Rapports sur l’efficacité de l’ensemble des systèmes à traction intégrale dans divers véhicules (2016)

Au Canada, la demande de véhicules munis d’une traction intégrale est à la hausse. Ces deux rapports techniques se penchent sur le fonctionnement des systèmes à traction intégrale et sur l’incidence possible de tels systèmes sur le poids des véhicules, la consommation de carburant et les émissions.

Analyse des composantes de traction intégrale (31 mai 2016)

Dans le cadre de ce rapport, on analyse les systèmes de traction intégrale disponibles sur le marché en vue d’améliorer le poids et l’efficience énergétique. On y compare les avantages et les désavantages de différents systèmes et véhicules. On y présente également les changements qui pourraient être apportés au chapitre de la conception, des matériaux et de la fabrication en vue d’accroître l’efficience.

Dans le cadre de ce rapport, on examine ce qui suit :

  • La structure et le fonctionnement des systèmes à traction intégrale;
  • Des manières d’améliorer l’efficience énergétique, en utilisant p. ex. des systèmes de débranchement de la traction intégrale;
  • Les modèles de véhicules à traction intégrale qui ont une masse additionnelle et qui consomment plus de carburant;
  • Les tendances des technologies de traction intégrale;
  • Les changements qui pourraient accroître l’efficience;
  • Le désassemblage de trois modèles populaires de véhicules à traction intégrale;
  • Le coût des systèmes de débranchement de la traction intégrale.

Pour demander une copie du rapport complet, veuillez envoyer un courriel à Programme écoTECHNOLOGIE pour véhicules à Transports Canada.

Émissions d’échappement et économie de carburant pour les véhicules à deux roues motrices et les véhicules à traction intégrale mis à l’essai sur un dynamomètre sur un châssis à deux essieux : une étude comparative (17 octobre 2016)

Cette étude compare les émissions et la consommation de carburant d’un groupe de véhicules à traction intégrale et de véhicules à deux roues motrices.

Trois paires de véhicules ont été mises à l’essai à Environnement et Changement climatique Canada, à Ottawa. Chaque paire était composée d’un véhicule à traction intégrale et d’un véhicule à deux roues motrices du même modèle. Les véhicules ont été mis à l’essai pour examiner les émissions d’échappement, la consommation de carburant et le couple aux roues.

L’étude a permis de conclure ce qui suit :

  • La mesure dans laquelle le système à traction intégrale est utilisé dépend grandement du comportement du conducteur et de la conception du système.
  • L’utilisation de la traction intégrale augmente la consommation de carburant, mais ajoute surtout un poids supplémentaire sur les pièces du système à traction intégrale.
  • Par temps froid (-7 degrés Celsius), le système à traction intégrale a été actionné sur seulement un véhicule sur trois.
  • En général, la consommation de carburant augmente par temps froid.
  • Aucune différence n’a été notée quant aux émissions de gaz de CO, de NOx et de THC des véhicules à traction intégrale et des véhicules à deux roues motrices.

Auteurs : Aaron J. Conde, Martha Christenson, Brad Richard

Acheter une copie du rapport complet sur le site Web de la Society for Automotive Engineers (en anglais seulement).

Date de modification :