La méthode d'enseignement « Démonstration-Exécution »

1.  GéNéRALITéS

  1. Un élève-instructeur demandait un jour : « Si je n'avais le temps d'apprendre qu'une seule méthode pour présenter les leçons, laquelle devrais-je choisir? » La réponse est : la méthode d'apprentissage par démonstration et exécution. « Pour quelles raisons? » Tout d'abord, la fonction essentielle d'un instructeur est de fournir une formation. Cette formation repose en grande partie sur le développement des aptitudes physiques et mentales en expliquant des procédures et des techniques. Par exemple, le pilotage d'un hélicoptère, la lecture de plans, la conduite de véhicules, le soudage, la construction, le tir, les réparations, la solution de problème, se servir d'une règle à calculer, le remplissage de formulaires - toutes ces techniques et bien d'autres encore s'enseignent mieux au moyen de la méthode d'apprentissage par démonstration et exécution.
  2. Cette méthode n'est pas nouvelle. Il s'agit peut-être de la plus ancienne méthode d'apprentissage. On peut s'imaginer l'homme des cavernes qui montre à son fils la méthode à employer pour fabriquer une massue, et puis qui lui demande d'en faire une à son tour.
  3. La méthode d'apprentissage par démonstration et exécution peut se décomposer en 5 parties principales :
    1. explication;
    2. démonstration;
    3. exécution par l'élève;
    4. surveillance par l'instructeur; et
    5. Évaluation.

2.  EXPLICATION ET DéMONSTRATION

  1. L'explication et la démonstration peuvent se faire en même temps, ou encore on peut commencer par la démonstration, qui sera suivie de l'explication, ou vice-versa. Le choix de la méthode dépend de la technique qu'on vous demande d'enseigner.
  2. Imaginez la situation suivante : vous devez enseigner à l'élève comment faire un atterrissage forcé. Voici les options qui s'offrent à vous :
    1. faire la démonstration d'une approche forcée, en explicant simultanément ce que vous faites et poirquoi; ou
    2. faire la démonstration d'un atterrissage forcé sans explication et donnez une explication détaillée de ce que vous avez fait ensuite; ou
    3. donner une explication de ce que vous avez l'intention de faire et faites-le ensuite.
  3. Vous vous apercevrez que des instructeurs différents ont des méthodes différentes pour enseigner cette manoeuvre. La méthode que nous décrirons ci-après semble être celle qui réussit le mieux pour la plupart des instructeurs.
    1. Au cours du vol qui précède l'exercice portant sur les atterrissages forcés, donnez à votre élève une démonstration parfaite d'atterrissage forcé. Il vaudra peut-être mieux vous abstenir de parler pendant cette démonstration, car vous désirez qu'elle soit aussi parfaite que possible, afin d'établir la norme visée pour les pratiques futurs par l'élève. Le fait de présenter une démonstration parfaite avant la pratique de l'atterrissage forcé a un autre avantage : vos élèves pourront visualiser la manoeuvre beaucoup mieux en étudiant leur manuel de pilotage, parce qu'ils auront assisté à la manoeuvre réelle.
    2. Pour l'étape suivante, donnez une explication détaillée d'un atterrissage forcé. Pendant cette explication, vous utiliserez toutes les techniques pédagogiques décrites précédemment. Vous devrez donner les raisons qui expliquent ce qui va se passer, vous établirez des comparaisons avec des notions déjà connues, et vous donnerez des exemples qui permettront d'éclaircir des points difficiles. Cette explication devrait être donnée au sol, en vous servant d'aides visuelles qui facilitent l'apprentissage de l'élève.
    3. Une fois en vol, faites une démonstration, tout en vous appuyant sur des parties importantes de votre explication. Habituellement, en posant des questions à l'élève sur ce que vous faites ou ce que vous devriez faire, vous lui donnerez une occasion de prouver qu'il connaît la procédure, même s'il ne l'a pas encore exécutée lui même.
    4. Après avoir terminé l'approche d'atterrissage forcé, pendant que vous reprenez de l'altitude, clarifiez tous les points restés obscurs pour l'élève et posez-lui des questions.
    5. La partie démonstration et explication de la méthode d'apprentissage par démonstration et exécution est maintenant terminée, et vous pouvez passer à l'étape suivante, qui est l'exécution par l'élève sous la surveillance de l'instructeur.

3.  EXéCUTION PAR L'éLÈVE SOUS LA SURVEILLANCE DE L'INSTRUCTEUR

  1. Pendant les premières étapes de la formation, l'exécution des manoeuvres par l'élève sous la surveillance de l'instructeur s'effectuent toujours en même temps. C'est le moment où l'on ne doit pas laisser l'élève commettre d'erreurs importantes. Votre surveillance doit être serrée, pour que vous puissiez détecter une erreur de manoeuvre dès qu'elle se présente, et vous devez la corriger immédiatement.
  2. L'élève doit pouvoir effectuer la manoeuvre par petits segments, pendant que vous surveillez l'exécution de chacun de ces segments.
  3. Si vous reprenez l'exemple de l'atterrissage forcé donné ci-dessus, étudiez les suggestions pour la division de l'exercice en segments :
    1. Au premier essai de l'élève :
      1. Vous, l'instructeur;
        1. choisissez le terrain en vous assurant qu'il est facile à approcher en auto-rotation;
        2. effectuez toutes les vérifications en vol, y compris la survellance extérieure.
      2. L'élève pilote l'appareil et se concentre sur l'approche du terrain;
      3. Si l'élève commet une erreur importante, vous prenez les commandes et placez l'appareil en position appropriée; puis, vous faites reprendre les commandes par l'élève, en continuant l'approche. (Efforcez-vous que l'élève réussisse son atterrissage à sa première tentative, même si vous devez l'aider pendant toute la manoeuvre.)
    2. Pour les essais futurs, suivant le degré de réussite de la première tentative, faites exécuter par l'élève une plus grande partie de la manoeuvre.
    3. Continuez le processus jusqu'à ce que vous estimiez que l'élève est capable d'exécuter toute la manoeuvre seul. Vous avez maintenant terminé la partie de la méthode qui est consacrée à l'exécution par l'élève sous la surveillance de l'instructeur, et c'est maintenant le moment de procéder à l'évaluation.

4.  ÉVALUATION

  1. La partie évaluation de la méthode d'apprentissage par démonstration et exécution est celle où l'élève a la possibilité de prouver qu'il peut exécuter la manoeuvre sans assistance.
  2. Pour la simulation d'approche forcée, vous direz à votre élève que vous allez simuler une panne moteur et qu'il doit exécuter toute la procédure, y compris les vérifications et la surveillance extérieure.
  3. Pendant l'exécution de la manoeuvre par l'élève, vous devez éviter de faire le moindre commentaire. Vous ne devrez lui donner aucun indice qui puisse le guider : ni grognement, ni hochement de tête. Par contre, vous devrez observer toute la manoeuvre avec le plus grand soin, de façon à pouvoir analyser toutes les erreurs commises par l'élève, que vous lui exposerez après le vol.

    REMARQUE : Bien entendu, vous devez intervenir si la sécurité entre en jeu.

  4. C'est le succès ou l'échec de l'élève pendant la phase d'évaluation de la leçon qui déterminera si vous pouvez passer à l'exercice suivant ou si vous devez reprendre la leçon.

5.  RÈGLES À APPLIQUER POUR LA MéTHODE DE DéMONSTRATION ET D'EXéCUTION

  1. Fournissez à l'élève une démonstration parfaite, ou si ce n'est pas réalisable, montrez-lui le produit fini. Par exemple : quand vous enseignez la préparation des cartes, montrez à l'élève une carte portant déjà toutes les indications d'un vol-voyage. De cette façon, l'élève verra ce qu'il faut faire pour préparer sa propre carte.
  2. Donnez une explication étape par étape de la tâche demandée - pour rendre votre explication plus claire, donnez des raisons, fournissez des exemples et faites des comparaisons.
  3. c)  Demandez à votre élève d'imiter une étape de la manoeuvre pendant que vous surveillerez étroitement. Par exemple, demandez-lui de pratiquer une mise en virage à grande inclinaison jusqu'à ce qu'il exécute la manoeuvre correctement, avant de passer à l'étape suivante.
  4. Continuez jusqu'à ce que l'élève ait reproduit chaque étape de la manoeuvre.
  5. Donnez à votre élève l'occasion de pratiquer, avec assistance au besoin.
  6. Faites en sorte que le temps accordé à un élève pour pratiquer soit égal ou supérieur à celui de la démonstration, de l'explication et de l'exécution par l'élève de la manoeuvre sous surveillance très étroite. L'élève doit avoir autant de temps pour pratiquer que vous en prenez pour enseigner.
  7. Règle générale - pendant que vous faites une démonstration et que vous donnez une explication, votre élève doit écouter et observer; inversement, quand votre élève exécute une manoeuvre, vous écoutez et vous observez. Ne demandez jamais à un élève d'exécuter une manoeuvre pendant que vous êtes en train d'expliquer.
  8. Terminez l'exercice par une évaluation (vérification finale), pendant laquelle l'élève aura l'occasion de montrer ce qu'il est capable de faire.
    1. Ne vous contentez JAMAIS d'expliquer ou de démontrer une manoeuvre ou une procédure à votre élève. Demandez-lui toujours de l'exécuter pour vous, assurez vous qu'il peut la faire avec compétence. NE LE LÂCHEZ PAS TANT QUE LA TÂCHE OU LA MANOEUVRE N'EST PAS EXéCUTéE CORRECTEMENT. Par exemple, un élève est sur le point de faire en solo un vol-voyage, et vous demande la façon de remplir le journal de bord de l'appareil. Il ne suffira pas de lui expliquer comment faire, même avec une démonstration. Votre élève doit vous dire comment il va s'y prendre ou, mieux encore, avant son départ, faites lui faire, à titre d'exercice, une inscription au livre de bord.
Date de modification :