Accidents en bref

Remarque : tous les accidents aériens font l'objet d'une enquête menée par le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST). Chaque événement se voit attribuer un numéro de 1 à 5 qui fixe le niveau d'enquête à effectuer. Les interventions de classe 5 se limitent à la consignation des données entourant les événements qui ne satisfont pas aux critères des classes 1 à 4, données qui serviront éventuellement à des analyses de sécurité ou à des fins statistiques ou qui seront simplement archivées. Par conséquent, les incidents ou accidents suivants qui appartiennent à la classe 5 et qui ont eu lieu entre les mois de novembre  2007 et janvier 2008, ne feront probablement pas l'objet d'un rapport final du BST.

Le 3 novembre 2007, le pilote d'un Turbo Lancair 4P décollait de Springbank (Alb.) pour effectuer un vol local. En revenant vers l'aéroport, le pilote a constaté que le moteur perdait de la puissance. Il a donc tenté de passer à un autre réservoir, mais il a éprouvé des difficultés avec le robinet sélecteur de carburant, et a décidé de tenter un atterrissage forcé sur un terrain de labour. Peu après le toucher des roues, l'avion terminait sa course dans un ravin et subissait des dommages importants. Le pilote, seul occupant, s'en est tiré indemne. Dossier no A07W0191 du BST.

Le 4 novembre 2007, un ultra-léger Lincoln UltraSport a décollé d'un champ pour effectuer un vol récréatif local. Le pilote était le seul occupant à bord. En vol de croisière, à quelque 200 pi AGL, l'appareil a subi une perte de puissance. Le pilote a effectué un virage vers la droite, et s'est dirigé vers le champ de départ. Peu de temps après le virage, à environ 45 pi AGL, l'appareil a piqué du nez avant de s'écraser dans le stationnement d'un commerce. Le pilote est décédé à la suite de l'accident. Le site de l'accident se trouve à environ 800 pi du champ de départ. Les conditions météorologiques étaient propices au vol VFR. Dossier no A07Q0225 du BST.

Le 6 novembre 2007, un hélicoptère Agusta A119 effectuait un vol de Helena (Montana) à Riverton (Wyoming) avec à son bord le pilote et trois passagers. À quelque 25 NM au sud-est de Cody (Wyoming), le pilote a décidé d'atterrir au sommet d'une montagne, à une altitude de 11 900 pi, afin de permettre aux passagers de se dégourdir les jambes. En passant environ à 100 pi AGL en descente, le pilote a entendu l'avertisseur de bas régime rotor et il a abaissé le collectif. L'hélicoptère a effectué un atterrissage dur, ce qui a provoqué l'affaissement de l'atterrisseur à patins et un heurt du rotor de queue. On a déclaré une situation d'urgence et le pilote ainsi que les passagers ont été secourus par l'équipage d'un hélicoptère Blackhawk de la Montana Air National Guard. Le pilote s'est fêlé une vertèbre et les trois passagers s'en sont tirés indemnes. On a fait parvenir le moteur au constructeur pour qu'il procède à des essais, et ce dernier a décelé une certaine instabilité du régime de la turbine libre (NF) et du régime du générateur de gaz (NG), ce qui indiquait un problème possible avec le régulateur de carburant (FCU). Dossier no A07F0194 du BST.

Le 7 novembre 2007, un Beechcraft 200 se trouvait en approche de l'aéroport du centre-ville de Toronto lorsque l'on a commandé la sortie des trains d'atterrissage. Le train droit et le train avant sont sortis, mais le train principal gauche est demeuré rentré. Après trois survols près de la tour, on a confirmé que le train principal gauche était demeuré en position rentrée. L'équipage de conduite a décidé de retourner à l'aéroport Lester B. Pearson à Toronto, et on a avisé l'ATC de Toronto de la situation d'urgence. Les véhicules de secours étaient prêts à intervenir à l'atterrissage. L'avion a atterri sur la piste 15L, et l'équipage de conduite a minimisé les dommages subis par l'appareil en maintenant le poids de ce dernier sur le train avant et le train principal droit, après le toucher des roues. L'avion s'est immobilisé sur l'axe de la piste, reposant sur la partie inférieure du fuseau du moteur droit. Aucun incendie ne s'est déclaré, et les deux membres d'équipage ont évacué l'appareil sans qu'aucune blessure ne soit signalée. Dossier no A07O0300 du BST.

Le 10 novembre 2007, un Diamond DV20 a décollé de la piste 33 de l'aéroport de Fredericton (N.-B.) pour effectuer un premier circuit en solo. Le pilote a signalé qu'il se trouvait en vent arrière et en approche finale vers la piste 33. Après le toucher des roues, l'avion a rebondi lourdement, puis a viré à gauche et est sorti de la piste. Il a poursuivi sa course en traversant l'aire gazonnée, avant de pénétrer dans un fossé d'irrigation parallèle à la piste. L'avion a traversé ce fossé et percuté une paroi gazonnée de l'autre côté. L'impact a été suffisamment fort pour déclencher la radiobalise de repérage d'urgence (ELT) et pour endommager le fuselage ainsi que l'empennage de l'avion. Le spécialiste de l'information de vol a déclenché l'alarme d'écrasement. À son arrivée sur les lieux, le personnel d'urgence a déclaré qu'une ambulance était nécessaire. Le pilote, grièvement blessé, a été transporté en ambulance jusqu'à un hôpital. Dossier no A07A0133 du BST.

Le 14 novembre 2007, un Cessna 172 a décollé de l'aéroport de Saint-Hubert pour effectuer un vol local. Lors de l'approche de la piste 24G, le contrôleur a informé le pilote que le vent était du 200º à 15 kt avec des rafales à 22 kt. L'appareil a atterri avec 40° de volets. L'avion a rebondi après le touché des roues puis est retombé sur le nez. La roue de nez s'est arrachée et le train avant s'est replié vers l'arrière. Le train avant, l'hélice et le moteur ont subi des dommages importants. Le pilote n'a pas été blessé. Dossier no A07Q0235 du BST.

Le 22 novembre 2007, un hélicoptère Eurocopter AS350B-2, avec le pilote comme seul occupant à son bord, a décollé de la bande d'atterrissage du campement de Silver Spruce (à 80 NM au nord de Goose Bay [T.-N.-L.]), dans des conditions météorologiques de vol à vue (VMC) de jour, en transportant dans un filet, au bout d'une élingue longue de 80 pi, quatre barils de carburant. À quelque 200 verges au nord-ouest de la bande, alors qu'il volait à 40 kt et à 150 pi AGL, le pilote s'est aperçu qu'il avait atteint la butée latérale droite de la commande cyclique sans que le disque ne réagisse comme prévu au niveau de l'assiette en roulis. Il a tenté en vain à deux occasions d'incliner davantage le cyclique à droite. Il a viré lentement vers la droite pour revenir vers la bande mais, à quelque 100 verges en revenant en courte finale, alors qu'il volait à environ 40 kt et à 150 pi, l'hélicoptère a soudain piqué du nez et est entré dans une spirale rapide vers la droite, avant de descendre rapidement. Même si le pilote a tiré à fond et vers la gauche sur le cyclique, il n'a pas été en mesure de maîtriser le piqué ni le virage à droite. Cependant, juste avant l'impact avec le sol, l'hélicoptère s'est en quelque sorte mis à l'horizontale et son patin et fuselage droits ont heurté le sol, avant de s'immobiliser sur le côté gauche. Immédiatement après que l'hélicoptère eut piqué du nez, l'avertisseur dans le poste de pilotage a retenti et a continué de retentir jusqu'à ce que le pilote le neutralise, une fois au sol. Après l'impact avec le sol, le pilote a coupé le moteur qui tournait toujours, a coupé l'interrupteur principal de la batterie et est sorti de lui-même du poste de pilotage, malgré de légères blessures. Aucun incendie ne s'est déclaré et la radiobalise de repérage d'urgence (ELT) s'est déclenchée à l'impact. Pendant le vol de courte durée, la charge sous élingue n'a pas effectué de mouvement erratique et son transport s'est déroulé de façon normale, sans oscillation. On a découvert que l'élingue s'était par mégarde enroulée autour de la partie arrière du patin gauche, au décollage. Dossier no A07A0137 du BST.

Le 22 novembre 2007, un American Aviation AA-1B était en route de Marathon (Ont.) vers Thunder Bay (Ont.). À une altitude de quelque 4 500 pi, le moteur s'est mis à avoir des ratés. Le pilote a ensuite réussi à effectuer un atterrissage de précaution sur un chemin de terre, près de Hurkett (Ont.). Après avoir procédé à une inspection de l'avion, le pilote a décidé de décoller. Pendant la course au décollage, il a perdu la maîtrise en direction de l'appareil, et ce dernier est sorti du chemin à gauche avant de heurter le fossé. Le pilote s'en est tiré indemne, mais l'avion a subi des dommages importants. On a signalé que le chemin de terre était couvert de neige et de glace. Dossier no A07C0216 du BST.

Le 30 novembre 2007, un Piper PA-24-260 Comanche atterrissait sur la piste 28 à Carp (Ont.). Pendant l'approcheet l'atterrissage, on a par mégarde laissé le train en position rentrée, ce qui a occasionné un atterrissage de l'avion train rentré. L'appareil s'est immobilisé environ aux trois quarts de la piste 28 et au nord de celle-ci. On a soulevé l'appareil et on a réussi à sortir et à verrouiller le train. L'incident n'a fait aucun blessé. Dossier no A07O0318 du BST.

Le 21 décembre 2007, après avoir effectué un atterrissage trop long à l'aéroport de Valcourt (Qc), le pilote d'un Beechcraft BE23 n'a pu freiner l'appareil qui s'est enlisé dans la neige en bout de piste. Les occupants n'ont pas été blessés. L'aile gauche a subi des dommages importants. La piste était recouverte de neige à 90 %. Le même appareil avait été impliqué dans une sortie de piste le 26 octobre 2007 (A07Q0217). C'était le premier vol de l'appareil depuis la réparation. Dossier no A07Q0252 du BST.

Le 22 décembre 2007, le pilote d'un Norman Aviation Nordic VI sur skis effectuait des posés-décollés. Au troisième atterrissage, alors que l'appareil en ralentissement glissait sur la neige molle, les skis se sont enfoncés dans la neige et l'appareil a capoté. Les occupants n'ont pas été blessés mais l'appareil a subi des dommages à l'hélice, au capot moteur et aux nervures de l'aile gauche. Dossier no A07Q0253 du BST.

Le 26 décembre 2007, un Cessna 177B effectuait un atterrissage de nuit sur la piste 09, à Corman AirPark (Sask.). Il a atterri du côté gauche de la piste, et le train principal gauche a pénétré dans la neige le long de la piste. L'avion a viré à gauche et le train avant s'est affaissé dans la neige. Le pilote, seul occupant de l'appareil, s'en est tiré indemne. Dossier no A07C0237 du BST.

Le 4 janvier 2008, un hélicoptère Robinson 44, avec à son bord deux passagers, effectuait un vol à basse altitude au-dessus du lac des Deux-Montagnes (Qc). Vers 16 h HNE, l'appareil a percuté la surface gelée du lac. L'hélicoptère a été fortement endommagé et les trois occupants ont subi des blessures graves. Les observations météorologiques locales incluaient une visibilité de 15 mi, quelques nuages à 2 500 pi, et un plafond couvert à 4 800 pi. Dossier no A08Q0001 du BST.

Le 5 janvier 2008, un ultra-léger de base Cumulus qui était à environ 4 mi au sud de Dolbeau (Qc) et ne transportait aucun passager, a décollé pour effectuer un vol récréatif. Pendant le roulement au décollage, l'appareil s'est fortement cabré puis a décollé. Par la suite, lors de la montée initiale, l'ultra-léger s'est incliné et a piqué du nez avant de s'écraser sur la surface gelée de la rivière. L'appareil a été fortement endommagé et le pilote a subi des blessures mortelles. Dossier no A08Q0002 du BST.

Le 18 janvier 2008, un Beech 95-B55 Baron effectuait une course à l'atterrissage sur la piste 26, à Red Lake (Ont.), lorsque, par inadvertance, le train d'atter rissage a été rentré. Le pilote s'en est tiré indemne, mais l'avion a subi des dommages importants. L'exploitant enquêtera sur cet incident au moyen de son système de gestion de la sécurité (SGS). Dossier no A08C0007 du BST.

Le 21 janvier 2008, un DHC-2 MK.1 Beaver effectuait un atterrissage sur une bande d'atterrissage privée, près de Montney (C.-B.), après un vol local. Le train principal a heurté une congère avant d'atteindre la piste, et l'avion a glissé jusqu'à ce qu'il s'immobilise sur la piste, causant des dommages importants au train, à l'hélice ainsi qu'au capot moteur. Le pilote, seul occupant de l'appareil, s'en est tiré indemne. Au moment de l'incident, des conditions de temps laiteux prévalaient. Dossier no A08W0017 du BST.

Le 24 janvier 2008, un Van's  RV9 avait décollé du Delta Heritage Air Park (C.-B.) afin de remonter la vallée du Fraser et revenait vers le Delta Heritage Air Park. Pendant qu'il se trouvait en finale, le pilote n'a pas été en mesure de ramener suffisamment la manette des gaz pour effectuer l'atterrissage, et a remis les gaz afin de tenter une deuxième approche. En effectuant le virage de l'étape de base vers l'étape finale, un surplus de puissance s'est avéré nécessaire, mais le pilote n'a pu l'obtenir parce que la manette des gaz était coincée et ne répondait plus. Le pilote a interrompu le virage en finale, a mis les ailes à l'horizontale et a traversé une clôture en grillage. L'avion s'est ensuite tellement enfoncé que le train principal a percuté la paroi éloignée d'un fossé profond et a subi une déformation vers l'arrière. L'appareil s'est immobilisé sur le ventre, juste après le fossé, et il a subi des dommages importants. L'incident n'a fait aucun blessé. Dossier no A08P0024 du BST.

Le 25 janvier 2008, on préparait un HS 748-2A pour un vol de Vancouver (C.-B.) à Smithers (C.-B.). Pendant qu'il procédait à l'inspection extérieure avant vol de l'avion, le commandant de bord a découvert que la gouverne de profondeur gauche avait subi des dommages importants. L'avion avait été stationné pour la nuit à la porte 18. La veille, un technicien d'entretien avait procédé à une inspection de l'appareil, et avait alors établi que la gouverne de profondeur gauche était intacte. Ces dommages correspondaient à ceux que l'avion aurait subis s'il avait été heurté par un véhicule. Dossier no A08P0028 du BST.

Le 26 janvier 2008, un Cessna 152, avec à son bord un pilote-instructeur et un élève, revenait de la zone d'entraînement au sud de l'aéroport international Jean Lesage de Québec. Alors que l'avion se trouvait à la verticale du pont de Québec, en finale pour la piste 30, l'équipage a noté une perte de puissance. Des tentatives pour rétablir la puissance ont été exécutées, sans succès. L'avion continuait toujours à perdre de l'altitude. Voyant qu'il ne pouvait pas atteindre l'aéroport, l'équipage a tenté un atterrissage d'urgence sur l'autoroute Duplessis. En tentant d'éviter une voiture lors de l'atterrissage, la roue principale droite a frappé un banc de neige et l'avion s'est retrouvé sur le côté de la chaussée et a capoté. Le pilote-instructeur et son élève ont évacué l'appareil. Le pilote-instructeur a été conduit à l'hôpital par mesure de précaution. L'appareil n'a pas pris feu. Dossier no A08Q0020 du BST.

Le 30 janvier 2008, un Eurocopter AS350BA effectuait des exercices d'entraînement à l'aéroport de Springbank (Alb.). Le premier exercice était une simulation de panne du circuit hydraulique. Cet exercice s'effectuait dans le circuit de la piste 16. Les deux premières simulations ont été réussies. Lors de la troisième tentative, la vitesse d'avancement a diminué jusqu'à 0 kt, à environ 10 pi AGL. En tentant de reprendre de la vitesse d'avancement, l'élève (qui pilotait à partir du siège de droite) a perdu la maîtrise de l'hélicoptère, et ce dernier s'est immobilisé sur le côté gauche, juste à l'est du seuil de la piste 16. Le pilote instructeur et l'élève ont évacué l'hélicoptère sans se blesser, et aucun incendie après impact ne s'est déclaré. L'exercice de simulation de panne du circuit hydraulique s'est effectué conformément au manuel de vol de l'aéronef. On a appuyé sur l'interrupteur d'essai hydraulique de la console, et l'hélicoptère a ralenti jusqu'à 60 kt. On a placé à la position d'arrêt l'interrupteur situé sur la console, puis on a actionné le commutateur de coupure hydraulique situé sur le côté droit du collectif. Lors de la perte de maîtrise, l'instructeur n'a pas été en mesure de l'atteindre pour remettre en marche le circuit hydraulique. Avant le décollage, les accumulateurs hydrauliques avaient échoué le test au moment de la vérification avant vol. On a procédé à un arrêt complet de l'hélicoptère, et des membres du personnel de maintenance ont rechargé et équilibré les accumulateurs conformément aux directives de maintenance, en se basant sur la température extérieure (OAT) de -19 °C. Le personnel de maintenancea remis l'hélicoptère en service, et on a procédé avec succès à la vérification du circuit hydraulique lors de la vérification avant vol suivante. Dossier no A08W0025 du BST.

Le 31 janvier 2008, un hélicoptère Hughes 369D effectuait une enquête sur la faune à environ 20 NM au sud d'Empress (Alb.). Au toucher, le rotor de queue a heurté le sol, ce qui a provoqué une perte de maîtrise en rotation. Le pilote a immédiatement abaissé le collectif, et l'hélicoptère a atterri lourdement, mais il est demeuré à l'endroit. Le rotor de queue, le système d'entraînement du rotor de queue, la poutre de queue, ainsi que l'atterrisseur à patins ont subi des dommages importants. Le pilote et l'observateur s'en sont tirés indemnes. Dossier no A08W0027 du BST.

Date de modification :