Annexe 2-B - Essais de validation des simulateurs d'avions


Essai Tolérance Conditions de vol Qualification requise Commentaires
      A B C D  
3. SYSTèME DE MOUVEMENT
A. Réponse en fréquence Telles que spécifiées par l'exploitant pour l'acceptation du simulateur   IP IP IP IP Essai convenable pour démontrer la réponse en fréquence nécessaire.
B. équilibre des jambes de soutien Telles que spécifiées par l'exploitant pour l'acceptation du simulateur   IP IP IP IP Essai convenable pour démontrer l'équilibrage nécessaire des jambes de soutien.
C. Vérification du changement de direction Telles que spécifiées par l'exploitant pour l'acceptation du simulateur   IP IP IP IP Essai convenable pour démontrer la souplesse nécessaire du changement de direction.
D. Tremblement caractéristique Voir l'annexe 2-A, paragraphe 4.f.         IP Déclaration de conformité. Essais nécessaires.
E. Effets spéciaux
1. Effets de la poussée lorsque les freins sont serrés Aucune Décollage     IP IP évaluation qualitative pour déterminer si les effets sont représentatifs.
2. Sensation du roulement sur la piste, flexion des jambes à amortisseur, représentation de la vitesse au sol et des inégalités de la surface de la piste Aucune Décollage     IP IP évaluation qualitative pour déterminer si l'effet est représentatif.
3. Chocs ressentis après le décollage du nez et du train d'atterrissage principal Aucune Décollage     IP IP évaluation qualitative pour déterminer si l'effet est représentatif.
4. Tremblement ressenti lors de la sortie et de la rentrée du train d'atterrissage Aucune Montée     IP IP évaluation qualitative pour déterminer si l'effet est représentatif.
5. Tremblement ressenti en vol et résultant de la sortie des déporteurs, des aérofreins et des volets Aucune Approche     IP IP évaluation qualitative pour déterminer si l'effet est représentatif.
6. Indications réalistes lors du poser du train d'atterrissage principal et du train avant Aucune Atterrissage     IP IP évaluation qualitative pour déterminer si l'effet est représentatif.
7. Tremblement ressenti au sol et résultant de la sortie des déporteurs et des aérofreins et de l'inversion de la poussée Aucune Atterrissage     IP IP évaluation qualitative pour déterminer si l'effet est représentatif.
8. Friction de la roue avant sur le sol Aucune Au sol     IP IP évaluation qualitative pour déterminer si l'effet est représentatif.
9. Tremblement ressenti au passage de la vitesse du son Aucune En vol     IP IP évaluation qualitative pour déterminer si l'effet est représentatif.
4. SYSTèME DE VISUALISATION

Remarque : Voir l'annexe 2-C pour des renseignements supplémentaires.

A. Segment visuel au sol ±20 % de la distance. Les feux du seuil doivent être visibles s'ils se trouvent dans le segment visuel. Avion compensé en configuration d'atterrissage à une hauteur des roues au-dessus de la zone de poser sur l'alignement de descente de 100 pieds (30 m). Portée visuelle de piste 1 200 pi (350 m) IP IP IP IP Le GEQ devrait indiquer la source des données, c. à d. l'emplacement de l'antenne de radioalignement de descente de l'ILS, le point de référence de l'oeil du pilote, l'angle mort du poste de pilotage, etc. utilisées pour les calculs du contenu de la scène sur le segment au sol. Exemple de tolérances : Si le segment visuel au sol calculé de l'avion est 840 pieds, la tolérance de 20 % (168 pieds) peut être à partir de l'arrière ou de l'extrémité arrière du segment visuel au sol du simulateur, ou il peut être réparti entre ces deux points, pourvu que le total de 168 pieds ne soit pas dépassé.
B. Essais du système d'affichage
1. Couleur du système de visualisation Modèle de démonstration       IP IP  
2. Calibration de la RVR visuelle Modèle de démonstration       IP IP  
3. Mise au point et intensité de l'affichage visuel Modèle de démonstration       IP IP  
4. Assiette visuelle par rapport à l'indicateur d'assiette du simulateur (inclinaison longitudinale et latérale de l'horizon) Modèle de démonstration       IP IP  
5. Démontrer 10 niveaux d'obscurcissement pour chaque canal du système Modèle de démonstration       IP IP  
6. Luminance des scènes de jour = 6 pieds-Lambert (20 cd/m²) sur l'affichage et = 5 pieds-Lamberts (17 cd/m²) sur une plaque d'approche à la hauteur des genoux du pilote         IP  
7. Rapport de contraste 5/1 = 5/1       IP IP  
8. Résolution de la surface = 3 minutes d'arc       IP IP Si des scènes de nuit ou de crépuscule sont produites sur simulateur de niveau C, le présent essai n'est pas nécessaire.
9. Taille du point lumineux = 6 minutes d'arc       IP IP C'est l'équivalent d'un point lumineux dont la résolution est de 3 minutes d'arc.
C. Reconnaissance des traits visuels

Remarque : Dans la résolution finale de l'image, les distances auxquelles les traits sont visibles au cours des essais (1) à (4) ne devraient pas être inférieures à celles précisées dans les essais. Les exploitants devraient préciser le niveau d'intensité lumineuse utilisé pour chaque essai.

1. Netteté des pistes, des feux stroboscopiques, des feux blancs de bord de piste et des feux VASI 5 milles terrestres (8 km) Approche à partir de la piste     IP IP  
2. Feux d'axe de piste 3 milles terrestres (5 km)   Approche     IP IP  
3. Feux de seuil de piste et feux de zone de toucher des roues 2 milles terrestres (3 km) Approche à partir de la piste     IP IP  
4. Marques de piste Scènes de nuit et de crépuscule dans la portée des phares d'atterrissage. Les scènes de jour doivent avoir une résolution de 3 minutes d'arc. Approche     IP IP  
D. Contenu des scènes visuelles

Remarque : Pour les essais (1) à (1), les modèles de démonstration peuvent être des échantillons de modèles particuliers utilisés dans la programme de formation de l'exploitant ou un modèle générique des aéroports. Un minimum de 3 aéroports est nécessaire.

1. Pistes et voies de circulation des aéroports Modèle de démonstration Au sol ou en vol     IP IP évaluation qualitative.
2. Surface des pistes, voies de circulation et aires de stationnement Modèle de démonstration Au sol     IP IP évaluation qualitative.
3. éclairage de la piste en service Modèle de démonstration Au sol ou en vol     IP IP évaluation qualitative. On devrait s'assurer de la bonne couleur de tous les feux et de toutes les lumières associés à la piste d'essai (p. ex. : feux de bord de piste, d'axe de piste, de la zone de toucher des roues, VASI, PAPI, REIL).
4. Aire de trafic et bâtiments de l'aérogare Modèle de démonstration Au sol     IP IP  
5. Détails des scènes de crépuscule et de nuit Modèle de démonstration En vol     IP IP évaluation qualitative. Dans les scènes de crépuscule, l'horizon et les caractéristiques de la végétation doivent être visibles.
6. Caractéristiques générales et repères proéminents du sol Modèle de démonstration En vol     IP IP évaluation qualitative.
7. Présentation des dangers au sol et en vol tels qu'un autre avion qui croise la piste en service ou un avion sur une trajectoire convergente Modèle de démonstration Au sol ou en vol     IP IP évaluation qualitative.
8. Scènes visuelles opérationnelles qui reproduisent de façon représentative les relations entre objets susceptibles de causer des illusions d'atterrissage sur pistes courtes, pendant les approches sur l'eau, sur pistes montantes ou descendantes, sur trajectoires d'approches au-dessus de reliefs ascendants, ainsi que les caractéristiques uniques de la topographie Modèle de démonstration Approche et atterrissage       IP évaluation qualitative. Les modèles d'aéroports peuvent être génériques ou ceux d'aéroports particuliers.
9. Couleurs réalistes et éclairage directionnel de l'aéroport Modèle de démonstration Au sol ou en vol       IP évaluation qualitative.
10. Aucune quantification apparente (effet d'escalier) Modèle de démonstration Au sol ou en vol     IP IP évaluation qualitative.
E. Effets météorologiques

Remarques : Pour les essais (1) à (8), les modèles d'aéroports peuvent être génériques ou ceux d'aéroports particuliers. Tous les modèles utilisés pour ces essais doivent être disponibles dans le programme de formation homologué de l'exploitant. Les effets météorologiques décrits aux essais (4) à (8) (base des nuages, effets nuageux, visibilité (kilomètres ou milles terrestres) et RVR (mètres ou pieds) devraient pouvoir être choisis individuellement par l'instructeur.

1. Représentations de conditions météorologiques spéciales telles que précipitation légère, moyenne et forte à proximité d'un orage au décollage, en approche et à l'atterrissage, à 2 000 pi (610 m) au-dessus de l'aéroport et dans un rayon de 10 milles terrestres (16 km) de l'aéroport En vol         IP évaluation qualitative.
2. Piste mouillée et enneigée, y compris la réflexion de la lumière sur piste mouillée, dans un éclairage partiellement obscurci, sur piste enneigée, ou tout autre effet convenable Modèle de démonstration Au sol       IP évaluation qualitative.
3. Présentations du radar météorologique à bord des avions où l'information radar est affichée sur le tableau de bord du pilote. Les échos radar devraient correspondre à la scène visuelle. Modèle de démonstration En vol       IP évaluation qualitative.
4. Densité nuageuse variable Modèle de démonstration Approche     IP IP évaluation qualitative.
5. Obscurcissement partiel des scènes au sol (effet d'une couche de nuages éparts ou fragmentés) Modèle de démonstration Approche     IP IP évaluation qualitative.
6. Dégagement graduel Modèle de démonstration Approche     IP IP évaluation qualitative. La visibilité et les effets des nuages devraient être vérifiés à 2 000 pieds (610 m) ou moins au-dessus de l'aéroport et dans un rayon de 10 milles terrestres (16 km) de l'aéroport.
7. Brouillard par endroits Modèle de démonstration Approche ou décollage     IP IP évaluation qualitative.
8. Effet du brouillard sur l'éclairage d'un aéroport Modèle de démonstration Approche ou décollage     IP IP évaluation qualitative.
F. Compatibilité en vol
1. Compatibilité du système visuel avec la programmation aérodynamique Sans objet Au sol et en vol IP IP IP IP Essais qualitatifs pour vérifier le temps d'attente, le temps de traitement et l'assiette visuelle par rapport à des essais d'assiette sur simulateur.
2. Indications visuelles pour évaluer le taux d'enfoncement et la perception de la profondeur pendant les atterrissages Sans objet Approche et atterrissage   IP IP IP Essais qualitatifs pour confirmer que les caractéristiques du sol, les surfaces des voies de circulation et des aires de trafic et les autres caractéristiques de la végétation qui servent de repères à l'atterrissage sont reproduites.
3. Représentation exacte de l'environnement par rapport à l'assiette du simulateur Sans objet En vol IP IP IP IP  
5. SYSTèME DE SON
A. Sons représentatifs du poste de pilotage résultant des actions du pilote et correspondants à ceux de l'avion Sans objet En vol et au sol     IP IP évaluation qualitative. Déclaration de conformité ou démonstration de sons représentatifs.
B. Son produit par la précipitation, le cisaillement du vent, les essuie-glaces et tous les autres bruits d'avion importants perçus par l'équipage de conduite pendant les opérations normales, et le bruit d'un écrasement correspondant à celui d'un atterrissage dans une assiette inhabituelle ou à celui d'un dépassement des limites structurales du train d'atterrissage Sans objet En vol et au sol     IP IP Déclaration de conformité ou démonstration de sons représentatifs. Les bruits importants de l'avion devraient comprendre ceux des moteurs, de la sortie et de la rentrée des volets, du train d'atterrissage et des déporteurs, et de l'inversion de poussée, à un niveau comparable à celui de l'avion.
C. Amplitude et fréquence réalistes des bruits et des sons du poste de pilotage tels que parasites statiques, bruits des moteurs et de la cellule. Ces sons et bruits doivent être synchronisés avec les représentations visuelles des conditions météorologiques devant être reproduites dans la scène visuelle Sans objet En vol et au sol       IP Les résultats de l'essai doivent montrer une comparaison de l'amplitude et de la fréquence des sons.
6. SYSTèMES DU SIMULATEUR
A. Réponse des instruments de visualisation, de mouvement et du poste de pilotage
Réponse des systèmes d'instruments de visualisation et de mouvement à une impulsion brutale du pilote contrôleur, comparée à la réponse de l'avion pour une impulsion similaire 150 millisecondes ou moins après la réponse de l'avion. Décollage, croisière et approche ou atterrissage     IP IP Un essai est nécessaire pour chaque axe (longitudinal, latéral et de lacet) et pour chacune des 3 conditions à comparer avec les données de l'avion dans le cas de sollicitations similaires (9 essais au total). Le changement visuel peut commencer avant la réponse au mouvement, mais l'accélération du mouvement doit se produire avant la fin du balayage visuel du premier champ vidéo contenant de l'information différente. Un essai est nécessaire pour chaque axe (3 essais au total). Voir l'annexe 2-A, rubrique 3, paragraphe v.
300 millisecondes ou moins après la réponse de l'avion. Décollage, croisière et approche ou atterrissage IP IP    
OU            
Temps d'acheminement 150 millisecondes ou moins après le déplacement de la commande Tangage, roulis, lacet     IP IP
300 millisecondes ou moins après le déplacement de la commande Tangage, roulis, lacet IP IP    
B. Essai de diagnostic
1. Un moyen de vérifier rapidement et efficacement la programmation et le matériel informatique du simulateur. Ce moyen pourrait être un système automatisé qui pourrait servir à effectuer au moins une partie des essais du GEQ.         IP IP  
2. Un moyen de vérifier automatiquement le matériel et la programmation du simulateur pour déterminer la conformité aux exigences relatives aux niveaux B, C et D.              
3. Analyse diagnostique conforme à la partie 121 des FAR, Appendix H, Level D (Phase III), Simulator Requirement No. 5           IP  
Date de modification :