Accidents en bref

Remarque : Les résumés d’accidents qui suivent sont des interventions de classe 5 du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST). Ces événements ont eu lieu entre les mois d’août et octobre 2012. Ils ne satisfont pas aux critères des classes 1 à 4, et se limitent à la consignation des données qui serviront éventuellement à des analyses de sécurité ou à des fins statistiques ou qui seront simplement archivées. Les résumés peuvent avoir été mis à jour depuis la production de cette rubrique. Pour toute information concernant ces événements, veuillez communiquer avec le BST. 

— Le 4 août 2012, le pilote d’un Aeronca 7ACX tentait de démarrer le moteur en lançant l’hélice manuellement, à l’aéroport de Prince Albert (Glass Field) (CYPA) (Sask.). Le moteur a démarré et son régime a augmenté; l’avion s’est mis à avancer. Le pilote a couru autour du hauban de la voilure, a sauté dans l’avion et a tiré sur la manette des gaz. L’avion a heurté un tracteur stationné à proximité et a subi des dommages importants. Le pilote se trouvait partiellement à l’intérieur de l’avion sans être attaché au moyen d’une ceinture de sécurité ni d’une ceinture-baudrier. Il s’est frappé sur le montant de la porte et a subi des blessures graves. L’avion avait été arrimé au niveau des haubans de la voilure, mais les fortes pluies qui étaient tombées sur la région avaient rendu le sol mou, et les arrimages au sol s’étaient défaits. Le frein de stationnement avait été serré, mais il n’avait pas tenu. Dossier n° A12C0104 du BST.

— Le 5 août 2012, un hélicoptère Schweizer 269C-1, ayant à son bord le pilote et un passager, volait à une altitude de quelque 2 550 pi ASL et effectuait une approche à l’amerrissage vers le lac Widgeon (C.-B.), lorsque le pilote a perdu la maîtrise en direction de l’appareil. La température extérieure était de quelque 25 °C. L’hélicoptère a tournoyé plusieurs fois autour de son mât et est descendu dans l’eau à quelque 50 m du rivage. Les deux occupants ont évacué l’hélicoptère en train de couler et ont nagé jusqu’au rivage. Ils ont été évacués au moyen d’un hydravion vers le port de Vancouver, où une ambulance les attendait. Ils n’ont pas eu besoin de soins médicaux. L’hélicoptère a coulé. Dossier n° A12P0121 du BST.

— Le 5 août 2012, un Cessna U206G monté sur flotteurs, ayant à son bord un pilote et quatre passagers, commençait sa course au décollage sur le lac Pelican (Ont.). Au décollage, l’hydravion a effectué un mouvement de roulis vers la gauche et son aile gauche a coupé l’eau. L’hydravion s’est immobilisé sur le dos et a été submergé. Le pilote et les quatre passagers ont évacué l’appareil et n’ont subi que des blessures légères, mais l’hydravion a subi des dommages importants. L’exploitant a réagi immédiatement et a récupéré les occupants au moyen d’une embarcation. Le vent soufflait du 280° à 10 kt avec des rafales à 20 kt. Dossier n° A12C0102 du BST.

— Le 6 août 2012, un Cessna C-172, ayant à son bord un pilote et trois passagers, a décollé de l’aéroport de Salmon Arm (C.-B.) dans le cadre d’un vol à destination de Victoria (C.-B.), avec une escale prévue à Pitt Meadows (C.-B.). Peu après le décollage, le pilote a volé le long du lac Shuswap avant d’effectuer un atterrissage forcé dans un champ, près d’un terrain de camping, à Sicamous (C.-B.). Pendant la course à l’atterrissage, l’avion a capoté. Les occupants ont subi des blessures légères. L’aéroport de Salmon Arm est situé à 1 751 pi ASL, altitude supérieure à celle du lac Shuswap et du champ où a été effectué l’atterrissage forcé. La température extérieure était évaluée à quelque 25 °C. Le plan de vol de l’avion indiquait une réserve de carburant de 5 heures. Dossier n° A12P0122 du BST.

— Le 6 août 2012, un Murphy Rebel SR2500 de construction amateur effectuait sa course au décollage sur une piste en gazon et en gravier large de 75 pi et longue de 1 500 pi, à la bande d’atterrissage de la rivière Sheslay (C.-B.). Un fort vent de travers soufflait. L’avion a fait un écart à gauche et s’est immobilisé dans des arbres, en bordure de la piste. Le Centre de coordination des opérations de sauvetage a reçu un signal en provenance de la radiobalise de repérage d’urgence (ELT) et a envoyé un hélicoptère pour récupérer le pilote. L’incident n’a fait aucun blessé. L’avion a subi des dommages importants. Dossier n° A12P0120 du BST.

— Le 8 août 2012, un hélicoptère Aerospatiale AS350 B-2 avait effectué deux orbites autour de la zone d’atterrissage se trouvant à 15 NM au sud de Norman Wells (T.N.-O.) avant d’amorcer une approche à l’atterrissage. À quelque 20 pi au-dessus du sol, l’hélicoptère a heurté des arbres du côté gauche. L’hélicoptère a atterri et s’est immobilisé à la verticale. Les pales du rotor et la poutre de queue ont cependant subi des dommages importants. Le pilote et les trois passagers n’ont pas été blessés. Le Centre de recherche et sauvetage de Trenton a signalé avoir capté un signal en provenance de la radiobalise de repérage d’urgence (ELT). Dossier n° A12W0107 du BST.

— Le 13 août 2012, le pilote d’un Cessna 150M tentait de décoller d’une piste gazonnée privée, située à 7 NM au sud de l’aéroport de St. Catharines (district de Niagara) (CYSN) (Ont.), lorsqu’il a découvert que l’avion n’était pas en mesure de monter. Le pilote s’est rendu compte que les volets étaient complètement sortis et que l’avion ne serait pas en mesure d’éviter les arbres en bout de piste; il a donc tenté d’atterrir sur le reste de la piste. L’avion a effectué un atterrissage dur au cours duquel le train principal gauche et le train avant se sont affaissés. L’avion s’est immobilisé à la verticale, subissant des dommages importants aux ailes, au train d’atterrissage et au fuselage. Le pilote et le passager ont subi des blessures légères. Dossier n° A12O0131 du BST.

— Le 17 août 2012, un Ballon Aerostar (RX-8) effectuait un vol en exploitation commerciale, avec 3 personnes à bord, depuis le parc Hydro Québec à Saint-Jean-sur-Richelieu (Qc) dans le cadre du festival des montgolfières. Lorsque le ballon a effectué son approche en direction d'un champ situé à 1 NM au sud de l'aéroport de Saint-Mathieu-de-Beloeil (CSB3) (Qc), il s'est retrouvé en descente rapide et a effectué un atterrissage brutal. Le pilote a subi des blessures graves et la nacelle a été légèrement endommagée. Dossier nº A12Q0139 du BST.

— Le 17 août 2012, un Ballon Fantasy Sky Promotions (Fantasy 8-90) effectuait un vol en exploitation privé, avec 4 personnes à bord, depuis le campus Fort St-Jean à Saint-Jean-sur-Richelieu (Qc) dans le cadre du festival des montgolfières. Lorsque le ballon a effectué son approche en direction d'un champ situé à Marieville (Qc), il s'est retrouvé en descente rapide et a effectué un atterrissage brutal. Lors de l'impact, un passager a été projeté hors de la nacelle et a subi des blessures graves. Le ballon n'a pas été endommagé. Dossier nº A12Q0140 du BST.

— Le 19 août 2012, le pilote d’un ultraléger de base à commandes par transfert de poids Aeroquest Elan non immatriculé a décollé de la piste de son aéroport d’attache située à quelque 8 NM au nord de Lloydminster (Alb.), pour effectuer un vol local. Comme le pilote n’avait pas donné signe de vie pendant la soirée, des recherches ont été lancées le lendemain matin. L’ultraléger qui s’était écrasé dans un ravin a été découvert près de l’aéroport d’attache du pilote. Ce dernier avait subi des blessures mortelles. Le pilote avait depuis peu acheté cet ultraléger, dont il avait pris possession ce jour-là, et il effectuait des décollages et des atterrissages. Le BST a dépêché deux (2) enquêteurs sur les lieux de l’accident. Dossier n° A12W0117 du BST.

— Le 20 août 2012, le pilote et le passager d’un Piper PA-28-140 retournaient à Altona (Man.) en provenance de Steinbach (Man.) dans le cadre d’un vol d’agrément. En approche de l’aéroport municipal d’Altona, le pilote a remarqué la présence sur la piste d’un véhicule dont les feux clignotaient. Le conducteur de ce véhicule avait effectué un balayage de la piste qui visait à en retirer des débris à la suite d’une course automobile locale. Il avait par mégarde verrouillé ses clés à l’intérieur du camion, alors qu’il se trouvait à l’extérieur du véhicule, immobilisant ainsi ce dernier sur la piste. Le pilote a survolé la piste d’atterrissage et a choisi d’atterrir sur une bande gazonnée adjacente longue de 2 000 pi. Il n’y avait aucun vent, la température extérieure était élevée et l’avion atterrissait au soleil couchant. L’avion s’est posé environ à mi-chemin au-delà du seuil de la piste, à une vitesse élevée. Le pilote a immédiatement serré les freins, mais il a été incapable d’immobiliser l’avion avant que ce dernier ne sorte en bout de piste. L’avion est entré dans un fossé de drainage, ce qui a causé des dommages au train avant, au capotage du moteur et à l’hélice. Le pilote a été projeté vers l’avant contre le tableau de bord et a subi des blessures. Le passager n’a pas été blessé. La Gendarmerie royale du Canada (GRC) locale et les services ambulanciers ont répondu à la situation d’urgence et ont transporté le pilote et le passager jusqu’à l’hôpital pour qu’ils y soient placés en observation. Dossier n° A12C0112 du BST.

— Le 23 août 2012, un hélicoptère Robinson R44 et un hélicoptère Robinson R44 II, tous deux en exploitation privée, étaient stationnés l'un près de l'autre à l’aéroport de Chicoutimi/Saint-Honoré (CYRC) (Qc). Un des appareils s'apprêtait à décoller lorsque le moteur du second a été démarré. Les deux rotors sont alors entrés en contact, causant des dommages aux pales des rotors principaux, mais il n'y aurait eu aucun débris. Personne n'a été blessé. Les pales du rotor principal des deux hélicoptères ont été enlevées et envoyées au manufacturier afin de déterminer si elles peuvent être réparées ou si elles doivent être remplacées. Dossier nº A12Q0153 du BST.

— Le 26 août 2012, à l’aéroport de Lachute (CSE4) (Qc), le pilote d’un Luscombe 8AX démarrait le moteur à la main, car l'appareil n'était pas muni d'un démarreur. Puisque personne n'était présent pour assister le pilote au démarrage, la roulette de queue avait été attachée à un point d'ancrage à l'aide d'une courroie en nylon. Suite au démarrage, la courroie s'est brisée et l'appareil a commencé à se diriger vers un autre appareil. Afin d'éviter la collision, le pilote a retenu le hauban de l'aile gauche. L'appareil s'est immobilisé dans le fossé, occasionnant des dommages à l'hélice et au saumon de l'aile droite. Personne n'a été blessé. Dossier nº A12Q0147 du BST.

— Le 26 août 2012, un Glastar monté sur flotteurs de construction amateur décollait du lac Stoney (Ont.) lorsque, pendant la course au décollage, le pilote a fait cabrer l’hydravion pour quitter la surface de l’eau plus tôt que d’habitude afin d’éviter une embarcation qui circulait devant lui. L’hydravion est retombé sur le plan d’eau, l’aile gauche basse et en piqué. Par la suite, le flotteur gauche s’est enfoncé dans l’eau et l’hydravion a pivoté sur la surface avant de s’immobiliser à la verticale. Les occupants de l’appareil, aidés de plaisanciers, l’ont évacué avant qu’il ne chavire. L’incident n’a fait aucun blessé, mais l’hydravion a subi des dommages importants. Dossier n° A12O0140 du BST.

— Le 5 septembre 2012, un Cessna 172 privé ayant à son bord quatre adultes a tenté de décoller d’une piste gazonnée située à l’extrémité est du lac Canim (C.-B.). Sa réserve carburant était au tiers de la capacité maximale. L’avion a quitté le sol, mais il s’est aussitôt enfoncé et le pilote a interrompu le décollage. L’appareil est sorti en bout de piste et a roulé dans de l’eau d’une profondeur de 2 pi avant de se renverser. La radiobalise de repérage d’urgence (ELT) s’est déclenchée. L’incident n’a fait aucun blessé. Dossier n° A12P0146 du BST.

— Le 5 septembre 2012, un Cessna A188B (Ag Truck) de propriété privée a décollé d’un champ près de Jarvie (Alb.), dans des conditions de vent calme. Peu après le décollage, l’avion a heurté des lignes électriques, puis il est entré en collision avec un relief plat et a capoté. L’avion a subi des dommages importants, et le pilote a subi des blessures graves. Le pilote portait un harnais à cinq points d’appui ainsi qu’un casque de vol et un respirateur. Dossier n° A12W0123 du BST.

— Le 9 septembre 2012, un Piper PA-24-250 Comanche privé a volé en partance de Maple Creek (Sask.) à destination de Saskatoon (Sask.) pour y déposer un passager et est revenu vers Maple Creek sans se ravitailler en carburant. À l’arrivée à Maple Creek, le pilote a décidé de se dérouter vers Swift Current (Sask.), en raison d’une activité orageuse. Dans la turbulence, la porte de la cabine s’est ouverte et le pilote a perdu ses lunettes. Le pilote éprouvait de la difficulté à lire et à régler les fréquences radio. Il est arrivé près de l’aéroport de Swift Current, mais il a été incapable d’actionner le balisage lumineux d’aérodrome télécommandé (ARCAL) à cet aéroport. Plusieurs organismes et d’autres pilotes qui se trouvaient à proximité ont tenté en vain de l’aider, mais une panne sèche a fini par survenir. Le pilote a effectué un atterrissage forcé dans un champ, à quelque 5 mi à l’est de l’aéroport de Swift Current. Selon ce qui a été rapporté, le pilote a subi des blessures légères et l’avion a subi des dommages importants. Dossier n° A12C0125 du BST.

— Le 14 septembre 2012, un Piper PA-20X de propriété privée, avec deux personnes à son bord, effectuait des exercices de circulation au sol à haute vitesse sur la bretelle Delta de l'aéroport de Bagotville (CYBG) (Qc). Alors que le pilote venait de remettre la roue de queue au sol, l'appareil a bifurqué légèrement vers la gauche, puis fortement vers la droite en faisant un tête-à-queue. L'appareil s'est retrouvé en bordure de la bretelle Delta. La roue du côté gauche s'est affaissée et l'aile a également touché la surface gazonnée et s'est repliée. Il y a eu un léger déversement de carburant. Les deux personnes n'ont pas été blessées. Dossier nº A12Q0166 du BST.

— Le 16 septembre 2012, un Cessna 414A de propriété privée effectuait une envolée selon les règles de vol aux instruments entre l'aéroport de Kuujjuaq (CYVP) (Qc) et l'aéroport de Schefferville (CYKL) (Qc). Lors de l'atterrissage, l'appareil s'est posé à une vitesse élevée sur la piste mouillée. L'équipage n'a pas été en mesure d'arrêter l'appareil qui s'est retrouvé dans un fossé au bout de la piste 18. Lors de la sortie de piste, tous les trains d'atterrissage se sont affaissés. Personne n'a été blessé. Le système automatisé d'observations météorologiques (AWOS) émis à 20 h 51 GMT, soit 11 min après l'accident, indiquait un plafond de 300 pi, avec une visibilité de 1 ¾ mi dans des averses de pluie faible et de la brume. Dossier nº A12Q0167 du BST.

— Le 17 septembre 2012, un hélicoptère Robinson R44 a atterri dans de l’herbe sèche près d’une usine de gazéification éloignée. Vers la fin de la période de récupération de 2 minutes, alors que le pilote était sur le point de désembrayer l’embrayage d’entraînement avant de couper le moteur, ce dernier (un Avco Lycoming O-540-F1B5) s’est arrêté. Le pilote a ouvert la porte et il a aperçu un feu d’herbe à l’arrière de l’hélicoptère, sous le moteur. Il a tenté d’éteindre le feu avec l’extincteur de la cabine et des bouteilles d’eau, mais le feu s’est propagé jusqu’au compartiment moteur. Dans les 3 minutes, l’hélicoptère a été consumé par les flammes et complètement détruit. Le pilote n’a pas été blessé. À proximité de la surface d’atterrissage, le sol était couvert d’herbe sèche et longue. Sur une surface mesurant quelque 12 pi de diamètre, l’herbe avait été coupée au moyen d’un coupe-herbe portatif afin d’aménager un point de poser approprié. L’hélicoptère était équipé d’un bouclier de protection D318-1, conformément au bulletin de service SB-46 du Robinson R44. Ce dispositif sert de bouclier sous les collecteurs et le tuyau d’échappement, afin de réduire les risques de feu d’herbe. La section 10 du Manuel de vol du R44 renferme un conseil de sécurité concernant les atterrissages dans de l’herbe sèche et longue, car le système d’échappement se trouve alors près du sol et peut être suffisamment chaud pour mettre le feu à de l’herbe sèche. Dossier n° A12W0131 du BST.

— Le 19 septembre 2012, un hélicoptère Bell 206B, ayant à son bord un pilote et un passager, a atterri sur le rivage de la rivière Oldman, à quelque 5 NM à l’est de Cowley (Alb.), afin d’accéder à un site de pêche à la mouche. Après avoir décollé de ce site, l’hélicoptère a heurté un câble électrique à fil unique non marqué qui était suspendu au-dessus de la rivière, à environ ¼ mi de l’aire d’atterrissage. Une partie de ce câble de calibre n° 2 s’est enroulée autour du mât et des biellettes de commande de pas, ce qui s’est traduit par une perte de maîtrise. Le pilote a effectué un atterrissage forcé dans un champ se trouvant à proximité immédiate de la rivière. L’hélicoptère a heurté le sol deux fois avant de s’immobiliser en position partiellement verticale. Il a subi des dommages importants. Le pilote a subi des blessures légères et le passager n’a pas été blessé. Le câble électrique qui est tombé a allumé un feu d’herbe qui s’est propagé sur une vaste partie du champ. De bonnes conditions météorologiques VFR prévalaient au moment de l’accident. Le pilote avait déjà survolé la région, mais il ignorait la présence de ce câble. L’hélicoptère n’était pas équipé d’un dispositif coupe-câble. Le poteau de ligne électrique qui soutenait le câble était marqué de rayures blanches et rouges à une extrémité de sa portée, mais le poteau situé du côté opposé était caché par des arbres. Le câble électrique a été remplacé et il est maintenant marqué de deux cônes blancs sur sa section se trouvant au-dessus de la rivière. Dossier n° A12W0133 du BST.

— Le 23 septembre 2012, un hélicoptère Boeing Vertol BV107-II déplaçait des billes de bois à l’aide d’un grappin, à quelque 23 NM à l’ouest de Bella Coola (C.-B.). Le grappin a saisi deux billes de bois, et l’hélicoptère a commencé à soulever la charge tout en s’éloignant de la colline. Une fois les deux billes de bois dans les airs, le grappin s’est mis à glisser, si bien que le chargement a été jugé trop lourd. L’équipe a par conséquent largué le chargement. Malheureusement, en tombant, l’une des deux billes a frappé un travailleur au sol, lui infligeant des blessures mortelles. Dossier n° A12P0161 du BST.

— Le 25 septembre 2012, un ultraléger amphibie Ramphos S non immatriculé effectuait une envolée dans des conditions de vol à vue à partir de l'aéroport de Joliette (CSG3) (Qc). Peu après le décollage par vent de travers, l'appareil s'est écrasé. Le pilote a subi des blessures mineures et a été transporté à l'hôpital. L'aile droite a été lourdement endommagée. Dossier nº A12Q0176 du BST.

— Le 26 septembre 2012, un Cessna 185 monté sur flotteurs, ayant à son bord quatre personnes, arrivait à destination d’Ocean Falls (C.-B.) en partance de Coal Harbour (C.-B.). En courte finale, le pilote a été avisé qu’il amerrissait au mauvais quai. Il a remis les gaz et a volé droit devant à basse altitude jusqu’au quai suivant, à quelque 1 NM. Alors qu’il s’approchait du deuxième quai, il a été avisé que le premier quai était en fait le bon. Il a donc effectué un virage à gauche à basse altitude. L’hydravion a cependant perdu de la vitesse, et son côté gauche a heurté la surface de l’eau. Il a subi des dommages importants, mais il est demeuré à la verticale sans couler. L’accident n’a fait aucun blessé. Tous les occupants de l’hydravion portaient des vêtements de flottaison individuels et ils ont évacué les lieux de l’accident dans une embarcation de sauvetage. Le ciel était dégagé, la visibilité était illimitée, le vent était de léger à variable et l’espace de manœuvre n’était pas limité. Dossier n° A12P0165 du BST.

— Le 27 septembre 2012, un hélicoptère Bell 206-L4 a décollé d'un chemin situé entre les haubans à quelques 150 pi de la tour de transmission Dubray, environ 117 NM au nord-est de Chibougamau (Qc). La tour était haubanée à trois hauteurs différentes avec trois câbles. Lors du décollage, le rotor principal a heurté un hauban à environ 30 pi du sol. L'appareil a atterri sans autre problème. Le hauban a été sectionné. Les bouts des deux pales du rotor principal ont subi des dommages importants. Les 3 occupants n'ont pas été blessés. Les haubans étaient balisés à leurs bases. Dossier nº A12Q0178 du BST.

— Le 28 septembre 2012, le propriétaire d’un Denney Kitfox IV effectuait des courses au décollage sur une piste privée aux commandes de son avion qu’il avait acheté depuis peu. Au cours de sa dernière course au décollage, l’avion a pris l’air près de l’extrémité de la piste au-delà de laquelle se trouvaient des arbres. L’avion a effectué une montée accentuée, puis il s’est incliné fortement à droite avant de perdre de la puissance et de piquer du nez. L’avion a pénétré dans le couvert forestier presque à la verticale avant de s’écraser au sol. Le propriétaire, seul occupant à bord, a subi des blessures graves et l’avion a subi des dommages importants. Dossier n° A12A0097 du BST.

— Le 1er octobre 2012, le pilote d’un hélicoptère Bell 206B effectuait des opérations de pulvérisation d’abat-poussière dans la région de Sudbury (Ont.). En sortant d’un virage pour effectuer une autre pulvérisation d’andains, l’hélicoptère a perdu de l’altitude et est entré en collision avec le sol. L’hélicoptère a subi des dommages importants et le pilote a subi des blessures légères. Dossier n° A12O0162 du BST.

— Le 2 octobre 2012, le pilote d’un avion amphibie Lake LA-4-200 effectuait des posés-décollés sur la rivière des Outaouais, près de Cumberland (Ont.). Lors du premier amerrissage, le pilote a été aux prises avec un plan d’eau miroitant et l’appareil s’est posé brutalement, subissant des déformations au niveau du fuselage. Il a sombré rapidement, mais le pilote a réussi à l’évacuer et a été secouru par une embarcation qui se trouvait à proximité. Au moment de l’accident, le pilote portait son baudrier et un gilet de sauvetage gonflable. Dossier n° A12O0169 du BST.

— Le 15 octobre 2012, un Cessna 172 monté sur flotteurs, ayant à son bord un instructeur et un élève, a capoté au décollage, dans le cadre d’un vol d’entraînement en partance du lac Pitt (C.-B.). Ayant subi des blessures légères, l’élève a réussi à évacuer l’hydravion, mais l’instructeur a perdu connaissance. Les tentatives de l’élève pour extirper l’instructeur de l’hydravion ont été vaines. L’élève-pilote a été secouru par une embarcation qui passait avant l’arrivée sur les lieux du personnel de recherche et sauvetage (SAR). Des plongeurs sauveteurs ont plus tard récupéré le corps de l’instructeur décédé dans l’épave de l’appareil. L’hydravion a subi des dommages importants. Dossier n° A12P0179 du BST.

— Le 26 octobre 2012, un ultraléger de type évolué Bushmaster Super 22 effectuait une envolée dans des conditions de vol à vue dans la région de Low (Qc). L'appareil avait subi des ennuis moteurs (Rotax 582) la semaine précédant le vol, et le pilote avait dû se poser d'urgence dans un champ avoisinant sa piste, non loin de sa résidence. Suite aux vérifications d'usage et à un essai au sol, le pilote a décollé du champ pour se diriger vers sa piste. Lors de l'envolée, le moteur (Hirth Motoren K-G Reciprocating) a eu à nouveau des ratés et s'est arrêté complètement. Le pilote n'a pas été en mesure de le redémarrer; par conséquent, il a été incapable d'atteindre la piste et s'est écrasé dans un boisé. Le pilote a été transporté à l'hôpital par mesure de précaution. L'appareil a subi des dommages importants. Lors des manœuvres de récupération de l'appareil, celui-ci a pris feu et a été entièrement consumé par un incendie. Dossier nº A12Q0189 du BST.

Date de modification :