80 ans de leadership dans les transports - D'opérateur à chef de file

Le 2 novembre 2016 marque les 80 ans de Transports Canada au service des Canadiens. Les besoins des Canadiens et de l'industrie des transports ont évolué rapidement, et TC a toujours été là pour ajuster ses politiques et ses activités dans le but de répondre à la demande.

Un des changements les plus importants en 80 ans a été la transition du rôle de TC, d'exploitant à leader et responsable de l'élaboration de politiques. TC s'emploie à mettre de l'avant un réseau de transport qui répond aux besoins des Canadiens, en assurant la sécurité, la sûreté, l'efficacité et la concurrence du réseau de transport quelque soit les modes. Le Ministère a toujours su faire face à ces défis et continuera à le faire sans détour.

TC possède une riche histoire en matière de transports, qui constitue un élément clé ayant permis de relier les Canadiens d'un océan à l'autre. Les points marquants de cette histoire vous seront racontés dans une série de six textes, qui vous en apprendront davantage sur l'évolution de l'utilisation du transport aérien, ferroviaire, routier et maritime au fil des ans.

Les derniers 80 ans ont donné le ton à notre avenir : le Canada continuera d'être un chef de file mondial en ce qui a trait aux technologies, à l'infrastructure, aux politiques et à la législation en matière de transports. TC est fier d'avoir jeté de solides assises pour l'avenir des transports au Canada. Ainsi, TC est convaincu qu'il sera en mesure de fournir un réseau de transport accessible, sécuritaire, sûr, efficace, écologique et avant tout, capable de faire face à l'avenir.

Le brise-glace « d'Iberville » a été le premier navire du gouvernement du Canada à se rendre vers le nord jusqu'à Eureka. Il a visité la station Canada-É.-U. sur l'île d'Ellesmere en 1954.

Le nouveau « chroniqueur météo » de Transports Canada, le Radar de surveillance du temps de bande C, est entré au service du bureau de météo de l'aéroport de Winnipeg en 1964. Il était là pour balayer l'horizon sur 200 milles dans chaque direction, surveillant la pluie, les tempêtes de neige, la grêle et les tornades.

L'école des services de l'air, établi en 1959 à l'aéroport international d'Ottawa, formait les étudiants pour une carrière spécialisée dans le contrôle de la circulation aérienne, la météorologie et les télécommunications.

Date de modification :