3.5 Préparation pour l'inspection en vol

3.5.1  L'inspecteur doit préparer un itinéraire en consultant l'inspecteur principal de l'exploitation et le faire approuver par son supérieur avant de quitter les bureaux de l'Administration centrale. à moins que cela n'entraîne des retards excessifs, les inspecteurs qui effectuent des inspections à l'extérieur du Canada devraient rester avec le même exploitant. Dans la mesure du possible, les inspecteurs devraient observer plus d'un équipage pendant une inspection en vol de longue durée.

3.5.2  La coutume normale est de prendre contact avec le bureau d'affectation des équipages de l'exploitant au moins 24 heures à l'avance afin de réserver le siège de l'observateur sur le vol en question. Ce geste de courtoisie donne une certaine latitude à l'exploitant aérien dans la planification de ses programmes et réduit la possibilité d'une dispute pour le siège d'observateur aux escales. Néanmoins, les ITA conservent tous leurs pouvoirs en ce qui a trait aux inspections ad hoc et à l'accessibilité des sièges d'observateur. Afin d'obtenir plus de lignes directrices à ce sujet, les ITA sont invités à consulter les sections 2.6 « Pouvoirs des ITA » au chapitre 2 du présent manuel.

3.5.3  Lorsqu'un ITA se rend compte qu'il ne pourra pas occuper le siège observateur, on ne doit négliger aucun effort pour en aviser l'exploitant.

3.5.4  Avant d'effectuer une inspection en vol, l'inspecteur doit examiner les dossiers, les certificats et les spécifications d'exploitation ainsi que le manuel d'exploitation de l'exploitant aérien de façon à prendre connaissance des éléments fondamentaux, par exemple, les listes d'équipement minimal (MEL) et les PVTA sur la politique et les procédures opérationnelles courantes de la compagnie. L'inspecteur aura ainsi la base nécessaire pour mener à bien l'inspection en vol et cela pourra servir à expliquer certaines des procédures opérationnelles en vol et au sol auxquelles a recours l'équipage de conduite.

3.5.5  Avant de partir pour une inspection en vol, l'inspecteur doit se munir des documents suivants :

  1. Autorisation de voyager, avance et frais de voyage (formulaire 08-0166), s'il y a lieu;
  2. Rapport d'inspection en vol d'exploitant aérien (formulaire 26-0091, annexe A);
  3. Publications de vol (au besoin);
  4. Horaires de la compagnie (au besoin);
  5. Carte officielle d'ITA;
  6. Bons de transport pour les ITA (s'il y a lieu);
  7. Passeport/visa (s'il y a lieu); et
  8. Dossier d'immunisation (s'il y a lieu).
Date de modification :