Sagesse hivernale (TP 2228F-12)

Promotion et sensibilisation en matière de sécurité

L'hiver nous amène ses changements soudains de météo avec ses fronts qui changent rapidement, ses vents violents en rafales, ses tourmentes de neige et le verglas.

Il faut plus que jamais exercer votre jugement, prendre des précautions, changer certaines habitudes et veiller à ce que votre appareil soit toujours en bon état.

Tout le monde connaÎt déjà ces conseils d'ordre général, mais venons-en aux détails :

L'ENTRETIEN EN HIVER

  • Respectez les consignes du constructeur au sujet de la préparation pour l'hiver.
  • Utilisez les dispositifs de protection recommandés.
  • Vérifiez l'état de toutes les canalisations souples et de tous les joints. Il ne doivent présenter aucun signe de crique, de durcissement ou de gonflement. Resserrez les colliers et les raccords.
  • Réglez les câbles de commande pour tenir compte de la contraction due au froid.
  • Enlevez les caches-roues pour éviter toute infiltration de neige fondue qui pourrait geler et bloquer les roues et les freins.
  • Vérifiez que le système de chauffage ne présente pas de fuites (monoxyde de carbone).
  • Si l'appareil est stationné à l'extérieur, protégez les tubes de pitot au moyen de housses et le moteur et les ailes au moyen de bâches.
  • Faites toujours le plein complet dès l'atterrissage afin de réduire le givrage dû à la condensation dans le circuit de carburant.
  • Gardez la batterie chargée ou enlevez-la si l'appareil est stationné dehors (prenez les mêmes précautions pour la batterie de la radiobalise de repérage d'urgence (ELT) : elle doit pouvoir fonctionner convenablement en cas d'urgence.)

LES DANGERS DE L'HIVER

L'hiver n'est pas à vrai dire dangereux, mais les problèmes sont différents et les erreurs pardonnent moins.

  • Planifiez soigneusement votre vol. (Au fait, comprenez-vous réellement la prévision météo?) Prévoyez d'autres routes pour le cas où vous seriez pris dans le mauvais temps. N'oubliez pas que la nuit tombe vite car les jours sont plus courts.
  • Emportez une réserve de carburant de façon à pouvoir changer votre route en toute sécurité.
  • Déposez un plan ou un itinéraire de vol et transmettez toute modification au contrôle de la circulation aérienne.
  • Habillez-vous pour le temps qu'il fait dehors (vous pourriez avoir une panne de chauffage ou être obligé de faire un atterrissage forcé).
  • écoutez les prévisions météo, demandez les PIREPS, (et faites-en) et tenez vos prévisions à jour en route.
  • Surveillez les signes avant-coureurs du temps qu'il fait devant vous : nuages, horizon incertain, variations du vent et de la température, automobile allumant leurs phares en plein jour (poudrerie).
  • Faites attention au givrage du carburant quand la température est voisine du point de congélation.
  • Réchauffez périodiquement le moteur lors d'une descente ou d'une approche à faible régime.
  • Fixez-vous des limites raisonnables et respectez-les, autrement vous pourriez être tenté d'essayer de passer quand même.

VéRIFICATION AVANT VOL SUPPLéMENTAIRES

  • Vérifiez que le reniflard d'huile n'est pas givré.
  • Soutirez assez de carburant pour vérifier qu'il n'y a pas d'impuretés (si le carburant ne coule pas bien, c'est un signe que la canalisation ou la cuve est givrée).
  • Vérifiez que les tubes de pitot, les admissions d'air de chauffage, les mises à l'air libre de carburant, l'admission du carburant ne sont pas givrées.
  • Vérifiez qu'il ne reste pas de neige sur le train d'atterrissage.
  • Vérifiez que la glace, la neige et le givre ont été complètement enlevés des plans et des commandes de vol (il suffit d'un tout petit peu de givre pour compromettre la sustentation).
  • Apportez l'équipement de survie nécessaire.
  • Vérifiez que l'ELT fonctionne.
  • Vérifiez que les câbles de sécurité de skis et les cordons d'amortisseurs sont en place.
  • Réchauffez le moteur et le poste de pilotage si possible.
  • Observez les consignes de dilution d'huile, le cas échéant.

LE MONOXYDE DE CARBONE

Ne comptez pas sur la présence de vapeurs pour vous prévenir que votre système de chauffage émet du monoxyde de carbone. Voici certains des symptômes : torpeur, sensation de chaleur, barre sur le front et migraine, bourdonnements d'oreilles et affaiblissement de la vue. Si vous éprouvez l'un de ces symptômes, fermez le chauffage de cabine et faites entrer de l'air fras. Ne fumez pas, cela ne ferait qu'aggraver votre état. Si vous avez de l'oxygène cent pour cent, respirez-en et atterrissez le plus tôt possible.

Tous ces conseils ne sont-ils pas inquiétants? Peut-être, mais ils découlent d'événements qui ont eu lieu et ils peuvent vous sauvez la vie!

Date de modification :