Résumé des collisions mettant en cause des autobus scolaires, Canada 1989-1997 : Résumé des cas choisis (suite)

Résumé des cas choisis (suite)



Tonneaux

Dans un cas, un gros autobus a quitté la chaussée, a fait un tonneau sur le côté droit, dévalé un remblai avant de s'immobiliser dans une tranchée de drainage. Six enfants ont subi des blessures mineures mais une élève a eu la rate lacérée après avoir été projeté contre la porte de l'autobus. Même si le port d'une ceinture de sécurité provoque parfois des blessures à la rate, il est vraisemblable que cet enfant n'aurait pas été blessé s'il avait été retenu par une ceinture.

Dans un autre cas, un autobus scolaire est tombé dans le fossé sur le côté gauche et était en train de capoter lorsque son toit a heurté un remblai de terre. L'autobus a pivoté sur le devant du toit et a fait une révolution complète, heurtant violemment le sol avec son pare-chocs arrière. Compte tenu de la dynamique complexe et violente de cette collision, les élèves âgés de 17 et 18 ans ont été projetés vers le haut et l'avant avant de retomber vers le bas et l'arrière de l'autobus. Les principaux dégâts à l'intérieur de l'autobus ont été une déformation du dossier des sièges du côté arrière droit.

Déformation des dossiers des sièges (16647 bytes)
Déformation des dossiers des sièges

Dans cette collision, un élève a subi une lacération modérée du dos, un autre a eu la clavicule brisée et plusieurs des 15 élèves impliqués ont subi des blessures mineures. Compte tenu toujours de la dynamique complexe et violente de cette collision, on ne peut pas dire que les blessures aient été graves ou nombreuses. La cabine a bien protégé les occupants, mais les blessures auraient pu être évitées par le port de la ceinture de sécurité.



Impact latéral

Dans deux cas de collisions latérales, les enfants ont été blessés en heurtant d'autres enfants. Ces enfants n'auraient sans doute pas été blessés ou leurs blessures auraient été moins graves s'ils avaient porté une ceinture.



Éjection

Issue de secours arrière ouverte (13863 bytes)
Issue de secours arrière ouverte

Dans 26 collisions mettant en cause 548 enfants, dont huit ont comporté des tonneaux, un seul cas d'éjection s'est produit.

Dans cet unique cas d'éjection, l'enfant a été projeté sur la chaussée lorsque l'autobus scolaire a été heurté sur le côté par une ambulance et que l'issue de secours arrière s'est ouverte sous le choc.

L'enfant a subi de graves blessures non mortelles à la tête en heurtant la chaussée. Si elle avait porté une ceinture de sécurité, elle n'aurait pas été éjectée.



« Précédante Index Prochaine »
Date de modification :