Annexe 3-B - Essais de validation des simulateurs de giravions


Essai Tolérance Condition de vol Qualification requise Commentaires
      A B C D  
3. Réponse des commandes
(a) axe longitudinal Taux de tangage ±10 % ou ±2°/s
Changement d'assiette de tangage ±10 % ou ±1,5°
Vol stationnaire
Avec et sans augmentation
    x x Sollicitation progressive des commandes. La réponse hors axe doit montrer la bonne tendance dans les cas sans augmentation.
(b) axe latéral Taux de roulis ±10 % ou ±3°/s
Changement d'assiette de roulis ±10 % ou ±3°
Vol stationnaire
Avec et sans augmentation
    x x Sollicitation progressive des commandes. La réponse hors axe doit montrer la bonne tendance dans les cas sans augmentation.
(c) axe directionnel Taux de lacet ±10 % ou ±2°/s
Changement de cap ±10 % ou ±2°
Vol stationnaire
Avec et sans augmentation
    x x Sollicitation progressive des commandes. La réponse hors axe doit montrer la bonne tendance dans les cas sans augmentation.
(d) axe vertical Accélération normale ±0,1 g Vol stationnaire     x x Sollicitation progressive des commandes. La réponse hors axe doit montrer la bonne tendance dans les cas sans augmentation.
C. Qualités de pilotabilité dans l'axe longitudinal Deux vitesses en croisière dont la vitesse nécessaire pour une puissance minimale
1. Réponse des commandes Taux de tangage ±10 % ou ±2°/s
Changement d'assiette de tangage ±10 % ou ±1,5°
Croisière
Avec et sans augmentation
  x x x Sollicitation progressive sur les commandes. La réponse hors axe doit montrer la bonne tendance dans les cas sans augmentation.
2. Stabilité statique Position de la commande longitudinale ±10 % du changement de compensation ou ±0,25 po (6,3 mm) ou effort physique sur la commande longitudinale ±0,5 lb (0223 daN) ou ±10 % Croisière ou montée
Autorotation
Avec et sans augmentation
  x x x Minimum de deux vitesses de part et d'autre de la vitesse de compensation.

L'essai peut être instantané.

3. Stabilité dynamique
(a) Réponse à long terme ±10 % de la période calculée ou ±10 % du temps jusqu'à la moitié ou le double de l'amplitude ou ±0,02 du rapport d'amortissement Croisière
Avec et sans augmentation
  x x x L'essai doit comprendre trois cycles complets (six dépassements après la fin de la sollicitation) ou suffisamment de cycles pour déterminer le temps jusqu'à la moitié de l'amplitude, ou le moindre des deux. Dans le cas de réponses non périodiques, les variations en fonction du temps devraient concorder.
(b) Réponse à court terme Inclinaison longitudinale ±1,5° ou taux de tangage ±2°/s Accélération normale ±0,1 g Croisière ou montée
Avec et sans augmentation
  x x x Deux vitesses.
4. Stabilité pendant les manoeuvres Position de la commande longitudinale ±10 % du changement de compensation ou ±0,25 po (6,3 mm) oueffort physique sur la commande longitudinale ±0,5 lb (0,223 daN) ou ±10 % Croisière ou montée
Avec et sans augmentation
  x x x Dans le cas des systèmes de commandes de vol irréversibles, l'effort physique peut être déterminé par traçage. Deux vitesses.

L'essai peut être instantané. Les données devraient correspondre à des assiettes de roulis d'environ 30° et 45°.

5. Durée de manoeuvre du train d'atterrissage ±1 s Décollage (rentrée)
Approche (sortie)
  x x x  
D. Qualités de pilotabilité dans les axes latéral et directionnel Deux vitesses dont une qui est égale ou environ égale à la vitesse nécessaire pour une puissance minimale.
1. Réponse des commandes
(a) axe latéral Taux de tangage ±10 % ou ±3°/s
Changement d'assiette de tangage ±10 % ou ±3°
Croisière
Avec et sans augmentation
  x x x Sollicitation progressive des commandes. La réponse hors axe doit montrer la bonne tendance dans les cas sans augmentation.
(b) axe directionnel Taux de roulis ±10 % ou ±2°/s
Changement d'assiette de roulis ±10 % ou ±2°
Croisière
Avec et sans augmentation
  x x x Deux vitesses dont une qui est égale ou environ égale à la vitesse nécessaire pour une puissance minimale. Sollicitation progressive des commandes. La réponse hors axe doit montrer la bonne tendance dans les cas sans augmentation.
2. Stabilité directionnelle statique Position de la commande latérale ±10 % du changement de compensation ou ±0,25 po (6,3 mm) ou effort physique sur la commande latérale ±0,5 lb (0,223 daN) ou ±10 %
Assiette de roulis ±5°
Position de la commande directionnelle ±10 % du changement de compensation ou ±0,25 po (6,3 mm) ou effort physique sur la commande directionnelle ±1 lb (0,448 daN) ou ±10 %
Position de la commande longitudinale ±10 % du changement de compensation ou ±0,25 po (6,3 mm)
Vitesse vertical ±100 pi/m (0,50 m/s) ou 10 %
Croisière ou montée ou descente
Avec et sans augmentation
  x x x Glissade à cap constant. Au moins deux angles de glissade de part et d'autre du point de compensation. Dans le cas des systèmes de commandes de vol irréversibles, l'effort physique peut être déterminé par traçage. L'essai peut être instantané.
3. Stabilité latérale et directionnelle dynamique
(a) Oscillations latérales et directionnelles ±0,5 s ou ±10 % de la période ±10 % du temps jusqu'à la moitié ou le double de l'amplitude ou ±0,02 du rapport d'amortissement
±20 % ou ±1 s de la différence de temps entre les crêtes d'inclinaison latérale et de glissade
Croisière ou montée
Avec et sans augmentation
  x x x Deux vitesses. Sollicitation au moyen d'un doublet au cyclique ou au palonnier. L'essai doit comprendre six cycles complets (douze dépassements après la fin de la sollicitation) ou suffisamment de cycles pour déterminer le temps jusqu'à la moitié de l'amplitude, ou le moindre des deux. Dans le cas de réponses non périodiques, les variations en fonction du temps devraient concorder.
(b) Stabilité pendant une spirale Tendance correcte, inclinaison latérale ±2° ou ±10 % en 20 secondes Croisière ou montée
Avec et sans augmentation
  x x x Variations en fonction du temps des virages dans les deux directions, à partir du moment où le palonnier ou le cyclique est relâché.
(c) Lacet inverse ou non Tendance correcte, angle de glissade transitoire ±2° Croisière ou montée
Avec et sans augmentation
  x x x Variations en fonction du temps de l'entrée initiale en virage amorcé au cyclique, dans les deux directions. Solliciter le cyclique à une cadence moyenne.
3. SYSTÈME DE MOUVEMENT*
A. Domaine de mouvement
1. Tangage S/O
(a) Déplacement
±?° ±25°
      x x x  
(b) Vitesse
±?°/s ±20°/s
      x x x  
(c) Accélération
±?°/s2
±100°/s2
      x x x  
2. Roulis
(a) Déplacement
±?° ±25°
      x x x  
(b) Vitesse
±?°/s ±20°/s
      x x x  
(c) Accélération
±?°/s2 ±100°/s2
      x x x  
3. Roulis S/O              
(a) Déplacement ±25°         x x  
(b) Vitesse ±20°/s         x x  
(c) Accélération ±100°/s2         x x  
4. Vertical              
(a) Déplacement
±? po ±34 po
      x x x  
(b) Vitesse
±? po ±24 po/s
      x x x  
(c) Accélération
±? g ±0,8 g
      x x x  
5. Latéral S/O              
(a) Déplacement
±45 po
        x x  
(b) Vitesse
±28 po/s
        x x  
(c) Accélération
±0,6 g
        x x  
6. Longitudinal              
(a) Déplacement ±34 po         x x  
(b) Vitesse ±28 po/s         x x  
(c) Accélération ±0,6 g         x x  
7. Rapport d'accélération rotationnelle initial, tous les axes

?°/s2/s
300°/s2/s

      x x x  
8. Taux d'accélération linéaire initial              
(a) Vertical ±? g/s ±6 g/s       x x x  
(b) Latéral ±3 g/s         x x  
(c) Longitudinal ±3 g/s         x x  
B. Réponse en fréquence Amplitude S/O          
Bande, Hz
0,1 à 0,5
0,51 à 1,0
1,1 à 2,0
2,1 à 5,0
Phase, degr.
-15 à -20
-15 à -20
-20 à -40
-40 à -100
Rapport, db
±2
±2
±4
±4
    x x x  
C. équilibrage des jambes 1,5°     x x x Le déphasage entre vérins de référence doit être mesuré au moyen d'un signal de pilonnement (axe vertical) de 0,5 Hz à ±0,25 g
D. Pivotement 0,05g S/O   x x x La base du système de mouvement doit être entraînée sinusoïdalement dans le sens vertical à raison de 6 po (150 mm) de crête à crête à une fréquence de 0,5 Hz. L'écart par rapport à l'accélération sinusoïdale désirée doit être mesuré.
E. Caractère répétitif des indications de mouvement       x x x Voir la rubrique 4 de la présente annexe.
4. SYSTÈME DE VISUALISATION

Remarque : Voir l'annexe 3-C pour d'autres essais visuels.

A. Segment visuel au sol ±20 % du segment visuel au sol. Les feux du seuil doivent être visibles s'ils se trouvent dans le segment visuel. (Voir l'exemple dans la colonne des commentaires.) Vol statique à une hauteur des roues au-dessus de la zone de poser sur l'alignement de descente de 100 pieds (30,5 m). Portée visuelle de piste 1 200 pi (350 m)   x x x Le GEQ devrait indiquer la source des données, c. à d. l'emplacement de l'antenne de radioalignement de descente de l'ILS, le point de référence de l'oeil du pilote, l'angle mort du poste de pilotage, etc. utilisées pour les calculs du contenu de la scène sur le segment au sol.

Exemple de tolérances : Si le segment visuel au sol calculé du giravion est 840 pieds, la tolérance de 20 % (168 pieds) peut être à partir de l'arrière ou de l'extrémité arrière du segment visuel au sol du simulateur, ou il peut être réparti entre ces deux points, pourvu que le total de 168 pieds ne soit pas dépassé.

B. Couleur du système de visualisation Modèle de démonstration       x x  
C. Calibration de la RVR visuelle Modèle de démonstration       x x  
D. Mise au point et intensité de l'affichage visuel Modèle de démonstration       x x  
E. Assiette visuelle par rapport à l'indicateur d'assiette du simulateur (inclinaison longitudinale et latérale de l'horizon) Modèle de démonstration       x x  
F. Démontrer 10 niveaux d'obscurcissement pour chaque canal du système Modèle de démonstration       x x  
5. SYSTÈMES DU SIMULATEUR
A. Réponse des instruments de visualisation, de mouvement et du poste de pilotage
1. Réponse des systèmes d'instruments de visualisation et de mouvement à une impulsion brutale du pilote contrôleur, comparée à la réponse de l'avion pour une impulsion similaire 100 millisecondes ou moins après la réponse du giravion Montée, croisière, descente, vol stationnaire     x x Un essai est nécessaire pour chaque axe (tangage, roulis et lacet) et pour chacune des 4 conditions (3 conditions dans le cas du niveau B) à comparer avec les données du giravion dans le cas de sollicitations similaires (12 essais au total), (9 essais au total dans le cas du niveau B).
150 millisecondes ou moins après la réponse du giravion Décollage, montée et descente   x    
OU              
Temps d'acheminement 100 millisecondes ou moins après le déplacement de la commande Tangage, roulis, lacet     x x Un essai est nécessaire pour chaque axe (3 essais au total). Voir l'annexe 3-A, rubrique 3, paragraphe t.
150 millisecondes ou moins après le déplacement de la commande Tangage, roulis, lacet   x    
B. Son
1. Amplitude et fréquence réalistes des bruits et des sons du poste de pilotage tels que les bruits de la transmission, des rotors et de la cellule.           x Les résultats de l'essai doivent montrer une comparaison de l'amplitude et de la fréquence des sons produits par le giravion ou ses systèmes. Les données sonores devraient être présentées en tiers de bandes d'octave ou en spectres de fréquences continues.
C. Essai de diagnostic
1. Un moyen de vérifier rapidement et efficacement la programmation et le matériel informatique du simulateur. Ce moyen pourrait être un système automatisé qui pourrait servir à effectuer au moins une partie des essais du GEQ.         x x  
2. Un moyen de vérifier automatiquement le matériel et la programmation du simulateur.           x  
3. Imprimé de l'analyse diagnostique des mauvais fonctionnements suffisant pour déterminer la conformité avec le Guide d'utilisation des simulateurs ayant un composant défectueux.           x  

** On présume que les trois degrés de liberté d'un simulateur de niveau B sont par rapport aux axes de tangage, de roulis et vertical. Si le système installé possède plus de trois degrés de liberté, mais moins de six, ou trois degrés différents de tangage, roulis et vertical, les performances du système de mouvement devront être établies au cas par cas. Un simulateur de niveau B à six degrés de liberté doit se conformer aux performances de mouvement exigées des simulateurs de niveaux C et D. Si aucune description n'est pertinente, le postulant doit fournir au directeur national des programmes de simulation une description du système et une analyse des performances de ce dernier.

Date de modification :