2.3 Évaluation initiale ou évaluation d'un simulateur amélioré

2.3.1  Un exploitant qui désire qu'on fasse une évaluation initiale d'un simulateur ou l'évaluation d'un simulateur amélioré doit soumettre une demande écrite au DPS par l'entremise du bureau régional approprié. Normalement, l'exploitant devient le répondant du simulateur dès qu'il soumet une demande d'évaluation. Cette demande doit inclure une déclaration de conformité qui atteste que le simulateur satisfait à toutes les dispositions contenues dans le présent chapitre du manuel, que des méthodes de contrôle précises de la configuration du matériel et du logiciel ont été établies, et que les pilotes désignés par l'exploitant confirment que le simulateur a reproduit fidèlement l'avion dans tous les essais de fonctionnement.

2.3.2  L'exploitant doit soumettre un GEQ comprenant les éléments suivants :

  1. une page titre avec cases pour les signatures d'approbation de l'exploitant et de TC;
  2. une page de renseignements sur le simulateur comprenant les éléments suivants :
     
    1. le numéro ou le code d'identification du simulateur utilisé par l'exploitant;
    2. le modèle d'avion simulé;
    3. la révision des données sur les caractéristiques aérodynamiques;
    4. le modèle du moteur et la révision des données sur le moteur;
    5. la révision des données sur les commandes de vol;
    6. l'identification du système de gestion de vol et le niveau de révision des données;
    7. le nom du constructeur du simulateur;
    8. la date de fabrication du simulateur;
    9. le modèle du système de visualisation et le nom du fabricant;
    10. le type du système de mouvement et le nom du fabricant;
    11. l'identification de l'ordinateur central du simulateur;
       
  3. une table des matières;
  4. un registre des modifications ou la liste des pages en vigueur, ou les deux;
  5. la liste de toutes les données de référence;
  6. la liste des expressions et des symboles utilisés;
  7. les procédures d'enregistrement ou l'équipement nécessaire pour les essais de validation;
  8. pour chacun des essais de validation mentionnés à l'annexe 2-B, les renseignements suivants doivent être donnés :
     
    1. le nom de l'essai;
    2. l'objectif de l'essai;
    3. les conditions de l'essai initial;
    4. les procédures d'essai manuel suffisamment détaillées pour permettre au pilote d'essai de simulateur de reproduire l'entrée du pilote d'essai de vol sans référence à aucune partie du GEQ;
    5. les procédures automatiques d'essai (le cas échéant);
    6. la méthode d'évaluation des résultats des essais de validation du simulateur;
    7. la liste des paramètres variables ou fixes pendant l'essai automatique et l'identification des contraintes exercées pendant l'essai manuel;
    8. les tolérances s'appliquant aux paramètres pertinents;
    9. la provenance des données des essais de l'avion (document et numéro de page);
    10. une copie des données des essais auxquels l'avion a été soumis;
    11. les résultats des essais d'évaluation du simulateur obtenus par l'exploitant; et
    12. la référence TP 9685;
       
  9. une déclaration de conformité pour certaines exigences s'appliquant aux niveaux C et D et, dans certains cas, un essai servant à valider les performances du simulateur (le cas échéant). Voir l'annexe 2-A (Normes sur les simulateurs d'avions) pour ce qui est des exigences relatives à la déclaration de conformité et aux essais; et
  10. pour chacun des essais de validation, un moyen de comparer facilement les résultats des essais du simulateur et les données des essais de l'avion; les documents qui contiennent les données de l'avion et qui sont insérés dans un GEQ peuvent être soumis à une réduction photographique, à condition que cette réduction ne modifie pas l'échelle graphique ou ne cause pas de difficulté pour l'interprétation de l'échelle; les échelles incrémentielles sur les documents graphiques doivent avoir une précision suffisante pour permettre la vérification des paramètres énumérés à l'annexe 2-B.

2.3.3  Les résultats des essais du simulateur doivent être enregistrés à l'aide d'un appareil d'enregistrement multicanal, d'une imprimante ligne par ligne ou d'autres moyens d'enregistrements convenables. On doit marquer ces résultats en utilisant la terminologie propre aux paramètres des avions plutôt que la terminologie qui s'applique aux logiciels. Ces résultats devraient pouvoir être comparés facilement aux données justificatives au moyen de comparaison par traçage, calque, feuilles transparentes ou d'autres moyens acceptables. Il est permis et encouragé de mettre un graphique recouvrant les résultats du simulateur sur les résultats d'essais du vol, à condition que les résultats du simulateur et des essais de vol puissent être distingués facilement et que les données d'essais du vol, telles que présentées au fabricant du simulateur par le constructeur de l'avion à partir duquel le graphique a été fait, soient inclus dans le GEQ. Le guide des essais aura alors un document prouvant que les résultats des essais correspondent aux données des essais de validation de l'annexe 2-B. Dans le cas de l'évaluation d'un simulateur amélioré, l'exploitant doit avoir effectué les essais de validation s'appliquant au niveau sur lequel portera l'évaluation. Les résultats des essais qui ont été effectués pour une évaluation initiale antérieure ou une évaluation qu'on a fait antérieurement d'un simulateur amélioré ne doivent pas servir à valider un simulateur pour lequel on demande une évaluation portant sur un niveau supérieur. Dans le cas d'essais comportant des données sur des variations en fonction du temps, de fiches techniques d'essais en vol ou de feuilles transparentes présentant des données d'essais de vol, il faut clairement inscrire sur les feuilles des résultats des essais de simulateur des points de référence qui faciliteront la comparaison du simulateur et de l'avion en ce qui concerne le facteur temps. Les exploitants qui utilisent des imprimantes ligne par ligne pouvant enregistrer les variations des données en fonction du temps doivent fournir des points de référence situant les informations des fiches techniques de façon qu'on puisse les comparer par traçage aux données correspondantes de l'avion. Il est essentiel de comparer les résultats des essais de l'exploitant aux données de l'avion pour vérifier les performances du simulateur pour chaque essai. Lors d'une évaluation, TC fait une vérification détaillée de certains essais choisis dans le GEQ. L'évaluation de TC sert donc à valider les essais du simulateur.

2.3.4  Le GEQ rempli, la lettre de déclaration de conformité de l'exploitant ainsi que la demande d'évaluation doivent être soumis au bureau régional approprié qui les transmettra au DPS. Celui-ci déterminera si le GEQ est acceptable avant de fixer une date pour l'évaluation du simulateur.

2.3.5  Une copie du GEQ se rapportant à chaque nouveau type de simulateur fabriqué par un constructeur doit être porté au dossier du DPS. Celui-ci peut choisir, en considérant chaque cas individuellement, de conserver ou non les copies des GEQ pour les évaluations ultérieures de simulateurs de même type construits par le même constructeur. Les modifications apportées aux GEQ originaux doivent être soumises au DPS afin de permettre la tenue à jour des dossiers de TC.

2.3.6  Dans le cas d'évaluations initiales, le répondant peut choisir d'effectuer les essais de validation du GEQ chez le constructeur ou, dans le cas du déplacement, de la vente ou du transfert du simulateur, là où le simulateur se trouve à ce moment. Le répondant doit valider les performances du simulateur en répétant au moins le tiers des essais de validation du GEQ sur les lieux de l'installation finale du simulateur et en soumettant les résultats de ces essais au DPS. Après révision de ces essais, une évaluation de TC sera fixée.

2.3.7  Dans le cas où un simulateur est installé dans de nouveaux locaux, même s'il n'a pas été modifié, il faut prévenir le bureau régional concerné et le DPS. Ce dernier doit fixer la date d'évaluation avant de remettre le simulateur en service.

2.3.8  S'il y a un changement d'exploitant du simulateur, ce dernier doit subir une évaluation initiale selon les exigences d'homologation d'origine.

2.3.9  Les évaluations initiales et les évaluations d'un simulateur amélioré doivent être effectuées dans l'ordre de réception par le DPS des demandes d'évaluation et des GEQ jugés acceptables.

2.3.10  Une fois que l'évaluation initiale ou l'évaluation d'un simulateur amélioré aura été effectuée et que les erreurs qu'aurait pu comporter le GEQ sur le plan des procédures auront été corrigées, le GEQ sera homologué. Ce dernier, après inclusion des résultats des essais entérinés par TC, deviendra le Guide principal des essais de qualification (GPEQ). Ce GPEQ sera conservé par le répondant pour être utilisé lors d'évaluations périodiques ultérieures.

Date de modification :