Partie V, Norme 571 Appendice K - Formation relative à des t âches spécifiques d'essais non destructifs (END)

Règlement de l'aviation canadien (RAC) 2017-2

dernière révision du contenu : 2007/12/30

(voir le paragraphe 571.02(3) et l’annexe I  de la sous-partie 571 du RAC)
(modifié 2007/12/30; version précédente)

(1) Objectif
(modifié 2007/12/30; version précédente)

Le présent appendice prescrit des exigences de formation alternative qui peuvent servir de base de qualification destinée aux techniciens qui effectuent certains types d’essais non destructifs (END), le tout permettant d’offrir une solution de rechange à la certification délivrée en vertu de normes nationales.

(2) Limitations
(modifié 2007/12/30; version précédente)

a) Les dispositions du présent appendice se limitent aux END par ressuage, par magnétoscopie, par ultrasons et par courants de Foucault.

b) Les END exécutés en vertu des dispositions du présent appendice se limitent à l’inspection de composants bien précis, à la recherche de discontinuités prévisibles. Les inspections doivent avoir des critères d’acceptation clairs et objectifs.

Note d’information :

Ces privilèges relativement restreints diffèrent de ceux accordés aux OMA effectuant des END et aux titulaires de qualifications répondant aux normes de l’ONGC ou à toute autre norme reconnue au niveau national; ces organismes ou personnes n’étant alors pas limités à l’inspection de composants précis et pouvant recevoir des privilèges étendus à l’intérieur du champ d’application des méthodes pour lesquelles ils possèdent une qualification.

(3) Fournisseurs de service de formation
(modifié 2007/12/30; version précédente)

Les organismes ou personnes qui offrent un service de formation en vertu du présent appendice doivent être, selon le cas :

a) des instituts de formation sur les END fournissant de la formation en application des normes nationales;

b) des organismes de maintenance agréés titulaires des qualifications END appropriées;

c) des personnes autorisées par le titulaire d’un certificat de type de produit aéronautique, quant au produit concerné.

(4) Portée de la formation
(modifié 2007/12/30; version précédente)

a) La formation doit inclure, pour chaque méthode END concernée, un aperçu théorique équivalent à celui spécifié dans la norme de niveau 1 de l’ONGC, pour ce qui est de la gamme de produits que le technicien sera autorisé à inspecter.

b) La formation doit couvrir la mise en application de la théorie sur les composants précis que le technicien sera autorisé à inspecter. Si plusieurs articles similaires sont concernés, il n’est pas nécessaire que la formation couvre toutes les configurations ou tous les numéros de série visés, pour autant que les exemples servant à la formation soient représentatifs du groupe dans son ensemble.

c) L’organisme de formation doit tester chaque élève à l’aide d’un examen écrit et pratique, en se servant d’exemples de produits aéronautiques représentatifs de ceux énumérés dans le certificat de formation. L’examinateur doit veiller à ce que les techniciens soient capables d’effectuer les inspections de façon satisfaisante sans supervision.

(5) Documentation
(modifié 2007/12/30; version précédente)

a) L’organisme de formation doit fournir à chaque diplômé un document confirmant qu’il a terminé avec succès sa formation et indiquant les tâches END et les composants précis pour lesquels l’élève a fait la preuve de sa compétence.

b) L’élève doit conserver la documentation relative à la formation telle que mentionnée à l’alinéa a) et, si l’élève est un employé d’un organisme de maintenance agréé, celui-ci doit conserver une copie du document dans le dossier de formation et d’expérience de l’élève, le tout accompagné d’une description de la portée du travail END que l’élève est autorisé à effectuer au sein de l’organisme.

(6) Personnes admissibles
(modifié 2007/12/30; version précédente)

Toute personne qui effectue des END en vertu des dispositions du présent appendice doit être :

a) soit titulaire d’une licence de TEA pertinente délivrée en vertu de la sous-partie 403 du RAC;

b) soit titulaire d’une autorisation de certification – aéronef ou d’une autorisation de certification – atelier délivrée par un organisme de maintenance agréé.

(7) Formation périodique
(modifié 2007/12/30; version précédente)

a) Si le technicien est employé par un OMA, une formation de perfectionnement doit lui être dispensée dans le cadre du programme de formation de l’OMA et à la fréquence jugée nécessaire à la suite des constatations découlant des vérifications internes d’assurance de la qualité de l’OMA.

b) Si le technicien n’est pas employé par un OMA, il doit suivre une formation de perfectionnement une fois tous les deux ans.

c) La formation de perfectionnement doit être dispensée par un fournisseur de service de formation identifié au paragraphe (3).

d) La portée de la formation de perfectionnement doit prendre en compte l’expérience récente du technicien en matière d’exécution d’END depuis la dernière formation suivie.

e) Pour permettre d’évaluer l’expérience récente d’un technicien au cours d’une formation de perfectionnement telle que mentionnée à l’alinéa c), le technicien doit conserver un dossier de chaque inspection effectuée en vertu du présent appendice, précisant la date, l’heure, l’endroit, l’équipement utilisé, l’identification des produits aéronautiques et tout autre renseignement pertinent.

Date de modification :