Le point sur les lacunes de connaissance concernant les véhicules lourds 6 x 2

Par Transports Canada

Transports Canada a demandé aux spécialistes en matière d'automobile et de transport de surface du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) d'évaluer la technologie des véhicules lourds 6 x 2. L'étude a permis d'évaluer les répercussions de l'utilisation de cette technologie pour le Canada et d'élaborer un plan de mise à l'essai en vue de recueillir les données nécessaires à l'évaluation de la technologie 6 x 2 en fonction des exigences opérationnelles au Canada.

Dans le cadre de cette étude, le CNRC a réalisé les trois tâches principales suivantes :

  1. Examiner la documentation accessible afin d'évaluer l'état actuel des tracteurs routiers 6 x 2 à l'échelle mondiale;
  2. Analyser les renseignements tirés de l'examen de la documentation;
  3. Établir un plan de mise à l'essai pour catégoriser l'utilisation de la technologie des tracteurs routiers 6 x 2 dans un contexte canadien.

L'étude s'en est tenue aux renseignements et données sur les tracteurs routiers 6 x 2 accessible dans les revues scientifiques, les publications techniques et les documents promotionnels. Le rapport visait à caractériser de façon objective les diverses conséquences liées à l'utilisation de tracteurs routiers 6 x 2 au Canada. Les constatations ont pu être regroupées en deux perspectives bien distinctes : le point de vue de la réglementation et celui de l'exploitation d'un parc de véhicules.

Du point de vue de la réglementation, nous savons que le niveau d'acceptation et d'utilisation des tracteurs routiers 6 x 2 varie d'une province à l'autre. Par exemple, la Colombie Britannique interdit explicitement les tracteurs routiers 6 x 2, tandis que les autres provinces en restreignent implicitement l'utilisation par l'intermédiaire de règlements concernant les charges à essieu.

L'incidence sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) associée aux économies de carburant est variable et dépend du taux de vente des tracteurs routiers 6 x 2 ainsi que de l'ampleur des économies de carburant. Si le Canada permet la vente de tracteurs routiers 6 x 2 et que le taux d'adoption par le marché est comparable à celui des États-Unis (2,5 %), l'utilisation de cette technologie au Canada pourrait produire des économies annuelles d'environ 5,34 millions à 15,3 millions de litres de carburant. Cela qui équivaut à une réduction annuelle d'environ 14 200 à 40 900 tonnes en émissions de CO2.

Du point de vue de l'exploitation d'un parc de véhicules, l'utilisation de tracteurs routiers 6 x 2 pour accroître l'efficacité peut avoir d'importantes répercussions sur l'exploitation de ce parc. Les propriétaires doivent évaluer attentivement les économies de carburant escomptées en fonction de la perte de traction et de l'usure accélérée des pneus, car ces éléments sont indissociables.

Le rapport complet peut être consulté à l'adresse : Le point sur les lacunes de connaissance concernant les véhicules lourds 6 x 2

Liens connexes

Date de modification :