Accidents en bref

Remarque :

Les résumés d'accidents qui suivent sont des interventions de classe 5 du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST). Ces événements ont eu lieu entre les mois de février et avril 2013. Ils ne satisfont pas aux critères des classes 1 à 4, et se limitent à la consignation des données qui serviront éventuellement à des analyses de sécurité ou à des fins statistiques ou qui seront simplement archivées. Les résumés peuvent avoir été mis à jour depuis la production de cette rubrique. Pour toute information concernant ces événements, veuillez communiquer avec le BST.

— Le 2 février 2013, un Cessna 180E équipé de skis atterrissait dans un champ près de Sudbury (Ont.). Au contact avec le sol, l'aéronef a rebondi, prolongeant ainsi sa course à l’atterrissage, et a heurté une clôture située à l’extrémité du champ. L’aéronef s’est renversé et a été lourdement endommagé. Personne n’a été blessé. Dossier no A13O0015 du BST.

— Le 3 février 2013, un Cessna 140 a décollé de St-André-Avelin (Qc), à destination du lac Agile (CSA2) (Qc). L’avion a atterri sur la piste 03 au lac Agile. Après s’être arrêté, le pilote a tenté d’effectuer un demi-tour sur la piste glacée. Lors de la manœuvre, l’appareil n’était pas en mesure de rester sur la piste et le pilote a coupé les gaz. L’avion ne s’est pas arrêté sur la surface glacée et est sorti de piste. L’avion a percuté des arbres. Les ailes ont subi des dommages importants. Le pilote n’a pas été blessé. Dossier nº A13Q0024 du BST.

— Le 5 février 2013, un Mooney M20K de propriété privée a atterri train rentré à l’aéroport de Rockcliffe (CYRO) d’Ottawa (Ont.). L’hélice et le ventre de l’avion ont été endommagés. Aucun incendie ne s’est déclaré et aucun des quatre occupants n’a été blessé. Dossier no A13O0020 du BST.

— Le 9 février 2013, un Beech 1900C effectuait un vol IFR entre Vancouver et Blue River (CYCP) (C.–B.). L’autorisation IFR a été annulée à 9 000 pi ASL au-dessus de l’aéroport et on a procédé à une approche VFR vers la piste 19. Après le toucher des roues sur la piste de 60 pi de largeur, le pilote a perdu la maîtrise de l’aéronef. L’aéronef a dérapé latéralement avant de quitter la piste du côté gauche et de percuter un gros banc de neige le nez en premier. Le train avant s’est affaissé, les deux hélices ont été endommagées et le train principal droit a sans doute également subi des dommages. L’enregistreur de la parole dans le poste de pilotage (CVR) a été envoyé au laboratoire du BST aux fins de téléchargement des données. Personne n’a été blessé. Dossier no A13P0014 du BST.

— Le 9 février 2013, un Beech 76 Duchess a décollé de l’aéroport international McDonald-Cartier (CYOW) d’Ottawa (Ont.) pour effectuer un vol d’entraînement local. Après le départ, alors que l’aéronef était en palier à 1 500 pi ASL, la pression carburant du moteur gauche a chuté complètement. La mise en marche des pompes d’appoint n’a pas permis de rétablir la pression carburant du moteur gauche. Peu après, le moteur gauche (AVCO LYCOMING, O-360-A1G6D) s’est mis à tourner de façon irrégulière et à pomper avant de s’arrêter complètement. Le pilote a lancé le message PAN PAN PAN et s’est dirigé vers l’aéroport. Peu de temps après, le moteur droit s’est également mis à tourner de façon irrégulière et à pomper comme le moteur gauche. Le pilote a alors décidé d’effectuer un atterrissage forcé dans un champ situé à l’intérieur des limites de la ville d’Ottawa. L’aéronef s’est posé train rentré sur la neige fraîche et a glissé sur une distance de quelque 650 pi avant de s’immobiliser. Aucun des deux occupants n’a été blessé. Le BST a envoyé deux enquêteurs sur les lieux. L’aéronef sera récupéré en vue de procéder à un examen plus approfondi. Dossier no A13O0023 du BST.

— Le 10 février 2013, un Cessna 172M a décollé de l’aéroport d’Orillia (CNJ4) (Ont.) pour procéder à un vol d’essai à la suite de récents travaux de maintenance. Pendant le vol, il y a eu une perte de pression d’huile de moteur suivie d’une panne moteur. Le pilote a alors tenté d’atterrir sur un lac gelé. En courte finale, l’avion a heurté des arbres ce qui l’a fait pivoter de 180° par rapport à la direction du vol. L’aéronef a été lourdement endommagé, mais il s’est néanmoins immobilisé à l’endroit sur la glace. Aucun des deux occupants n’a été blessé. Le BST s’est rendu sur les lieux et a constaté que la perte d’huile avait été causée par le desserrement du bouchon d’orifice d’huile. Dossier no A13O0024 du BST.

— Le 14 février 2013, un Stinson 108-2 a décollé d’une piste privée pour aller se ravitailler en carburant à l’aéroport de Waterville (CCW3) (N.–É.) située à environ 10 NM plus au sud. L’aéronef s’est ravitaillé à CCW3 et le pilote, seul à bord, est retourné atterrir sur la piste privée. Pendant l’atterrissage avec un léger vent arrière, le train principal droit a heurté un banc de neige situé au bord de la piste. L’aéronef a tiré vers la droite et a capoté avant de s’immobiliser sur le dos. Le pilote est sorti indemne de l’aéronef. Aucun déversement de carburant n’a été rapporté. Le pilote a remis l’aéronef à l’endroit à l’aide d’un tracteur de ferme et l’a remorqué jusqu’au hangar du propriétaire. L’aéronef maintenu par le propriétaire a été lourdement endommagé. Dossier no A13A0013 du BST.

— Le 16 février 2013, une montgolfière Cameron A180 était utilisée pour effectuer une visite touristique de Kananaskis Country, situé à 28 NM à l’ouest-sud-ouest de Calgary (Alb.). Pendant le vol, la montgolfière a rencontré des vents violents et de fortes turbulences qui ont déchiré son enveloppe. Le pilote est parvenu à diriger le ballon afin d’effectuer une descente contrôlée et un atterrissage forcé dans les arbres. Aucun des quatre occupants n’a été blessé. Dossier no A13W0018 du BST.

— Le 20 février 2013, un hélicoptère Aerospatiale AS350-B3 venait de déposer des skieurs au sommet d’une pente de ski située à environ 50 NM au nord de Stewart (C.–B.) lorsqu’au décollage, le pilote a perdu ses repères visuels dans la poudrerie. Les rotors ont heurté le sol et l’hélicoptère a basculé. Personne n’a été blessé, mais l’hélicoptère a été lourdement endommagé. Dossier no A13P0018 du BST.

— Le 22 février 2013, un avion de construction amateur Murphy Rebel effectuait un décollage de l’aérodrome de Joliette (CSG3) (Qc) lorsqu’il a frappé une lumière de bord de piste avec le ski droit. L’appareil a poursuivi son vol à destination de l’aéroparc Île-Perrot (PSC6) (Qc). À l’atterrissage, le train droit (skis/roues) s’est rompu. Le pilote a immédiatement coupé le moteur et l’appareil a glissé sur l’aile droite et s’est immobilisé. Personne n’a été blessé. L’examen de l’appareil a révélé que les dommages encourus lors du décollage de CSG3 seraient à l’origine de sa rupture à l’atterrissage. Dossier nº A13Q0033 du BST.

— Le 23 février 2013, un Piper PA-46-310P de propriété privée avait entrepris un vol VFR entre Venice (Floride) (KVNC) et Fort Myers (Floride) (FL59). Le pilote a fait tourner l’hélice à la main pour faciliter le démarrage du moteur (Teledyne Continental TSIO‑550‑C1). Au moment où le pilote s’éloignait du cercle de l’hélice pour retourner dans l’aéronef, le moteur a démarré. L’aéronef s’est mis à avancer de lui-même et s’est éloigné de l’aire de stationnement pour rouler jusque dans un fossé. Le train avant s’est affaissé, ce qui a lourdement endommagé la partie avant et les ailes de l’avion. Le pilote n’a pas été blessé. Dossier no A13F0029 du BST.

 

— Le 8 mars 2013, un Diamond DA-20-C1 a décollé de l’aéroport international Jean-Lesage de Québec (CYQB) (Qc), pour effectuer un vol local, avec seul le pilote à son bord. Lors de l’atterrissage sur la piste 06, l’appareil a rebondi, puis la roue de nez a percuté le sol brutalement et s’est affaissée. L’appareil a subi des dommages importants. Le pilote est sorti indemne de l’accident. Dossier nº A13Q0039 du BST.

— Le 17 mars 2013, un Cessna 180K de propriété privée a décollé de Digby (CYID) (N.–É.) pour effectuer un vol circulaire VFR devant passer par Saint John (CYSJ) (N. –B.) et Charlottetown (CYYG) (Î.‑P.‑É.). Pendant le vol de retour en direction de Digby, les vents soufflaient du 310° à 27 kt. À la troisième tentative d’atterrissage sur la piste 26, l’avion a exécuté un cheval de bois. Le nez de l’aéronef a heurté la piste, ce qui a endommagé l’hélice, le moteur et l’extrémité de l’aile gauche. Le pilote, seul à bord, n’a pas été blessé. Dossier no A13A0024 du BST.

— Le 29 mars 2013, un ultra-léger Birdman Chinook équipé de skis a décollé d’une piste privée pour effectuer un vol local. L’aéronef évoluait à une hauteur de 500 pi AGL lorsqu’on l’a observé en train d’effectuer un virage en direction ouest. Pendant le virage, l’angle d’inclinaison de l’aéronef a augmenté, l’ultra-léger a fortement piqué du nez et est demeuré dans cette assiette jusqu’à ce qu’il heurte la surface gelée du lac Raven près d’Espanola (Ont.). Le pilote a été mortellement blessé. L’ultra-léger a été retrouvé au complet et ne semblait pas avoir laissé de sillon. L’examen a révélé que toutes les commandes de vol avaient été reliées par l’intermédiaire du système de câblage de commandes de vol et que les câbles de commande déconnectés indiquaient une rupture causée par une surcharge. Le revêtement en Dacron qui recouvrait les ailes et l’empennage montrait des signes de détérioration; des réparations au revêtement avaient été faites à l’aide de ruban domestique, de silicone et de coutures non conformes aux normes. Certains indices ont indiqué que le moteur aurait fonctionné pendant une période indéterminée avec un mélange trop riche, ce qui aurait pu entraîner une baisse de rendement. L’unique carburateur était fixé au moteur à l’aide d’une corde. Les dommages relevés sur l’hélice ont indiqué que le moteur produisait peu ou pas de puissance au moment de l’impact. Le pilote avait acheté l’ultra-léger environ trois mois avant l’accident. Les enquêteurs n’ont pas pu déterminer le nombre total d’heures de vol du pilote sur cet ultra-léger. Le pilote ne portait pas de casque de sécurité, seulement des protecteurs auditifs. Dossier no A13O0053 du BST.

— Le 1er avril 2013, un ultra-léger Poisk 06 venait de décoller de l’aéroparc de King George (CSK8), près de Surrey (C.–B.), et franchissait les 300 pi en montée lorsqu’un composant structural s’est rompu et que l’aéronef est devenu incontrôlable. Le pilote a immédiatement déployé un parachute balistique grâce auquel l’aéronef est descendu atterrir dans un champ près de l’aéroparc. Le pilote, seul à bord, a subi des blessures lors de l’atterrissage. Dossier no A13P0049 du BST.

— Le 3 avril 2013, un Cessna 207 décollait de Island Lake (Man.) pour effectuer un vol VFR d’environ 7 mi à destination de St. Theresa Point (Man.). L’avion a décollé de la piste 30 à 14 h 55 HAC et a amorcé un virage à gauche à une hauteur d’environ 300 pi AGL en vue d’un atterrissage sur la piste 22 à St. Theresa Point. Presque immédiatement après le début du virage, l’avion s’est trouvé dans des conditions de voile blanc dans de la neige et de la poudrerie. Le pilote n’était pas titulaire d’une qualification IFR, mais il a néanmoins tenté de freiner le taux de descente à l’aide du variomètre (VSI). Au moment où le nez de l’aéronef remontait, il a touché la surface du lac recouverte de neige. Aucun incendie ne s’est déclaré et le pilote n’a pas été blessé. Le pilote a tenté d’appeler la station d’information de vol (FSS) à 14 h 58. Les communications n’ont pu être établies entre le pilote et la FSS, mais cette dernière a capté le signal d’une ELT en arrière-plan de la transmission. La GRC a été alertée et le pilote a été secouru par motoneige à 15 h 37. Dossier no A13C0032 du BST.

— Le 9 avril 2013, un hélicoptère Astar AS350B3 effectuait une approche en vue d’atterrir dans une zone recouverte de neige à Tenquille Lake (C.–B.) (14 NM au nord-ouest de Pemberton (C.–B.)). Le pilote maintenait l’hélicoptère en vol stationnaire lent dans de mauvaises conditions d’éclairage lorsque le rotor principal a heurté quelque chose. Le pilote a complété l’atterrissage et a coupé le moteur. Il a ensuite constaté que les pales du rotor principal avaient été lourdement endommagées. Dossier no A13P0055 du BST.

— Le 13 avril 2013, un hélicoptère Bell 206L1 transportait cinq touristes pour un voyage de pêche à Homathko River (C.–B.) à environ 60 NM au nord-est de Campbell River (C.–B.). Le rotor principal a heurté le relief et s’est séparé au niveau de son emplanture. L’hélicoptère s’est abîmé dans la rivière. Le pilote et quatre des passagers ont subi diverses blessures, mais sont néanmoins parvenus à sortir de l’épave pour rejoindre la rive. Un passager a été retrouvé mortellement blessé dans l’épave submergée. Dossier no A13P0061 du BST.

— Le 14 avril 2013, un Cessna 177B a effectué un atterrissage brutal à l’aéroport Midland/Huronia (CYEE) (Ont.) si bien que l’hélice et la cellule de l’avion ont été endommagées. Le pilote a décidé de redécoller et de poursuivre le vol jusqu’à l’aérodrome d’Edenvale (CNV8) (Ont.) où il a atterri sans incident. Le pilote n’a pas été blessé. Dossier no A13O0063 du BST.

— Le 15 avril 2013, un Cessna 172 effectuait un vol VFR d'entraînement depuis l’aéroport de Montréal/Mascouche (CSK3) (Qc), avec un élève-pilote à bord. Lors de la montée initiale après le décollage de la piste 11, le moteur (Lycoming 0-320-E2D) a subi une perte de puissance avec des retours de flamme, et le pilote a fait demi-tour pour se poser sur la piste 29. L’appareil s’est retrouvé trop haut au-dessus de la piste et s’est posé dans un terrain vague au-delà du bout de la piste. L’appareil a subi des dommages importants, et le pilote a été transporté à l’hôpital pour des blessures légères. Le BST planifie participer à l’examen du moteur lors d’un atelier de révision, afin de déterminer la cause de la perte de puissance. Dossier nº A13Q0064 du BST.

— Le 17 avril 2013, un Cessna 180H équipé de skis s’est posé sur une piste recouverte de boue et de sable située près de Cochrane (Ont.). Les skis s’y sont enfoncés et l’aéronef a piqué du nez tant et si bien que l’hélice a heurté la surface. Lorsque l’empennage est retombé au sol, le contact avec la piste a été suffisamment violent pour causer des dommages structuraux à la queue. Le pilote n’a pas été blessé pendant l’événement. Le vol avait pour but de remplacer les skis par des flotteurs. Dossier no A13O0066 du BST.

— Le 24 avril 2013, un Grumman GA-7 effectuait un vol VFR entre les aéroports de Grace Lake à The Pas (CJR3), (Man.) et celui de Springbank à Calgary (CYBW), (Alb.). Après environ 3 heures et 45 minutes de vol, le moteur droit (Avco Lycoming O-320-D1D) a commencé à perdre de la puissance. Le pilote a signalé à l’ATC qu’il éprouvait des ennuis avec un moteur et a demandé la priorité à CYBW. Peu après, le moteur gauche a également commencé à perdre de la puissance. Le pilote n’a pas été en mesure de maintenir son altitude et a effectué un atterrissage forcé à environ 9 NM au nord de CYBW. Le pilote, seul à bord, n’a pas été blessé. L’aéronef a été lourdement endommagé. Dossier no A13W0050 du BST.

— Le 24 avril 2013, le pilote d’un Cessna C150 privé a démarré le moteur à la main à l’aéroport de Sorel (CSY3), Sorel (Qc). L’appareil, dont la queue était attachée à un bloc de ciment, s’est mis à rouler. Le pilote a tenté en vain de monter à bord, et l’avion a heurté un hangar quelque 200 pi plus loin. L’aile droite et l’hélice de l’appareil ont subi des dommages importants. Le pilote n’a pas été blessé. Dossier nº A13Q0069 du BST.

— Le 25 avril 2013, un Cessna 140 avec deux pilotes à son bord effectuait des vols locaux de familiarisation à partir de l’aéroport de Guelph (CNC4) (Ont.). Ces vols avaient pour but de convertir le pilote au pilotage des aéronefs à atterrisseur à roulette de queue. Pendant la course à l’atterrissage, le pilote a appliqué une force excessive sur les freins si bien que l’aéronef a capoté et s’est retrouvé sur le dos. Les dommages ont été importants, mais personne n’a été blessé. Les deux occupants portaient leurs ceintures diagonale et abdominale. L’ELT a émis un signal. Dossier no A13O0075 du BST.

Qui a fait ses preuves : le Simulateur de prise de décisions du pilote

En décembre 2009, après l’achèvement de l’Étude de sécurité portant sur l’établissement du profil des risques pour le secteur du taxi aérien au Canada, nous avons rendu accessible sur le site Web de Transports Canada le « Simulateur de prise de décisions du pilote », développé par Gerry Binnema, spécialiste de la Sécurité du système de TC à l’époque.

Ce simulateur a été élaboré en utilisant des scénarios tirés de situations réelles, et repose en grande partie sur des expériences personnelles de pilotes et sur des enquêtes du Bureau de la sécurité des transports. Le simulateur expose les pilotes à des prises de décisions difficiles et aux résultats de leur choix, en soulignant certains signaux qui auraient pu autrement passer inaperçus.

La conscience de la situation est cruciale pour le déroulement sécuritaire de tout vol. Le but d’un simulateur de prise de décisions est d’aider les pilotes à élaborer des modèles mentaux utiles et ainsi à accroître leur capacité à développer une bonne conscience de la situation. Même les équipages et les pilotes les mieux formés peuvent prendre de mauvaises décisions s’ils n’ont pas une bonne conscience de la situation. Essayez-le !

Date de modification :