TP 185 - Sécurité aérienne - Nouvelles

Accidents en bref

Remarque : tous les accidents aériens font l’objet d’une enquête menée par le Bureau de la sécurité des transports du Canada(BST). Chaque événement se voit attribuer un numéro de 1 à 5 qui fixe le niveau d’enquête à effectuer. Les interventions de classe 5 se limitent à la consignation des données entourant les événements qui ne satisfont pas aux critères des classes 1 à 4, données qui serviront éventuellement à des analyses de sécurité ou à des fins statistiques ou qui seront simplement archivées. Par conséquent, les incidents ou accidents suivants qui appartiennent à la classe 5 et qui ont eu lieu entre les mois de novembre 2006 et janvier 2007, ne feront probablement pas l’objet d’un rapport final du BST.

Le 11 novembre 2006, un hélicoptère Robinson R-22B privé revenait vers l’aéroport de Boundary Bay (C.-B.) en provenance de Harrison Lake. En route, le pilote a décidé de pratiquer certaines manœuvres (arrêts rapides et descentes avec réduction de puissance). Pendant une manœuvre, le régime du rotor principal est descendu légèrement sous l’arc vert et l’avertisseur a retenti. Le pilote a effectué un arrondi pour augmenter le régime du rotor et a augmenté la puissance. Pendant l’arrondi, le rotor de queue a percuté le sol et l’hélicoptère s’est écrasé. Les deux occupants ont été grièvement blessés. L’hélicoptère a été détruit. Dossier n° A06P0240 du BST.

Le 12 novembre 2006, un Cessna 150G privé circulait au sol pour se rendre de la cour d’une église de campagne à la piste gazonnée personnelle du propriétaire. Le pilote a stoppé l’avion pour permettre de déplacer un véhicule. Le conducteur du véhicule était chargé de contrôler la circulation. Il a été frappé par l’hélice en passant devant l’avion pour se rendre à son véhicule. Le conducteur a été grièvement blessé du côté droit et a été transporté à l’hôpital en ambulance. Dossier n° A06C0183 du BST.

Le 14 novembre 2006, un hélicoptère Bell 206L effectuait un mouvement de translation peu après le décollage lorsque le moteur (Rolls Royce Allison 250 C20R) a subi une perte de puissance. Le pilote a effectué une autorotation. Au moment de l’atterrissage, l’arbre du rotor de queue et les ailettes verticales ont été lourdement endommagés. Le pilote n’a pas été blessé. Dossier n° A06C0188 du BST.

Le 18 novembre 2006, un ultra-léger Hummelbird s’est écrasé dans un champ au sud de Plattsville (Ont.). Il semble que le moteur (1/2 VW) se soit arrêté subitement. L’appareil a décroché, s’est écrasé et a subi des dommages importants. Le pilote a été grièvement blessé et a été transporté par les airs vers l’hôpital de Hamilton (Ont.). Dossier n° A06O0290 du BST.

Le 20 novembre 2006, un hélicoptère Schweizer 269C décollait de l’hélisurface avec à son bord un pilote et un passager pour effectuer un vol récréatif. Lors de la mise en vol stationnaire, l’appareil s’est mis à tournoyer sur lui-même vers la droite. Le pilote a tenté en vain de reprendre le contrôle de l’appareil en appuyant à fond sur la pédale gauche. La puissance moteur n’a pas été réduite et après plusieurs girations, l’hélicoptère s’est écrasé sur l’hélisurface avant de s’immobiliser sur le côté gauche. Les masses d’équilibrage à l’extrémité des trois pales du rotor principal se sont détachées lors du chavirement. L’une d’elles a traversé la cabine d’un hélicoptère de type R22 stationné sur l’hélisurface puis s’est logée dans un contenant de plastique situé à une centaine de pieds de là. Une autre a traversé le mur du hangar de la compagnie. La troisième n’a pas été retrouvée. Personne au sol n’a été blessé, et les deux occupants sont sortis indemnes de l’accident. L’examen des commandes de l’appareil n’a révélé aucune anomalie avant l’accident. L’interrupteur de l’embrayage était en position « HOLD » et le tendeur de courroies transmettant la puissance motrice à la transmission était en position « mi-tendu ». L’appareil a décollé alors que l’interrupteur de l’embrayage n’était pas en position « ENGAGED » et que la phase d’embrayage n’était pas terminée. En vol stationnaire, les tours du rotor principal et du rotor anticouple ont diminué. Cette baisse des tours a entraîné la perte de contrôle en lacet. Dans le cas d’une perte de contrôle en lacet en vol stationnaire, il est recommandé de couper les gaz et d’exécuter une autorotation. Dossier n° A06Q0187 du BST.

Le 24 novembre 2006, un Falco F8L de construction amateur était en approche pour se poser sur la piste 06 de l’aéroport de Hamilton (Ont.). Les vérifications avant l’atterrissage avaient été effectuées et le levier de commande du train d’atterrissage avait été abaissé. Au moment de l’atterrissage, le train était partiellement sorti et l’avion a dérapé sur la piste jusqu’à ce qu’il s’immobilise. Le pilote a quitté l’avion et n’a pas été blessé. L’aéronef a été lourdement endommagé. Il a été transporté à un hangar où il a été monté sur vérins. Le personnel de maintenance a découvert que le disjoncteur du train d’atterrissage s’était déclenché. Une fois réenclenché, le train fonctionnait correctement. Dossier n° A06O0296 du BST.

Le 24 novembre 2006, un ultra-léger Spectrum Beaver, avec deux pilotes à bord, effectuait des manœuvres à basse altitude au-dessus d’un champ lorsqu’une aile a heurté une clôture. Le pilote a perdu la maîtrise de l’appareil, qui a heurté le sol. L’appareil a subi des dommages importants et les deux occupants ont été grièvement blessés. Dossier n° A06O0297 du BST.

Le 24 novembre 2006, un Piper PA-31-350 effectuait un vol IFR entre Edmonton (Alb.; CYXD) et Valleyview (Alb.; CEL5). Après avoir effectué une approche à vue vers une piste que le pilote croyait être la piste de CEL5, l’avion a atterri sur une piste de développement forestier abandonnée recouverte de neige, située à environ 1,5 NM au sud de CEL5 et qui servait d’escale aux hélicoptères en été. Pendant la course à l’atterrissage, l’aéronef a traversé deux cordons de neige situés de chaque côté d’une route déneigée qui croise l’aire d’atterrissage et s’est immobilisé perpendiculairement à la trajectoire d’atterrissage. Il a subi différents dommages : le train avant s’est affaissé, les hélices ont été endommagées et la structure avant a été froissée. Le pilote et les cinq passagers n’ont subi aucune blessure grave. Ils ont quitté l’avion et se sont rendus à pied jusqu’à un bâtiment forestier situé à proximité. La radiobalise de repérage d’urgence (ELT) s’était déclenchée automatiquement à l’atterrissage. La visibilité en vol à Valleyview était d’environ 4 SM sous de la neige légère. Le pilote naviguait à l’aide d’un GPS, et il s’agissait de son premier vol à destination de CEL5. L’exposé avant vol donné par l’exploitant de l’entreprise avait couvert les altitudes minimales IFR et les plans de déroutement en cas de mauvaises conditions météorologiques. L’entreprise a communiqué avec l’exploitant de l’aéroport afin d’obtenir les conditions de la piste. Le déneigement était en cours. Lorsque l’avion a été à la portée de CEL5, le pilote a actionné le balisage lumineux d’aérodrome télécommandé (ARCAL) et le personnel de maintenance de l’aéroport a confirmé que les feux s’étaient allumés. La piste abandonnée n’était pas éclairée. Dossier n° A06W0214 du BST.

Le 27 novembre 2006, un avion SOCATA TB 21 Trinidad, avec uniquement un pilote à bord, a décollé de la piste 23 de l’aéroport de Brantford (Ont.) pour effectuer un vol local. Le moteur AVCO Lycoming TIO-540-AB1AD a subi une perte de puissance lorsque le pilote a réduit les gaz au sommet de la montée, à quelques milles au sud-ouest de l’aéroport. Le moteur a repris de la puissance lorsque le pilote a augmenté les gaz. Le pilote est revenu vers l’aéroport et est entré en vent arrière à droite pour atterrir sur la piste 23. Le moteur a encore subi une perte de puissance totale lorsque le pilote a réduit les gaz. Le pilote a réussi à poser l’avion sur la piste sans aucune puissance motrice. Le train d’atterrissage n’étant pas sorti, le dessous et l’hélice de l’avion ont été endommagés. Le pilote n’a pas été blessé. Dossier n° A06O0298 du BST.

Le 5 décembre 2006, un hélicoptère Bell 206B était au travail à environ 30 NM au sud-est de Chetwynd (C.-B.) par temps clair et calme. En prévision de l’atterrissage, l’hélicoptère s’est approché d’une clairière qui se trouvait dans un secteur où la couverture de neige atteignait 2 à 3 pi d’épaisseur. Le pilote a comprimé la neige plusieurs fois avec les patins et lorsqu’il a jugé que la neige était bien tassée, il a abaissé le collectif avant de couper le moteur. Lorsqu’il a ouvert la porte de droite pour vérifier le dégagement du rotor de queue, l’hélicoptère a basculé sur la gauche. Les pales du rotor principal ont heurté le sol et l’hélicoptère s’est immobilisé sur le côté gauche. Le nez, le plancher moteur, la poutre de queue et les pales du rotor principal ont subi de graves dommages. Le pilote et les deux passagers, qui étaient assis dans les sièges avant et arrière gauche, n’ont pas été blessés. Le pilote a communiqué avec l’entreprise à l’aide de son téléphone satellite, et une fois les dispositions prises pour qu’on vienne les récupérer, il a arrêté le signal de la radiobalise de repérage d’urgence (ELT). Aucun incendie ne s’est déclaré après l’impact. Dossier n° A06P0265 du BST.

Le 6 décembre 2006, un Cessna 152 effectuait un vol aller-retour sans escale pour prendre des photographies à partir de Saskatoon (Sask.) jusqu’à l’aéroparc de Candle Lake (Sask.). À environ 20 NM au nord-est de Prince Albert (Sask.), l’aéronef a heurté des lignes de haute tension situées le long d’une route. La dérive et le gouvernail de direction ont été en partie arrachés. Le pilote a dérouté l’avion sur Prince Albert, où il a atterri sans encombre. Le personnel de sécurité était prêt à intervenir, mais personne n’a été blessé. L’aéronef a été lourdement endommagé et a été démonté pour être retourné à sa base. Dossier n° A06C0195 du BST.

Le 8 décembre 2006, un Cessna 172N effectuait un vol local de formation au pilotage à Steinbach (Sud) (Man., CKK7). L’instructeur a pris les commandes avec l’intention de démontrer comment effectuer un redressement après un rebond à l’atterrissage. Au moment où l’avion effectuait un arrondi à environ 15 à 20 pi au-dessus de la piste 18, l’instructeur a augmenté les gaz pour effectuer le redressement, l’avion a décroché et l’aile gauche s’est enfoncée. L’aéronef a heurté violemment la piste, et les ailes, le train avant et l’hélice ont été endommagés. Personne n’a été blessé. L’école de pilotage a signalé qu’il y avait un vent du 180° à 8 kt. Dossier n° A06C0199 du BST.

Le 8 décembre 2006, un hélicoptère Robinson R44 quittait une zone à accès difficile située à environ 5 NM de Cranberry Portage (Man.). Au décollage, le rotor principal a heurté une ligne électrique et l’hélicoptère s’est écrasé. Personne n’a été blessé, mais l’hélicoptère a été lourdement endommagé. Les deux occupants ont été en mesure de communiquer par radio et par téléphone satellite, puis ils ont marché sur une distance de deux milles pour atteindre une route où les attendaient des agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Dossier n° A06C0200 du BST.

Le 9 décembre 2006, un hélicoptère Bell 206L-3 effectuait des opérations d’héliski à Trout Lake (C.-B.), près de Revelstoke (C.-B.). Il balisait les endroits où un autre hélicoptère devait déposer les skieurs. L’hélicoptère était en vol stationnaire stabilisé et en train de se poser sur un dôme de 7 500 pi lorsqu’il s’est soudainement cabré puis s’est renversé. Il a été lourdement endommagé. Il neigeait abondamment au moment de l’accident. Aucun incendie ne s’est déclaré. Aucun des trois occupants n’a été blessé. Dossier n° A06P0263 du BST.

Le 24 décembre 2006, un Cessna T182T a décollé de la piste 33 à Buttonville (Ont.), pour effectuer un vol local. Au moment du décollage, le pilote a perdu la maîtrise de l’aéronef qui a décollé momentanément avant de retomber sur la piste selon un angle de crabe de 30°. L’appareil a quitté la piste vers l’ouest, le train avant s’est enfoncé dans le gazon mou et l’appareil s’est renversé. L’avion a été lourdement endommagé, mais aucun des trois occupants n’a été blessé. L’aéronef était doté de coussins gonflables, mais aucun ne s’est déployé. Dossier n° A06C0321 du BST.

Le 28 décembre 2006, le pilote d’un PA-22-108 Colt a quitté Lyncrest (Man.) pour effectuer un vol de tourisme dans les environs. En revenant vers l’aéroport, le pilote a décidé d’effectuer un posé-décollé sur une piste gazonnée recouverte de neige située près d’Oakbank (Man.). Le pilote connaissait bien la piste, car il l’avait déjà utilisée à l’occasion de vols de formation précédents. Les vents étaient calmes et le pilote avait survolé la piste avant d’atterrir. Le train principal a touché la piste en premier, mais lorsque le train avant s’est posé, le pneu a traversé la croûte de neige et l’avion a capoté. Le pilote n’a pas été blessé, mais l’extrémité de l’aile gauche, l’hélice et le pare-brise de l’avion ont été endommagés. Dossier n° A06C0209 du BST.

Le 10 janvier 2007, un hélicoptère Eurocopter AS 350 B-2 était déplacé d’une plate-forme d’atterrissage à la base de l’entreprise à Grande Cache (Alb.) vers un stationnement situé à proximité. La visibilité était d’environ 0,7 SM, il neigeait et il y avait environ 4 po de neige sèche au sol. Après le décollage, le pilote a placé l’hélicoptère en vol stationnaire entre 15 et 20 pi au-dessus du niveau du sol (AGL). évoluant dans la poudrerie, l’hélicoptère s’est déplacé vers l’avant puis vers la droite et est ensuite descendu. Il a alors heurté un amoncellement de neige de 4 pi de hauteur et les pales du rotor principal ont frappé le sol. L’hélicoptère s’est immobilisé d’aplomb, mais il a été lourdement endommagé. Le pilote a été légèrement blessé. Aucun problème de fonctionnement du système n’a été rapporté. Dossier n° A07W0006 du BST.

Le 10 janvier 2007, en entrant dans la zone de contrôle d’Abbotsford (C.-B.) en provenance de la zone d’entraînement de l’est (Sumas), un hélicoptère Bell 47 avec à son bord un instructeur et un étudiant a dû faire face à de fortes chutes de neige et à un givrage rapide en vol des pales du rotor. L’instructeur a décidé de se poser immédiatement dans une zone dégagée près d’une autoroute, mais il a été incapable de maintenir l’altitude à l’aide de la puissance et du régime de rotor disponibles. L’hélicoptère s’est posé sur le haut du terre-plein central de l’autoroute, a rebondi, s’est posé de nouveau et a viré de 180° sur la droite avant de s’immobiliser d’aplomb près de la route. Les occupants n’ont pas été blessés, et aucun incendie ne s’est déclaré. Les patins, la poutre de queue et les pales du rotor de queue ont été endommagés. Le rotor principal n’a pas touché la poutre de queue et n’a pas été endommagé. L’examen de l’hélicoptère n’a révélé aucun problème mécanique. Un examen des conditions météorologiques locales au moment de l’accident a révélé qu’une forte bourrasque de neige contenant un mélange de pluie, de neige mouillée et peut-être même de pluie verglaçante avait frappé le secteur. Dossier n° A07P0018 du BST.

Le 12 janvier 2007, pendant la tentative de démarrage du moteur imprégné par le froid d’un Cessna 185F monté sur skis, le mélange de carburant a été trop enrichi. Le moteur a alors démarré à un régime anormalement élevé, et l’appareil a quitté son espace de stationnement pour aller frapper un amoncellement de neige. L’aile droite, la jambe droite du train d’atterrissage et le stabilisateur ont été endommagés. Dossier n° A07C0006 du BST.

Le 24 janvier 2007, un Cessna 401B atterrissait sur la piste 22 à Swift Current (Sask.). Après le toucher des roues, le train d’atterrissage principal droit s’est affaissé. L’aile droite a heurté la surface de la piste et l’aéronef a viré à droite et a quitté la piste. Personne n’a été blessé. Selon les renseignements fournis, les trois roues avaient bien été sorties et verrouillées avant l’atterrissage et l’avertisseur n’a retenti qu’au moment où le train d’atterrissage principal droit a commencé à s’affaisser. Le personnel de maintenance de l’entreprise a examiné l’appareil et a découvert qu’une vis de réglage double (filetage à gauche et à droite) s’était brisée au niveau de l’embout, déverrouillant ainsi la contrefiche latérale de sa position d’arc-boutement. Dossier n° A07C0016 du BST.

Le 28 janvier 2007, un Cessna 172H était en approche pour la piste 33 de l’aérodrome de St-Mathieu-de-Beloeil (Qc). L’appareil s’est posé à environ 200 pi avant le seuil de piste sur une surface enneigée puis a basculé pour se retrouver sur le dos. Le pilote est sorti indemne de l’accident. Dossier n° A07Q0023 du BST.

Date de modification :