Partie IV - Délivrance des licences et formation du personnel

Norme 428 - Conduite de Tests en Vol

(modifié 2012/02/19; pas de version précédente)

Annexe 1 - Test en vol nécessaire à la délivrance d’une qualification de transport de passagers – Avion ultra-léger

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant de faire passer le test en vol, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) la preuve que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.14 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite,
    2. (ii) un permis d’élève-pilote – avion ultra-léger, un permis ou une licence de pilote,
    3. (iii) une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol – avion ultra-léger ou d’une qualification d’instructeur de vol – avion, datée d’au plus 30 jours avant la date du test en vol et certifiant :
      1. (A) qu’une évaluation pré-test en vol a été effectuée en compagnie du candidat,
      2. (B) que le candidat est considéré comme ayant atteint un niveau de compétence suffisant pour subir le test en vol nécessaire à la délivrance d’une qualification de transport de passagers – avion ultra-léger,
      3. (C) que le candidat est recommandé en vue du test en vol.
  2. b) Avant de procéder à la reprise d’un test en vol partiel, consécutif à l’échec à un test en vol, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une copie du rapport du test en vol échoué précédemment,
    2. (ii) une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol – avion ultra-léger ou d’une qualification d’instructeur de vol – avion, datée d’au plus 60 jours avant la date de la reprise du test et certifiant que :
      1. (A) le candidat a reçu une formation supplémentaire portant sur le ou les exercices ayant fait l’objet d’un échec,
      2. (B) le candidat est jugé compétent pour réussir le test en vol,
      3. (C) l’instructeur recommande le candidat en vue de la reprise du test.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

Le candidat doit fournir un avion :

  1. a) qui est :
    1. (i) un avion ultra-léger (avion manoeuvrable sur deux ou trois axes, à commande par transfert de poids ou un paramoteur),
    2. (ii) un avion de constructeur amateur correspondant à la définition d’un avion ultra-léger de base,
    3. (iii) un avion certifié correspondant à la définition d’un avion ultra-léger de base;
  2. b) qui est bien équipé pour permettre au candidat d’effectuer les manoeuvres nécessaires au test en vol et à l’examinateur d’évaluer le rendement du candidat;
  3. c) qui est conforme aux exigences des paragraphes 425.23(1) et (2) de la Norme 425 - Entraînement en vol.

3. Tenue du test en vol

L’examinateur qui fait passer le test en vol doit :

  1. a) demander au candidat de piloter l’avion en occupant une place où toutes les fonctions de commandant de bord peuvent être remplies et d’effectuer le test comme s’il n’y avait aucun autre membre d’équipage;
  2. b) s’abstenir de prendre part au pilotage de l’avion, sauf dans les cas suivants :
    1. (i) si c’est nécessaire pour tester certains exercices prescrits,
    2. (ii) si son intervention s’impose au nom de la sécurité ou pour éviter de retarder indûment les autres aéronefs;
  3. c) mettre un terme au test en vol si le candidat fait preuve d’une mauvaise discipline aéronautique ou pilote de façon dangereuse, ce qui comprend l’omission d’employer les bonnes méthodes de balayage visuel pour s’assurer que la zone est libre avant et pendant l’exécution de manœuvres visuelles.

4. Rendement pendant le test en vol

  1. a) L’examinateur doit évaluer les connaissances et les compétences du candidat à :
    1. (i) effectuer les exercices exigés conformément aux critères de rendement prescrits pour la qualification de transport de passagers – avion ultra-léger,
    2. (ii) effectuer toutes les manœuvres avec douceur et précision,
    3. (iii) faire preuve de jugement et de discipline aéronautique,
    4. (iv) bien mettre en pratique ses connaissances aéronautiques,
    5. (v) montrer qu’il a en tout temps une maîtrise de l’avion telle que le succès d’une procédure ou d’une manœuvre n’est jamais sérieusement remis en question.
  2. b) Il faut tenir compte des écarts inévitables par rapport aux critères publiés qui sont dus aux conditions météorologiques, à la circulation ou à d’autres situations indépendantes de la volonté du candidat.
  3. c) Eu égard aux écarts tolérés découlant des conditions turbulentes ainsi que de la pilotabilité et des performances de l’avion utilisé, les tolérances générales de rendement suivantes s’appliquent :
    Altitude Vol normal
    Navigation du pilote
    ±100 pieds
    ±200 pieds
    Vitesse Tous les régimes de vol -0 à +10 mi/h

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance d’une qualification de transport de passagers - avion ultra-léger

Section 1 – Opérations pré-vol
  1. a. Connaissance de l’aéronef
  2. b. Préparation du vol
  3. c. Commandes auxiliaires
  4. d. Circulation au sol (et gonflage de voilure pour paramoteurs)
Section 2 – Manoeuvres
  1. a. Décollage
  2. b. Décrochage
Section 3 - Navigation
  1. a. Navigation du pilote
Section 4 – Procédures en situations anormales et d’urgence
  1. a. Atterrissage de précaution
  2. b. Atterrissage forcé
  3. c. Remise des gaz
  4. d. Procédures d’urgence
Section 5 – Arrivée et atterrissage
  1. a. Circuit
  2. b. Approche et atterrissage
  3. c. Glissade (cet élément ne s’applique pas aux avions manoeuvrables sur deux ou trois axes, à commande par transfert de poids et à paramoteurs)

Annexe 2 - Test en vol nécessaire à la délivrance d’un permis de pilote de loisir - Avion

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant de faire passer le test en vol, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) la preuve que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.14 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite,
    2. (ii) la preuve que le candidat a reçu de l’instruction sur le même type d’avion que celui qui va servir au test en vol,
    3. (iii) une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol – avion, datée d’au plus 30 jours avant la date du test en vol et certifiant :
      1. (A) qu’une évaluation pré-test en vol a été effectuée en compagnie du candidat,
      2. (B) que le candidat est considéré comme ayant atteint un niveau de compétence suffisant pour subir le test en vol nécessaire à la délivrance d’un permis de pilote de loisir - avion,
      3. (C) que le candidat est recommandé en vue du test en vol.
  2. b) Avant de procéder à la reprise d’un test en vol partiel, consécutif à l’échec à un test en vol, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une copie du rapport du test en vol échoué précédemment,
    2. (ii) une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol – avion, datée d’au plus 30 jours avant la date de la reprise du test et certifiant que :
      1. (A) le candidat a reçu une formation supplémentaire portant sur le ou les exercices ayant fait l’objet d’un échec,
      2. (B) le candidat est jugé compétent pour réussir le test en vol,
      3. (C) l’instructeur recommande le candidat en vue de la reprise du test.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

Le candidat doit fournir :

  1. a) un avion :
    1. (i) certifié pour toutes les manoeuvres exigées pendant le test en vol,
    2. (ii) conforme aux exigences des paragraphes 425.23(1) et (2) de la Norme 425 - Entraînement en vol;
  2. b) les cartes aéronautiques pertinentes et à jour ainsi que le Supplément de vol – Canada à jour.

    Note d’information : 
    Pour les fins de l’alinéa a), le candidat peut utiliser un avion ayant un certificat de navigabilité spécial et qui est entretenu par le propriétaire.

3. Tenue du test en vol

L’examinateur qui fait passer le test en vol doit :

  1. a) demander au candidat de piloter l’avion en occupant une place où toutes les fonctions de commandant de bord peuvent être remplies et d’effectuer le test comme s’il n’y avait aucun autre membre d’équipage;
  2. b) s’abstenir de prendre part au pilotage de l’avion, sauf dans les cas suivants :
    1. (i) si c’est nécessaire pour tester certains exercices prescrits,
    2. (ii) si son intervention s’impose au nom de la sécurité ou pour éviter de retarder indûment les autres aéronefs;
  3. c) mettre un terme au test en vol si le candidat fait preuve d’une mauvaise discipline aéronautique ou pilote de façon dangereuse, ce qui comprend l’omission d’employer les bonnes méthodes de balayage visuel pour s’assurer que la zone est libre avant et pendant l’exécution de manœuvres visuelles.

4. Rendement pendant le test en vol

  1. a) L’examinateur doit évaluer les connaissances et les compétences du candidat à :
    1. (i) effectuer les exercices exigés conformément aux critères de rendement prescrits pour le permis de pilote de loisir – avion,
    2. (ii) effectuer toutes les manoeuvres avec douceur et précision,
    3. (iii) faire preuve de jugement et de discipline aéronautique,
    4. (iv) bien mettre en pratique ses connaissances aéronautiques,
    5. (v) montrer qu’il a en tout temps une maîtrise de l’avion telle que le succès d’une procédure ou d’une manoeuvre n’est jamais sérieusement remis en question.
  2. b) Il faut tenir compte des écarts inévitables par rapport aux critères publiés qui sont dus aux conditions météorologiques, à la circulation ou à d’autres situations indépendantes de la volonté du candidat.
  3. c) Eu égard aux écarts tolérés découlant des conditions turbulentes ainsi que de la pilotabilité et des performances de l’avion utilisé, les tolérances générales de rendement suivantes s’appliquent :
Altitude Vol normal
Navigation du pilote
±100 pieds
±200 pieds
Cap Vol normal ±10°
Vitesse Tous les régimes de vol ±10 nœuds

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance d’un permis de pilote de loisir – avion

Section 1 – Opérations pré-vol
  1. a. Connaissance de l’avion et préparation du vol
  2. b. Commandes auxiliaires
  3. c. Roulage
Section 2 – Manoeuvres
  1. a. Décollage
  2. b. Vol lent
  3. c. Décrochage
  4. d. Spirale
Section 3 - Navigation
  1. a. Navigation du pilote
Section 4 – Procédures en situations anormales et d’urgence
  1. a. Atterrissage de précaution
  2. b. Atterrissage forcé
  3. c. Remise des gaz
  4. d. Procédures d’urgence
Section 5 – Arrivée et atterrissage
  1. a. Circuit
  2. b. Approche et atterrissage
  3. c. Glissade

Annexe 3 - Test en vol nécessaire à la délivrance d’une licence de pilote privé - Avion

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant de faire passer le test en vol, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) la preuve que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.14 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite,
    2. (ii) la preuve que le candidat a reçu de l’instruction sur le même type d’avion que celui qui va servir au test en vol,
    3. (iii) une lettre signée par titulaire d’une qualification d’instructeur de vol – avion, datée d’au plus 30 jours avant la date du test en vol et certifiant :
      1. (A) qu’une évaluation pré-test en vol a été effectuée en compagnie du candidat,
      2. (B) que le candidat est considéré comme ayant atteint un niveau de compétence suffisant pour subir le test en vol nécessaire à la délivrance d’une licence de pilote privé - avion,
      3. (C) que le candidat est recommandé en vue du test en vol.
  2. b) Avant de procéder à la reprise d’un test en vol partiel, consécutif à l’échec à un test en vol, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante : 
    1. (i) une copie du rapport du test en vol échoué précédemment,
    2. (ii) une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol – avion, datée d’au plus 30 jours avant la reprise du test et certifiant que :
      1. (A) le candidat a reçu une formation supplémentaire portant sur le ou les exercices ayant fait l’objet d’un échec,
      2. (B) le candidat est jugé compétent pour réussir le test en vol,
      3. (C) l’instructeur recommande le candidat en vue de la reprise du test.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

L’examinateur s’assure que le candidat fournisse :

  1. a) un avion :
    1. (i) certifié pour toutes les manoeuvres exigées pendant le test en vol,
    2. (ii) conforme aux paragraphes 425.23 (1), (2) et (3) de la Norme 425 - Entraînement en vol;
  2. b) les cartes aéronautiques pertinentes et à jour ainsi que le Supplément de vol – Canada à jour;
  3. c) un dispositif capable de supprimer efficacement toute référence visuelle extérieure afin de simuler des conditions de vol aux instruments sans empêcher l’examinateur de continuer à disposer d’une visibilité ne compromettant pas la sécurité du vol.

    Note d’information :  
    Pour les fins de l’alinéa a), le candidat peut utiliser un avion ayant un certificat de navigabilité spécial et qui est entretenu par le propriétaire.

3. Tenue du test en vol

L’examinateur qui fait passer le test en vol doit :

  1. a) demander au candidat de piloter l’avion en occupant une place où toutes les fonctions de commandant de bord peuvent être remplies et d’effectuer le test comme s’il n’y avait aucun autre membre d’équipage;
  2. b) s’abstenir de prendre part au pilotage de l’avion, sauf dans les cas suivants :
    1. (i) si c’est nécessaire pour tester certains exercices prescrits,
    2. (ii) pour effectuer les tâches de pilote de sécurité lorsque le candidat met et porte un dispositif limitant la vision,
    3. (iii) si son intervention s’impose au nom de la sécurité ou pour éviter de retarder indûment les autres aéronefs;
  3. c) mettre un terme au test en vol si le candidat fait preuve d’une mauvaise discipline aéronautique ou pilote de façon dangereuse, ce qui comprend l’omission d’employer les bonnes méthodes de balayage visuel pour s’assurer que la zone est libre avant et pendant l’exécution de manœuvres visuelles.

4. Rendement pendant le test en vol

  1. a) L’examinateur doit évaluer les connaissances et les compétences du candidat à :
    1. (i) effectuer les exercices exigés conformément aux critères de rendement prescrits pour la licence de pilote privé – avion,
    2. (ii) effectuer toutes les manoeuvres avec douceur et précision,
    3. (iii) faire preuve de jugement et de discipline aéronautique,
    4. (iv) bien mettre en pratique ses connaissances aéronautiques,
    5. (v) montrer qu’il a en tout temps une maîtrise de l’avion telle que le succès d’une procédure ou d’une manoeuvre n’est jamais sérieusement remis en question.
  2. b) Il faut tenir compte des écarts inévitables par rapport aux critères publiés qui sont dus aux conditions météorologiques, à la circulation ou à d’autres situations indépendantes de la volonté du candidat.
  3. c) Eu égard aux écarts tolérés découlant des conditions turbulentes ainsi que de la pilotabilité et des performances de l’avion utilisé, les tolérances générales de rendement suivantes s’appliquent :

Altitude

Vol normal
Vol de navigation en croisière
Vols aux instruments
±100 pieds
±200 pieds
±200 pieds
Cap Vol normal
Vol aux instruments
±10°
±15°
Vitesse Décollage et approche
Autres régimes de vol à vue
Vol aux instruments
+10/-5 nœuds
±10 nœuds
±15 nœuds

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance d’une licence de pilote privé – avion

Section 1 - Opérations pré-vol
  1. a. Connaissance de l’avion et préparation du vol
  2. b. Commandes auxiliaires
  3. c. Roulage
  4. d. Communications radio
Section 2 - Manoeuvres
  1. a. Décollage
  2. b. Virages
  3. c. Vol lent
  4. d. Décrochage
  5. e. Piqué en spirale
  6. f. Vol aux instruments
Section 3 - Navigation
  1. a. Navigation du pilote
Section 4 - Procédures en situations anormales et d’urgence
  1. a. Atterrissage de précaution
  2. b. Atterrissage forcé
  3. c. Remise des gaz
  4. d. Procédures d’urgence
Section 5 - Arrivée et atterrissage
  1. a. Circuit
  2. b. Approche et atterrissage
  3. c. Glissade

Annexe 4 - Test en vol nécessaire à la délivrance d’une licence de pilote professionnel - Avion

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant de faire passer le test en vol, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) la preuve que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.14 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite,
    2. (ii) la preuve que le candidat a reçu de l’instruction sur le même type d’avion que celui qui va servir au test en vol,
    3. (iii) une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol – avion, datée d’au plus 30 jours avant la date du test en vol et certifiant :
      1. (A) qu’une évaluation pré-test en vol a été effectuée en compagnie du candidat,
      2. (B) que le candidat a réussi l’examen écrit obligatoire et a un niveau de connaissance acceptable du ou des domaines pour lesquels des lacunes ont été signalées dans les Résultats de l’examen écrit et le rapport de rétroaction,
      3. (C) que le candidat est considéré comme ayant atteint un niveau de compétence suffisant pour subir le test en vol nécessaire à la délivrance d’une licence de pilote professionnel – avion, 
      4. (D) que le candidat est recommandé en vue du test en vol.
  2. b) Avant de procéder à la reprise d’un test en vol partiel, consécutif à un échec à un test en vol, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une copie du rapport du test en vol échoué précédemment,
    2. (ii) une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol – avion, datée d’au plus 30 jours avant la reprise du test et certifiant que :
      1. (A) le candidat a reçu une formation supplémentaire portant sur le ou les exercices ayant fait l’objet d’un échec,
      2. (B) le candidat est jugé compétent pour réussir le test en vol,
      3. (C) l’instructeur recommande le candidat en vue de la reprise du test.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

  1. a) Le candidat doit fournir :
    1. (i) un avion :
      1. (A) certifié pour toutes les manoeuvres exigées pendant le test en vol,
      2. (B) conforme aux exigences des paragraphes 425.23(1), (2), (3) et (4) de la Norme 425 - Entraînement en vol,
    2. (ii) les cartes aéronautiques pertinentes et à jour ainsi que le Supplément de vol Canada à jour,
    3. (iii) un dispositif capable de supprimer efficacement toute référence visuelle extérieure afin de simuler des conditions de vol aux instruments sans empêcher l’examinateur de continuer à disposer d’une visibilité ne compromettant pas la sécurité du vol.

      Note d’information : 
      Pour les fins du sous-alinéa a)(i) le candidat peut utiliser un avion ayant un certificat de navigabilité spécial et qui est entretenu par le propriétaire.

  2. b) Sous réserve du sous-alinéa (1)a)(ii), il est permis de fournir plus d’un avion pour répondre aux exigences du test en vol.
  3. c) Certaines manœuvres exigées pendant le test en vol peuvent être effectuées dans un simulateur de vol avec mouvements ou dans un système d’entraînement au vol suffisamment équipé pour lequel un certificat a été délivré conformément à l’article 606.03 - Équipement d’entraînement synthétique de vol du Règlement de l’aviation canadien.

3. Tenue du test en vol

L’examinateur qui fait passer le test en vol doit :

  1. a) demander au candidat de piloter l’avion en occupant une place où toutes les fonctions de commandant de bord peuvent être remplies et d’effectuer le test comme s’il n’y avait aucun autre membre d’équipage;
  2. b) s’abstenir de prendre part au pilotage de l’avion, sauf dans les cas suivants :
    1. (i) si c’est nécessaire pour tester certains exercices prescrits,
    2. (ii) pour effectuer les tâches de pilote de sécurité lorsque le candidat met et porte un dispositif limitant la vision,
    3. (iii) si son intervention s’impose au nom de la sécurité ou pour éviter de retarder indûment les autres aéronefs;
  3. c) mettre un terme au test en vol si le candidat fait preuve d’une mauvaise discipline aéronautique ou pilote de façon dangereuse, ce qui comprend l’omission d’employer les bonnes méthodes de balayage visuel pour s’assurer que la zone est libre avant et pendant l’exécution de manœuvres visuelles.

4. Rendement pendant le test en vol

  1. a) L’examinateur doit évaluer les connaissances et les compétences du candidat à :
    1. (i) effectuer les exercices exigés conformément aux critères de rendement prescrits pour la licence de pilote professionnel – avion,
    2. (ii) effectuer toutes les manoeuvres avec douceur et précision,
    3. (iii) faire preuve de jugement et de discipline aéronautique,
    4. (iv) bien mettre en pratique ses connaissances aéronautiques,
    5. (v) montrer qu’il a en tout temps une maîtrise de l’avion telle que le succès d’une procédure ou d’une manoeuvre n’est jamais sérieusement remis en question.
  2. b) Il faut tenir compte des écarts inévitables par rapport aux critères publiés qui sont dus aux conditions météorologiques, à la circulation ou à d’autres situations indépendantes de la volonté du candidat.
  3. c) Eu égard aux écarts tolérés découlant des conditions turbulentes ainsi que de la pilotabilité et des performances de l’avion utilisé, les tolérances générales de rendement suivantes s’appliquent :
    Altitude Vol normal
    Vol de navigation (en croisière)
    Vol aux instruments
    ±100 pieds
    ±100 pieds
    ±100 pieds
    Cap Vol normal
    Vol aux instruments (tableau complet)
    Vol aux instruments (tableau partiel)
    ±10°
    ±10°
    ±15°
    Vitesse Décollage et atterrissage
    Autres régimes de vol à vue
    Vol aux instruments
    +10/-5 nœuds
    ±10 nœuds
    ±10 nœuds

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance d’une licence de pilote professionnel – avion

Section 1 - Opérations pré-vol
  1. a. Connaissance de l’avion et préparation du vol
  2. b. Commandes auxiliaires
  3. c. Roulage
  4. d. Communications radio
Section 2 – Manoeuvres
  1. a. Décollage
  2. b. Virages
  3. c. Vol lent
  4. d. Décrochage
  5. e. Vrille
  6. f. Vol aux instruments
Section 3 - Navigation
  1. a. Navigation du pilote
  2. b. Radionavigation
Section 4 - Procédures en situations anormales et d’urgence
  1. a. Atterrissage de précaution
  2. b. Atterrissage forcé
  3. c. Remise des gaz
  4. d. Procédures d’urgence
Section 5 - Arrivée et atterrissage
  1. a. Circuit
  2. b. Approche et atterrissage
  3. c. Glissade

Annexe 5 - Test en vol nécessaire à la délivrance d’une licence de pilote privé - Hélicoptère

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant de faire passer le test en vol, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) la preuve que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.14 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite,
    2. (ii) la preuve que le candidat a reçu de l’instruction sur le même type d’hélicoptère que celui qui va servir au test en vol,
    3. (iii) une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol – hélicoptère, datée d’au plus 30 jours avant la date du test en vol et certifiant :
      1. (A) qu’une évaluation pré-test en vol a été effectuée en compagnie du candidat,
      2. (B) que le candidat est considéré comme ayant atteint un niveau de compétence suffisant pour subir le test en vol nécessaire à la délivrance d’une licence de pilote privé,
      3. (C) que le candidat est recommandé en vue du test en vol.
  2. b) Avant de procéder à la reprise d’un test en vol partiel, consécutif à l’échec à un test en vol, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une copie du rapport du test en vol échoué précédemment,
    2. (ii) une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol – hélicoptère, datée d’au plus 30 jours précédant la reprise du test et certifiant que :
      1. (A) le candidat a reçu une formation supplémentaire portant sur le ou les exercices ayant fait l’objet d’un échec,
      2. (B) le candidat est jugé compétent pour réussir le test en vol,
      3. (C) l’instructeur recommande le candidat en vue de la reprise du test.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

Le candidat doit fournir :

  1. a) un hélicoptère qui :
    1. (i) est certifié pour toutes les manoeuvres exigées pendant le test en vol, y compris pour les autorotations complètes, et n’est assujetti à aucune limite opérationnelle interdisant l’exécution de ces manœuvres,
    2. (ii) est conforme aux exigences des paragraphes 425.23(1), (2) et (3) de la Norme 425 - Entraînement en vol,
    3. (iii) est équipé d’une radio convenable et d’un interphone de bord bidirectionnel;
  2. b) les cartes aéronautiques pertinentes et à jour ainsi que le Supplément de vol – Canada à jour;
  3. c) un dispositif capable de supprimer efficacement toute référence visuelle extérieure afin de simuler des conditions de vol aux instruments sans empêcher l’examinateur de continuer à disposer d’une visibilité ne compromettant pas la sécurité du vol.

3. Tenue du test en vol

L’examinateur qui fait passer le test en vol doit :

  1. a) demander au candidat de piloter l’hélicoptère en occupant une place où toutes les fonctions de commandant de bord peuvent être remplies et d’effectuer le test comme s’il n’y avait aucun autre membre d’équipage;
  2. b) s’abstenir de prendre part au pilotage de l’hélicoptère, sauf dans les cas suivants :
    1. (i) si c’est nécessaire pour tester certains exercices prescrits,
    2. (ii) pour effectuer les tâches de pilote de sécurité lorsque le candidat met et porte une visière,
    3. (iii) si son intervention s’impose au nom de la sécurité ou pour éviter de retarder indûment les autres aéronefs;
  3. c) mettre un terme au test en vol si le candidat fait preuve d’une mauvaise discipline aéronautique ou pilote de façon dangereuse, ce qui comprend l’omission d’employer les bonnes méthodes de balayage visuel pour s’assurer que la zone est libre avant et pendant l’exécution de manœuvres visuelles.

4. Rendement pendant le test en vol

  1. a) L’examinateur doit évaluer les connaissances et les compétences du candidat à :
    1. (i) effectuer les exercices exigés conformément aux critères de rendement prescrits pour la licence de pilote privé – hélicoptère,
    2. (ii) effectuer toutes les manoeuvres avec douceur et précision,
    3. (iii) faire preuve de jugement et de discipline aéronautique,
    4. (iv) bien mettre en pratique ses connaissances aéronautiques,
    5. (v) montrer qu’il a en tout temps une maîtrise de l’hélicoptère telle que le succès d’une procédure ou d’une manoeuvre n’est jamais sérieusement remis en question.
  2. b) Il faut tenir compte des écarts inévitables par rapport aux critères publiés qui sont dus aux conditions météorologiques, à la circulation ou à d’autres situations indépendantes de la volonté du candidat.
  3. c) Eu égard aux écarts tolérés découlant des conditions turbulentes ainsi que de la pilotabilité et des performances de l’hélicoptère utilisé, les tolérances générales de rendement suivantes s’appliquent :
    Altitude Vol de navigation (en croisière)
    Vols aux instruments
    ±200 pieds
    ±200 pieds
    Cap Vols aux instruments ±20°
    Vitesse Vols aux instruments ±20 nœuds
    Angle d’inclinaison Vols aux instruments 30° maximum

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance d’une licence de pilote privé – hélicoptère

Section 1 - Opérations pré-vol
  1. a. Connaissance de l’hélicoptère et préparation du vol
  2. b. Commandes auxiliaires/Démarrage/Point fixe/Arrêt du moteur
  3. c. Communications radio
Section 2 - Vol stationnaire
  1. a. Décollage et atterrissage
  2. b. Exercice en vol stationnaire
Section 3 - Manoeuvres
  1. a. Transitions
  2. b. Circuit
  3. c. Vol aux instruments
Section 4 - Navigation
  1. a. Navigation du pilote
  2. b. Vol à l’altitude minimale de sécurité
Section 5 - Zones exiguës
  1. a. Reconnaissance
  2. b. Approche/Départ
  3. c. Manoeuvres
Section 6 - Procédures en situations anormales et d’urgence
  1. a. Autorotation
  2. b. Panne moteur en stationnaire et circulation près du sol
  3. c. Procédures en situation d’urgence simulée

Annexe 6 - Test en vol nécessaire à la délivrance d’une licence de pilote professionnel - Hélicoptère

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant de faire passer le test en vol, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) la preuve que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.14 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite,
    2. (ii) la preuve que le candidat a reçu de l’instruction sur le même type d’hélicoptère que celui qui va servir au test en vol,
    3. (iii) une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol – hélicoptère, datée d’au plus 30 jours avant la date du test en vol et certifiant :
      1. (A) qu’une évaluation pré-test en vol a été effectuée en compagnie du candidat,
      2. (B) que le candidat a réussi l’examen écrit obligatoire et a un niveau de connaissance acceptable du ou des domaines pour lesquels des lacunes ont été signalées dans les Résultats de l’examen écrit et le rapport de rétroaction,
      3. (C) que le candidat est considéré comme ayant atteint un niveau de compétence suffisant pour subir le test en vol nécessaire à la délivrance d’une licence de pilote professionnel – hélicoptère,
      4. (D) que le candidat est recommandé en vue du test en vol.
  2. b) Avant de procéder à la reprise d’un test en vol partiel, consécutif à l’échec à un test en vol, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une copie du rapport du test en vol échoué précédemment,
    2. (ii) une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol – hélicoptère, datée d’au plus 30 jours avant la reprise du test et certifiant que :
      1. (A) le candidat a reçu une formation supplémentaire portant sur le ou les exercices ayant fait l’objet d’un échec,
      2. (B) le candidat est jugé compétent pour réussir le test en vol,
      3. (C) l’instructeur recommande le candidat en vue de la reprise du test en vol.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

Le candidat doit fournir :

  1. a) un hélicoptère qui :
    1. (i) est certifié pour toutes les manoeuvres exigées pendant le test en vol, y compris pour les autorotations complètes, et n’est assujetti à aucune limite opérationnelle interdisant l’exécution de ces manœuvres,
    2. (ii) est conforme aux exigences des paragraphes 425.23(1), (2), (3) et (4) de la Norme 425 - Entraînement en vol,
    3. (iii) est équipé d’une radio convenable et d’un interphone de bord bidirectionnel;
  2. b) les cartes aéronautiques pertinentes et à jour ainsi que le Supplément de vol – Canada à jour;
  3. c) un dispositif capable de supprimer efficacement toute référence visuelle extérieure afin de simuler des conditions de vol aux instruments sans empêcher l’examinateur de continuer à disposer d’une visibilité ne compromettant pas la sécurité du vol.

3. Tenue du test en vol

L’examinateur qui fait passer le test en vol doit :

  1. a) demander au candidat de piloter l’hélicoptère en occupant une place où toutes les fonctions de commandant de bord peuvent être remplies et d’effectuer le test comme s’il n’y avait aucun autre membre d’équipage;
  2. b) s’abstenir de prendre part au pilotage de l’hélicoptère, sauf dans les cas suivants :
    1. (i) si c’est nécessaire pour tester certains exercices prescrits,
    2. (ii) pour effectuer les tâches de pilote de sécurité lorsque le candidat met et porte une visière,
    3. (iii) si son intervention s’impose au nom de la sécurité ou pour éviter de retarder indûment les autres aéronefs;
  3. c) mettre un terme au test en vol si le candidat fait preuve d’une mauvaise discipline aéronautique ou pilote de façon dangereuse, ce qui comprend l’omission d’employer les bonnes méthodes de balayage visuel pour s’assurer que la zone est libre avant et pendant l’exécution de manœuvres visuelles.

4. Rendement pendant le test en vol

  1. a) L’examinateur doit évaluer les connaissances et les compétences du candidat à :
    1. (i) effectuer les exercices exigés conformément aux critères de rendement prescrits pour la licence de pilote professionnel – hélicoptère,
    2. (ii) effectuer toutes les manoeuvres avec douceur et précision,
    3. (iii) faire preuve de jugement et de discipline aéronautique,
    4. (iv) bien mettre en pratique ses connaissances aéronautiques,
    5. (v) montrer qu’il a en tout temps une maîtrise de l’hélicoptère telle que le succès d’une procédure ou d’une manoeuvre n’est jamais sérieusement remis en question.
  2. b) Il faut tenir compte des écarts inévitables par rapport aux critères publiés qui sont dus aux conditions météorologiques, à la circulation ou à d’autres situations indépendantes de la volonté du candidat.
  3. c) Eu égard aux écarts tolérés découlant des conditions turbulentes ainsi que de la pilotabilité et des performances de l’hélicoptère utilisé, les tolérances générales de rendement suivantes s’appliquent :
    Altitude Vol de navigation (en croisière)
    Vols aux instruments
    ±200 pieds
    ±150 pieds
    Cap Vols aux instruments ±15°
    Vitesse Vol à vue
    Vols aux instruments
    ±10 nœuds
    ±15 nœuds
    Angle d’inclinaison Vols aux instruments ±10° de l’angle d’inclinaison

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance d’une licence de pilote professionnel – hélicoptère

Section 1 – Opérations pré-vol
  1. a. Connaissance de l’hélicoptère et préparation du vol
  2. b. Commandes auxiliaires/Démarrage/Point fixe/Arrêt du moteur
  3. c. Communications radio
Section 2 – Vol stationnaire
  1. a. Décollages et atterrissages
  2. b. Exercices en vol stationnaire
Section 3 – Manoeuvres
  1. a. Transitions
  2. b. Circuit
  3. c. Vol aux instruments
Section 4 - Navigation
  1. a. Navigation du pilote
  2. b. Vol à l’altitude minimale de sécurité
Section 5 – Zones exiguës
  1. a. Reconnaissance
  2. b. Approche/Départ
  3. c. Manœuvres
Section 6 – Procédures en situations anormales et d’urgence
  1. a. Autorotations
  2. b. Panne moteur en stationnaire et circulation près du sol
  3. c. Procédures en situation d’urgence simulée

Annexe 7 - Test en vol nécessaire à la délivrance d’une qualification multimoteur - Avion

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant de faire passer le test en vol, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une licence de pilote ou un permis d’élève-pilote – avion, accompagné d’un certificat médical,
    2. (ii) une lettre signée par une personne qualifiée conformément au paragraphe 425.21(5) de la Norme 425 - Entraînement en vol, datée d’au plus 30 jours avant la date du test en vol et certifiant :
      1. (A) qu’une évaluation pré-test en vol a été effectuée en compagnie du candidat,
      2. (B) que le candidat est considéré comme ayant atteint un niveau de compétence suffisant pour subir le test en vol nécessaire à la délivrance d’une qualification multimoteur,
      3. (C) que le candidat est recommandé en vue du test en vol.
  2. b) Avant de procéder à la reprise d’un test en vol partiel, consécutif à l’échec à un test en vol, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une copie du rapport du test en vol échoué précédemment,
    2. (ii) une lettre signée par une personne qualifiée conformément au paragraphe 425.21(5) de la Norme 425 - Entraînement en vol, datée d’au plus 30 jours précédant la reprise du test, et certifiant que :
      1. (A) le candidat a reçu une formation supplémentaire portant sur le ou les exercices ayant fait l’objet d’un échec,
      2. (B) le candidat est jugé compétent pour réussir le test en vol,
      3. (C) le candidat est recommandé en vue de la reprise du test en vol.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

  1. a) Le candidat doit fournir un avion :
    1. (i) qui est certifié pour toutes les manoeuvres exigées pendant le test en vol,
    2. (ii) qui n’est assujetti à aucune limite opérationnelle interdisant l’exécution de ces manœuvres,
    3. (iii) qui est conforme aux exigences des paragraphes 425.23(1) et (2) de la Norme 425 - Entraînement en vol.
  2. b) Certaines manœuvres exigées pendant le test en vol peuvent être effectuées dans un simulateur de vol avec mouvements ou dans un système d’entraînement au vol suffisamment équipé pour lequel un certificat a été délivré conformément à l’article 606.03 - Équipement d’entraînement synthétique de vol.

3. Tenue du test en vol

L’examinateur qui fait passer le test en vol doit :

  1. a) demander au candidat de piloter l’avion en occupant une place où toutes les fonctions de commandant de bord peuvent être remplies et d’effectuer le test comme s’il n’y avait aucun autre membre d’équipage;
  2. b) s’abstenir de prendre part au pilotage de l’avion, sauf dans les cas suivants :
    1. (i) si c’est nécessaire pour tester certains exercices prescrits,
    2. (ii) si son intervention s’impose au nom de la sécurité ou pour éviter de retarder indûment les autres aéronefs;
  3. c) mettre un terme au test en vol si le candidat fait preuve d’une mauvaise discipline aéronautique ou pilote de façon dangereuse, ce qui comprend l’omission d’employer les bonnes méthodes de balayage visuel pour s’assurer que la zone est libre avant et pendant l’exécution de manœuvres visuelles.

4. Rendement pendant le test en vol

  1. a) L’examinateur doit évaluer les connaissances et les compétences du candidat à :
    1. (i) effectuer les exercices exigés conformément aux critères de rendement prescrits pour la qualification multimoteur - avion,
    2. (ii) effectuer toutes les manoeuvres avec douceur et précision,
    3. (iii) faire preuve de jugement et de discipline aéronautique,
    4. (iv) bien mettre en pratique ses connaissances aéronautiques,
    5. (v) montrer qu’il a en tout temps une maîtrise de l’avion telle que le succès d’une procédure ou d’une manoeuvre n’est jamais sérieusement remis en question.
  2. b) Il faut tenir compte des écarts inévitables par rapport aux critères publiés qui sont dus aux conditions météorologiques, à la circulation ou à d’autres situations indépendantes de la volonté du candidat.
  3. c) Eu égard aux écarts tolérés découlant des conditions turbulentes ainsi que de la pilotabilité et des performances de l’avion utilisé, les tolérances générales de rendement suivantes s’appliquent :

    Altitude

    Vol normal

    ±100 pieds

    Cap

    Vol normal
    Un moteur inopérant (simulation)

    ±10°
    ±20°

    Vitesse

    Décollage et approche
    Manœuvres

    +10/-5 nœuds
    ±10 nœuds

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance d’une qualification multimoteur

Section 1 – Opérations pré-vol
  1. a. Connaissance de l’avion et préparation du vol
  2. b. Commandes auxiliaires
  3. c. Roulage
Section 2 – Manoeuvres
  1. a. Décollage
  2. b. Vol en croisière
  3. c. Virages
  4. d. Manœuvres à vitesse réduite
  5. e. Décrochages
Section 3 – Procédures en situation anormales et d’urgence
  1. a. Pannes de moteur
  2. b. Pannes de systèmes
Section 4 – Approche et atterrissage
  1. a. Circuit
  2. b. Approche et atterrissages normaux
  3. c. Approche et atterrissages avec un moteur inopérant

Annexe 8 - Test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification de vol aux instruments

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant de faire passer le test en vol pour la délivrance d’une qualification de vol aux instruments, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une licence ou un permis de pilote accompagné d’un certificat médical,
    2. (ii) une preuve que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.14 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite,
    3. (iii) une lettre signée par une personne qualifiée qui se conforme aux exigences du paragraphe 425.21(9) de la Norme 425 - Entraînement en vol, certifiant que le candidat possède la formation et l’expérience nécessaires et a atteint un niveau de compétence suffisant pour subir le test en vol propre à la qualification de vol aux instruments.
  2. b) Avant de faire passer le test en vol pour le renouvellement d’une qualification de vol aux instruments, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une licence ou un permis de pilote accompagné d’un certificat médical,
    2. (ii) une preuve à l’effet que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.49 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite.
  3. c) Avant de procéder à la reprise d’un test en vol partiel, consécutif à l’échec d’un test en vol pour la délivrance d’une qualification de vol aux instruments, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une copie du rapport du test en vol échoué précédemment,
    2. (ii) la documentation énumérée à l’alinéa (1)(a).
  4. d) Avant de procéder à la reprise d’un test en vol partiel, consécutif à l’échec d’un test en vol pour le renouvellement d’une qualification de vol aux instruments, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une copie du rapport du test en vol échoué précédemment,
    2. (ii) une lettre signée par une personne qualifiée conformément au paragraphe 425.21(9) de la Norme 425 - Entraînement en vol dans laquelle cette personne confirme que le candidat a reçu de la formation additionnelle et que le candidat est compétent pour subir le test en vol.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

  1. a) Le candidat doit fournir :
    1. (i) un aéronef équipé conformément aux paragraphes 425.23(1), (2) et (7) de la Norme 425 - Entraînement en vol,
    2. (ii) les cartes en route, de régions terminales et d’approche en vigueur pour la région à l’intérieur de laquelle le test va se dérouler, ainsi que le Supplément de vol – Canada en vigueur.
  2. b) Si l’aéronef utilisé pour le test en vol est un hélicoptère, celui-ci n’a pas à être équipé d’un dispositif d’augmentation de la stabilité si le test en vol se déroule dans des conditions VMC.
  3. c) Si l’examinateur occupe un siège d’observateur, celui-ci doit à la fois :
    1. (i) être muni d’une ceinture-baudrier installée conformément aux Normes de navigabilité,
    2. (ii) être situé à un endroit qui permet de voir clairement les instruments, les radios et l’équipement de navigation de l’aéronef,
    3. (iii) être muni d’un dispositif permettant de surveiller l’interphone ainsi que les communications radio air-sol et air-air.
  4. d) Il est possible de faire passer le test en vol dans un simulateur de niveau A ou de niveau supérieur ou dans un dispositif d’entraînement au vol approuvé en vertu du TP 9685 – Manuel des simulateurs d’avions et de giravions à condition que le dispositif soit certifié pour la qualification de vol aux instruments.
  5. e) Le candidat doit fournir un dispositif capable de supprimer efficacement toute référence visuelle extérieure afin de simuler des conditions de vol aux instruments sans empêcher l’examinateur ou le pilote de sécurité de continuer à disposer d’une visibilité ne compromettant pas la sécurité du vol.

3. Tenue du test en vol

  1. a) L’examinateur fait passer le test en vol en respectant les conditions suivantes :
    1. (i) demander au candidat de piloter l’aéronef en occupant une place où toutes les fonctions de commandant de bord peuvent être remplies et, à moins qu’il s’agisse d’un aéronef dont l’exploitation exige qu’il soit piloté à deux, d’effectuer le test comme s’il n’y avait aucun autre membre d’équipage,
    2. (ii) mettre un terme au test en vol si le candidat fait preuve d’une mauvaise discipline aéronautique ou pilote de façon dangereuse, ce qui comprend l’omission d’employer les bonnes méthodes de balayage visuel pour s’assurer que la zone est libre avant et pendant l’exécution de manœuvres visuelles,
    3. (iii) éviter de donner de la formation ou de montrer les bonnes façons de procéder pendant un test en vol.
  2. b) L’examinateur ne doit pas prendre part au pilotage de l’aéronef, sauf :
    1. (i) si cela est nécessaire pour tester certains exercices prescrits,
    2. (ii) pour effectuer les tâches de pilote de sécurité lorsque le candidat met et porte une visière, à moins qu’un autre pilote de sécurité qualifié exerce les fonctions de pilote qui n’est pas aux commandes dans le cas d’un aéronef devant être piloté à deux,
    3. (iii) si son intervention s’impose au nom de la sécurité ou pour éviter de retarder indûment les autres aéronefs.
  3. c) L’examinateur doit s’assurer que les services et les installations de la circulation aérienne disponibles sont suffisants pour mener à bien le test en vol, incluant deux approches différentes.

4. Rendement pendant le test en vol

  1. a) L’examinateur doit évaluer les connaissances et les compétences du candidat à :
    1. (i) effectuer les exercices exigés conformément aux critères de rendement prescrits pour la qualification de vol aux instruments,
    2. (ii) effectuer toutes les manoeuvres avec douceur et précision,
    3. (iii) faire preuve de jugement et de discipline aéronautique,
    4. (iv) bien mettre en pratique ses connaissances aéronautiques,
    5. (v) montrer qu’il a en tout temps une maîtrise de l’aéronef telle que le succès d’une procédure ou d’une manoeuvre n’est jamais sérieusement remis en question.
  2. b) Il faut tenir compte des écarts inévitables par rapport aux critères publiés qui sont dus aux conditions météorologiques, à la circulation ou à d’autres situations sur lesquelles le candidat n’a pas véritablement d’emprise.
  3. c) Eu égard aux écarts tolérés découlant des conditions turbulentes et des qualités et performances de l’avion ou de l’hélicoptère utilisé, voici les tolérances générales de rendement qui s’appliquent :
Altitude Vol normal
Approche : altitudes IFR minimales associées aux segments intermédiaire et final
(exemples : FAF, survol de balises ou repères de palier de descente)
Contrôle d’altitude précis exigé au MDN/H
±100 pieds
+au besoin/-0 pied(s)
Cap Vol normal ±10°
Vitesse Décollage et approche (avion)
Décollage et approche (hélicoptère)
Vol normal
+10/-5 nœuds
±10 nœuds
±10 nœuds
Tenue d’axe VOR/LOC/LOC BC/ILS/RNAV
NDB
½ graduation d’écart
±5°

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification de vol aux instruments

Section 1 – Opérations pré-vol
  1. a. Planification du vol
  2. b. Connaissance opérationnelle IFR
  3. c. Préparation du vol
  4. d. Autorisations du contrôle de la circulation aérienne
Section 2 – Région terminale et en route
  1. a. Départ
  2. b. En route
  3. c. Arrivée
  4. d. Attente
Section 3 - Approches et atterrissages
  1. a. Approche de non-précision
  2. b. Approche de précision
  3. c. Approche interrompue
  4. d. Transition à l’atterrissage
Section 4 – Procédures en situations anormales et d’urgence
  1. a. Panne moteur (multimoteur)
  2. b. Mauvais fonctionnements de systèmes
  3. c. Procédures d’urgence

Annexe 9 - Test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Classe 4 - Avion

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant de faire passer le test en vol pour la délivrance d’une qualification d’instructeur de vol – classe 4 - avion, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une licence de pilote professionnel ou de pilote de ligne de la même catégorie que celle de la qualification souhaitée,
    2. (ii) un dossier d’entraînement du pilote montrant que la formation requise d’instructeur a été suivie,
    3. (iii) une preuve que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.14 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite,
    4. (iv) une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol de classe 1 – avion dans les 30 jours précédant la reprise du test et certifiant que le candidat :
      1. (A) a suivi la formation en vol et au sol,
      2. (B) est recommandé pour le test en vol pour la qualification d’instructeur de vol,
      3. (C) a atteint un niveau de compétence suffisant pour subir le test en vol pour la qualification d’instructeur de vol.
  2. b) Avant de faire passer le test en vol pour le renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol – classe 4 - avion, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une licence ou un permis de pilote accompagné d’un certificat médical,
    2. (ii) une preuve à l’effet que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.66 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite.
  3. c) Avant de procéder à la reprise d’un test en vol complet, consécutif à l’échec d’un test en vol, l’examinateur doit recevoir une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol de classe 1 – avion dans les 30 jours précédant la reprise du test et certifiant que le candidat a reçu de la formation supplémentaire et est jugé compétent pour subir un test en vol d’instructeur.

    Note d’information : 
    Le dossier d’entraînement du pilote n’est pas exigé dans le cas des instructeurs de vol des Forces canadiennes, ni dans les cas prévus à la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite, s’il s’agit de titulaires d’une qualification de vol délivrée par un État contractant.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

  1. a) Le candidat doit fournir :
    1. (i) un avion qui est conforme aux exigences des paragraphes 425.23(1), (2), (3) et (4) de la Norme 425 - Entraînement en vol et qui est, sous réserve de l’alinéa b), certifié pour l’exécution de vrilles intentionnelles;
    2. (ii) un dispositif capable de supprimer efficacement toute référence visuelle extérieure afin de simuler des conditions de vol aux instruments sans empêcher l’examinateur de continuer à disposer d’une visibilité ne compromettant pas la sécurité du vol.
  2. b) Dans le cas d’un renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol, l’examinateur peut ne pas exiger que l’avion soit certifié pour l’exécution de vrilles intentionnelles.

3. Tenue du test en vol

L’examinateur qui fait passer le test en vol doit :

  1. a) demander au candidat de piloter l’avion en occupant la place qui est celle normalement dévolue à un instructeur de vol;
  2. b) effectuer les tâches de pilote de sécurité lorsque le candidat met et porte une visière.

4. Rendement pendant le test en vol

L’examinateur doit évaluer les connaissances et les habiletés du candidat à :

  1. a) faire un exposé pour lequel il est toléré de fréquentes erreurs mineures et même quelques erreurs majeures dans l’application des facteurs d’apprentissage et des méthodes d’instruction, pourvu que l’élève puisse tout de même atteindre un niveau satisfaisant de compréhension;
  2. b) utiliser des méthodes d’enseignement qui permettent d’obtenir une bonne participation de l’élève;
  3. c) présenter à l’élève des renseignements techniques ne contenant que quelques erreurs mineures;
  4. d) identifier les erreurs dans l’exécution des manœuvres de vol tout en suggérant des moyens d’amélioration;
  5. e) faire preuve d’un niveau de connaissance satisfaisant des normes de formation et de test en vol;
  6. f) exécuter les manœuvres de vol requises en toute sécurité, mais en présence de fréquentes erreurs mineures.

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Avion

Section 1 – Avant le vol
  1. a. Planification générale et organisation de la leçon
  2. b. Instruction préparatoire au sol
  3. c. Exposé avant le vol
Section 2 – En vol
  1. a. Compétence comme pilote
  2. b. Compétence comme enseignant
  3. c. Analyse du rendement de l’élève
Section 3 – Après le vol
  1. a. Exposé après le vol

Annexe 10 - Test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Classe 3 - Avion

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant de faire passer le test en vol pour la délivrance d’une qualification d’instructeur de vol – classe 3 - avion, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) la preuve que le candidat a détenu au cours des 12 mois précédents une qualification d’instructeur de vol de classe 4 – avion,
    2. (ii) une licence de pilote professionnel ou de pilote de ligne de la même catégorie que celle de la qualification souhaitée,
    3. (iii) une preuve que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.14 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite,
    4. (iv) une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol de classe 1 – avion dans les 30 jours précédant la reprise du test et certifiant que le candidat :
      1. (A) a suivi la formation en vol et au sol,
      2. (B) est recommandé pour le test en vol pour la qualification d’instructeur de vol,
      3. (C) a atteint un niveau de compétence suffisant pour subir le test en vol pour la qualification d’instructeur de vol.
  2. b) Avant de faire passer le test en vol pour le renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol – classe 3 - avion, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une licence ou un permis de pilote accompagné d’un certificat médical,
    2. (ii) une preuve à l’effet que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.66 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite.
  3. c) Avant de procéder à la reprise d’un test en vol complet, consécutif à l’échec d’un test en vol, l’examinateur doit recevoir une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol de classe 1 – avion, dans les 30 jours précédant la reprise du test, certifiant que le candidat a reçu de la formation supplémentaire et est jugé compétent pour subir un test en vol d’instructeur.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

  1. a) Le candidat doit fournir :
    1. (i) un avion qui est conforme aux exigences des paragraphes 425.23(1), (2), (3) et (4) de la Norme 425 - Entraînement en vol et qui est, sous réserve de l’alinéa b), certifié pour l’exécution de vrilles intentionnelles;
    2. (ii) un dispositif capable de supprimer efficacement toute référence visuelle extérieure afin de simuler des conditions de vol aux instruments sans empêcher l’examinateur de continuer à disposer d’une visibilité ne compromettant pas la sécurité du vol.
  2. b) Dans le cas d’un renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol, l’examinateur peut ne pas exiger que l’avion soit certifié pour l’exécution de vrilles intentionnelles;

3. Tenue du test en vol

L’examinateur qui fait passer le test en vol doit :

  1. a) demander au candidat de piloter l’avion en occupant la place qui est celle normalement dévolue à un instructeur de vol;
  2. b) effectuer les tâches de pilote de sécurité lorsque le candidat met et porte une visière.

4. Rendement pendant le test en vol

L’examinateur doit évaluer les connaissances et les habiletés du candidat à :

  1. a) faire un exposé pour lequel il est toléré de fréquentes erreurs mineures et même quelques erreurs majeures dans l’application des facteurs d’apprentissage et des méthodes d’instruction, pourvu que l’élève puisse tout de même atteindre un niveau satisfaisant de compréhension;
  2. b) utiliser des méthodes d’enseignement qui permettent d’obtenir une bonne participation de l’élève;
  3. c) présenter à l’élève des renseignements techniques ne contenant que quelques erreurs mineures;
  4. d) identifier les erreurs dans l’exécution des manœuvres de vol tout en suggérant des moyens d’amélioration;
  5. e) faire preuve d’un niveau de connaissance satisfaisant des normes et tests de formation;
  6. f) exécuter les manœuvres de vol requises en toute sécurité, mais en présence de fréquentes erreurs mineures.

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Avion

Section 1 – Avant le vol
  1. a. Planification générale et organisation de la leçon
  2. b. Instruction préparatoire au sol
  3. c. Exposé avant le vol
Section 2 – En vol
  1. a. Compétence comme pilote
  2. b. Compétence comme enseignant
  3. c. Analyse du rendement de l’élève
Section 3 – Après le vol
  1. a. Exposé après le vol

Annexe 11 - Test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Classe 2 - Avion

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant de faire passer le test en vol pour la délivrance d’une qualification d’instructeur de vol – classe 2 - avion, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une preuve que le candidat a détenu au cours des 12 mois précédents une qualification d’instructeur de vol de classe 3 – Avion,
    2. (ii) une preuve que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.14 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite.
  2. b) Avant de faire passer le test en vol pour le renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol – classe 2 - avion, l’examinateur doit recevoir une preuve à l’effet que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.66 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite.
  3. c) Un candidat qui, conformément à l’article 421.67 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite, fait l’objet de mesures de suivi en ce qui a trait à son dossier de tests en vol, n’est pas admissible à un avancement de la classe 3 à la classe 2 d’instructeur de vol.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

  1. a) Le candidat doit fournir :
    1. (i) un avion qui est conforme aux exigences des paragraphes 425.23(1), (2), (3) et (4) de la Norme 425 - Entraînement en vol et qui est, sous réserve de l’alinéa b), certifié pour l’exécution de vrilles intentionnelles;
    2. (ii) un dispositif capable de supprimer efficacement toute référence visuelle extérieure afin de simuler des conditions de vol aux instruments sans empêcher l’examinateur de continuer à disposer d’une visibilité ne compromettant pas la sécurité du vol.
  2. b) Dans le cas d’un renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol, l’examinateur peut ne pas exiger que l’avion soit certifié pour l’exécution de vrilles intentionnelles.

3. Tenue du test en vol

L’examinateur qui fait passer le test en vol doit :

  1. a) demander au candidat de piloter l’avion en occupant la place qui est celle normalement dévolue à un instructeur de vol;
  2. b) effectuer les tâches de pilote de sécurité lorsque le candidat met et porte une visière.

4. Rendement pendant le test en vol

L’examinateur doit évaluer les connaissances et les habiletés du candidat à :

  1. a) faire un exposé pour lequel il n’est toléré que de rares erreurs mineures dans l’application des facteurs d’apprentissage et des méthodes d’instruction;
  2. b) utiliser des méthodes d’enseignement qui permettent d’obtenir une bonne participation de l’élève;
  3. c) présenter à l’élève des renseignements techniques ne contenant que quelques erreurs mineures;
  4. d) identifier les erreurs dans l’exécution des manœuvres de vol tout en suggérant des moyens d’amélioration efficaces;
  5. e) faire preuve d’un niveau de connaissance des normes et tests de formation adapté à la supervision d’une équipe d’instructeurs;
  6. f) exécuter les manœuvres de vol requises en toute sécurité, mais en présence de rares erreurs mineures.

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Avion

Section 1 – Avant le vol
  1. a. Planification générale et organisation de la leçon
  2. b. Instruction préparatoire au sol
  3. c. Exposé avant le vol
Section 2 – En vol
  1. a. Compétence comme pilote
  2. b. Compétence comme enseignant
  3. c. Analyse du rendement de l’élève
Section 3 – Après le vol
  1. a. Exposé après le vol

Annexe 12 - Test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Classe 1 - Avion

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant de faire passer le test en vol pour la délivrance d’une qualification d’instructeur de vol – classe 1 - avion, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une preuve que le candidat a détenu au cours des 12 mois précédents une qualification d’instructeur de vol de classe 2 – avion,
    2. (ii) une preuve que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.14 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite.
  2. b) Avant de faire passer le test en vol pour le renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol – classe 1 - avion, l’examinateur doit recevoir une preuve à l’effet que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.66 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite.
  3. c) Un candidat qui, conformément à l’article 421.67 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite, fait l’objet de mesures de suivi en ce qui a trait à son dossier de tests en vol, n’est pas admissible à un avancement de la classe 2 à la classe 1 d’instructeur de vol.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

  1. a) Le candidat doit fournir :
    1. (i) un avion qui est conforme aux exigences des paragraphes 425.23(1), (2), (3) et (4) de la Norme 425 - Entraînement en vol etqui est, sous réserve de l’alinéa b), certifié pour l’exécution de vrilles intentionnelles;
    2. (ii) un dispositif capable de supprimer efficacement toute référence visuelle extérieure afin de simuler des conditions de vol aux instruments sans empêcher l’examinateur de continuer à disposer d’une visibilité ne compromettant pas la sécurité du vol.
  2. b) Dans le cas d’un renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol, l’examinateur peut ne pas exiger que l’avion soit certifié pour l’exécution de vrilles intentionnelles.

3. Tenue du test en vol

L’examinateur qui fait passer le test en vol doit :

  1. a) demander au candidat de piloter l’avion en occupant la place qui est celle normalement dévolue à un instructeur de vol;
  2. b) effectuer les tâches de pilote de sécurité lorsque le candidat met et porte une visière.

4. Rendement pendant le test en vol

L’examinateur évalue les connaissances et les habiletés du candidat à :

  1. a) mettre en application des facteurs d’apprentissage et à utiliser des méthodes d’instruction qui constituent un exemple pour un élève-instructeur;
  2. b) utiliser des méthodes d’enseignement qui permettent d’obtenir une très bonne participation de l’élève;
  3. c) présenter à l’élève des renseignements techniques exacts;
  4. d) faire preuve d’une très bonne compréhension des normes et tests de formation;
  5. e) identifier les erreurs dans l’exécution des manœuvres de vol tout en suggérant plusieurs moyens d’amélioration efficaces;
  6. f) exécuter les manœuvres de vol de façon quasi parfaite, compte tenu des conditions existantes;
  7. g) montrer qu’il possède le niveau de connaissance et de compétence nécessaire à la formation de nouveaux instructeurs.

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Avion

Section 1 – Avant le vol
  1. a. Planification générale et organisation de la leçon
  2. b. Instruction préparatoire au sol
  3. c. Exposé avant le vol
Section 2 – En vol
  1. a. Compétence comme pilote
  2. b. Compétence comme enseignant
  3. c. Analyse du rendement de l’élève
Section 3 – Après le vol
  1. a. Exposé après le vol

Annexe 13 - Test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Classe 4 - Hélicoptère

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant de faire passer le test en vol pour la délivrance d’une qualification d’instructeur de vol de classe 4 - hélicoptère, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une licence de pilote professionnel ou de pilote de ligne de la même catégorie que celle de la qualification souhaitée,
    2. (ii) le dossier de formation du pilote démontrant que la formation d’instructeur requise a bien été suivie,
    3. (iii) une preuve que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.14 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite.
  2. b) Avant de faire passer le test en vol pour le renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol de classe 4 - hélicoptère, l’examinateur doit recevoir une preuve à l’effet que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.66 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite.
  3. c) Avant de procéder à la reprise d’un test en vol complet, consécutif à l’échec d’un test en vol, l’examinateur doit recevoir une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol de classe 1 – hélicoptère, dans les 30 jours précédant la reprise du test pour certifier que le candidat a reçu de la formation supplémentaire et est jugé compétent pour subir un test en vol.

    Note d’information : 
    Le dossier de formation du pilote n’est pas exigé dans le cas des instructeurs de vol des Forces canadiennes, ni dans les cas prévus à la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite s’il s’agit de titulaires d’une qualification de vol délivrée par un État contractant.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

Le candidat doit fournir :

  1. a) un hélicoptère certifié pour toutes les manœuvres exigées pendant le test en vol, y compris pour les autorotations complètes, et respectant les conditions suivantes :
    1. (i) n’être assujetti à aucune limite opérationnelle interdisant l’exécution de ces manœuvres,
    2. (ii) être conforme aux exigences des paragraphes 425.23(1), (2), (3) et (4) de la Norme 425 — Entraînement en vol,
    3. (iii) être équipé d’une radio convenable et d’un interphone de bord bidirectionnel;
  2. b) une visière adaptée au test en vol.

3. Tenue du test en vol

L’examinateur qui fait passer le test en vol doit :

  1. a) demander au candidat de piloter l’hélicoptère en occupant la place qui est celle normalement dévolue à un instructeur de vol;
  2. b) effectuer les tâches de pilote de sécurité lorsque le candidat met et porte une visière.

4. Rendement pendant le test en vol

L’examinateur doit évaluer les connaissances et les compétences du candidat à :

  1. a) faire un exposé pour lequel il est toléré de fréquentes erreurs mineures et même quelques erreurs majeures dans l’application des facteurs d’apprentissage et des méthodes d’instruction, pourvu que l’élève puisse tout de même atteindre un niveau satisfaisant de compréhension;
  2. b) utiliser des méthodes d’enseignement qui permettent d’obtenir une bonne participation de l’élève;
  3. c) présenter à l’élève des renseignements techniques ne contenant que quelques erreurs mineures;
  4. d) identifier les erreurs dans l’exécution des manœuvres de vol tout en suggérant des moyens d’amélioration;
  5. e) faire preuve d’un niveau de connaissance satisfaisant des normes et tests de formation;
  6. f) exécuter les manœuvres de vol requises en toute sécurité, mais en présence de fréquentes erreurs mineures.

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Hélicoptère

Section 1 – Avant le vol
  1. a. Planification générale et organisation de la leçon
  2. b. Instruction préparatoire au sol
  3. c. Exposé avant le vol
Section 2 – En vol
  1. a. Compétence comme pilote
  2. b. Compétence comme enseignant
  3. c. Analyse du rendement de l’élève
Section 3 – Après le vol
  1. a. Exposé après le vol

Annexe 14 - Test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Classe 3 - Hélicoptère

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant la tenue d’un test en vol nécessaire à la délivrance d’une qualification d’instructeur de vol de classe 3 - hélicoptère, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) la preuve que le candidat a détenu au cours des 12 mois précédents une qualification d’instructeur de vol de classe 4 – hélicoptère,
    2. (ii) une licence de pilote professionnel ou de pilote de ligne de la même catégorie que celle de la qualification souhaitée, annotée conformément aux dispositions du sous–alinéa (i),
    3. (iii) une preuve à l’effet que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.14 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite.
  2. b) Avant de faire passer un test en vol, dans le cas d’un instructeur de vol des Forces canadiennes ou du titulaire d’une qualification d’instructeur de vol délivrée par un État contractant, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une preuve de la possession des connaissances exigées,
    2. (ii) une lettre de recommandation signée dans les 30 jours précédents par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol de classe 1 – hélicoptère, certifiant que le candidat a suivi la formation en vol et au sol nécessaire et est recommandé au test en vol pour la qualification d’instructeur.
  3. c) Avant la tenue d’un test en vol nécessaire au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol de classe 3 - hélicoptère, l’examinateur doit recevoir la preuve que le candidat répond aux exigences de l’article 421.66 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite.
  4. d) Avant de procéder à la reprise d’un test en vol complet, consécutif à l’échec à un test en vol, l’examinateur doit recevoir une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol de classe 1 – hélicoptère, dans les 30 jours précédant la reprise du test et certifiant que le candidat a reçu de la formation supplémentaire et est jugé compétent pour subir un test en vol d’instructeur.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

Le candidat doit fournir :

  1. a) un hélicoptère certifié pour toutes les manœuvres exigées pendant le test en vol, y compris pour les autorotations complètes, et respectant les conditions suivantes :
    1. (i) n’être assujetti à aucune limite opérationnelle interdisant l’exécution de ces manœuvres,
    2. (ii) être conforme aux exigences des paragraphes 425.23(1), (2), (3) et (4) de la Norme 425 — Entraînement en vol,
    3. (iii) être équipé d’une radio convenable et d’un interphone de bord bidirectionnel;
  2. b) une visière adaptée au test en vol.

3. Tenue du test en vol

L’examinateur qui fait passer le test en vol doit :

  1. a) demander au candidat de piloter l’hélicoptère en occupant la place qui est celle normalement dévolue à un instructeur de vol;
  2. b) effectuer les tâches de pilote de sécurité lorsque le candidat met et porte une visière.

4. Rendement pendant le test en vol

L’examinateur doit évaluer les connaissances et les compétences du candidat à :

  1. a) faire un exposé pour lequel il est toléré de fréquentes erreurs mineures et même quelques erreurs majeures dans l’application des facteurs d’apprentissage et des méthodes d’instruction, pourvu que l’élève puisse tout de même atteindre un niveau satisfaisant de compréhension;
  2. b) utiliser des méthodes d’enseignement qui permettent d’obtenir une bonne participation de l’élève;
  3. c) présenter à l’élève des renseignements techniques ne contenant que quelques erreurs mineures;
  4. d) identifier les erreurs dans l’exécution des manœuvres de vol tout en suggérant des moyens d’amélioration;
  5. e) faire preuve d’un niveau de connaissance satisfaisant des normes et tests de formation;
  6. f) exécuter les manœuvres de vol requises en toute sécurité, mais en présence de fréquentes erreurs mineures.

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Hélicoptère

Section 1 – Avant le vol
  1. a. Planification générale et organisation de la leçon
  2. b. Instruction préparatoire au sol
  3. c. Exposé avant le vol
Section 2 – En vol
  1. a. Compétence comme pilote
  2. b. Compétence comme enseignant
  3. c. Analyse du rendement de l’élève
Section 3 – Après le vol
  1. a. Exposé après le vol

Annexe 15 - Test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Classe 2 - Hélicoptère

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant de faire passer le test en vol nécessaire à la délivrance d’une qualification d’instructeur de vol de classe 2 - hélicoptère, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) la preuve que le candidat a détenu au cours des 12 mois précédents une qualification d’instructeur de vol de classe 3 – hélicoptère,
    2. (ii) la preuve que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.14 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite.
  2. b) Avant de faire passer le test en vol nécessaire au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol de classe 2 - hélicoptère, l’examinateur doit recevoir la preuve que le candidat répond aux exigences de l’article 421.66 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite.
  3. c) Un candidat qui, conformément à l’article 421.67 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite, fait l’objet de mesures de suivi en ce qui a trait à son dossier de tests en vol, n’est pas admissible à un avancement de la classe 3 à la classe 2 d’instructeur de vol.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

Le candidat doit fournir :

  1. a) un hélicoptère certifié pour toutes les manœuvres exigées pendant le test en vol, y compris pour les autorotations complètes, et respectant les conditions suivantes :
    1. (i) n’être assujetti à aucune limite opérationnelle interdisant l’exécution de ces manœuvres,
    2. (ii) être conforme aux exigences des paragraphes 425.23(1), (2), (3) et (4) de la Norme 425 — Entraînement en vol,
    3. (iii) être équipé d’une radio convenable et d’un interphone de bord bidirectionnel;
  2. b) une visière adaptée au test en vol.

3. Tenue du test en vol

L’examinateur qui fait passer le test en vol doit :

  1. a) demander au candidat de piloter l’hélicoptère en occupant la place qui est celle normalement dévolue à un instructeur de vol;
  2. b) effectuer les tâches de pilote de sécurité lorsque le candidat met et porte une visière.

4. Rendement pendant le test en vol

L’examinateur doit évaluer les connaissances et les compétences du candidat à :

  1. a) faire un exposé pour lequel il n’est toléré que de rares erreurs mineures dans l’application des facteurs d’apprentissage et des méthodes d’instruction;
  2. b) utiliser des méthodes d’enseignement qui permettent d’obtenir une bonne participation de l’élève;
  3. c) présenter à l’élève des renseignements techniques ne contenant que quelques erreurs mineures;
  4. d) identifier les erreurs dans l’exécution des manœuvres de vol tout en suggérant des moyens d’amélioration efficaces;
  5. e) faire preuve d’un niveau de connaissance des normes et tests de formation adapté à la supervision d’une équipe d’instructeurs;
  6. f) exécuter les manœuvres de vol requises en toute sécurité, mais en présence de rares erreurs mineures.

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Hélicoptère

Section 1 – Avant le vol
  1. a. Planification générale et organisation de la leçon
  2. b. Instruction préparatoire au sol
  3. c. Exposé avant le vol
Section 2 – En vol
  1. a. Compétence comme pilote
  2. b. Compétence comme enseignant
  3. c. Analyse du rendement de l’élève
Section 3 – Après le vol
  1. a. Exposé après le vol

Annexe 16 - Test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Classe 1 - Hélicoptère

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant de faire passer le test en vol nécessaire à la délivrance d’une qualification d’instructeur de vol de classe 1 - hélicoptère, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) la preuve que le candidat a détenu au cours des 12 mois précédents une qualification d’instructeur de vol de classe 2 – hélicoptère,
    2. (ii) la preuve que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.14 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite.
  2. b) Avant de faire passer le test en vol nécessaire au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol de classe 1 - hélicoptère, l’examinateur doit recevoir la preuve que le candidat répond aux exigences de l’article 421.66 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite.
  3. c) Un candidat qui, conformément à l’article 421.67 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite, fait l’objet de mesures de suivi en ce qui a trait à son dossier de tests en vol, n’est pas admissible à un avancement de la classe 2 à la classe 1 d’instructeur de vol.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

Le candidat doit fournir :

  1. a) un hélicoptère certifié pour toutes les manœuvres exigées pendant le test en vol, y compris pour les autorotations complètes, et respectant les conditions suivantes :
    1. (i) n’être assujetti à aucune limite opérationnelle interdisant l’exécution de ces manœuvres,
    2. (ii) être conforme aux exigences des paragraphes 425.23(1), (2), (3) et (4) de la Norme 425 — Entraînement en vol,
    3. (iii) être équipé d’une radio convenable et d’un interphone de bord bidirectionnel;
  2. b) une visière adaptée au test en vol.

3. Tenue du test en vol

L’examinateur qui fait passer le test en vol doit :

  1. a) demander au candidat de piloter l’hélicoptère en occupant la place qui est celle normalement dévolue à un instructeur de vol;
  2. b) effectuer les tâches de pilote de sécurité lorsque le candidat met et porte une visière.

4. Rendement pendant le test en vol

L’examinateur doit évaluer les connaissances et les habiletés du candidat à :

  1. a) mettre en application des facteurs d’apprentissage et à utiliser des méthodes d’instruction qui constituent un exemple pour un élève-instructeur;
  2. b) utiliser des méthodes d’enseignement qui permettent d’obtenir une très bonne participation de l’élève;
  3. c) présenter à l’élève des renseignements techniques exacts;
  4. d) faire preuve d’une très bonne compréhension des normes et tests de formation;
  5. e) identifier les erreurs dans l’exécution des manœuvres de vol tout en suggérant plusieurs moyens d’amélioration efficaces;
  6. f) exécuter les manœuvres de vol de façon quasi parfaite, compte tenu des conditions existantes;
  7. g) montrer qu’il possède le niveau de connaissance et de compétence nécessaire à la formation de nouveaux instructeurs.

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Hélicoptère

Section 1 – Avant le vol
  1. a. Planification générale et organisation de la leçon
  2. b. Instruction préparatoire au sol
  3. c. Exposé avant le vol
Section 2 – En vol
  1. a. Compétence comme pilote
  2. b. Compétence comme enseignant
  3. c. Analyse du rendement de l’élève
Section 3 – Après le vol
  1. a. Exposé après le vol

Annexe 17 - Test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Classe 2 - Avion - Voltige

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant de faire passer le test en vol nécessaire à la délivrance d’une qualification d’instructeur de vol de classe 2 – avion - voltige, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) une licence de pilote professionnel ou de pilote de ligne de la même catégorie que celle de la qualification souhaitée,
    2. (ii) la preuve que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.14 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite,
    3. (iii) le carnet de vol du pilote montrant les détails de la formation d’instructeur du candidat,
    4. (iv) une lettre de recommandation signée dans les 30 jours précédents par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol de classe 1 – avion – voltige, certifiant que le candidat a suivi la formation en vol et au sol nécessaire et est recommandé au test en vol pour la qualification d’instructeur.
  2. b) Avant de faire passer le test en vol pour le renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - classe 2 – avion voltige, l’examinateur doit recevoir la preuve que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.66 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite.
  3. c) Avant de procéder à la reprise d’un test en vol complet, consécutif à l’échec d’un test en vol, l’examinateur doit recevoir une lettre signée par le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol de classe 1 – avion – voltige, dans les 30 jours précédant la reprise du test certifiant que le candidat a reçu de la formation supplémentaire et est jugé compétent pour subir un test en vol d’instructeur.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

Le candidat doit fournir un avion qui :

  1. a) est certifié dans la catégorie voltige, conformément au chapitre 523 du Manuel de navigabilité;
  2. b) est conforme aux exigences des paragraphes 425.23(1) et (2) de la Norme 425 - Entraînement en vol;
  3. c) est équipé d’un interphone de bord bidirectionnel.

3. Tenue du test en vol

L’examinateur doit demander au candidat de piloter l’avion en occupant la place qui est celle normalement dévolue à un instructeur de vol.

4. Rendement pendant le test en vol

L’examinateur doit évaluer les connaissances et les compétences du candidat à :

  1. a) faire un exposé pour lequel il est toléré de fréquentes erreurs mineures et même quelques erreurs majeures dans l’application des facteurs d’apprentissage et des méthodes d’instruction, pourvu que l’élève puisse tout de même atteindre un niveau satisfaisant de compréhension;
  2. b) utiliser des méthodes d’enseignement qui permettent d’obtenir une bonne participation de l’élève;
  3. c) présenter à l’élève des renseignements techniques ne contenant que quelques erreurs mineures;
  4. d) identifier les erreurs dans l’exécution des manœuvres de vol tout en suggérant des moyens d’amélioration;
  5. e) faire preuve d’un niveau de connaissance satisfaisant des normes et tests de formation;
  6. f) exécuter les manœuvres de vol requises en toute sécurité, mais en présence de fréquentes erreurs mineures.

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol – Avion - Voltige

Section 1 – Avant le vol
  1. a. Planification générale et organisation de la leçon
  2. b. Instruction préparatoire au sol
  3. c. Exposé avant le vol
Section 2 – En vol
  1. a. Compétence comme pilote
  2. b. Compétence comme enseignant
  3. c. Analyse du rendement de l’élève
Section 3 – Après le vol
  1. a. Exposé après le vol

Annexe 18 - Test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol - Classe 1 - Avion - Voltige

1. Conditions préalables au test en vol

  1. a) Avant de faire passer le test en vol nécessaire à la délivrance d’une qualification d’instructeur de vol de classe 1 – avion - voltige, l’examinateur doit recevoir la documentation suivante :
    1. (i) la preuve que le candidat a détenu au cours des 12 mois précédents une qualification d’instructeur de vol de classe 2 – avion – voltige, ou une qualification d’instructeur de vol de classe 1 – avion ou hélicoptère,
    2. (ii) la preuve que le candidat se conforme aux exigences de l’article 421.14 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite.
  2. b) Avant de faire passer le test en vol nécessaire au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol de classe 1 – avion - voltige, l’examinateur doit recevoir la preuve que le candidat répond aux exigences de l’article 421.66 de la Norme 421 - Permis, licences et qualifications des membres d’équipage de conduite
  3. c) En matière de qualifications d’instructeur de vol, les renouvellements et les avancements qui ont lieu jusqu’à 90 jours avant la date d’expiration doivent être accordés pour une période calculée à partir de la date d’expiration originale.

2. Aéronef et équipement exigés pour le test en vol

Le candidat doit fournir un avion qui :

  1. a) est certifié dans la catégorie voltige, conformément au chapitre 523 du Manuel de navigabilité;
  2. b) est conforme aux exigences des paragraphes 425.23(1) et (2) de la Norme 425 - Entraînement en vol;
  3. c) est équipé d’un interphone de bord bidirectionnel.

3. Tenue du test en vol

L’examinateur doit demander au candidat de piloter l’avion en occupant la place qui est celle normalement dévolue à un instructeur de vol.

4. Rendement pendant le test en vol

L’examinateur doit évaluer les connaissances et les compétences du candidat à :

  1. a) mettre en application des facteurs d’apprentissage et à utiliser des méthodes d’instruction qui constituent un exemple pour un élève-instructeur;
  2. b) utiliser des méthodes d’enseignement qui permettent d’obtenir une très bonne participation de l’élève;
  3. c) présenter à l’élève des renseignements techniques exacts;
  4. d) faire preuve d’une très bonne compréhension des normes et tests de formation;
  5. e) identifier les erreurs dans l’exécution des manœuvres de vol tout en suggérant plusieurs moyens d’amélioration efficaces;
  6. f) exécuter les manœuvres de vol de façon quasi parfaite, compte tenu des conditions existantes;
  7. g) montrer qu’il possède le niveau de connaissance et de compétence nécessaire à la formation de nouveaux instructeurs.

5. Contenu du test en vol nécessaire à la délivrance ou au renouvellement d’une qualification d’instructeur de vol – Avion - Voltige

Section 1 – Avant le vol
  1. a. Planification générale et organisation de la leçon
  2. b. Instruction préparatoire au sol
  3. c. Exposé avant le vol
Section 2 – En vol
  1. a. Compétence comme pilote
  2. b. Compétence comme enseignant
  3. c. Analyse du rendement de l’élève
Section 3 – Après le vol
  1. a. Exposé après le vol
Date de modification :