Port Metro Vancouver, projets d'installations d'examen des conteneurs

Port Metro Vancouver (PMV) est le premier port en importance au Canada, et près de 95 pour cent de l’ensemble de son volume sert les marchés d’importation et d’exportation. Le terminal de Deltaport de PMV, le plus grand terminal à conteneurs du Canada, manutentionne environ la moitié du trafic conteneurisé qui passe par la côte ouest canadienne.

Au total, les fonds investis dans ces projets par le gouvernement du Canada et par PMV frôlent les 106 millions de dollars. Le gouvernement du Canada y consacre 46,6 millions de dollars dans le cadre du plan d’action Par-delà la frontière afin d’embaucher du personnel et de faire en sorte que les deux installations soient munies d’équipement comme des outils de détection, et qu’on puisse y offrir des services obligatoires aux locataires, soit la maintenance et les réparations. Le gouvernement du Canada réserve par ailleurs 3,3 millions de dollars provenant de l’Initiative de la Porte et du Corridor de l’Asie-Pacifique (IPCAP) en vue de la construction de l’installation d’examen de conteneurs Roberts Bank. PMV construira et entretiendra les deux installations, ce qui représente un investissement évalué à 56 millions de dollars.

Les projets comprennent la construction de deux nouvelles installations d’examen des conteneurs maritimes (IECM) afin de répondre à la croissance actuelle et à celle qu’on anticipe du point de vue du volume passant aux quatre terminaux situés dans le Lower Mainland en Colombie-Britannique. L’installation Roberts Bank, située à l’extrémité est du pont jetée de Deltaport sur les terres industrielles de la Première Nation de Tsawwassen, devrait ouvrir à l’été 2015, et l’installation de la baie Burrard devrait ouvrir à l’automne 2015.

L’un des engagements pris dans le cadre du plan d’action Par-delà la frontière est l’élaboration de la stratégie intégrée de sécurité du fret, une initiative conjointe entre le Canada et les États-Unis visant à atténuer les risques associés aux cargaisons qui arrivent de l’étranger. L’initiative facilitera le transport des envois sécurisés entre le Canada et les États-Unis, grâce à une approche harmonisée du contrôle des marchandises qui arrivent et à l’accélération du passage des cargaisons à la frontière commune. La stratégie a été rédigée pour soutenir le principe « dédouanées une fois, acceptées deux fois ». Ce processus de sûreté et d’examen des cargaisons aidera à renforcer la compétitivité économique des deux pays et à stimuler la création d’emploi, et contribuera à notre prospérité mutuelle. Par conséquent, les nouvelles IECM viendront réduire le nombre d’inspections aux frontières terrestres, accélèreront le commerce transfrontalier et rapprocheront les pays des objectifs de la vision qu’ils ont élaborée.

Septembre 2013

Autres documents pertinents

4 septembre 2013
Communiqué de presse - Le gouvernement Harper et Port Metro Vancouver annoncent le financement de nouvelles installations d’examen des conteneurs maritimes

Date de modification :