Conclusion

Page précédente | Page suivante

Les collisions routières avec un animal continuent d’être un problème bien documenté et plusieurs chercheurs mettent tout en oeuvre pour le régler. L’analyse documentaire a permis de confirmer que bien que l’on ait réalisé beaucoup de progrès pour ce qui est de définir des mesures d’atténuation plus universelles, les conditions locales exigent souvent des solutions conçues sur mesure.

La mise à jour du rapport de 2003 confirme qu’à l’échelle nationale, il existe toujours une sousdéclaration du nombre de collisions avec des animaux. Certaines provinces, notamment Terre- Neuve-et-Labrador, le Manitoba, la Saskatchewan, l’Alberta et la Colombie-Britannique, ont mis en place des mécanismes ou créé des organismes pour enregistrer la majorité de ces collisions. Pour ces provinces, les données montrent un écart entre les données provinciales et les statistiques nationales. Bien que le problème de sous-déclaration soit plus visible dans le cadre des collisions ne causant que des dommages matériels, il existe également pour les autres catégories.

Les tableaux ci-dessous fournissent des comparaisons des données provinciales avec celles de Transports Canada et les écarts qui existent entre elles. Les deux ensembles de données illustrent le problème lié à la sous-déclaration :

Tableau 7.1
Comparaison entre les données de Transports Canada et celles des provinces sur les collisions mortelles

Provinces/territoires 2001 2002 2003
TC Provinciales TC Provinciales TC Provinciales
Alberta 2 5 2 5 0 6
Colombie-Britannique 1 1 2 2 3 3
Manitoba 1 2 2 0 0 0
Nouveau-Brunswick 1 1 4 4 2 2
Terre-Neuve-et-Labrador 1 1 2 2 2 2
Nouvelle-Écosse 0 3 0
Territoires du Nord-Ouest 0 0 0 0 0 0
Ontario 4 4 8 8 4 4
Île-du-Prince-Édouard 0 0 0 0 0 0
Québec 2 2 6 6 6 6
Saskatchewan 0 0 3 2 0 1
Yukon 0 S/O² 0 S/O² 0 S/O²
Total au Canada 12 17 32 30 17 24


¹Les données provinciales reçues de la Nouvelle-Écosse n’incluent que les collisions avec un cerf.
² S/O : sans objet – le territoire n’a pas répondu.

Tableau 7.2
Comparaison entre les données de Transports Canada et celles des provinces sur les collisions avec blessures

Provinces/territoires 2001 2002 2003
TC Provinciales TC Provinciales TC Provinciales
Alberta 166 346 185 324 12 299
Colombie-Britannique 276 276 316 330 345 280
Manitoba 199 238 159 251 214 277
Nouveau-Brunswick 104 104 85 85 106 106
Terre-Neuve-et-Labrador 56 64 70 80 62 87
Nouvelle-Écosse 82 74¹ 69 55¹ 47 33¹
Territoires du Nord-Ouest 3 3 1 1 2 2
Ontario 482 569 610 610 596 596
Île-du-Prince-Édouard 7 7 5 5 9 9
Québec 383 383 363 363 435 435
Saskatchewan 123 189 140 209 164 229
Yukon 7 S/O² 6 S/O² 6 S/O²
Total au Canada 1 975 2 253 2 009 2 313 2 003 2 353


¹ Les données provinciales reçues de la Nouvelle-Écosse n’incluent que les collisions avec un cerf.
² S/O : sans objet – le territoire n’a pas répondu.
35
Tableau 7.3
Comparaison entre les données de Transports Canada et celles des provinces sur les collisions n’ayant causé que des dommages matériels

Provinces/territoires 2001 2002 2003
TC Provinciales TC Provinciales TC Provinciales
Alberta 4 098 11 061 5 487 11 120 353 11 318
Colombie-Britannique 1 465 1 465 1 741 9 300 1 998 9 100
Manitoba 3 213 9 141 3 218 9 011 3 971 10 527
Nouveau-Brunswick 893 893 806 806 786 786
Terre-Neuve-et-Labrador 315 718 364 805 312 706
Nouvelle-Écosse 688 688¹ 573 514¹ 432 364¹
Territoires du Nord-Ouest 12 12 20 20 16 16
Ontario 11 248 10 565 12 894 12 894 14 018 14 018
Île-du-Prince-Édouard 16 16 13 13 14 14
Québec 5 456 5 456 5 780 5 780 6 256 6 256
Saskatchewan 3 604 11 775 5 780 11 514 9 564 13 966
Yukon 41 S/O² 37 S/O² 34 S/O²
Total au Canada 31 049 51 740 37 008 61 777 37 754 67 077


¹ Les données provinciales reçues de la Nouvelle-Écosse n’incluent que les collisions avec un cerf.
² S/O : sans objet – le territoire n’a pas répondu.

Il ne semble pas y avoir de solution simple au problème de la sous-déclaration. Il peut y avoir un problème avec le dictionnaire de données qu’utilise Transports Canada pouvant faire en sorte que les provinces/territoires n’entrent pas certains événements dans les champs de données nationales. L’Alberta constituerait une étude de cas parfaite pour explorer cet angle.

Il faut indiquer que même si certaines provinces saisissent tous les événements mettant en cause de gros animaux et des véhicules automobiles, ce ne sont pas toutes les provinces et tous les territoires qui peuvent le faire. Ils ne disposent tout simplement pas des mécanismes nécessaires pour le faire. L’un des compromis pourrait être que Transports Canada montre toutes les données où elles sont disponibles, mais cela causerait des problèmes d’uniformité dans la base de données nationale.

L’examen des mesures d’atténuation des provinces et des territoires montre qu’ils mettent presque tous en oeuvre de telles mesures. Des panneaux routiers spéciaux demeurent la mesure d’atténuation privilégiée.

Page précédente | Page suivante

Date de modification :