INTRODUCTION

Cette section est présentée sous la forme de séries d'exercices. Ces exercices sont des techniques particulières qui, sous forme individuelle ou sous forme de groupe, constituent une unité commode à apprendre par les élèves.

Dans la plupart des cas, quand vous présentez un nouvel exercice à un élève, vous devez être capable de suivre la séquence indiquée. Dans certaines occasions, le type de l'hélicoptère, la météo ou autre facteur local vous forceront à varier la séquence de formation. Dans d'autres cas, la rapidité de l'apprentissage de l'élève vous permettra de regrouper plusieurs exercices dans la même leçon de pilotage.

L'autorotation étant un sujet étendu et complexe, elle a été présentée en trois exercices séparés. En effet, cette séquence est vitale pour la progression et la sécurité de vos élèves, de même que sa place dans le programme de formation. Par ailleurs, la navigation et les zones à accès difficile ont été présentées sous un seul titre d'exercices en dépit du fait qu'elles nécessitent plus d'une seule leçon.

Il y a certains exercices qui doivent être enseignés à un élève avant son premier vol en solo; ils figurent sur le dossier de formation du pilote. Il est recommandé d'inclure les exercices 18 et 19, tandis que les exercices 23 et 24 demandent qu'on prenne en considération l'emplacement où ils se déroulent. L'élève doit avoir exécuté ces quatre exercices, et l'exercice 25 dans certains emplacements géographiques avant de tenter son premier vol de navigation en solo.

Les efforts aérodynamiques auxquels une cellule est exposée pendant un état d'anneaux tourbillonnaires sont pratiquement inconnus. L'exercice 26 qui traite de cette condition de vol a été retenu, mais l'attention doit être portée sur la nécessité de reconnaître rapidement et d'éviter plutôt que de pratiquer un état d'anneaux tourbillonnaires en développement complet. Il faut donc souligner l'importance du contrôle du taux de descente dans des situations où un état d'anneaux tourbillonnaires risque de se produire.

Certains modèles d'hélicoptères sont sujets au manque d'efficacité du rotor de queue, mais il est reconnu qu'il est pratiquement impossible de simuler cet effet dans un appareil d'entraînement. Par conséquent, rappelons que le plus important, pour commencer, est de reconnaître et d'éviter le phénomène; on peut envisager ensuite la procédure de redressement. La discussion en classe est la technique normale à utiliser pour ce sujet, à cause de la difficulté de simulation de la situation.

Chaque exercice se présente de la façon suivante :

1. FORMATION AU SOL

Nous vous présentons une liste des sujets que l'élève doit avoir appris ou avec lesquels il doit s'être familiarisé avant de recevoir l'Instruction préparatoire. Ces points ne doivent pas faire partie de l'instruction préparatoire, ni de l'exposé pré-vol.

2. INSTRUCTION PRéPARATOIRE

C'est l'exposé que fait l'instructeur au pilotage quand il présente un nouvel exercice. Idéalement, cet exposé doit être fait dans les 24 heures précédant la pratique de cet exercice en vol.

L'instruction préparatoire est présentée de la façon suivante :

Objectif

Présenter l'objectif en insistant sur ce que vos élèves ont à apprendre, plutôt que sur ce que leur instructeur va leur enseigner.

Révision

Révisez les notions acquises précédemment; de cette façon vous aiderez généralement les élèves à comprendre et à assimiler les nouvelles connaissances et techniques qu'ils doivent acquérir. C'est également le moment de discuter avec eux de toutes les difficultés qu'ils peuvent rencontrer.

Motivation

Donnez à votre élève une bonne raison pour apprendre cette technique. Servez-vous des termes spécifiques qui conviennent individuellement à chaque élève et à chaque situation de formation.

Sécurité aérienne

Les points de sécurité aérienne varieront avec le modèle de l'hélicoptère de l'école, et avec les conditions locales. Insistez toujours sur l'aspect sécuritaire de la formation.

Points à enseigner

Ces points s'expliquent d'eux-mêmes. Ils sont quelquefois exprimés en termes généraux, de façon à s'appliquer à tous les modèles d'appareils et à toutes les conditions de formation. De temps à autre, vous aurez à les modifier en fonction des besoins spécifiques.

Vérification

N'oubliez pas de poser à vos élèves les questions appropriées afin de confimer qu'ils ont bien acquis les connaissances nécessaires, et que la leçon de pilotage puisse être efficace. Donnez-leur toutes les possibilités de vous poser des questions de façon à dissiper tous les doutes ou toutes les difficultés qu'ils peuvent rencontrer.

3. EXPOSé PRé-VOL

L'Exposé pré-vol est une partie séparée de la présentation au sol. Cet exposé doit précéder chaque vol, qu'il s'agisse d'un exercice nouveau ou non. C'est une étape particulièrement importante quand il s'agit d'un premier vol en solo.

Les points à traiter sont les suivants :

    1. conditions météorologiques générales et locales,
    2. le modèle d'hélicoptère à utiliser, son autonomie de vol et toute autre information appropriée,
    3. la zone où se feront les exercices,
    4. l'heure du décollage, la durée du vol et l'heure d'arrivée prévue pour le retour à la base,
    5. la séquence d'exercices à exécuter pendant le vol, et
    6. une révision des points appropriés de la sécurité aérienne.

4. LEÇON EN VOL

Dans cette section, vous trouverez la séquence recommandée pour présenter un exercice à un élève. La séquence à suivre pour d'autres démonstrations, exercices ou analyses des faiblesses variera d'un élève à un autre.

5. EXPOSé APRÈS-VOL

Cet exposé devra suivre chaque vol, en solo ou en double commande. Il doit comprendre les points suivants :

    1. l'évaluation par l'élève de son propre vol et de ses résultats,
    2. votre évaluation des résultats de l'élève, avec ses points forts et ses points faibles, et les conseils sur la façon de corriger toute erreur répétée,
    3. répondre à toutes les questions de l'élève, et
    4. assigner les sujets à étudier suivant les cas.

6. CONSEILS AUX INSTRUCTEURS

Ces conseils sont destinés à vous aider dans vos fonctions d'instructeur. Les points mentionnés ne doivent pas être compris dans vos présentations au sol ou en vol.

Date de modification :