2.4 Évaluations périodiques

2.4.1  Pour qu'un simulateur puisse conserver sa qualification, il doit faire l'objet d'évaluations périodiques à l'aide du GPEQ actuellement homologué. Les évaluations périodiques doivent être effectuées tous les six mois par TC. Ce calendrier est établi en fonction d'évaluations trimestrielles effectuées par l'exploitant et qui comportent environ un quart des essais de validation décrits dans le GPEQ à chaque trimestre. Ces essais de validation trimestriels devraient être effectués de manière à être échelonnés de façon uniforme pendant chaque trimestre. Dans certains cas cependant, des mesures différentes peuvent être autorisées après consultation du DPS. Les essais exécutés pendant le trimestre au cours duquel l'évaluation doit avoir lieu, et ceux qui ont été effectués au trimestre précédent, recevront l'attestation de l'exploitant et seront revus par le spécialiste de l'évaluation des simulateurs au début de chaque évaluation périodique prévue. Le but que l'on vise est d'effectuer tous les essais décrits dans le GPEQ au cours d'une même année.

2.4.2  Chaque évaluation périodique, normalement prévue pour durer huit heures, doit comporter des essais des vérification fonctionnelle et 20 pour cent des essais effectués par l'exploitant depuis la dernière évaluation périodique prévue, ainsi que 10 pour cent des essais qui restent et qui sont décrits dans le GPEQ.

2.4.3  Les dates prévues pour les évaluations périodiques ne doivent normalement pas être reportées de plus de 30 jours. Le DPS pourra accepter des exceptions à cette politique en vue de tenir compte des circonstances atténuantes et après les avoir étudiées cas par cas.

2.4.4  Pour perdre le moins possible de temps d'utilisation des simulateurs, les exploitants peuvent se prévaloir du programme d'essai optionnel (PEO) suivant, qui constitue une autre solution à la procédure d'évaluation de huit heures :

  1. les exploitants de simulateurs qui possèdent le matériel d'enregistrement et de traçage automatique requis peuvent demander que leurs simulateurs soient évalués selon le PEO; et
     
  2. les exploitants doivent aviser le DPS, par écrit, de leur intention de recourir au PEO; si TC considère que l'évaluation du simulateur peut être effectuée en quatre heures ou moins, il sera alors prévu quatre heures pour effectuer les évaluations périodiques de ce simulateur; dans le cas où les quatre heures prévues ne suffiraient pas et que l'exploitant ne pourrait pas prolonger la période prévue, on mettra fin à l'évaluation et celle-ci devra alors être terminée dans les 30 jours qui suivent pour que soit maintenue la qualification du simulateur; TC évaluera à nouveau l'à-propos pour l'exploitant de recourir au PEO.
Date de modification :