2.8 Détérioration des performances d'un simulateur

2.8.1  Si les performances d'un simulateur ne simulent pas exactement les caractéristiques de vol d'un avion ou si des techniques spéciales différentes de l'avion sont nécessaires pour contrôler le simulateur, l'inspecteur ou le pilote vérificateur de transporteurs aériens doit mettre fin à la vérification. Si le simulateur se trouve au Canada, l'inspecteur ou le pilote vérificateur doit inscrire dans le livret technique d'entretien du simulateur la remarque suivante « ce simulateur ne peut être utilisé pour effectuer des contrôles de compétence pilote (PPC) », ainsi que des détails suffisants pour établir le bien-fondé de la suspension. Si le simulateur peut être remis en service sans qu'il faille modifier son programme, la signature d'un inspecteur qualifié sur type peut autoriser le rétablissement des privilèges relatifs à la formation et aux contrôles. S'il faut modifier la programmation du simulateur, une nouvelle homologation du simulateur nécessitera l'autorisation du DPS.

2.8.2  Si un système du simulateur est inopérant ou défectueux, tel que les commandes de vol, le système de compensation ou le système des instruments de vol, le simulateur doit être déclaré impropre pour effectuer un PPC. Il faut alors consigner ce fait dans le livret technique d'entretien du simulateur.

2.8.3  Si l'inspecteur ou le pilote vérificateur juge que le défaut d'un système ou le fonctionnement non réaliste d'un système pourrait influencer les résultats d'une vérification, le répondant doit être avisé de remettre le système en état aussitôt que possible. Si le simulateur est hors service pour une longue période ou si de nombreux systèmes secondaires sont aussi hors service, cela pourrait entraîner le retrait de l'homologation du simulateur et une nouvelle évaluation ultérieure.

2.8.4  S'il est nécessaire de terminer ou de restreindre une vérification en utilisant un simulateur à l'extérieur du Canada, le représentant de l'exploitant qui loue le simulateur sera informé et l'inspecteur ou le pilote vérificateur ne fera aucune inscription dans le livret technique d'entretien.

Date de modification :