Critères de sécurité pour l'approbation des opérations de bimoteurs avec distance de vol prolongée (TP 6327F)

La liste de définitions ci-dessous n'est applicable que dans le contexte du présent manuel. Certains termes comme « aéroport » peuvent être définis de façon différente dans d'autres publications.

Manuel de vol de l'aéronef

L'expression Manuel de vol de l'aéronef a la même définition que dans l'article 101.01 du RAC et est utilisée en lieu et place des expressions « Manuel de vol de l'avion » et/ou « Manuel de vol approuvé ».

Aéroport

  1. Adéquat - Un aéroport adéquat est un aéroport que l'exploitant aérien et TCAC jugent approprié en ce qui a trait aux exigences de performances relatives à la masse prévue à l'atterrissage. En particulier, il faut prévoir qu'au moment prévu de son utilisation :
    1. l'aéroport sera disponible et équipé des services auxiliaires nécessaires, comme l'ATS, le balisage lumineux, les communications, les prévisions météorologiques, les aides à la navigation et les services d'intervention d'urgence;
    2. au moins une aide à l'approche sera disponible pour une approche aux instruments.
  2. Convenable - Un aéroport convenable est un aéroport adéquat qui offre des prévisions ou des rapports météorologiques, ou une combinaison des deux, indiquant que les conditions météorologiques seront égales ou supérieures aux minima précisés à l'annexe B dans le présent document et que les rapports d'état de la surface indiquent qu'un atterrissage peut être exécuté en toute sécurité au cours de la période du vol prévue.

    Nota : Des renseignements additionnels figurent à l'alinéa 3.4.6 et à l'annexe B du présent document.

Groupe auxiliaire de bord (APU)

Un moteur à turbine à gaz servant de source d'alimentation pour entraîner des génératrices, des pompes hydrauliques et d'autres accessoires et équipements de l'avion et pour fournir de l'air comprimé aux circuits pneumatiques de l'avion.

Zone d'exploitation sûre

Une zone qui offre de nombreux aéroports adéquats, un haut niveau de fiabilité et de disponibilité des services et des installations de communication, de navigation et de contrôle de la circulation aérienne, et une zone où les conditions météorologiques dominantes sont stables et ne s'approchent généralement pas des extrêmes en ce qui a trait à la température, au vent, au plafond et à la visibilité. (La mer des Caraïbes répond à ces critères).

Configuration, maintenance et procédures (CMP)

Un document qui contient les exigences minimales de configuration de l'avion, y compris toutes les tâches de maintenance spéciales, les potentiels limités et les contraintes de la liste principale d'équipement minimal (MMEL) nécessaires à l'établissement et au maintien du caractère adéquat de l'ensemble cellule?moteurs pour les opérations avec distance de vol prolongée.

Point critique

Un « point critique » est le point de la trajectoire de vol, le plus critique en terme de besoin en carburant, à partir duquel un aéronef peut soit poursuivre jusqu'à sa destination ou bien se dérouter vers un autre aéroport. (Le point critique est généralement, mais pas nécessairement, le dernier point équitemps.)

Pour déterminer la position du point critique, on peut se servir de la formule suivante :

Distance du point A au point critique (nm) =          D x vit. sol (gs)A        
Vit. sol (gs)B + vit. sol (gs)A

Où :
D = la distance totale du point A au point B (nm)
Vitesse sol (gs)A = la vitesse sol (gs) à partir du point critique en vue de retourner au point A
Vitesse sol (gs)B = la vitesse sol (gs) à partir du point critique pour se rendre au point B

Zone d'exploitation exigeante

Une zone qui présente une ou plusieurs des caractéristiques suivantes :

  1. des conditions météorologiques dominantes qui peuvent approcher les extrêmes en ce qui a trait au vent, à la température, au plafond ou à la visibilité pour des périodes de temps prolongées;
  2. peu d'aéroports de dégagement;
  3. en région éloignée ou au-dessus de l'eau, un haut niveau de fiabilité et de disponibilité des services de communication, de navigation et de contrôle de la circulation aérienne pourrait ne pas exister.

Autorisation de départ

L'autorisation de départ d'un vol consiste en l'approbation du plan de vol par le régulateur de vol puis en sa soumission au commandant de bord pour acceptation. L'autorisation de départ peut prendre la forme d'un plan de vol exploitation, ou d'un document distinct, signé par le régulateur de vol et délivré en conformité avec le manuel d'exploitation de la compagnie.

Moteur

Le moteur de base et ses accessoires essentiels, tels que fournit par le motoriste.

Jugement technique

Une décision subjective nécessaire en raison de la complexité d'une question fondée sur l'analyse qualitative de données pertinentes.

Point équitemps

Un point équitemps est un point déterminé le long d'une trajectoire de vol et qui se situe à un même temps de vol à partir de deux aéroports.

Opérations avec distance de vol prolongée (ETOPS)

Les opérations avec distance de vol prolongée sont celles qui sont menées sur une route précise renfermant un point situé à plus de 60 minutes de vol à la vitesse de croisière approuvée avec un moteur en panne (en atmosphère standard et en air calme) à partir d'un aéroport adéquat.

Zone d'exploitation comportant des opérations avec distance de vol prolongée

La zone dans laquelle un exploitant peut effectuer un vol en vertu de la réglementation ETOPS et qui est définie par la durée ou la distance maximale de déroutement accordée à partir d'un aéroport adéquat. Elle est représentée par des cercles centrés sur les aéroports adéquats, le rayon desquels est la distance maximale de déroutement permise (la distance maximale de déroutement est établie en multipliant la durée de déroutement maximale approuvée par la vitesse de croisière approuvée avec un moteur en panne).

Point d'entrée de la zone d'opérations avec distance de vol prolongée (EEP)

Le point d'entrée de la zone d'opérations avec distance de vol prolongée est le point sur la route en éloignement au-delà duquel l'aéronef, dont la vitesse de croisière avec un moteur panne est approuvée pour la zone d'exploitation (en atmosphère standard et en air calme), ne se trouve plus de façon continuelle à 60 minutes de vol d'un aéroport adéquat.

Point de sortie de la zone d'opérations avec distance de vol prolongée (EXP)

Le point de sortie de la zone d'opérations avec distance de vol prolongée est le premier point sur la route en rapprochement où l'aéronef, dont la vitesse de croisière avec un moteur panne est approuvée pour la zone d'exploitation (en atmosphère standard et en air calme), se trouve de façon continuelle à 60 minutes de vol d'un aéroport adéquat

Segment d'opérations avec distance de vol prolongée (segment ER)

Le segment d'opérations avec distance de vol prolongée commence au point d'entrée de ce segment et finit au point de sortie de ce segment

événement qui influe particulièrement sur les opérations avec distance de vol prolongée

Il s'agit d'un événement susceptible de nuire aux opérations avec distance de vol prolongée. Cela comprend notamment les coupures de moteur en vol, les déroutements ou les demi-tours, les modifications de puissance non sollicitées ou les décrochages compresseur, l'incapacité de commander le moteur ni d'obtenir la puissance désirée et les problèmes avec des systèmes critiques pour des opérations ETOPS.

Sûreté intégrée

La sûreté intégrée est la méthode de conception sur laquelle les normes de navigabilité des avions de la catégorie transport sont fondées. Elle exige qu'il soit tenu compte des effets des défaillances et des combinaisons de défaillances lorsqu'on définit des marges de sécurité.

Coupure de moteur en vol (IFSD)

Situation selon laquelle un moteur cesse de fonctionner en vol et qu'il est coupé pour quelque raison que ce soit (p. ex., extinction réacteur, défaillance interne, arrêt décidé par l'équipage, ingestion de corps étrangers, givrage, etc.) ou réduction de puissance qui se traduit par une perte de poussée inacceptable incapacité d'obtenir ou de commander la poussée désirée, etc.).

Groupe propulseur

Un système comprenant un moteur et tous les composants auxiliaires montés sur ce dernier avant qu'il soit installé sur l'avion pour fournir et commander la puissance ou la poussée et pour l'extraction de l'énergie.

Vitesse de croisière avec un moteur (ou vitesse de croisière avec un moteur panne)

  1. La vitesse de croisière avec un moteur en panne qui est approuvée pour la zone d'exploitation prévue doit être une vitesse, au sein des limites certifiées de l'avion, choisie par l'exploitant aérien et approuvée par Transports Canada, Aviation civile (TCAC).
  2. L'exploitant aérien doit utiliser cette vitesse :
    1. en établissant la zone d'exploitation avec distance de vol prolongée et toute limite de régulation;
    2. en calculant les exigences de carburant pour un moteur en panne en vertu de l'alinéa 3.4.5 (Approvisionnement en carburant et en huile) du présent document;
    3. en établissant les données sur l'altitude de mise en palier (performances nettes). Cette altitude de mise en palier (performances nettes) doit permettre de franchir tout obstacle en route selon les marges précisées dans les règles d'exploitation pertinentes.

Système

Un système comprend toutes les pièces d'équipement nécessaires à la commande et à l'exécution d'une fonction principale particulière. Il comprend l'équipement spécialement fourni pour la fonction en question et d'autres équipements de base comme celui qui assure l'alimentation nécessaire au fonctionnement de l'équipement.

  1. Système cellule - tout système d'un avion qui n'est pas un système de propulsion;
  2. Système de propulsion - le groupe propulseur de l'avion, y compris chaque composant qui est nécessaire à la propulsion, influence la commande ou la sécurité des principaux groupes de propulsion (Alinéa 525.901a) du Manuel de navigabilité).

Perte de poussée inacceptable

Perte de poussée totale ou perte de poussée à un point tel qu'elle exclut la poursuite d'un vol contrôlé vers un aéroport adéquat, eu égard au moteur concerné, advenant une panne de l'autre moteur.

 
Date de modification :