Aperçu du Guide des mesures d’urgence (GMU) 2016

Transcription

Lorsqu’un incident de transport mettant en cause des marchandises dangereuses se produit, la première chose dont vous aurez besoin pour assurer votre sécurité ainsi que celle du public c’est de l’information.

C’est pourquoi il y a le Guide des mesures d’urgence (GMU).

Pendant plus de trois décennies, le GMU a aidé les premiers intervenants à identifier les marchandises dangereuses et les dangers qu’elles posent afin qu’ils puissent prendre des décisions éclairées en matière de sécurité lorsqu’ils arrivent sur les lieux d’un incident.

Tous les quatre ans, les personnes responsables du Guide au Canada, aux États-Unis, au Mexique et en Argentine le révisent afin de s’assurer qu’il reflète les plus récentes recherches sur les marchandises dangereuses et technologies du transport et d’en faciliter l’utilisation.

Le GMU est divisé en sections de couleurs différentes pour une consultation rapide.

Examinons d’abord les pages blanches au début du Guide. Sur la toute première page se trouve un organigramme qui décrit chacune des étapes du processus décisionnel.

Nous verrons l’organigramme plus en détail à la fin de la vidéo.

Cette section comporte des renseignements sur les plaques, les étiquettes et les marques utilisées pour identifier les différentes classes de marchandises dangereuses.

À côté de chaque série de plaques se trouve un cercle noir avec un numéro à trois chiffres. Ce numéro correspond à un guide précis dans la section orange qui décrit comment intervenir en cas d’incident mettant en cause ce type de produit.

Vous trouverez aussi des numéros de guide pour les différents types de wagons et de remorques routières en fonction de leur forme et des marchandises dangereuses courantes habituellement transportées dans chacun d’eux.

Si vous connaissez le numéro UN à quatre chiffres du produit (aussi connu sous le nom NIP), commencez par les pages à bordure jaune. Ici, les marchandises dangereuses sont énumérées par ordre de numéro UN suivi par un numéro à trois chiffres correspondant à un guide dans les pages à bordure orange.

Si une entrée est surlignée en vert, vous devrez peut-être consulter les pages à bordure verte pour les distances d’isolation initiales et d’activités de protection.

Les pages à bordure bleue fonctionnent de la même façon, mais les marchandises dangereuses sont énumérées par ordre alphabétique plutôt que par leur numéro UN.

Lorsque des numéros de guide sont suivis d’un « P », cela signifie que la matière peut subir une polymérisation violente si elle est chauffée ou contaminée – ce qui pourrait causer la rupture ou l’explosion de son contenant.

Les pages à bordure orange sont les plus importantes du GMU. Elles comportent 63 guides de sécurité, chacun s’appliquant à un groupe de matières possédant des caractéristiques similaires.

Ici, vous trouverez des détails sur les risques potentiels et les risques pour la santé, les mesures de sécurité publique, comme les distances d’isolation immédiate et d’évacuation, et les mesures d’urgence à prendre en cas d’incendie ou de déversement.

Lorsqu’un drapeau canadien apparaît au bas d’une page, les intervenants canadiens doivent en prendre note. Il signifie qu’un Plan d’intervention d’urgence peut être exigé pour les marchandises dangereuses en cause.

Pour toute matière surlignée en vert dans les pages à bordure jaune et bleue, les tableaux dans la section verte présentent des distances d’isolation initiale et d’activités de protection plus détaillées.

Le tableau un donne les distances recommandées en aval du vent, de jour ou de nuit, pour les petits et grands déversements.

Le tableau deux énumère les marchandises dangereuses qui génèrent de grandes quantités de gaz toxiques lorsqu’elles sont déversées dans l’eau et décrit les gaz qui sont générés.

Pour les grands déversements des six gaz toxiques par inhalation les plus courants, le tableau trois présente les distances d’isolation et de protection recommandées selon le type de contenant et la vitesse du vent.

Les pages blanches à la fin du GMU contiennent un glossaire des termes ainsi que d’autres renseignements importants, y compris les périmètres de sécurité pour les engins explosifs improvisés, les distances pour les explosions dues à l’expansion des vapeurs d’un liquide en ébullition (ou BLEVE, acronyme de l’anglais « boiling liquid expanding vapor explosion) et le guide de l’utilisateur.

Pour la prise de décisions sur le terrain, le GMU contient un organigramme à code de couleur qui décrit chacune des étapes à suivre.

Voici comment il fonctionne. Prenons comme exemple un grand déversement d’essence.

Vous ne voyez pas de plaque ou d’étiquette explosive sur le contenant, mais le numéro UN est clairement visible : 1203.

Cela nous amène aux pages à bordure jaune, où nous voyons que la matière en cause est l’essence. Le numéro à trois chiffres pour l’essence est 128. Puisque l’entrée n’est pas surlignée en vert et qu’il n’y a pas de « P » pour la polymérisation, nous pouvons passer directement au guide 128 pour les instructions.

Examinons maintenant un scénario plus complexe : un wagon fuit à une installation dans votre région.

Vous ne voyez pas de plaque explosive ni de numéro UN, mais un employé confirme que le wagon contient du chlore. Puisque vous connaissez le nom de la marchandise dangereuse, vous vous rendez aux pages à bordure bleue et vous voyez que le numéro de guide à trois chiffres pour le chlore est 124. Assurez-vous également de bien noter son numéro UN : 1017.

Vous voyez que l’entrée pour le chlore est surlignée en vert. Donc, en plus d’utiliser le guide orange 124, vous devrez consulter le tableau un dans les pages à bordure verte pour les distances d’isolation initiales et de protection.

La décision d’aller à la section verte ou orange dépend de l’état de la matière, c’est-à-dire si elle est en feu ou non.

Dans ce cas, elle ne l’est pas; vous pouvez donc passer au tableau un. Si elle l’était, vous devriez d’abord vérifier le guide 124 pour les détails sur les incendies et l’évacuation.

Vous voyez que le tableau contient une note indiquant de consulter le tableau trois pour UN 1017.

Dans ce cas, la distance d’isolation initiale suggérée est de mille mètres. Les distances de protection sont par la suite déterminées par l’heure du jour et la vitesse du vent à l’endroit où vous vous trouvez.

N’oubliez pas de consulter le guide 124 pour des renseignements plus généraux sur les risques potentiels et les mesures d’intervention d’urgence.

Mais que faire si vous ne connaissez ni le nom ni le numéro UN de la matière lorsque vous arrivez sur la scène?

Si la seule chose que vous pouvez voir sur le wagon est une plaque blanche avec un crâne au-dessus du chiffre « 2 », vous devez vous rendre aux pages huit et neuf et trouvez votre plaque parmi les illustrations. Pour celui-ci, vous devez aller au guide 123 pour les instructions.

Ces guides peuvent vous aider à déterminer la meilleure mesure à prendre jusqu’à ce que vous trouviez le numéro UN ou le nom exact de la matière.

Peu importe la situation, ne vous pressez jamais. En tant que premier intervenant, la sécurité est votre premier objectif. En ayant le GMU en main, vous aurez tout ce donc vous avez besoin pour prendre les bonnes décisions rapidement afin de vous protéger et de protéger le public.

Pour de plus amples renseignements sur la façon d’obtenir votre copie du Guide des mesures d’urgence 2016, consultez le site Web de CANUTEC aujourd’hui à tc.gc.ca/canutec.

Une application mobile est également disponible pour les appareils Apple et Android.

image video

Date de modification :