploitation est bien compris dans notre pays, mais celui du manuel de formation est nouveau. Le manuel de formation sert à contrôler la prestation de la formation, plus particulièrement la prestation des cours intégrés, en exposant en détail le programme de l'entraînement en vol et de la formation au sol, y compris l'entraînement synthétique de vol. Ce manuel doit également contenir un plan de formation. Ce dernier comprend des détails comme les exigences d'inscription, les crédits accordés pour l'expérience antérieure, les restrictions concernant le maximum de temps de formation pour les élèves, les restrictions relatives aux périodes de service pour les élèves, le nombre maximal d'heures de vol pendant le jour et la nuit, les périodes de repos minimales, les règles concernant les feuilles de présence, le format des dossiers de formation à conserver, les politiques sur les contrôles de progression en vol et les examens écrits, la procédure pour changer d'instructeur, les procédures pour cerner et gérer les progrès insatisfaisants d'un élève ainsi que le système de rétroaction interne pour signaler les lacunes en formation.

Le fait que le Canada a déjà commencé à adopter le modèle des cours intégrés a attiré l'attention de l'Europe et des états-Unis. En matière de formation au pilotage, nous commençons à comprendre le langage de l'approche systémique. Lorsque l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) procédera à la modification de l'Annexe 1 de la Convention relative à l'aviation civile internationale (Licences du personnel) en suggérant l'idée des manuels de contrôle pour la formation au pilotage et en incorporant même l'approche systémique dans la licence proposée de pilote en équipage multiple, le Canada connaîtra les concepts sous-jacents. Nous aurons acquis l'expérience nécessaire pour savoir comment les appliquer. Si nous ne nous familiarisons pas avec l'approche systémique à la formation, nous risquons de nous laisser distancer au fur et à mesure que cette approche gagnera en popularité partout dans le monde, et nous perdrons l'occasion d'en tirer profit (grâce aux compétences améliorées acquises par nos équipages de conduite).

Cours intégrés de formation au pilotage

L'approche systémique ne relève pas de la physique nucléaire. Elle est simplement systématique. Elle exige toutefois beaucoup de travail de la part de l'organisme de formation, qui doit faire l'analyse et élaborer la documentation. Le suivi de la formation exige aussi du travail afin que le programme, les politiques et les procédures soient respectés. Il faut aussi déployer des efforts pour mettre à jour la documentation lorsque certains aspects des opérations de vol et de la formation ne fonctionnent pas aussi bien que nous le souhaiterions. Lorsque nous considérons toutes les exigences liées à un cours intégré (les manuels, les systèmes de contrôle et le système de qualité), il est important de garder en tête l'élément principal : l'élève. L'ensemble du système vise à répondre aux besoins d'apprentissage des élèves qui désirent intégrer le monde de l'aviation. En répondant à ces besoins, nous réalisons un plus grand but, soit le renforcement de nos moyens de défense contre les erreurs humaines et la part qu'elles jouent dans les accidents.

Date de modification :