Prévention de la pollution

Le Règlement sur la prévention de la pollution des eaux arctiques par les navires (RPPEAN) interdit explicitement le dépôt dans les eaux arctiques de toute forme de déchets, définis de manière générale comme toute matière susceptible de détériorer l’environnement marin arctique, à l’exception des eaux usées non traitées. Il n’y a pas d’installation d’élimination des rejets d’hydrocarbures à retraiter dans l’Arctique, et peu d’emplacement d’élimination des déchets. Les rejets à retraiter et autres déchets devraient être gardés à bord pour élimination ultime dans un port équipé à cette fin. Une bonne gestion des eaux de ballast est importante pour empêcher l’introduction d’espèces exotiques envahissantes.

Les exploitants de navires de croisière peuvent consulter les Lignes directrices en matière de prévention de la pollution pour l’exploitation des navires de croisière relevant de la compétence du Canada, pour y trouver de l’information sur les pratiques et procédures de gestion des déchets, les systèmes avancés de traitement des eaux usées, et les équivalences d’équipement, de pratiques et de procédures. Ils seront ainsi mieux en mesure de se conformer aux lois et règlements du Canada. Les Lignes directrices énoncent également des pratiques qui respectent ou surpassent les exigences réglementaires actuelles, et que les exploitants de navires de croisière ont convenu d’appliquer.

Le brise-glace Terry Fox de la Garde côtière canadienne

Date de modification :