Partie VI, Norme 625, Appendice B

Règlement de l'aviation canadien (RAC) 2015-2

Norme 625 Appendice B - Calendrier de maintenance

dernière révision du contenu 2007/12/30

Procédures générales

(1) Ce calendrier comprend :

(i) la partie I - Inspections périodiques pour aéronefs autres que les ballons;

(ii) la partie II - Inspections périodiques pour ballons.

S'y ajoute l'appendice C qui comprend les tâches hors calendrier et les exigences relatives à la maintenance de l'équipement.

(2) Chaque personne doit consigner les inspections prévues au calendrier au moyen d'une liste de vérifications comprenant tous les articles des parties I ou II, pertinents à l'aéronef visé. De plus, toutes les tâches pertinentes prévues à l'appendice C doivent également être consignées dans le dossier technique de l'aéronef.

Note d'information :

Les listes de vérification des constructeurs peuvent être utilisées si elles comprennent tous les articles pertinents mentionnés dans cet appendice.

(3) Les tâches prescrites au calendrier ne sont décrites que de façon générale, étant donné que les articles spécifiques relatifs à des aéronefs particuliers varient en fonction du type d'aéronef.

(4) La méthode d'inspection pour chaque article du calendrier doit être conforme aux recommandations du constructeur ou aux pratiques courantes de l'industrie.

Note d'information :

L'information sommaire suivante n'est donnée qu'à titre de référence seulement. Les détails pertinents se trouvent à l'article 625.86, aux paragraphes pertinents du présent appendice B, ainsi qu'aux appendices C et D des présentes normes.

Calendrier de maintenance- Information sommaire

(5) L'ampleur de l'inspection relativement à chaque article du calendrier doit être déterminée par la personne qui exécute l'inspection; elle doit tenir compte de l'état général et du type d'exploitation de l'aéronef.

(6) En vertu des dispositions du paragraphe 605.86.02(2) du RAC, les propriétaires de petits aéronefs et de ballons utilisés à des fins non commerciales sont autorisés d'office à utiliser ce calendrier. Ils n'ont qu'à préciser dans les dossiers techniques de l'aéronef que la maintenance sera effectuée en vertu des dispositions dudit calendrier de maintenance.

(7) En vertu des dispositions du paragraphe 605.86.02(2) du RAC, ce calendrier de maintenance peut servir de base à l'élaboration d'un calendrier de maintenance d'exploitant aérien commercial, sous réserve qu'un tel calendrier, sauf s'il s'agit d'un calendrier d'inspection de ballon, soit approuvé par le ministre, conformément à l'appendice D. Les calendriers de maintenance des aéronefs exploités commercialement (y compris les ballons exploités en vertu des dispositions de la sous-partie 603 du RAC) doivent prévoir l'inspection des articles énumérés à la partie I ou II du présent appendice, selon le cas, ainsi que l'exécution des tâches hors calendrier et des exigences de maintenance d'équipement précisées à l'appendice C.

(8) En vertu des dispositions du paragraphe 605.86.02(2) du RAC, lorsque l'utilisation de l'aéronef est suffisamment intensive pour que l'inspection de tous les articles énumérés aux parties I ou II du présent appendice soit exécutée en deçà d'une période de 12 mois, le propriétaire de l'aéronef peut demander que les inspections prescrites en vertu des dispositions de ce calendrier de maintenance puissent être exécutées progressivement. Dans ce cas, un calendrier révisé de maintenance devra être soumis à l'approbation du ministre, conformément aux procédures énoncées au paragraphe 625.86(2) des présentes normes.

(9) En vertu des dispositions du paragraphe 605.86.02(2) du RAC, lorsqu'une unité de formation au pilotage qui exploite des avions ou des hélicoptères en vertu des dispositions de la sous-partie 406 du RAC choisit de baser ses inspections aux 100 heures de temps dans les airs sur la partie I du présent appendice, ce calendrier de maintenance doit alors être approuvé conformément aux procédures énoncées à l'appendice D des présentes normes.

(10) Ce calendrier ne constitue pas une liste d'inspection. Avant d'exécuter les inspections qui y sont prescrites, il faut dresser une liste de vérifications complète, qui soit conforme aux présentes exigences.

Notes d'information :

(i) De nombreux constructeurs d'aéronefs produisent des listes d'inspection détaillées. Il est fréquent que ces listes permettent de repérer facilement l'emplacement de chaque composant des divers systèmes. Un propriétaire aura donc intérêt à utiliser ces listes des constructeurs s'il veut exécuter efficacement les inspections prescrites. On pourra donc utiliser ces listes d'inspection pourvu qu'elles comprennent au minimum les articles énumérés à la partie I ou II du calendrier de maintenance de cet appendice. Lorsqu'un propriétaire décide d'utiliser la liste d'inspection d'un constructeur, il doit clairement indiquer dans celle-ci que la vérification est faite dans le cadre d'un calendrier générique de maintenance décrit dans cet appendice. En outre, tout renvoi compris dans ces listes qui vise la conformité à des consignes de navigabilité doit être rayé comme n'étant pas pertinent, puisque c'est au propriétaire qu'il incombe d'informer le TEA en cas de non conformité à toute consigne ou limite de navigabilité.

(ii) Les gros aéronefs doivent faire l'objet des exigences d'un calendrier de maintenance détaillé en vertu des dispositions des appendices C et D des présentes normes.

Partie I - Inspections périodiques des aéronefs autres que les ballons

Aux intervalles prescrits dans les procédures générales du présent appendice, inspecter les aéronefs conformément aux instructions suivantes :

(1) Aéronef - Généralités

a) Déposer ou ouvrir toutes les portes d'inspection, les trappes d'accès, les carénages et les capots, selon ce qui est nécessaire. Nettoyer à fond l'aéronef et le moteur.

b) Vérifier les mécanismes de fermeture et de verrouillage des portes, trappes d'accès et capots en vue d'y déceler un montage défectueux ou un fonctionnement insatisfaisant.

c) Lubrifier conformément aux recommandations du constructeur.

(2) Groupe fuselage et coque

a) Structure - l'inspecter pour s'assurer qu'aucun de ses éléments n'est détérioré ou déformé, qu'il n'y a aucun signe avant-coureur de défaillance et qu'aucune fixation n'est défectueuse ou manque de solidité.

b) Systèmes et composants - l'inspecter en vue d'y déceler un montage défectueux, des défectuosités apparentes ou un fonctionnement insatisfaisant.

(3) Groupe cabine et poste de pilotage

a) En général - vérifier s'il y a des saletés et si des articles mal rangés peuvent gêner ou bloquer le fonctionnement des commandes.

b) Sièges et ceintures de sécurité - s'assurer de leur bon état et de l'absence d'effilochage et d'autres défectuosités apparentes.

c) Fenêtres ou hublots et pare-brise - s'assurer de l'absence de détérioration, de fêlures ou de bris.

d) Instruments - s'assurer qu'ils sont en bon état, qu'ils sont correctement fixés et repérés et, dans la mesure du possible, vérifier s'ils fonctionnent correctement.

e) Commandes de vol et commandes moteur - vérifier si elles sont correctement montées et si elles fonctionnent adéquatement.

f) Batteries - s'assurer qu'elles sont correctement fixées et que leur charge est suffisante.

g) Tous les systèmes - s'assurer qu'ils sont correctement montés, que leur état général est bon, qu'ils ne présentent pas de défectuosités apparentes ou manifestes et qu'ils sont correctement fixés.

h) Affiches - s'assurer de la présence et de la lisibilité des affiches obligatoires.
(modifié 2002/06/01; pas de version précédente)

(4) Groupe moteur et fuseau-moteur

a) Fuites - rechercher des traces de fuites d'huile, de carburant ou de liquide hydraulique.

b) Goujons et écrous - rechercher les défauts et s'assurer qu'ils sont serrés au couple prescrit et fermement freinés.

c) Taux de compression de chaque cylindre - le vérifier et, advenant une lecture trop basse, vérifier alors l'état des éléments internes et leur conformité aux tolérances prescrites.

d) Crépines et bouchons de vidange du carter - vérifier s'il y a présence de limaille ou de corps étrangers.

e) Supports de moteur - vérifier s'ils présentent des fissures, s'ils sont mal fixés au bâti-moteur ou mal fixés au moteur.

f) Attaches souples d'amortissement de vibrations - en vérifier l'état et rechercher les signes de détérioration.

g) Commandes moteur - rechercher les signes de défaillances, de mauvaise course et de mauvais freinage de sécurité.

h) Conduites, tuyaux et colliers de serrage - en vérifier l'état, rechercher les signes de fuite et s'assurer de l'absence de jeu.

i) Tuyaux d'échappement - rechercher les fissures ou toute anomalie et s'assurer qu'elles sont correctement fixées.

j) Accessoires - s'assurer qu'ils sont fixés de façon sécuritaire et que les pièces de montage ne présentent pas de défauts apparents.

k) Tous les systèmes - s'assurer qu'ils sont correctement installés et que leur état général est bon; rechercher les défectuosités et les montages ayant du jeu.

l) Capots - rechercher les fissures ou d'autres défectuosités.

m) Corrosion interne - inspecter les moteurs qui n'ont pas été traités contre la corrosion et qui sont hors service depuis plus de 12 mois.

n) Performances moteur - pendant un point fixe, faire tourner le moteur conformément aux recommandations du constructeur pour déterminer si les points suivants sont satisfaisants :

(i) régime ralenti et maximal;

(ii) baisse de régime des magnétos;

(iii) pressions des circuits carburant et d'huile;

(iv) températures de culasse et d'huile.

o) Moteurs maintenus selon l'état - vérifier le régime de référence.

(5) Groupe train d'atterrissage

a) Tous les éléments - en vérifier l'état et s'assurer qu'ils sont adéquatement fixés.

b) Amortisseurs oléopneumatiques - vérifier le niveau de liquide hydraulique.

c) Embiellage, contrefiches et jambes de train - rechercher les signes d'usure ou de fatigue anormale ou excessive, et la présence de déformations.

d) Mécanisme de rentrée et de verrouillage - rechercher les signes de mauvais fonctionnement.

e) Conduites hydrauliques - rechercher les signes de fuites.

f) Circuit électrique - rechercher les signes d'usure par frottement des gaines de fil; vérifier l'état de fonctionnement des commutateurs.

g) Roues - rechercher les fissures et autres défectuosités et vérifier l'état des roulements.

h) Pneus - rechercher les signes d'usure, les entailles et vérifier la pression de gonflage.

i) Freins - vérifier s'ils sont correctement réglés.

j) Flotteurs et skis - vérifier s'ils sont solidement fixés et rechercher les défectuosités apparentes.

(6) Aile et partie centrale

En vérifier l'intégrité structurale et l'état général, chercher les signes de détérioration, les éléments déformés ou défectueux et s'assurer de la solidité des fixations.

(7) Empennage

En vérifier l'intégrité structurale et l'état général, chercher les signes de détérioration, les éléments déformés ou défectueux et s'assurer de la solidité des fixations; s'assurer également que les divers composants sont correctement montés et qu'ils fonctionnent adéquatement.

(8) Groupe hélice

a) Ensemble moyeu hélice - rechercher les fissures et les entailles, ainsi que les fuites d'huile et vérifier s'il y a coincement;
(modifié 2000/12/01)

b) Boulons et écrous - vérifier s'ils sont correctement freinés et si le couple de serrage est adéquat;
(modifié 2000/12/01)

c) Dispositifs antigivrage - en vérifier le bon fonctionnement et rechercher les défauts en prêtant une attention particulière aux éléments suivants :
(modifié 2000/12/01)

(i) les dégivreurs pour entailles, écorchures et bonne adhésion,
(modifié 2000/12/01)

(ii) les collecteurs pour usure anormale et entailles,
(modifié 2000/12/01)

(iii) l'état de fixation des raccordements et des faisceaux de fils;
(modifié 2000/12/01)

d) Mécanismes de commande - en vérifier le bon fonctionnement, s'assurer qu'ils sont correctement fixés et qu'ils fonctionnent au débattement prévu;

e) Pales métalliques - inspecter pour :
(modifié 2007/12/30)

(i) criques, entailles, corrosion externe, indentations, égratignures, courbures, érosion et perte de fini de protection;
(modifié 2007/12/30)

(ii) des signes d'impact par la foundre ou autres objets,
(modifié 2000/12/01; pas de version précédente)

(iii) alignement précis, jeu rotatoire et axial excessif;
(modifié 2000/12/01; pas de version précédente)

f) Pales en bois et en composite – inspecter pour :
(modifié 2007/12/30)

(i) criques, marques, cicatrices, torsion, indices de rupture de la colle et délamination,
(modifié 2007/12/30; pas de version précédente)

(ii) alignement précis, jeu rotatoire et axial excessif,
(modifié 2007/12/30; pas de version précédente)

(iii) serrage des boulons de fixation;
(modifié 2007/12/30; pas de version précédente)

g) Ensemble casserole d’hélice - inspecter pour criques et usure;
(modifié 2007/12/30)

h) Hélices à pas variable – en vérifier le bon fonctionnement au cours d’un point fixe.
(modifié 2007/12/30; pas de version précédente)

Notes d’information :
(modifié 2007/12/30; pas de version précédente)

(i) Bien que ce ne soit pas une obligation en vertu du présent calendrier, une vérification de l’équilibre dynamique de l’hélice est fortement recommandée au moment de l’inspection annuelle. Les vibrations causées par un déséquilibre peuvent quelquefois être difficiles à détecter sans instrument  mais risquent toutefois de causer des problèmes dans tout l’aéronef, y compris à l’hélice elle-même. À l’aide de l’équipement approprié, le déséquilibre dynamique est simple à détecter et à corriger.
(modifié 2007/12/30; pas de version précédente)

(ii) L’état d’une hélice est fortement influencé par les conditions environnementales. Idéalement, l’aéronef devrait être garé dans un endroit propre et sec. S’il doit resté inutilisé et garé à l’extérieur pendant une période prolongée, il vaut la peine d’enlever l’hélice et de l’entreposer à l’intérieur, à défaut de quoi l’utilisation d’une housse d’hélice ou simplement le fait de tourner les pales d’une hélice bipale à pas variable en position horizontale réduiront la propagation de l’humidité vers les paliers de calage de pas et prolongeront leur durée potentielle. D’autres mesures simples susceptibles de permettre de prolonger la durée de l’hélice sont le nettoyage régulier, l’application d’un poli à base de cire et l’utilisation de ruban protecteur sur les bords d’attaque. (Si l’on utilise du ruban, on doit prendre soin de ne pas l’appliquer à des endroits où il pourrait être ingéré par le moteur s’il venait à se détacher.)
(modifié 2007/12/30; pas de version précédente)

(9) Groupe radio

a) Équipement radio et électronique - s'assurer qu'ils sont correctement installés et que leur montage ne présente pas de jeu.

b) Radiobalises de repérage d'urgence - en vérifier les performances conformément à la procédure prescrite à l'appendice G du chapitre 571 du Manuel de navigabilité.

c) Fils et canalisations de câblage - s'assurer du bon acheminement des fils, vérifier s'ils sont solidement fixés et rechercher les défauts apparents.

d) Métallisation et blindage - s'assurer du montage adéquat des tresses de métallisation et des blindages; rechercher les éléments en mauvais état.

e) Antennes, y compris les antennes remorquées - en vérifier l'état, s'assurer qu'elles sont correctement fixées et qu'elles fonctionnent adéquatement.

(10) Articles divers non traités dans la présente liste

Vérifier s'ils sont correctement montés et s'ils fonctionnent adéquatement.

(11) Aéronef en général, y compris les dossiers techniques

a) Consigner de façon détaillée dans les dossiers techniques d'aéronef toutes les défectuosités relevées lors de l'inspection.

b) Une fois l'inspection terminée, remettre en place ou refermer toutes les portes d'inspection, les trappes d'accès, les carénages et les capots.
(modifié 2000/12/01)

Partie II - Inspections périodiques des ballons

(1) Aux intervalles prescrits dans les procédures générales du présent appendice, inspecter :

a) l'enveloppe;

b) la nacelle (gondole) et ses accessoires de fixation aux suspentes;

c) les sangles de charge et les suspentes;

d) les instruments;

e) les commandes;

f) les brûleurs;

g) les réservoirs de propane, les tuyaux flexibles d'alimentation et les colliers de serrage;

h) les radios et autres équipements de bord.

(2) Si la liste de vérifications utilisée diffère de celle du constructeur, elle doit être approuvée par le ministre.

(3) Si le ballon est immatriculé à l'étranger et exploité conformément à une autorisation émise par le ministre en vertu des dispositions de la sous-partie 603 du RAC, il doit être inspecté et entretenu conformément à un calendrier qui satisfait aux exigences du présent appendice.

Date de modification :