Exercice 18 - Autorotations 3

INSTRUCTION AU SOL

Manuel de vol - Limitations

Instruction préparatoire

But de l'exercice

Enseigner à l'élève la façon de faire varier la distance franchissable en autorotation.

Révision

    1. Autorotations 1 et 2 - Exercices 7 et 13.
    2. Plage de vol en autorotation, avec les limitations de vitesse et de révolutions du rotor.
    3. Effets de la vitesse sur la distance franchissable et sur le taux de descente en autorotation.

Motivation

L'idéal est d'exécuter la manoeuvre d'autorotation à la vitesse recommandée par le constructeur, parce que c'est elle qui donne le taux de descente minimum possible. En cas d'urgence réelle, cette distance franchissable ne signifie pas nécessairement qu'on atterrira au point désiré. Il est donc vital que l'élève soit capable de profiter entièrement des capacités de l'hélicoptère en autorotation afin de se poser au point prévu.

Discipline aéronautique

    1. Vérifications de sécurité.
    2. Zone d'atterrissage approprié.
    3. Surveillance extérieure.
    4. Vitesse du vent.

Points essentiels

    1. Établir la vitesse et les révolutions du rotor qui donnent la distance franchissable maximum, et établissez la vitesse à ne pas dépasser (VNE). Faites remarquer que l'augmentation du taux de descente, qui est en fonction du type d'appareil.
    2. Augmenter la distance franchissable
      1. Faites remarquer qu'il n'y a pas avantage à dépasser la vitesse recommandée par le constructeur pour atteindre la distance franchissable maximum, et que si l'on dépasse la vitesse à ne pas dépasser en autorotation, on risque de provoquer une chute brutale des révolutions du rotor.
      2. Décrivez les différences entre les repères visuels observés en autorotation suivant qu'on observe une vitesse à taux de descente minimum, ou une vitesse à distance franchissable maximum.
      3. Décrivez la procédure à suivre pour amorcer et maintenir une autorotation à distance franchissable maximum, en fonction du type d'appareil.
      4. Faites remarquer qu'il est avantageux de réduire la vitesse à la vitesse pour un taux de descente minimum aussi tôt que possible, afin de réduire le taux de descente à des proportions plus désirables.
      5. Décrivez la technique qui permet de se poser à partir d'une approche à distance franchissable maximum, en fonction du type d'appareil.
    3. Réduire la distance franchissable
      1. Expliquez qu'il existe deux méthodes pour réduire la distance franchissable en autorotation : réduire la vitesse, ou effectuer un virage.
      2. Décrivez la procédure à suivre pour amorcer et maintenir une autorotation à faible vitesse.
      3. Soulignez la nécessité d'éviter une autorotation à vitesse nulle en raison du taux de descente excessif, et des problèmes de contrôlabilité. Expliquez qu'il est préférable de maintenir au moins une certaine vitesse indiquée (10-20 noeuds) et d'accepter la vitesse-sol qui en résulte. Il ne faut pas arriver à une vitesse négative.
      4. Soulignez la nécessité d'augmenter la vitesse pour obtenir le taux de descente minimum aussi tôt que possible, afin de réduire le taux de descente à des proportions raisonnables. La vitesse de taux de descente minimum doit être acquise avant d'entrer dans la partie ombrée de courbe hauteurs/vitesses (pour la plupart des types d'appareils, environ 150 à 200 pieds).
    4. Virages
      1. Décrivez la façon de raccourcir la distance franchissable en autorotation en exécutant des virages.
      2. Précisez l'altitude moyenne perdue dans une autorotation avec un virage de 180° et un de 360°.
    5. Expliquez qu'une autorotation suivant une situation d'urgence réelle entraînera souvent plusieurs modifications de la vitesse et de la direction afin de parvenir au point d'atterrissage choisi. Faites remarquer que cette procédure demande à la fois de l'habileté et du jugement, et qu'elle nécessite des pratiques fréquentes.

Confirmation

EXPOSé PRé-VOL

INSTRUCTION EN VOL
    1. Révisez les autorotations à vitesse à taux de descente minimum :
      1. À un point choisi à 1 500 pieds sol, amorcez l'autorotation et descendez à la vitesse recommandée par le constructeur pour le taux de descente minimum. Signalez les repères visuels reflétant le taux de descente et la distance franchissable; et
      2. Atterrissez.
    2. Laissez l'étudiant pratiquer.
    3. Au même point choisi, et à la même hauteur :
      1. Faites une autorotation à la vitesse recommandée par le constructeur pour obtenir le maximum de distance franchissable en autorotation. Faites remarquer l'augmentation du taux de descente et de distance franchissable; et
      2. Atterrissez.
    4. Au même point choisi, à la même hauteur :
      1. Faites une autorotation à la vitesse recommandée par le constructeur pour obtenir le maximum de distance franchissable en autorotation, et le régime rotor minimum recommandé. Signalez le taux de descente et la distance franchissable; et
      2. Atterrissez.
    5. Au même point choisi, et à la même hauteur, faites une autorotation à basse vitesse (10 à 20 noeuds). Faites remarquer :
      1. le taux de descente élevé;
      2. l'altitude perdue en passant de la basse vitesse avant à la vitesse de descente minimum; et
      3. la distance couverte.
    6. Laissez l'élève pratiquer.
    7. Choisissez un point sur le sol et montrez des approches en autorotation à partir de différentes hauteurs, vitesses et directions.
    8. Laissez l'élève pratiquer.

EXPOSé APRÈS-VOL

CONSEILS À L'INSTRUCTEUR
    1. À la première démonstration de chaque type de variation de distance franchissable, servez-vous de la même structure linéaire, telle qu'une clôture ou une route, comme point de repère pour amorcer la manoeuvre. Commencez toujours la manoeuvre en vous servant de la même hauteur, vitesse ou puissance. De cette façon, l'élève apprécie la différence de distance obtenue à chaque exercice.
    2. Après avoir enseigné les méthodes spécifiques de variation de distance franchissable, assurez-vous que votre élève a bien compris qu'il s'agit des notions de base, qui doivent généralement être utilisées en association pour atteindre le point d'atterrissage. Quand vos élèves ont assimilé ces notions de base, créez des situations qui leur demandent de faire une évaluation et d'utiliser une association de différentes techniques.
    3. Insistez sur le fait qu'en variant la distance franchissable, l'hélicoptère doit être ramené au profil du poser normal en autorotation vers 150 à 200 pieds. Une règle empirique pour obtenir une vitesse auto nulle est de calculer que 100 pieds de perte d'altitude correspondent à 10 noeuds de gain en vitesse.
    4. Faites remarquer que dans certains cas, le numéro 3 n'est pas toujours possible et qu'il peut être nécessaire d'accepter un léger vent de travers ou un peu moins de vitesse, plutôt que de faire un virage dans l'arrondi immédiatement avant le posé, quand on se trouve très près du sol.
Date de modification :