7.6 Exigences concernant les communications

7.6.1  Les exigences concernant les communications pour les systèmes de contrôle d'exploitation de type A sont très complexes. L'intention du document NSAC est de maintenir des communications directes entre le régulateur et le pilote commandant de bord. Le maintien des communications directes n'est pas toujours possible. Les exploitants aériens qui participent à des opérations où les communications directes ne peuvent pas être fournies doivent expliquer clairement dans le MEC comment les renseignements nécessaires seront échangés entre le régulateur et le commandant de bord.

Lorsqu'il n'est pas possible d'établir des communications terrestres dans un endroit isolé, même avec des téléphones cellulaires, le MEC doit préciser les procédures spécifiques qui seront effectuées au dernier endroit où les communications étaient possibles. Les procédures spécifiques peuvent être simples, du genre : « Le régulateur de vol et/ou le commandant de bord doivent établir le contact à la dernière installation de radio utilisable et, à partir de ce moment plus trois heures, les intéressés doivent recevoir les renseignements concernant le départ ». Le régulateur devrait donc entreprendre certaines procédures après une période de temps stipulée.

Voici un exemple des choix possibles :

  1. Un exploitant aérien effectue en hiver pendant les fins de semaine des vols à destination d'un endroit isolé en Amérique du sud :
     
    1. Le coût des communications radio intégrales et directes serait prohibitif pour ce genre d'exploitation;
    2. L'exploitant aérien peut confier à un tiers par contrat les communications en route et (ou) à l'endroit isolé, mais il doit être sûr que le personnel qui se trouve à cet endroit a la compétence voulue pour communiquer dans la langue commune de l'exploitant aérien;
    3. L'exploitant aérien peut indiquer dans le MEC la manière de traiter les communications avec les destinations isolées et préciser qu'un document d'utilisation sera fourni au pilote commandant de bord et au régulateur lorsqu'il y a des vols à destination d'endroits isolés;
    4. La procédure dans le MEC et le contenu du document d'exploitation peuvent comprendre les fréquences radio de l'aéroport (contrôle sol et tour), celles des organismes intéressés avec numéro de téléphone et, si des organismes radio sous-traitants sont utilisés, quand et comment elles seront utilisées;
    5. Exemple de document d'utilisation publié pour les vols à destination d'endroits isolés :
       
      1. Vol 123 Ottawa - Barranquilla, le 16 novembre;
      2. Utilisera la fréquence Houston Radio XXX.XX pour donner au régulateur de vol les comptes rendus au passage des positions suivantes;
      3. Dès l'arrivée à Barranquilla, le commandant de bord devra s'assurer que l'organisme privé a communiqué l'heure d'arrivée au régulateur (ou bien le commandant de bord appellera le régulateur pour lui communiquer l'heure d'arrivée);
      4. L'heure de départ sera communiquée au régulateur par l'organisme en question dès réception de l'heure de départ communiquée par l'équipage de conduite;
      5. L'équipage de conduite communiquera aussi l'heure de départ au régulateur, par Houston Radio, au plus tard une heure après le décollage.

7.6.2  Système de Type B - Généralités

Manque de stations de communication

  1. Doit faire l'objet d'une planification détaillée, l'avion qui prend le départ sous la régulation du pilote justifiée par manque de stations de communication :
     
    1. Les plans de vol exploitation seront calculés et enregistrés sur un formulaire fourni par l'exploitant aérien, avec les mêmes détails que s'il s'agissait d'un vol à régulation en co-responsabilité;
    2. Les conditions métrologiques en route et en zone terminale, les NOTAM, les questions de MEL et tous les autres points pertinents devraient être évalués par l'équipage de conduite.
    3. Les renseignements de masse et de centrage devront aussi figurer sur le plan de vol exploitation ou sur un formulaire fourni par l'exploitant aérien.
    4. Une copie de l'ensemble constituant la planification du vol devrait rester au point de départ ou être communiquée à un responsable de la compagnie. Cette copie sera conservée et servira éventuellement à prendre des mesures.
    5. Le pilote commandant de bord devrait faire savoir son approbation du plan de vol exploitation en signant le formulaire utilisé pour la planification du vol.
Date de modification :