Exercice 21 - Décélérations rapides

INSTRUCTIONS PRéPARATOIRE

But de l'exercice

Enseigner à l'élève comment, à partir du vol de croisière à altitude constante, passer au vol stationnaire face au vent.

Révision

Modification de la vitesse et de la puissance : Exercice 4.

Motivation

Les décélérations rapides en vol rectiligne sont un exercice utile pour développer la coordination et la précision pendant la formation. Elles représentent également un moyen d'interrompre la sortie d'une zone restreinte assez étendue mais aux abords difficiles. Les décélérations rapides comportant un virage en palier à rayon minimal ont une application pratique : elles permettent d'éviter les obstacles ou les conditions météorologiques dans des conditions opérationnelles.

Discipline aéronautique

    • Surveillance extérieure
    • Limitations moteur et cellule

Points essentiels

En ligne droite, face au vent

    1. Décrivez les techniques permettant d'effectuer une décélération rapide en ligne droite face au vent :
      1. à partir d'un vol de croisière à de 30 à 50 pieds-sol, commencez un arrondi non accentué;
      2. à basse vitesse, commencez à redresser l'appareil;
      3. anticipez une perte de portance de translation, établissez un vol stationnaire;
      4. maintenez l'altitude en vous servant du collectif;
      5. maintenez le régime en vous servant de la manette des gaz; et
      6. contrôlez le lacet au moyen du palonnier.
    2. Expliquez que les décélérations rapides seront modérées au début et progressivement à partir d'une vitesse relativement faible, afin de se concentrer sur la souplesse et la précision. La manoeuvre peut être accélérée une fois que l'aptitude de base est acquise.
    3. Expliquez que plus la décélération est rapide, et plus les changements d'assiette sont importants au cours de l'arrondi, et plus les tendances à prendre de l'altitude sont importantes. Cela demande donc des déplacements plus grands du collectif afin d'éviter de remonter, et des déplacements plus importants du palonnier pour contrôler le lacet.
    4. Insistez sur le fait qu'à aucun moment l'arrondi ne doit être brutal au point qu'il soit nécessaire de désynchroniser les aiguilles du tachymètre afin d'éviter une survitesse. Il est donc important d'expliquer et de montrer la façon de corriger cette anomalie au cas où elle se produirait par inadvertance.
    5. Revoyez les dangers des anneaux tourbillonnaires (état de vortex) en cas de perte d'altitude à vitesse faible ou nulle.

Avec virage en palier face au vent

6. Décrivez les techniques permettant d'effectuer une décélération rapide avec un virage en palier pouvant aller jusqu'à 180° face au vent :

a. en partant d'une vitesse de croisière à de 30 à 50 pieds-sol, commencez un virage en palier bien équilibré;

b. amorcez l'arrondi quand vous êtes encore en virage;

c. redressez l'appareil face au vent;

d. à vitesse faible, remettez l'appareil en palier;

e. mettez l'appareil en vol stationnaire ou reprenez de la vitesse;

f. maintenez la hauteur constante; et

g. maintenez un vol stabilisé et contrôlez le lacet.

7. Insistez sur le fait que l'élève doit, dans le virage de 180° face au vent, maintenir l'appareil stabilisé et la vitesse au-dessus de la vitesse de translation, sinon l'hélicoptère sera exposé au risque du phénomène d'anneau tourbillonnaire

Confirmation

EXPOSé PRé-VOL

INSTRUCTION EN VOL
    1. Montrez une décélération en ligne droite à partir de la vitesse de croisière face au vent.
    2. Laissez l'élève pratiquer.
    3. Montrez une décélération en ligne droite rapide face au vent.
    4. Laissez l'élève pratiquer.
    5. Montrez une décélération rapide avec un virage de 90° face au vent.
    6. Laissez l'élève pratiquer.
    7. Montrez une décélération rapide avec un virage de 180° face au vent.
    8. Laissez l'élève pratiquer.

EXPOSé APRÈS-VOL

CONSEILS À L'INSTRUCTEUR
    1. Les décélérations rapides avec virage face au vent exigent beaucoup de coordination et de précision. Elles seront traitées comme un exercice de perfectionnement vers la fin du programme de formation.
    2. Il est important de faire ressortir la nécessité de la souplesse et de la précision. L'élève devra commencer par maîtriser les décélérations modérés de 50 MPH jusqu'au vol stationnaire, l'accent étant mis sur la souplesse et la précision du maintien de l'altitude et du régime. Un pas excessif, un lacet et une dérive du rotor de queue sont des erreurs communes dans les débuts, qui doivent être corrigées avant de passer à des manoeuvres plus rapides.
    3. Une fois que la souplesse et la précision ont été obtenues, la vitesse d'entrée peut être progressivement accélérée jusqu'à la vitesse de croisière, et le taux de décélération augmenté.
    4. Une erreur courante est de perdre de l'altitude au moment de la perte de portance de translation; c'est une erreur qui peut être dangereuse, car elle peut entraîner la formation d'anneaux tourbillonnaires (état de vortex).
Date de modification :