Analyse statistique

Page précédente | Page suivante

Canada

Les tableaux ci-dessous montrent les statistiques nationales déclarées par Transports Canada.

Tableau 5.1 Collisions mortelles lorsqu’un véhicule heurte un animal – Canada

      Collisions mortelles
Province 1999 2000 2001 2002 2003
Alberta 2 1 2 2 0
Colombie-Britannique 2 0 1 2 3
Manitoba 0 0 1 2 0
Nouveau-Brunswick 4 4 1 4 2
Terre-Neuve-et-Labrador 0 3 1 2 2
Nouvelle-Écosse 1 0 0 3 0
Territories-du-Nord-Ouest 0 1 0 0 0
Ontario 5 7 4 8 4
Île-du-Prince-Édouard 0 1 0 0 0
Québec 6 5 2 6 6
Saskatchewan 1 2 0 3 0
Yukon 0 0 0 0 0
Total 21 23 12 32 17

Source : Transports Canada, Direction générale de la sécurité routière.

Tableau 5.2 Collisions lorsqu’un véhicule heurte un animal – Canada

      Collisions avec blessures non mortelles
Province 1999 2000 2001 2002 2003
Alberta 150 160 166 185 12
Colombie-Britannique 185 236 276 316 345
Manitoba 158 160 199 159 214
Nouveau-Brunswick 125 117 104 85 106
Terre-Neuve-et-Labrador 78 62 56 70 62
Nouvelle-Écosse 79 105 82 69 47
Territories-du-Nord-Ouest 4 3 3 1 2
Ontario 562 585 569 610 596
Île-du-Prince-Édouard 12 9 7 5 9
Québec 275 330 383 363 435
Saskatchewan 129 117 123 140 160
Yukon 4 3 7 6 6
Total 1 761 1 887 1 975 2 009 2 003

Source : Transports Canada, Direction générale de la sécurité routière.

Tableau 5.3
Collisions lorsqu’un véhicule heurte un animal – Canada

      Collisions ne causant que des dommages matériels
Province 1999 2000 2001 2002 2003
Alberta 4 430 4 672 4 098 5 487 353
Colombie-Britannique 709 931 1 465 1 741 1 998
Manitoba 2 755 2 658 3 213 3 218 3 971
Nouveau-Brunswick 948 876 893 806 786
Terre-Neuve-et-Labrador 295 336 315 364 312
Nouvelle-Écosse 798 770 688 573 432
Territories-du-Nord-Ouest 13 10 12 20 16
Ontario 9 026 10 503 11 248 12 894 14 018
Île-du-Prince-Édouard 12 23 16 13 14
Québec 5 978 6 082 5 456 6 075 6 256
Saskatchewan 1 987 1 936 3 604 5 780 9 564
Yukon 26 29 41 37 34
Total 26 977 28 826 31 049 37 008 37 754

Source : Transports Canada, Direction générale de la sécurité routière.

À l’exception de 2003, les statistiques nationales montrent une augmentation importante du nombre de collisions routières avec un animal. Comme on peut le constater dans les analyses précédentes sur ce sujet, cette augmentation ne se traduit pas par un plus grand nombre de décès. En fait, le nombre de collisions mortelles diminue considérablement en 2003.

Alberta

Les données montrent néanmoins certaines particularités en ce qui concerne les statistiques provinciales. Les données de l’Alberta semblent être incompatibles, particulièrement pour ce qui est des collisions ne causant que des dommages matériels, catégorie où l’on a signalé 353 collisions en 2003, comparativement à 5 487 en 2001. On peut en dire autant des deux autres catégories, soit les collisions mortelles et celles avec blessures. Les données provinciales fournies par l’Alberta révèlent ce qui suit :

Tableau 5.4 - Alberta Collisions routières avec un animal* 1999-2003

Gravité des collisions 1999 2000 2001 2002 2003
Décès 5 2 5 5 6
Blessures 273 262 346 324 299
Dommages corporels 8 799 9 604 11 061 11 120 11 318
Nombre total de collisions 9 077 9 868 11 412 11 449 11 623

Source : Ministère de l’Infrastructure et des Transports de l’Alberta.
*Comprend les animaux sauvages et domestiques, mais plus de 95 % d’entre eux étaient des animaux sauvages.

Les données pour l’Alberta montrent que la base de données provinciale contient deux fois plus de collisions que ce qu’indiquent les statistiques nationales. Une des explications pour cet écart semble se trouver dans le « dictionnaire de données » que Transports Canada a soumis aux provinces. Les données de Transports Canada ne semblent viser que les collisions dont les dommages s’élèvent à au moins 1 000 $, tandis que celles de l’Alberta visent toutes les collisions déclarées dans la province, peu importe la valeur des dommages.

Dans le cadre du système en place en Alberta, un véhicule en cause dans une collision reçoit une « vignette d’assurance » avant son entrée à un garage pour y être réparé. Il semble que la majorité des mécaniciens n’acceptent de réparer que les véhicules qui ont cette vignette, car ils craignent de ne pas être payés en l’absence de cette vignette.

L’explication ci-dessus ne peut que partiellement rendre compte des différences entre les données de Transports Canada et celles de la province. Il n’est pas vraiment possible d’expliquer la différence entre le nombre de collisions mortelles.

Examinons d’autres données provinciales et continuons de comparer les statistiques nationales avec celles des bases de données provinciales.

Terre-Neuve-et-Labrador

Tableau 5.5 – Terre-Neuve-et-Labrador Collisions routières avec un animal de 1999 à 2003

Année 1999 2000 2001 2002 2003
Nombre total de collisions 356 378 353 397 363
Collisions avec blessures 99 76 64 80 87
Collisions mortelles 0 2 1 2 2

Source : Ministère de l’Environnement et de la Conservation de Terre-Neuve-et-Labrador.

Tableau 5.6 – Terre-Neuve-et-Labrador Collisions routières avec un animal de 1999 à 2003
Rapports de la GRC et des agents de conservation

Année 1999 2000 2001 2002 2003
Collisions déclarées par la GRC 356 378 353 397 363
Collisions selon les rapports combinés de la GRC et d'agents de la conservation 685 622 718 805 706
Différence 329 244 365 408 343


Source : Ministère de l’Environnement et de la Conservation de Terre-Neuve-et-Labrador.

Les données de Terre-Neuve-et-Labrador montrent que le nombre de collisions déclarables correspond étroitement à celui de la base de données nationale. Il existe un écart entre les données provinciales et nationales seulement lorsque l’on tient compte de toutes les collisions. En fait, le nombre de collisions déclarées a presque doublé.

Nous sommes aux prises avec le même phénomène qu’en Alberta, où les automobilistes sont tenus de déclarer à la GRC toute collision mortelle, pouvant entraîner des blessures ou causant au véhicule des dommages de plus de 1 000 $. Nombreuses sont les personnes qui ne se donnent pas la peine de déclarer les collisions dont les dommages matériels sont inférieurs à ce montant.

Autres faits relatifs à Terre-Neuve-et-Labrador :

  • La majorité des animaux en cause dans des collisions routières sont des orignaux.
  • En règle générale, les collisions routières avec des orignaux posent un grave danger aux automobilistes et aux orignaux, car ils causent des blessures et des décès.
  • Seulement 16 % des collisions déclarées à la GRC ont causé des blessures, dont la majorité sont mineures. De toutes les collisions déclarées à la GRC et aux agents de conservation, seulement 8 % ont mené à des blessures déclarées.
  • En moyenne, seulement 2 personnes sont tuées annuellement dans ces collisions.
  • Selon des sources gouvernementales, 89 % des orignaux meurent sur les lieux de la collision.

Nouvelle-Écosse

La Nouvelle-Écosse est réputée pour sa forte population de cerfs. Les données relatives aux collisions provenant de sources provinciales montrent ce qui suit :

Tableau 5.7
Collisions routières avec un cerf en Nouvelle-Écosse de 2001 à 2003

Année Collision mortelle Avec blessures Avec dommages matériels seulement TOTAL
2001 1 74 638 713
2002 1 55 514 570
2003 0 33 364 397

Source : Ministère des Transports et des Travaux publics de la Nouvelle-Écosse.

Les données de la Nouvelle-Écosse semblent correspondre aux statistiques nationales. Les différences entre le tableau ci-dessus et les tableaux sur les données nationales sont peut-être liées à d’autres espèces, comme les orignaux et les ours noirs.

Île-du-Prince-Édouard

La province a indiqué que les gros animaux ne constituent pas un problème important et qu’elle ne réunit pas de statistiques, à part celles de Transports Canada.

Québec

Depuis dix ans, le ministère des Transports du Québec se penche sur le problème des collisions routières avec un animal. Il a élaboré des mesures visant à réduire le nombre et la gravité des collisions et concentre ses efforts dans certaines régions de la province. Ces efforts lui permettent de recueillir des données pour ces régions. Les données ci-dessous sont tirées de rapports produits par le ministère pour ces régions particulières; par conséquent, elles ne couvrent qu’une partie de la province.

Les données ci-dessous ne concernent que les régions suivantes et leur réseau routier estimé :

  • Bas-St-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine – 3 651 km
  • Capitale-Nationale (région de la ville de Québec) – 1 629 km
  • Chaudière-Appalaches – 2 777 km
  • Côte-Nord – 2 086 km
  • Mauricie-Centre-du-Québec – 2 866 km
  • Saguenay-Lac-St-Jean-Chibougamau – 2 332 km

Au moment de produire ce rapport, les statistiques disponibles ne portaient que sur les années 1996 à 2000. Un rapport sur les années 2001 à 2005 sera publié plus tard en 2006. Les statistiques nous permettent néanmoins de comparer les données de 1999 et de 2000.

Tableau 5.8
Collisions routières avec un animal dans les régions du Québec

Années Cerf Orignal Ours Caribou Total
1996 1 195 236 8 0 1 439
1997 1 256 210 23 1 1 490
1998 1 640 310 30 1 1 981
1999 1 900 300 41 0 2 241
2000 2 454 297 58 1 2 810
Total 8 445 1 353 160 3 9 961

Source : Ministère des Transports du Québec.

Tableau 5.9
Collisions routières avec un animal selon la gravité dans les régions du Québec

  1996 1997 1998 1999 2000
Décès 4 3 1 4 3
Blessures 80 59 113 111 129
Dommages matériels 1 355 1 428 1 867 2 216 2 678
Total 1 439 1 490 1 981 2 241 2 810

Source : Ministère des Transports du Québec.

Les statistiques du Québec ne montrent aucun écart particulier lorsqu’on les compare avec les données publiées par Transports Canada.

Ontario

La même situation prévaut en Ontario. Il n’existe aucun écart important entre les données publiées par Transports Canada et celles dont dispose le ministère des Transports de l’Ontario, ce qui ne signifie toutefois pas que le nombre de collisions routières avec un animal n’est pas sousreprésenté.

Tableau 5.10
Collisions routières avec un animal selon la gravité en Ontario

Année Décès Blessures Dommages matériels seulement Total
1997 5 403 7 309 7 717
1998 3 394 7 803 8 200
1999 4 466 8 390 8 860
2000 6 506 9 826 10 338
2001 4 482 10 565 11 051


Source : ELZOHAIRY, Y.M., C. Janusz et L. Tosca, Characteristics of Motor Vehicle-Wild Animal Collisions: An Ontario Case Study, Caractéristiques des collisions routières avec des animaux sauvages : une étude de cas réalisée en Ontario, Transportation Research Board, 2004.

Les données de l’Ontario indiquent que moins de 0,1 % des collisions avec des animaux sont mortelles, que 4,8 % de toutes les collisions routières avec des animaux déclarées sont des collisions non mortelles causant des blessures, et que plus de 95 % de toutes les collisions routières avec des animaux déclarées ne causent que des dommages matériels.

Le même rapport fournit de l’information utile relative aux collisions routières avec un animal en Ontario et le type de routes sur lesquelles elles surviennent.

Tableau 5.11
Gravité des collisions par type de route en Ontario en 2001

Caractéristiques des routes Décès Blessures Dommages matériels seulement Total %
Route à chaussée unique, une voie 0 4 171 175 1,6
Route à chaussée unique, deux voies 4 423 9 375 9 802 88,7
Route à chaussées séparées par une barrière de retenue 0 24 337 361 3,3
Route à chaussées séparées 0 31 626 657 5,9
Rampe 0 0 22 22 0,2
Voie collectrice 0 0 5 5 0
Voie expresse 0 0 12 12 0,1
Voie de sortie 0 0 1 1 0
Autre 0 0 16 16 0,1
Total 4 482 10 565 11 051 100

Source : ELZOHAIRY, Y.M., C. Janusz et L. Tosca, Characteristics of Motor Vehicle-Wild Animal Collisions: An Ontario Case Study, Caractéristiques des collisions routières avec des animaux sauvages : une étude de cas réalisée en Ontario, Transportation Research Board, 2004.

La même étude fournit d’intéressantes statistiques :

  • Le nombre d’animaux heurtés sur les routes en Ontario est passé de 7 389 en 1996 à 11 051 en 2001, ce qui représente une augmentation de 50 % sur une période de 6 ans.
  • Environ une collision sur 21 collisions qui surviennent sur les routes de l’Ontario met en cause un animal sauvage qui s’aventure sur la route.
  • Les collisions routières avec un animal sauvage ont causé 42 décès au cours des huit dernières années.
  • On a constaté un nombre élevé de collisions routières avec un animal au cours des mois d’octobre à décembre, le plus grand nombre se produisant en novembre.
  • La majorité des collisions avec des animaux sauvages surviennent tôt le matin (entre 5 h et 7 h) ou après le coucher du soleil (17 h à 23 h).
  • Avec 719 collisions routières avec des animaux déclarées en 2001, la municipalité régionale d’Ottawa-Carleton a toujours eu un nombre de collisions avec des animaux plus élevé que les 53 autres comtés de l’Ontario.

En ce qui a trait à la municipalité régionale d’Ottawa-Carleton, la région montre les statistiques suivantes pour une période de onze ans :

Tableau 5.12
Collisions routières avec un animal dans la municipalité régionale d’Ottawa-Carleton de 1994 à 2004

  1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 Total Moyenne
Nombre total de collisions avec un cerf 261 241 355 469 475 509 629 680 817 944 917 6 297 572,5
Collision mortelle 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 1 0,1
Collisions avec blessures 4 8 8 16 17 17 17 11 29 23 32 182 16,5
Collisions avec dommages matériels 257 233 347 453 458 492 612 669 788 921 885 6 115 555,9

Source : Ville d’Ottawa, Transports, Services et Travaux publics, 2006

Tableau 5.13
Données relatives à l’exposition dans la municipalité régionale d’Ottawa-Carleton

  Collisions avec un cerf Population Ratio collisions/population * Véhicules enregistrés Ratio collisions/véhicules enregistrés **
1994 261 707 500 0,37 384 764 0,7
1995 241 719 000 0,34 380 186 0,6
1996 355 730 000 0,49 378 109 0,9
1997 469 741 000 0,63 384 681 1,2
1998 475 750 000 0,63 396 048 1,2
1999 509 765 000 0,67 413 892 1,2
2000 629 780 500 0,81 430 547 1,5
2001 680 790 000 0,86 441 625 1,5
2002 817 811 500 1,01 441 169 1,9
2003 994 828 693 1,14 445 120 2,1

Source : Ville d’Ottawa, Transports, Services et Travaux publics, 2006.

Tableau 5.14
Pourcentage de collisions routières avec un animal dans la municipalité régionale d’Ottawa-Carleton

Municipalité 2003 - Collisions avec un cerf 2003 - Toutes les collisions Collisions avec un cerf en tant que % de toutes les collisions
West Carleton WC 203 21,5% 469 3,2% 43,3%
Goulbourn GO 82 8,7% 337 2,3% 24,3%
Rideau RI 91 9,6% 274 1,8% 33,2%
Kanata KA 99 10,5% 818 5,5% 12,1%
Nepean NE 156 16,5% 2 178 14,7% 7,2%
Ottawa OT 7 0,7% 7 717 52,0% 0,1%
Vanier VA 0 0,0% 279 1,9% 0.0%
Osgoode OS 98 10,4% 308 2,1% 31,8%
Gloucester GL 158 16,7% 1 837 12,4% 8,6%
Cumberland CU 50 5,3% 634 4,3% 7,9%
Total   944   14 851   6,4%

Source : Ville d’Ottawa, Transports, Services et Travaux publics, 2006.

Tableau 5.15
Collisions avec un cerf dans la municipalité d'Ottawa-Carleton exprimées en pourcentage du nombre total de collisions

Tableau 5.15 Collisions avec un cerf dans la municipalit�d

Source : Ville d’Ottawa, Transports, Services et Travaux publics, 2006.

Les tableaux ci-dessus et les données qu’ils contiennent montrent les caractéristiques statistiques du problème dans une région où les collisions routières avec un animal posent problème. Comme on peut le voir pour certaines régions de la Ville d’Ottawa, les collisions routières avec un cerf constituent un grave problème et représentent un pourcentage des collisions routières dans cette région.

Manitoba

Le Manitoba a un système public d’assurance sans égard à la responsabilité. Bien que les données recueillies par la Société d’assurance publique du Manitoba couvrent toutes les collisions, certaines peuvent être exclues parce que tous les propriétaires de véhicule n’ont pas une protection complète à l’égard des dommages au véhicule. Lorsque les propriétaires de véhicule souscrivent à une assurance, ils peuvent choisir la franchise qui s’applique aux dommages à leur véhicule.

Les données du Manitoba montrent une différence entre les données provinciales et celles de Transports Canada.

Tableau 5.16
Réclamations à la suite de collisions routières avec un animal au Manitoba de 2001 à 2003

Années Nombre total de réclamations Réclamations collisions mortelles Réclamations collisions avec blessures Réclamations collsions avec dommages matériels seulement Coûts moyens collisions avec dommages matériels seulement
2001 9 389 2 238 9 141 1 617$
2002 9 262 0 251 9 011 1 701$
2003 10 804 0 277 10 527 1 818$

Source : Société d’assurance publique du Manitoba.

Saskatchewan

Comme nous l’avons vu pour le Manitoba, on peut s’attendre à ce qu’il existe certains écarts entre les données provinciales et celles de Transports Canada lorsqu’une province dispose d’un régime d’assurance public. La Saskatchewan ne fait pas exception. Les données obtenues auprès de la Saskatchewan Government Insurance montrent la présence de certains écarts entre les données de la province et celles de la base de données nationales.

Tableau 5.17
Comparaison des collisions routières avec des animaux sauvages en Saskatchewan selon le Système d’information sur les accidents de la route et les réclamations présentées au Saskatchewan Government Insurance (SGI) de 1999 à 2003

Année Nombre total de collisions
(Système
d’information sur les
accidents de la route)
Collisions avec blessures Collisions mortelles Collisions avec dommages matériels seulement Réclamations SGI collisions avec animaux
1999 2 228 190 1 2 037 9 998
2000 2 205 196 2 2 007 10 645
2001 3 860 189 0 3 671 11 775
2002 6 112 209 2 5 901 11 514
2003 9 960 229 1 9 730 13 966

Source : Saskatchewan Government Insurance.

L’écart que montrent les tableaux 5.16 et 5.17 illustre les différentes méthodes de collecte de données qui existent au Canada. Bien que les efforts de Transports Canada (Système d’information sur les accidents de la route) en matière de collecte de données portent sur le nombre de collisions où un animal était un facteur contributif et où les dommages s’élèvent souvent à plus de 1 000 $, ceux d’organismes tels que la Société d’assurance publique du Manitoba et la SGI portent sur toutes les réclamations.

Colombie-Britannique

Pour ce qui est de la Colombie-Britannique, les données fournies par l’Insurance Corporation of British Columbia (ICBC) montrent les tendances suivantes :

Tableau 5.18
Collisions routières avec un animal en Colombie-Britannique

Année Nombre de collisions Personnes blessées
2002 9 300 330
2003 9 100 100

Source : Insurance Corporation of British Columbia.

Comme dans le cas du Manitoba et de la Saskatchewan, et pour les mêmes raisons que celles de ces deux provinces, le nombre de collisions pour la Colombie-Britannique est bien supérieur à celui qui ressort des statistiques nationales de Transports Canada.

Les données disponibles montrent certains écarts entre les données de Transports Canada et celles de la province. Ces différences continuent d’indiquer une sous-déclaration du nombre de collisions routières avec un animal au Canada. Du même coup, il est probablement possible de combler les différences en modifiant le dictionnaire de données demandé aux provinces. Au moins quatre provinces semblent saisir le nombre total de collisions routières avec un animal.

Dans le cas de ces provinces, les données reflètent le nombre réel de collisions. La comparaison des bases de données montre également qu’en ce qui concerne les collisions mortelles et celles avec blessures, l’écart entre les données provinciales et celles de Transports Canada est minime.

Page précédente | Page suivante

Date de modification :