Accidents en bref

Remarque : tous les accidents aériens font l’objet d’une enquête menée par le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST).Chaque événement se voit attribuer un numéro de 1 à 5 qui fixe le niveau d’enquête à effectuer. Les interventions de classe 5 se limitent à la consignation des données entourant les événements qui ne satisfont pas aux critères des classes 1 à 4, données qui serviront éventuellement à des analyses de sécurité ou à des fins statistiques ou qui seront simplement archivées. Par conséquent, les incidents ou accidents suivants qui appartiennent à la classe 5 et qui ont eu lieu entre les mois de février et avril 2007, ne feront probablement pas l’objet d’un rapport final du BST.

— Le 1er février 2007, un Boeing 737-700 venait juste d’être refoulé de la porte d’embarquement n° 5 à Kelowna (C.-B.) en vue d’un vol à destination de Victoria (C.-B.), lorsque pendant le virage sur l’aire d’embarquement, l’équipage a ressenti un léger shimmy. Tandis que l’avion roulait vers la piste 16, l’équipage a été informé par l’agent de bord en chef qu’un passager avait vu que le bout d’aile de l’avion avait touché la queue d’un Regional Jet (RJ) stationné à la porte voisine. La tour a confirmé qu’il y avait eu contact, et l’avion est revenu à la porte. Le RJ était arrivé d’Edmonton (Alb.), et les passagers étaient sur le point de débarquer. L’ailette de bout d’aile du 737 a été égratignée. L’empennage horizontal du RJ a subi des dommages importants. Dossier n° A07P0038 du BST.

— Le 10 février 2007, un élève-pilote, à bord d’un Diamond DA 20-C1, qui venait d’effectuer un vol-voyage VFR de nuit, a atterri sur la piste 29 à Moncton (N.-B.). On lui a alors demandé de libérer la piste sans tarder par la voie de circulation Bravo puisqu’un CRJ était en finale à trois milles. L’avion est ensuite sorti de la voie de circulation et a heurté un amas de neige à l’ouest de la voie de circulation Bravo, au sud de la piste 29. On a demandé au CRJ de remettre les gaz pour atterrir sur la piste 24. Le train avant et le train droit ont subi des dommages importants. Dossier n° A07A0020 du BST.

— Le 10 février 2007, le pilote d’un hélicoptère privé MD600N approchait de la plateforme d’atterrissage devant un hangar après un vol local d’inspection de projets de construction. À environ 150 pi au-dessus du sol (AGL), et ralentissant à environ 40 kt lorsque le pilote a commencé à interrompre la descente, l’hélicoptère a soudainement commencé à tourner vers la droite, et le manche cyclique a commencé à se déplacer à gauche. Le pilote n’a pu reprendre la maîtrise de l’appareil et les pales du rotor principal et le nez de l’hélicoptère ont heurté le poteau en acier auquel était fixée la manche à vent. Le pilote, seul à bord, a été légèrement blessé, mais l’hélicoptère a subi des dommages importants. Deux témoins au sol ont confirmé que l’hélicoptère semblait effectuer une approche normale jusqu’à ce qu’il commence soudainement à vriller vers la droite et qu’il continue ainsi jusqu’à ce qu’il disparaisse de la vue sous les arbres. Dossier n° A07W0032 du BST.

— Le 11 février 2007, un hélicoptère privé Robinson R44 II effectuait un vol d’agrément à environ 12 NM au nord de Vegreville (Alb.). Le pilote s’est mis en vol stationnaire face au vent à environ 100 pi au-dessus du sol (AGL). Il a ensuite tourné vers la droite et une rotation à droite s’est amorcée. Comme l’appareil a continué sa rotation après que le pilote a enfoncé la pédale gauche à fond, ce dernier a amorcé une autorotation. L’hélicoptère a effectué un atterrissage dur et a subi des dommages importants. Le pilote et les deux passagers ont pu évacuer l’appareil par leurs propres moyens et n’ont été que légèrement blessés. Deux enquêteurs du BST se sont rendus sur les lieux de l’accident et n’ont remarqué aucun problème de moteur ou de chaîne dynamique qui aurait contribué à la rotation incontrôlée. Au moment de l’accident, le ciel était clair, un vent de 12 à 15 kt soufflait du nord-est, et la température était de –18 °C. Dossier n° A07W0034 du BST.

— Le 17 février 2007, un pilote et un passager à bord d’un avion ultra-léger de type évolué Quad City Challenger II ont décollé de Corman Air Park, près de Saskatoon (Sask.), pour effectuer un vol de loisir local. Pendant le retour vers l’aéroport, le pilote a été incapable d’actionner le câble de la manette des gaz et n’a pu diminuer le régime du moteur qui était réglé sur le régime de croisière. En courte finale vers la piste 27, le pilote a arrêté le moteur et l’ultra-léger a atterri à 10 pi environ avant la piste. Le train d’atterrissage principal gauche et le train avant se sont affaissés, et l’appareil a glissé sur le ventre, puis s’est immobilisé. Dossier n° A07C0033 du BST.

— Le 25 février 2007, un Piper Aztec PA23-250 effectuait un vol de loisir avec le pilote et trois passagers à bord. L’aéronef était à l’atterrissage au Lac William (Qc) lors d’un rassemblement aérien, quand au moment de l’arrondi, la roue de nez a heurté une congère avant la piste et s’est affaissée. L’aéronef a continué sa course sur le nez pour s’arrêter en bout de piste. Le pilote et les passagers sont sortis indemnes. Les deux hélices et le train d’atterrissage ont été endommagés. Dossier n° A07Q0045 du BST.

— Le 5 mars 2007, un hélicoptère Robinson R22, avec à son bord un instructeur et un élève-pilote, circulait près du sol au-dessus d’un terrain enneigé au nord de Mascouche (Qc) lorsqu’un des patins a touché le sol. Il s’en est suivi un basculement dynamique. Aucun des deux occupants n’a été blessé. L’appareil a subi des dommages importants. Dossier n° A07Q0050 du BST.

— Le 7 mars 2007, un DHC-3 Otter monté sur flotteurs a amerri à Masset (C.-B.) après un vol en provenance du lac Eden (C.-B.). Le pilote s’est engagé dans le canal pour se rendre à la base d’hydravions. Le vent soufflait par rafales du sud-sud-est à 30 kt. Alors que l’appareil avait tourné partiellement par vent de travers à l’aide du moteur, son empennage s’est tout à coup soulevé et l’aile gauche et l’hélice ont touché l’eau. L’hydravion s’est remis d’aplomb sans que le moteur ne s’arrête. L’appareil a été remorqué au quai des hydravions par un navire de pêche. Le pilote, qui était seul à bord, n’a pas été blessé. Le moteur de l’hydravion a subi des dommages importants. Dossier n° A07P0064 du BST.

—  Le 12 mars 2007, un avion ultra-léger de type évolué Sky Raider monté sur skis et roues a décollé de Qualicum Beach (C.-B.) à destination du lac Beadnell (C.-B.) où le pilote prévoyait atterrir sur la surface glacée et enneigée du lac. À l’arrivée à destination, le pilote a effectué plusieurs circuits, il a inspecté la surface du lac et il a évalué les conditions locales. Le lac est entouré de pics montagneux sur trois côtés, il est orienté dans le sens nord-sud et fait environ 4 500 pi de long. Même si le vent soufflant du sud était très faible, le pilote a décidé d’atterrir vers le côté nord. Lorsque le pilote a effectué le virage de l’étape de base vers l’étape finale, très près d’un pic montagneux, il a rencontré un fort courant descendant. Il a été incapable d’interrompre la descente de l’ultra-léger, et il a effectué un atterrissage dur sur le lac, ce qui a causé des dommages importants. Le pilote n’a pas été blessé. Dossier n° A07P0070 du BST.

—  Le 13 mars 2007, un Cessna U206E avec le pilote et un passager à son bord a commencé un décollage sur la piste 02 à Matheson Island (Man.). Pendant la course au décollage, le siège du pilote a glissé vers l’arrière, et le pilote a perdu la maîtrise en direction de l’avion. Ce dernier est sorti de la piste à gauche et a heurté un amas de neige. Les deux occupants sont sortis indemnes de l’avion. Ce dernier a subi des dommages importants. Une inspection du siège du pilote après l’incident a révélé que la butée du siège était située à la position la plus arrière sur les rails et que le siège n’en était pas sorti. On a plus tard appris que le siège n’était pas correctement enclenché dans le cran du rail au décollage et qu’il avait reculé de deux crans. Les goupilles de verrouillage ont bloqué le siège plus loin sur les rails, empêchant le siège de glisser jusqu’au bout. Les rails étaient neufs et les goupilles de verrouillage étaient en bon état de service. Dossier n° A07C0048 du BST.

—  Le 25 mars 2007, pendant le décollage de la piste 32 à Gods Lake Narrows (Man.), l’équipage d’un Swearingen SA226-TC Metro II a eu de la difficulté à cabrer l’avion. Le décollage a été trop long et le train d’atterrissage principal droit a heurté un amas de neige en bout de piste au moment où l’avion prenait son envol. Les contrefiches du train principal droit se sont rompues, de même que les conduites hydrauliques, ce qui s’est traduit par une perte complète de pression hydraulique. L’équipage a décidé de se diriger vers Thompson (Man.) où il a effectué un atterrissage sans volets, train principal gauche et train avant sortis et verrouillés. Le train principal droit s’est affaissé sous l’effet du poids, et l’avion a glissé, puis il s’est immobilisé à côté de la piste 23, sur la droite et près de l’extrémité. Des véhicules d’intervention d’urgence étaient sur les lieux, et les passagers sont sortis de l’avion par l’issue de secours aile gauche. Dossier n° A07C0055 du BST.

—  Le 28 mars 2007, un Pilatus PC12 était en route à destination de Tadoule Lake (Man.) après avoir décollé de Thompson (Man.). Les rapports météorologiques locaux indiquaient que le vent soufflait du 160° à 11 kt, que le plafond était à 1 200 pi et que la visibilité était réduite par des averses de neige. Les rapports d’état de la piste indiquaient que cette dernière était enneigée à 90 %, et qu’il y avait récemment eu des averses de neige mouillée et de pluie. La température avait baissé avant et après l’événement. Après avoir aperçu l’aéroport, l’équipage a effectué une approche indirecte vers la piste 07 et a atterri entre le tiers et la moitié de la longueur de la piste de 3 200 pi. Au toucher des roues, les conditions de freinage étaient mauvaises, et l’équipage a serré les freins au maximum et a inversé le pas de l’hélice. L’avion a commencé une oscillation de lacet, et l’équipage n’a pu l’immobiliser. L’avion est finalement sorti en bout de piste. L’hélice a été endommagée et la fourche du train d’atterrissage avant s’est rompue. L’équipage et les sept passagers sont sortis indemnes de l’avion.
Dossier n° A07C0058 du BST.

—  Le 28 mars 2007, le pilote d’un Cessna 177RG effectuait un vol local à partir de l’aéroport d’Abbotsford (C.-B.) lorsqu’il a remarqué une diminution soudaine de la vitesse et une augmentation du bruit ambiant. Il a regardé dans un rétroviseur externe et a remarqué que le train d’atterrissage principal était partiellement sorti et était à un angle d’environ 45°. Il a tenté en vain de le déployer complètement à l’aide du système de secours. Le pilote est alors revenu à Abbotsford. Il a demandé la présence des services d’intervention d’urgence (SIU), il a effectué un survol, et il a ensuite atterri train rentré sur la piste 19. Personne n’a été blessé. Dossier n° A07P0086 du BST.

—  Le 30 mars 2007, un élève-pilote effectuait l’étape finale d’un vol-voyage d’entraînement en solo à bord d’un Cessna 172N. En route, à environ 1 000 pi au-dessus du sol (AGL), il a remarqué des oiseaux en contrebas. Il est descendu et a tourné autour des oiseaux pour continuer de les observer, et environ cinq minutes plus tard, il a poursuivi le vol à une altitude en route inférieure. Peu après, l’élève-pilote a aperçu une ligne électrique à la hauteur des yeux et est descendu afin de passer dessous. L’avion a heurté le fil et l’a rompu. La dérive et la gouverne de direction ont subi des dommages importants. L’élève-pilote n’a pas été blessé. Il a continué le vol jusqu’à Steinbach (Man.), où il a atterri sans autre incident. Dossier n° A07C0061 du BST.

Ce pilote a failli perdre sa vie en observant des oiseaux au mauvais moment.

Ce pilote a failli perdre sa vie en observant des oiseaux au mauvais moment.

—  Le 4 avril 2007, le pilote d’un hélicoptère Bell 206L-1 participait à une opération de réparation de lignes hydroélectriques dans la région de Prince Rupert (C.-B.). On a demandé au pilote de repositionner l’hélicoptère de l’autre côté des lignes électriques, ce qui n’était pas le côté normal ou ordinaire où le pilote avait l’habitude de travailler. Par conséquent, au décollage, l’hélicoptère a pris de l’altitude et est rentré dans les fils et a subi des dommages importants. Personne n’a été blessé. Dossier n° A07P0093 du BST.

—  Le 4 avril 2007 à Yellowknife (T.N.-O.), un Cessna 208B Grand Caravan qui venait d’être chargé de fret circulait au sol en direction de la piste lorsqu’il a heurté un chariot élévateur à fourche stationné sur l’aire de trafic. Le bec débordant du bord d’attaque du stabilisateur gauche a été endommagé. Le revêtement inférieur et l’embout de la gouverne de profondeur ont été également coupés et déformés. Dossier n° A07W0068 du BST.

—  Le 20 avril 2007, au départ de Jackson Bay (C.-B.), le moteur gauche d’un Beechcraft D18S monté sur flotteurs a subi une perte de pression carburant et une perte de puissance immédiatement après le déjaugeage. L’hydravion a fait un mouvement de lacet à gauche et, lorsqu’il s’est posé, les flotteurs se sont rompus. Le pilote et les six passagers sont sortis de l’appareil munis de six gilets de sauvetage et ils se sont accrochés à un flotteur qui est resté à flot. L’hydravion a coulé en une minute. Les occupants ont été secourus en environ une demi-heure. L’un des passagers a subi une blessure légère, et ils ont tous souffert d’hypothermie plus ou moins grave. Dossier n° A07P0113 du BST.

—  Le 21 avril 2007, un Cessna 150J privé décollait d’une piste en herbe à Courtland (Ont.). Peu après le décollage, le moteur a subi une perte momentanée de puissance, et l’avion s’est reposé sur la piste. Le pilote a poursuivi le décollage. Toutefois, l’avion s’est de nouveau reposé sur la piste avant de s’envoler une troisième fois. Cependant, son altitude n’était pas suffisante pour éviter les arbres situés à l’extrémité de la piste. L’avion a heurté les arbres et a subi des dommages importants. Le pilote a été grièvement blessé. Des enquêteurs du BST ont été envoyés sur les lieux. Dossier n° A07O0101 du BST.

—  Le 24 avril 2007, un élève-pilote et un instructeur, seuls à bord d’un Cessna 150, effectuaient des circuits de nuit sur la piste 09 de l’aéroport de Debert (N.-é.). Après plusieurs circuits, l’avion venait juste de se poser lorsque l’instructeur a remarqué un chevreuil sur la piste. L’instructeur a alors tenté d’éviter l’animal. Toutefois, le stabilisateur gauche a heurté ce dernier, et l’empennage s’est partiellement détaché du reste de l’avion. Les occupants n’ont pas été blessés. Il n’y a pas de clôture périphérique autour de l’aéroport de Debert pour empêcher les animaux de rôder sur le terrain. Dossier n° A07A0042 du BST.

—  Le 26 avril 2007, un hélicoptère Bell 212 effectuait un atterrissage à Prince George (C.-B.) lorsque le moteur no 1 a subi une panne non confinée. Des composants du moteur ont été projetés par le circuit d’échappement et ont heurté le rotor principal ainsi que des composants du rotor de queue. L’appareil a atterri en toute sécurité. Personne n’a été blessé. Dossier n° A07P0123 du BST.

—  Le 29 avril 2007, un Jodel D11-2 privé de construction amateur effectuait une excursion aérienne de Hinton (Alb.) à destination de Buck Lake (Alb.). Au moment où l’avion quittait la vallée principale, il a rencontré des bourrasques de neige. Le pilote a fait demi-tour. Toutefois, la neige avait entre-temps atteint la vallée principale également. Du givre s’étant accumulé sur l’avion, le pilote a décidé d’effectuer un atterrissage forcé dans les arbres avant de perdre complètement la maîtrise de l’avion. Ce dernier a subi des dommages importants au moment du choc, mais il n’y a pas eu d’incendie par la suite. Les deux occupants ont quitté les lieux sans la moindre blessure. Dossier n° A07W0077 du BST.


Date de modification :