Embarcations à propulsion humaine

De Transports Canada

Les embarcations à propulsion humaine sont des embarcations de plaisance non motorisées. Même si leurs conducteurs n’ont pas à détenir de preuve de compétence, leur utilisation doit se faire en conformité avec la réglementation.  

Pour ce qui est des conducteurs de certains autres types d’embarcations, comme les kayaks et les canots, ils doivent s’assurer qu’elles sont bien visibles sur l’eau.

Sur cette page…

Exigences relatives aux embarcations à propulsion humaine

Les embarcations à propulsion humaine comprennent toutes les embarcations de plaisance qui fonctionnent sans moteur : voiliers, planches à voile, planches à pagaie, vélos nautiques, canots, kayaks, embarcations à avirons et yoles.

Conformément au Règlement sur les petits bâtiments et au Guide de sécurité nautique de Transports Canada, un certain équipement de sécurité est requis à bord des embarcations à propulsion humaine.

Pour vous assurer de respecter toutes les règles, vous pouvez demander qu’une vérification de courtoisie pour embarcation de plaisance soit effectuée avant de vous aventurer sur l’eau pour la première fois.

Règles relatives aux preuves de compétence pour les conducteurs d’embarcations à propulsion humaine

Pour conduire une embarcation de plaisance non motorisée, vous n’avez pas besoin d’une preuve de compétence. Le Règlement sur la compétence des conducteurs d'embarcations de plaisance s’applique uniquement aux embarcations de plaisance motorisées.

Toutefois, si une embarcation de plaisance qui ne nécessite pas un moteur en est tout de même équipée, vous devez être titulaire d’une preuve de compétence pour pouvoir la conduire, et ce, même si le moteur n’est pas en marche.

Conseils pour les kayakistes et les canoéistes

Assurez-vous d’être visible lorsque vous êtes sur l’eau. Même en eaux calmes et par temps clair, un canot ou un kayak peut être pratiquement invisible, en particulier pour le conducteur d’un bateau à moteur plus haut sur l’eau. Optez pour une embarcation et un dispositif de flottaison de couleur vive, comme le rouge, le jaune ou l’orange. De plus, assurez-vous d’avoir à portée de la main des dispositifs de signalisation en cas d’urgence.

En tout temps, les kayakistes de mer devraient bien connaître l’environnement dans lequel ils évoluent (températures de l’eau, marées, courants, vents et trafic maritime).

Date de modification :