Accidents en bref

Remarque : Les résumés d’accidents qui suivent sont des interventions de classe 5 du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST). Ces événements ont eu lieu entre les mois de février et avril 2010. Ils ne satisfont pas aux critères des classes 1 à 4, et se limitent à la consignation des données qui serviront éventuellement à des analyses de sécurité ou à des fins statistiques ou qui seront simplement archivées. Les résumés peuvent avoir été mis-à-jour depuis la production de cette rubrique. Pour toute information concernant ces événements, veuillez contacter le BST.

— Le 6 février 2010, un Stinson 108-2 sous immatriculation privée ayant à son bord le pilote et un passager a décollé de la surface gelée du lac Winnipeg, près de l’embouchure de la rivière Manigatogan, pour un vol VFR jusqu’à l’aéroport de Lyncrest, près de Winnipeg (Man.). Peu après le décollage, le pilote s’est rendu compte que la visibilité s’était détériorée et il a essayé de revenir à son point de départ. Pendant le virage, le pilote a été victime du voile blanc et il n’a pu conserver ses références visuelles au sol. L’avion est descendu et il a percuté la surface gelée à quelque 4 NM au sud-ouest de la rivière Manigatogan. Le pilote a été légèrement blessé et le passager l’a été grièvement. L’avion lourdement endommagé à l’impact a fini par être détruit quand le pilote a mis le feu à l’épave pour attirer l’attention des secouristes. La radiobalise de repérage d’urgence (ELT) a été endommagée dans l’incendie. Dossier no A10C0017 du BST.

— Le 8 février 2010, un Piper PA-44-180 Seminole ayant à son bord un instructeur et deux élèves effectuait des approches sur un seul moteur à l’aéroport de Toronto/Markham (Ont.). Pendant l’approche en question, la manoeuvre a causé des problèmes à l’élève, si bien que les pilotes ont oublié de sortir le train. L’avion s’est posé train rentré et il a été lourdement endommagé. Personne n’a été blessé. Dossier no A10O0025 du BST.

— Le 21 février 2010, un aéronef Super Ben 160 de construction amateur décollait d'un champ environ 5 mi à l’ouest de Chicoutimi (Qc) pour un vol local dans des conditions de vol à vue. Lors du décollage, l'appareil a été déporté vers la droite par un vent de travers. L'aile droite a percuté un arbre, l'appareil a pivoté et s'est retrouvé dans un fossé. Le pilote n'a pas été blessé. La radiobalise de repérage d'urgence (ELT) s'est déclenchée à l'impact et a été immédiatement mise en position fermée par le pilote. L'appareil a subi des dommages aux deux ailes, à l'hélice, au capot moteur et au moteur. Dossier no A10Q0020 du BST.

— Le 21 février 2010, un parachute motorisé RS Ultra Kangook B effectuait une envolée dans le parc Saint-Charles-Borromée dans la région de Joliette (Qc) lorsque le pilote a perdu la maîtrise de l'appareil et s'est écrasé lors de l'atterrissage. L'appareil a subi des dommages importants. Le pilote a subi des blessures légères. Dossier no A10Q0022 du BST.

— Le 4 mars 2010, un de Havilland DHC-3T Turbo Otter monté sur roues et sur skis s’est posé à Webequie (Ont.). Tout de suite après le toucher, l’avion a capoté, si bien que l’hélice a heurté le sol et que le moteur (Pratt and Whitney PT6A-35) a été endommagé. L’avion est retombé sur ses roues et est resté à l’endroit. D’après les renseignements fournis, les freins étaient gelés. Dossier no A10C0026 du BST.

— Le 7 mars 2010, le pilote d’un Cessna 172 à bord duquel se trouvaient deux passagers effectuait un recensement à basse altitude des oiseaux aquatiques à quelque 14 NM à l’est de Yarmouth (N.-É.). Pendant l’opération, le moteur (Lycoming O-320-B2D) a perdu de la puissance. Le pilote a alors décidé de faire un atterrissage forcé sur une route revêtue. L’avion a heurté une ligne téléphonique juste avant de se poser, alors qu’il restait encore quelque 600 pi de route. L’avion a viré à droite et l’aile droite a percuté un panneau d’arrêt. L’avion a poursuivi sa course vers l’avant, traversant un fossé et heurtant un arbre avant de s’immobiliser. Le pilote et les deux passagers ont été grièvement blessés. L’avion a été lourdement endommagé. Dossier no A10A0025 du BST.

— Le 7 mars 2010, un hélicoptère Hiller UH-12E participait à la récolte de cônes à environ 10 NM au nord de Hythe (Alb.) quand, au cours d’une approche, le rotor de queue a heurté des branches. La tentative de remontée qui a suivi a provoqué une situation de surcouple, et l’hélicoptère est tombé au sol sur le relief boisé. Le pilote seul à bord n’a pas été blessé. Dossier no A10W0044 du BST.

— Le 9 mars 2010, un Piper PA11 équipé de skis était en préparation pour un vol privé dans la région de Gatineau (Qc). L'appareil était stationné sur la berge d'un lac. Les amarres ont été détachées. L'appareil n'ayant pas de système électrique, le moteur a été lancé avec l'hélice. Un deuxième pilote a fait démarrer le moteur pendant que le pilote propriétaire était aux commandes. Les deux pilotes ont laissé le moteur se réchauffer en se tenant à l'extérieur du souffle de l'hélice derrière l'aile droite. Après quelques minutes, sous l'effet combiné du souffle de l'hélice et d'une légère pente de la berge, l'avion a commencé à glisser vers le lac. Le pilote non-propriétaire, inquiet de la situation, s'est précipité vers le poste de pilotage avec l'intention d'arrêter le moteur. Il ne savait pas que l'avion n'était pas équipé d'une manette de mélange (mixture) avec étouffoir et que l'arrêt moteur devait se faire en coupant l'allumage des magnétos. Il semble que ses vêtements ont pu pousser la manette des gaz située sur le mur gauche de la cabine. Le moteur a accéléré, l'avion a passé par-dessus la bande de neige, a effectué un demi-cercle sur le lac et a heurté les arbres en bordure de la berge. Le pilote à bord n'a pas été blessé. L'appareil a subi des dommages importants. Dossier no A10Q0029 du BST.

— Le 16 mars 2010, le pilote d’un ultra-léger de base Beaver RX 550 sur skis a décollé du lac Paré, près de Chertsey (Qc) pour un vol local. L'appareil a rencontré un courant descendant durant la montée initiale. Il a heurté des épinettes puis s’est écrasé sur le toit d'une maison. Le passager n'a pas été blessé, mais le pilote a subi des blessures au thorax. Comme il y avait une fuite de carburant, l’appareil a été retiré du toit par les pompiers. Deux chevrons de la structure du toit ainsi que le revêtement ont été endommagés. L'appareil a subi des dommages importants. Dossier no A10Q0032 du BST.

— Le 22 mars 2010, le pilote d’un hélicoptère Bell 212 participant à des opérations d’héliski s’est, semble-t-il, retrouvé dans des conditions de voile blanc alors qu’il essayait de se poser sur un relief montagneux pour laisser descendre des skieurs à 20 mi à l’ouest du ranch White Saddle, près d’Alexis Creek (C.-B.). L’hélicoptère a dérivé à l’écart du lieu d’atterrissage, le rotor principal a heurté une pente enneigée et l’appareil s’est renversé sur le flanc droit. Le pilote a été légèrement blessé, mais aucun des dix passagers ne l’a été. Dossier no A10P0073 du BST.

Helicopter accident
L’exploitant a pris des mesures de suivi extensives, tout en
réalisant qu’il avait déjà en place la plupart des éléments de
sécurité majeurs, tels que les normes, les procédures normalisées,
et la formation fondée sur la compétence. Il a donc mis l’accent
sur les facteurs humains afin d'éviter qu’un tel accident se répète.

— Le 27 mars 2010, le pilote d’un Cessna 210B qui se préparait à partir de High River (Alb.) pour un vol-voyage a décidé de faire un circuit avant de prendre ses passagers. Quand il a commandé la sortie du train dans le circuit, le train avant a refusé de sortir. Après une tentative de sortie manuelle, le pilote a actionné à plusieurs reprises la commande du train, mais en vain. Il a alors téléphoné à son atelier de maintenance, lequel lui a suggéré d’essayer d’autres séquences de sortie, mais là encore le train avant a refusé de sortir. Après avoir tourné pendant près de 3 heures au-dessus de l'aéroport pour brûler du carburant, l’avion s’est posé train principal sorti et train avant rentré. Le pilote n’a pas été blessé, mais l’hélice, le moteur, les trappes du train avant, le capotage inférieur et le dessous du fuselage avant de l'avion ont été endommagés. La maintenance a soulevé l’avant du fuselage, a forcé l’ouverture des trappes et a libéré manuellement le verrou train rentré du train avant. Celui-ci est sorti normalement et s’est verrouillé. Des essais supplémentaires étaient prévus afin d’essayer de reproduire ce mauvais fonctionnement du verrou train rentré. Dossier no A10W0046 du BST.

— Le 28 mars 2010, un Cessna 172M a quitté Prince George (C.-B.) pour un vol-voyage en double commande passant par Quesnel et Barkerville avant le retour à Prince George. Après un posé-décollé à Quesnel, l’avion a continué sa route vers Barkerville. À la verticale de Barkerville, l’élève et l’instructeur ont inspecté visuellement la piste recouverte de neige et ont fait un passage à basse altitude. La surface de la neige semblant compacte, l’instructeur a décidé de laisser l’élève se poser. L’avion s’est posé sur la piste 11, mais pendant la course à l’atterrissage, les roues se sont enfoncées dans la neige et l'avion a capoté. Ce dernier a été lourdement endommagé, mais les deux pilotes n’ont pas été blessés. Dossier no A10P0082 du BST.

— Le 5 avril 2010, un ATR-42 a atterri à Pangnirtung (Nt) dans de bonnes conditions météorologiques. L’avion s’est posé fermement et a rebondi une fois. Après le vol, l’équipage a inspecté l’avion et a remarqué des dommages superficiels à l’antenne COMM2. Après le vol suivant jusqu’à la base de maintenance à Iqaluit, il est apparu que l’empennage avait subi des dommages structuraux importants devant être réparés avant le prochain vol. Dossier no A10Q0039 du BST.

— Le 14 avril 2010, un Cessna 172 effectuait un vol d'entraînement selon les règles de vol à vue avec un élève-pilote à son bord. Le pilote a perdu la maîtrise de l'appareil lors du roulement à l'atterrissage sur la piste 03 à Sorel (Qc). L'appareil est sorti de piste vers la gauche et s'est immobilisé sur le nez dans un fossé de drainage. Le pilote est sorti indemne de l'accident. Dossier no A10Q0043 du BST.

— Le 16 avril 2010, un hélicoptère Bell 206LR effectuait un vol de remise en place entre Yellowknife (T.N.-O.) et Whitehorse (Yn). Après avoir quitté Watson Lake (Yn), l’appareil survolait une crête montant à environ 5 000 pi au-dessus du niveau de la mer (ASL) quand il a été décidé de faire un atterrissage au sommet d’une montagne. Après avoir déterminé la direction du vent, le pilote a fait une approche de l’aire d’atterrissage face au vent. En courte finale, l’hélicoptère est parti inopinément en lacet à droite, si bien qu’il a fait un atterrissage dur avant de se renverser sur le flanc gauche. L’appareil a été lourdement endommagé, mais le pilote et les deux passagers n’ont pas été blessés. Dossier no A10W0054 du BST.

— Le 18 avril 2010, un Cessna 185 monté sur train amphibie décollait de la piste 14 à Salmon Arm (C.-B.) pour effectuer un vol dans les environs. Pendant la course au décollage, le pilote s’est rendu compte que les performances du moteur étaient inférieures à la normale. Ayant constaté que la pression d’admission était de 25 po, il a décidé d’interrompre le décollage alors que l’avion avait déjà parcouru les deux tiers de la piste ou presque. L’avion est sorti en bout de piste, puis il a heurté un remblai entre deux fossés qui couraient perpendiculairement à la piste et il a capoté. L’avion a été lourdement endommagé, et les quatre occupants ont été légèrement blessés. Dossier no A10P0096 du BST.

— Le 23 avril 2010, un appareil de construction amateur de type Diamant devait décoller de St-Tite (Qc) à destination de l'aéroport de Trois-Rivières (Qc) avec le pilote et un passager à son bord. Après avoir mis plein gaz en vue de décoller, le siège du pilote a glissé vers l'arrière. Le pilote n'était plus en mesure d'appuyer sur les palonniers et il a perdu la maîtrise de l'avion. L'appareil a bifurqué vers la droite, a quitté la piste et s'est immobilisé après avoir heurté un arbre. Les occupants sont sortis indemnes de l'accident. L'appareil a subi des dommages importants aux ailes. Le siège du pilote a été mal fixé à ses rails après avoir été lubrifié. Dossier no A10Q0048 du BST.

— Le 30 avril 2010, le pilote d’un Bellanca 8GCBC (Scout) sous immatriculation privée essayait de se poser au nord sur une piste privée située près de Comox (C.-B.) quand il a perdu la maîtrise de l’avion. Celui-ci a franchi une clôture et a percuté un poteau électrique. L’aile gauche s’est arrachée et l’avion a fini sa course sur le dos dans un fossé de drainage. Le pilote et le passager portaient des ceintures cinq points et ils n'ont apparemment pas été blessés. Dossier no A10P0108 du BST.

Pensez au vol d'hiver
Date de modification :