Exercice 15 - Le circuit

INSTRUCTION PRéPARATOIRE

But de l'exercice

Enseigner à l'élève la façon d'effectuer un circuit précis.

Révision

Tous les exercices précédents, selon les besoins.

Motivation

Bien que les circuits de piste n'aient pas la même importance pour un hélicoptère que pour un avion, ils demeurent un excellent moyen de regrouper utilement tous les exercices en vol précédents en une seule séquence.

Discipline aéronautique

    • Surveillance extérieure.
    • Vérifications.
CIRCUIT 1

Points essentiels

    1. À l'aide d'un schéma, décrivez les caractéristiques du circuit à effectuer : directions, vitesses, distances, altitude, etc.
    2. Le cas échéant, expliquez l'utilisation de la radio et la signification des instructions et autorisations du service de la circulation aérienne.
    3. Si d'autres appareils évoluent dans les environs, décrivez la façon de maintenir un espacement en vol et d'éviter les turbulences de sillage.
    4. Le cas échéant, décrivez les procédures locales pour rejoindre et quitter le circuit.

Confirmation

EXPOSé PRé-VOL

LEÇON EN VOL - 1
    1. Montrez un circuit.
    2. Laissez l'élève pratiquer.
    3. Si les circonstances le permettent, montrez :
      1. l'espacement dans le circuit - la vitesse à suivre et les dimensions du circuit;
      2. la technique permettant d'éviter le turbulences de sillage; et
      3. l'acceptation et le respect des instructions et autorisations du service de la circulation aérienne ou de la tour de contrôle.
    4. Laissez l'élève pratiquer.

EXPOSé APRÈS-VOL

CIRCUIT 2 (URGENCES)

Points essentiels

Quand un niveau de compétence raisonnable a été atteint dans la leçon en vol 1 :

    1. décrivez l'application de l'exercice 14 (Urgences) aux différents segments du circuit, en fonction du type d'appareil et des conditions locales; et
    2. parlez des remises des gaz.

Confirmation

EXPOSé PRé-VOL

LEÇON EN VOL - 2
    1. Montrez des urgences dans le circuit.
    2. Laissez l'élève pratiquer.

EXPOSé APRÈS-VOL

CIRCUIT 3 (PREMIER SOLO)

On peut envisager le premier solo d'un élève quand celui-ci répond aux conditions suivantes :

    1. L'élève a atteint un niveau d'aptitude satisfaisant et sécuritaire dans les exercices de pilotage de 1 à 14.
    2. Il a atteint un niveau d'aptitude acceptable et sécuritaire dans les Circuits, Instructions vol 1 et 2. Voici un guide à suivre pour les normes à atteindre avant le premier solo :
      1. Décollage et atterrissage

        Les décollages et les atterrissages doivent s'effectuer de façon raisonnablement souple et régulièrement verticale, sans mouvement de lacet ni translation latérale ou arrière. Le vol stationnaire doit être bien contrôlé.

      2. Transition et montée

        Un virage de sécurité doit toujours précéder la transition, car c'est une manoeuvre de discipline aéronautique normale. La transition doit s'effectuer en souplesse et de façon bien contrôlée en ce qui concerne la vitesse et la puissance.

      3. Vent de travers, vent arrière et parcours de base du circuit

        Toutes les branches de circuit doivent remplir constamment toutes les conditions de sécurité. L'élève doit être au courant de toutes anomalies pouvant se produire, et être capable de les corriger sans l'assistance de l'instructeur.

      4. Approche finale

        L'élève doit être capable d'exécuter une approche finale correcte, ainsi que de corriger les déviations importantes de l'angle d'approche choisi. La réduction de la vitesse doit être effectuée de façon souple et progressive. L'approche doit toujours se terminer par un vol stationnaire au-dessus du point choisi, à la hauteur recommandée.

      5. Urgences

        L'élève doit être capable de reconnaître et de corriger toute urgence pouvant se produire pendant le premier vol en solo, y compris une panne moteur survenant à un point quelconque du circuit.

    3. Les conditions météorologiques et de circulation aérienne sont favorables, l'hélicoptère en parfait état de marche, avec une provision suffisante de carburant, etc.
    4. Les privilèges de vol en solo ont été certifiés suivant le Manuel de licences de personnel, volume 1, chapitre 2.
    5. L'instructeur est qualifié pour envoyer son élève à son premier vol solo.
LEÇON EN VOL - 3
    1. Laissez l'élève pratiquer (double commande).
    2. Donnez à l'élève les directives concernant le premier vol en solo. Ces instructions doivent être brèves, et données dans la cabine de pilotage immédiatement avant le solo, expliquant à l'élève que le poids et le centre de gravité seront différents, et précisant la durée de la pratique en solo ainsi que l'endroit où le vol doit se terminer.
    3. Prévenir la tour de contrôle, le cas échéant.
    4. Laissez l'élève exécuter son vol en sol.

EXPOSé APRÈS-VOL

CONSEILS À L'INSTRUCTEUR
LEÇON EN VOL 1
    1. Cet exercice doit être abordé quand l'élève a atteint un niveau raisonnable de compétence dans les transitions et au cours des exercices précédents. Autrement, les résultats risquent d'être pénibles pour le moral de l'élève, et de représenter une perte de temps.
    2. Pendant le vol dans le circuit, encouragez l'élève à s'efforcer d'atteindre la perfection, mais sans trop concentrer son attention sur les instruments au détriment de la surveillance extérieure.
    3. Recommandez fortement à votre élève de remettre les gaz, plutôt que d'essayer d'améliorer une mauvaise approche.
    4. Rendez le parcours facile à se rappeler en utilisant des repères et en vérifiant les caps compas par observation des traits caractéristiques du terrain.
LEÇON EN VOL 2
    1. Simulez toutes les urgences dans les diverses branches du circuit de façon assez variée pour qu'elles ne deviennent pas prévisibles, surtout quand vous avez à former plusieurs élèves en même temps qui ont le même niveau d'expérience.
    2. Corrigez toutes les erreurs persistantes, mais, arrivé à cette étape, les élèves doivent être capables d'un sens critique suffisant à l'égard d'eux-mêmes pour reconnaître et corriger par eux-mêmes la plupart des erreurs.
LEÇON EN VOL 3
    1. Le lâcher en solo est un étape importante et représente une expérience inoubliable dans la carrière d'un pilote. C'est un évènement qui prend encore plus d'importance dans l'environnement de l'école de pilotage, en particulier quand il s'agit d'un élève qui apprend lentement. Dans ce cas, il est généralement nécessaire de sous-estimer l'importance du premier vol solo, afin d'éviter que ne se développe un mauvais moral, avec un rythme d'apprentissage encore plus lente. Évitez de parler du nombre moyen d'heures nécessaires avant le premier vol solo, ou de favoriser un esprit de compétition entre les élèves qui en sont à la même étape de leur formation.
    2. Le vol précédant le lâcher en solo ne doit pas dépasser une durée de 45 minutes, afin de ne pas représenter un excès de fatigue pour l'élève.
    3. Il n'est pas conseillé de dire aux élèves trop longtemps à l'avance qu'ils vont être lâchés pour le premier vol en solo. Il vaut mieux de le leur dire juste avant le vol réel. En effet, une appréhension excessive pourrait retarder le moment où vous les lâchez pour leur premier vol en solo.
    4. Avant de lâcher l'élève pour son premier vol en solo, faites-lui faire plusieurs circuits en double commande, afin de confirmer sa compétence, la régularité de ses résultats et que les conditions sont favorables.
Date de modification :