Après l’arrêt complet

Adieu à Lorna deBlicquy

Lorna deBlicquyLorna deBlicquy, aviatrice pionnière, est décédée paisiblement le samedi 21 mars 2009, à l’âge de 77 ans. Elaine deBlicquy, sa fille, a dit qu’« elle allait très bien et lisait avec avidité, comme elle avait l’habitude de le faire. Elle a pris son dîner, s’est assise dans une chaise qui donnait sur le lac Simcoe, et ‘s’est endormie’ ».

Lorna deBlicquy a passé sa vie à piloter et à lutter pour les droits des femmes, notamment dans le domaine de l’aviation. Elle apprend à piloter à l’Atlas Aviation Flying School à Ottawa (Ont.) et effectue un vol en solo avec un J-3 Cub à l’âge de 15 ans. Un an plus tard, elle devient la première femme parachutiste au Canada et la plus jeune à effectuer un saut en parachute.

Durant les années 1950 au Canada, il est difficile pour elle de trouver des emplois en aviation, car la plupart des employeurs n’embauchent pas de « pilotes filles ». À force de persévérance, elle devient instructrice de vol, effectue des vols de brousse et devient pilote de planeur et d’hélicoptère. Elle pilote également des DC-3 et des Twin Otter en 1986 dans le cadre de projets de soulagement de la faim en éthiopie.

Lorna se fait connaître au Canada pour sa critique véhémente sur l’égalité des sexes dans le domaine de l’aviation. Elle écrit de nombreuses lettres et accorde des entrevues aux journaux et à la radio. En 1977, elle est embauchée par Transports Canada et devient la première inspectrice de l’aviation civile au Canada, se rendant à Toronto (Ont.) chaque semaine de chez elle à Ottawa. Après deux ans, elle est travailleuse autonome au sein de diverses directions à Transports Canada dans l’Est de l’Ontario.

Membre honoraire à vie des The Ninety-Nines et du Ottawa Flying Club, Lorna est également membre de The Whirly Girls (association de pilotes d’hélicoptère pour femmes), de la Canadian Owner’s and Pilot’s Association (COPA) et de plusieurs comités consultatifs, notamment ceux du Musée de l’aviation du Canada, du Collège Algonquin et de l’Association du transport aérien du Canada (ATAC).

Elle reçoit de nombreux prix et distinctions pour son travail : bourse Amelia Earhart offerte par The Ninety-Nines, contribution exceptionnelle aux musées de la science et de la technologie, prix de mérite des The Ninety-Nines, trophée Trans-Canada (McKee), diplôme de la Fédération Aéronautique Internationale (FAI), Ordre de l’Ontario, Ordre du Canada et Prix du Gouverneur général en commémoration de l’affaire « personne » pour avoir contribué à l’avancement de l’égalité des femmes. Elle est également intronisée au Temple de la renommée des pionnières de l’organisation International Women in Aviation.

Le 22 mars 2006, au Musée de l’aviation du Canada, Lorna deBlicquy donne une présentation à une réunion conjointe de la COPA Flight 8, de The Ninety-Nines (section de l’Est du Canada), de l’Experimental Aircraft Association (section 245), et d’autres associations. Ceux qui l’ont entendu s’en souviendront longtemps. Un compte rendu de la présentation, rédigé par Ruth Merkis-Hunt, est disponible en anglais seulement sur la page des événements récents du site Web de la COPA (web.ncf.ca/fn352/flight8/recent.html).

Lorna deBlicquy était une pionnière, une des femmes pilotes les plus connues au Canada et l’une des plus expérimentées. Elle a surmonté de nombreux obstacles et a travaillé sans relâche pour faire avancer la cause des femmes dans l’aviation canadienne. Après une longue carrière bien remplie, Lorna cesse de piloter à temps plein en octobre 1999. Comme l’a si bien dit le pilote local Bob Berthelet, « je sais qu’elle nous manquera à tous. »

Cet article, basé sur l’hommage rendu par la COPA Flight 8, est disponible à web.ncf.ca/fn352/flight8/, qui s’inspire lui-même de l’article affiché sur le site Web des The Ninety-Nines à www.canadian99s.org/articles/P_deblicquy.htm.

Transports Canada a le plaisir de vous annoncer la nomination de
M. Martin Eley au poste de directeur général de l'Aviation civile,
en vigueur dès le 4 mai 2009.

Date de modification :