L’alerte de collision avant et avec freinage

 

Déplacez votre souris
sur l'image pour l'agrandir

  • Au moment où une automobile rouge s'approche de l'arrière d'une automobile noire immobilisée à une intersection, l’illustration montre d’abord que le conducteur de l’automobile rouge est averti du risque de collision. Si le conducteur ne réagit pas et se rapproche de l’automobile arrêtée, le système actionne automatiquement les freins.

Le système d’alerte de collision avant permet de détecter lorsque le véhicule devant ralentit ou s’arrête et d’aviser le conducteur du risque éventuel de collision. Même si la plupart des systèmes utilisent un radar, certains utilisent un laser ou une caméra. Ce système surveille la vitesse relative et la distance entre le véhicule à l’avant. Lorsque votre véhicule s’approche de trop près de celui qui précède, un signal (sonore et/ou visuel) alerte le conducteur.

Certains systèmes offrent une alerte de collision avec un freinage de soutien. Si le conducteur ne réagit pas une fois que l’alerte de collision a été donnée, la fonction de freinage de soutien prépare le système de freinage à réagir rapidement, et les freins sont légèrement actionnés. Il est possible de ressentir une légère secousse.

En cas de collision imminente, si le conducteur n’a pas actionné les freins, certains des nouveaux modèles des systèmes actionnent automatiquement un fort freinage afin d’aider à atténuer l’impact de la collision. De nombreux systèmes activeront également les prétendeurs de la ceinture de sécurité, prépareront le chargement des systèmes de coussins gonflables et actionneront les freins.

symbol ISO pour L’alerte de collision avant et avec freinage

D’autres systèmes peuvent arrêter complètement le véhicule pour éviter une collision.

Voici quelques-uns des noms utilisés pour ces systèmes : le système de freinage PRE-SAFE®, le système d’anticipation de collision avec freinage automatique (ou CWAB pour Collision Warning with Auto-Brake), le système de freinage à réduction d’impact (ou CMBS pour Collision Mitigation Braking System).

 

Fonctionnement

  • La portée d’alerte du système varie selon le modèle, mais elle est généralement supérieure à 40 km/h. La distance d’alerte peut habituellement être sélectionnée par le conducteur.
  • Certains systèmes sont conçus pour fonctionner lorsque le trafic est discontinu et peuvent éviter une collision uniquement à des vitesses allant jusqu’à 30 km/h.

Certains points à garder à l’esprit

  • Ces systèmes sont conçus pour apporter une aide à la conduite. Ils n’ont pas pour objet de remplacer l’attention et le jugement du conducteur. Il incombe toujours au conducteur de maintenir une distance et une vitesse sécuritaires même lorsque le système d’alerte de collision est utilisé.
  • La fonction de freinage automatique ne permettra pas d’éviter une collision. Le conducteur doit appliquer les freins pour produire la pleine puissance de freinage.
  • Les systèmes d’alerte de collision avant ne prennent pas le contrôle de votre véhicule et ne vous empêchent pas de conduire.
  • Ils ne fonctionnent pas dans toutes les situations de conduite et de circulation, ni dans toutes les conditions météorologiques et routières.
  • Dans le cas des systèmes avec caméra, les conditions météorologiques défavorables telles que les fortes chutes de neige et le brouillard compact auront une incidence sur le fonctionnement du système. Un rayonnement solaire intense, des réflexions provenant de la surface de la route, etc., peuvent nuire à la capacité de la caméra de détecter un autre véhicule. Il se peut que des véhicules à l’arrêt ou circulant à basse vitesse ne soient pas détectés dans l’obscurité.
  • Il se peut que le capteur radar ne soit pas en mesure de détecter d’autres véhicules pendant de fortes précipitations de pluie ou de neige, ni des véhicules à l’arrêt.
  • Le capteur radar peut détecter le mauvais véhicule ou perdre la trace du véhicule détecté dans les courbes.
  • Il se peut que le système d’alerte ne détecte pas si la distance avec le véhicule qui précède est très courte ou si des mouvements brusques du volant et de la pédale de frein sont effectués.
  • Il se peut que le système ne donne pas d’alerte ou que l’alerte soit retardée pour des véhicules à l’arrêt ou circulant à basse vitesse, si la vitesse de votre véhicule dépasse, par exemple, 70 km/h.
  • Nous encourageons les conducteurs à lire le manuel du propriétaire fourni avec le véhicule pour se familiariser avec le système et les conditions dans lesquelles le fonctionnement du système est différent ou n’est pas garanti.
Date de modification :