Foire aux questions

équipement de communication

  1. Ai-je besoin d'un indicatif d'appel ou d'une licence de station radio?
  2. Comment puis-je obtenir une licence de station radio?
  3. Ai-je besoin d'un certificat d'opérateur radio?
  4. Qu'est-ce qu'un numéro d'ISMM et comment puis-je en avoir un?
  5. Qu'est-ce qu'une RLS?
  6. Qu'est-ce qu'une radio VHF-ASN et comment diffère-t-elle de ma VHF actuelle?
  7. L'installation d'une radio VHF-ASN fait-elle en sorte que mon bâtiment peut être suivi par les autres?
  8. Qu'est-ce qu'une entrée de données NMEA et pourquoi ça ne fonctionne pas dans mon cas?
  9. Ai-je besoin de faire inspecter ma station radio?

1. Ai-je besoin d'un indicatif d'appel ou d'une licence de station radio pour mon bateau ou bâtiment?

Industrie Canada a exempté les bâtiments canadiens qui ne naviguent pas en eaux étrangères de l'exigence d'avoir une licence de station radio. Pour plus de renseignements, consulter les exemptions de licence d'Industrie Canada.

2. J'organise un voyage aux États-Unis. Comment puis-je obtenir une licence de station radio?

Procurez-vous une copie du document IC-3020 - Demande de licence de station radio du service mobile maritime d'Industrie Canada.

Vous devez envoyer votre demande remplie à Industrie Canada. Une liste des bureaux d'Industrie Canada se trouve dans le Circulaire d'information sur les radiocommunications CIR-66, téléchargeable depuis le site Web d'Industrie Canada.

3. Ai-je besoin d'un certificat d'opérateur radio?

Les radiotéléphones installés à bord des bâtiments canadiens doivent être utilisés par une personne ayant un certificat d'opérateur radio (ROC-M). Les bâtiments commerciaux qui doivent être munis d'un système d'appel sélectif numérique ou d'une station terrestre de navire par satellites doivent embaucher des opérateurs ayant un certificat d'opérateur radio – maritime commercial (ROC-MC).

Industrie Canada a délégué aux Escadrilles canadiennes de plaisance (ECP) la responsabilité des ROC-M et des cours sont disponibles dans plusieurs secteurs. Pour plus de renseignements, consultez le site Web des ECP.

4. Qu'est-ce qu'un numéro d'ISMM et comment puis-je en avoir un?

Le sigle ISMM signifie Identité du service maritime mobile et est utilisé pour les radios à appel sélectif numérique, ainsi que les transpondeurs du Système d'identification automatique (SIA). Vous pouvez obtenir un numéro d'ISMM gratuitement de tout bureau d'Industrie Canada. Les formulaires de demande se trouvent sur le site Web d'Industrie Canada.

5. Qu'est-ce qu'une RLS?

Une RLS est une radiobalise de localisation des sinistres. Le signal de 406 MHz de la RLS est transmis par satellite aux services de recherche et de sauvetage. Pour être efficace, une RLS de 406 MHz doit être enregistrée dans le registre des balises de détresse du Canada. Des renseignements sur l'enregistrement se trouvent sur le site Web du Secrétariat national de recherche et de sauvetage.

6. Qu'est-ce qu'une radio VHF-ASN et comment diffère-t-elle de ma VHF actuelle?

Le sigle ASN signifie appel sélectif numérique. Les radios VHF-ASN fonctionnent comme les radios VHF normales mais peuvent aussi envoyer et recevoir des messages numériques sur le canal VHF 70. Des appels sélectifs peuvent être transmis à un bâtiment ou à des groupes de bâtiments et, en levant le couvercle et en appuyant ensuite sur le bouton rouge de détresse pendant au moins trois secondes, un signal de détresse peut être envoyé à la Garde côtière et aux bâtiments avoisinants qui sont aussi munis d'une radio VHF-ASN. Si vous branchez un GPS à votre radio VHF-ASN, le signal de détresse comprend un signalement en temps réel de la position. Certains modèles de radio VHF-ASN peuvent aussi répondre aux signalements de position des autres radios VHF-ASN.

Pour plus de renseignements, consultez le Bulletin de la sécurité des navires 2002-04.

7. L'installation d'une radio VHF-ASN fait-elle en sorte que mon bâtiment peut être suivi par les autres?

Non. Certaines radios VHF-ASN permettent une réponse automatique à un signalement de position des autres radios VHF-ASN, mais cette fonction doit être activée par l'opérateur. Le Système d'identification automatique, ou SIA, est utilisé à cette fin, ainsi que pour gérer le trafic maritime et éviter les abordages.

8. Qu'est-ce qu'une entrée de données NMEA et pourquoi ça ne fonctionne pas dans mon cas?

Une entrée de données NMEA est une communication en série standardisée entre différents types d'équipement maritime. Comme exemple, la sortie de données NMEA d'un GPS fournit les données sur la position à une radio VHF-ASN ou à votre traceur de cartes. Certains récepteurs GPS peuvent traiter différents types de sortie de données à différents débits. Veuillez consulter le manuel de l'utilisateur de votre GPS et de l'équipement exigeant des entrées de données de GPS pour vous assurer que les réglages entre les deux pièces d'équipement sont compatibles. Vous trouverez plus de renseignements (en anglais seulement) sur les interfaces de GPS à http://vancouver-webpages.com/peter/.

9. Ai-je besoin de faire inspecter ma station radio?

La station radio d'un bâtiment commercial assujetti au Règlement de 1999 sur les stations de navires (radio) doit être inspectée périodiquement si ce bâtiment :

  • a une longueur de 20 mètres ou plus,
  • est un remorqueur, ou
  • transporte plus que 12 passagers au cours d'un voyage dont une partie est dans une zone de couverture VHF ou au-delà de cinq milles de la rive.

Le formulaire de demande d'inspection radio pour les navires obligatoirement pourvus d'une station radio est accessible par la page des Aides radio à la navigation maritime, Partie IV, du site Web de la Garde côtière canadienne.

Prière de noter que des droits seront perçus pour le déplacement et le surtemps de l'inspecteur radio de la GCC en conformité avec le Règlement sur les droits d'inspection des installations radio de navire. Les exploitants de navires sont avisés de faire leur demande longtemps à l'avance et de faire coïncider les inspections radio avec les inspections à effectuer à bord d'autres navires en régions éloignées.