Équipement

Page précédente | Page suivante

équipement à bord

Le fait de transporter le bon équipement à bord peut vous sauver la vie. Si un événement fâcheux se produit sur l'eau, vous serez beaucoup mieux préparé à réagir si vous transportez le bon équipement, si celui-ci est en bon état de fonctionnement et si toutes les personnes à bord peuvent le trouver et l'utiliser. Rappelez-vous que la meilleure protection que vous pouvez avoir sur l'eau est de porter votre gilet de sauvetage!  

Cette section débute en vous informant de l'équipement de sécurité minimal requis pour votre embarcation, après quoi on vous donne certains conseils supplémentaires sur des activités particulières. Enfin, la section donne plus d'information sur l'équipement dont vous avez besoin et sur la façon de l'utiliser.

Exigences minimales en matière d'équipement de sécurité

types d'embarcations de plaisance et d'activités récréativesL'équipement de sécurité que le Canada exige que vous ayez à bord de votre embarcation dépend du type et de la longueur de votre embarcation. Cet équipement doit se trouver à bord, doit être en bon état de fonctionnement et doit toujours être facile d'accès, de manière à servir en cas d'urgence. Vous pouvez déterminer la longueur de votre embarcation en lisant les renseignements fournis par le fabricant ou en mesurant votre embarcation vous-même (de la surface extérieure avant de la coque jusqu'à la surface extérieure arrière de la coque – de la proue à la poupe).

Souvenez-vous que ces exigences ne s’appliquent qu’aux embarcations de plaisance et qu’elles sont les mêmes que vous soyez propriétaire de l’embarcation ou que vous la louiez ou l’empruntiez. Cela comprend les embarcations courantes comme les bateaux à moteur, les voiliers et les motomarines, ainsi que les embarcations moins fréquentes comme les hydroglisseurs, les aéroglisseurs et les véhicules à portance dynamique utilisés exclusivement pour les loisirs. Les exigences s’appliquent également aux planches à cerf-volant.

Si vous souhaitez avoir des renseignements sur l’exploitation d’un bâtiment dans le cadre d’activités professionnelles ou commerciales (embarcation autre qu’une embarcation de plaisance), rendez-vous au www.tc.gc.ca/securitemaritime ou communiquez avec le Centre de Transports Canada le plus près de chez vous.

Ces exigences ne s’appliquent pas aux jouets aquatiques gonflables autopropulsés, car ils ne sont pas conçus pour une utilisation en eau libre.
Si vous décidez d’utiliser ces jouets en eau libre, ils seront considérés comme des embarcations de plaisance et devront respecter les mêmes règles rigoureuses. Rappelez-vous également que l’utilisation de planches de surf avec moteur à hélice est interdite au Canada.

La liste qui suit indique l’équipement minimal requis. Vous voudrez peut-être transporter plus d’équipement selon le type de votre embarcation, vos activités sur l’eau, les conditions météorologiques et l’état des eaux du moment et prévues.


Souvenez-vous :
Tout l’équipement de sécurité doit être approuvé au Canada et vous devez transporter suffisamment de gilets de sauvetage de taille appropriée, assurant une bonne flottabilité et en bonne condition pour toutes les personnes se trouvant à bord de votre embarcation.


Exigences minimales en matière d'équipement de sécurité selon le type et la longueur de l'embarcation

Type et longueur de l'embarcation Engins de sauvetage
individuels
Équipement de sécurité de bâtiment (voir la remarque 1) Signaux visuels (voir la remarque 2) Équipement de navigation Équipement de lutte
contre les incendies
Pédalos et vélos nautiques

L'équipement indiqué aux points 2, 3, 4, 5 et 6 n'est pas requis si toutes les personnes à bord portent un gilet de sauvetage ou un VFI.
1. Un (1) gilet de sauvetage ou VFI pour chaque personne à bord

2. Une (1) ligne d'attrape flottante d'une longueur minimale de 15 m (49 pi 3 po)

3. *Un (1) dispositif de remontée à bord
4. Une (1) écope ou pompe de cale manuelle
OU
Installations d'épuisement de cale
Si l'embarcation est d'une longueur supérieure à 6 m :
5. Une (1) lampe de poche étanche

6. Six (6) signaux pyrotechniques de type
7. Un (1) dispositif ou appareil de signalisation sonore

8. **Feux de navigation

9. ***Un (1) compas magnétique

10. Un (1) réflecteur radar (voir remarque 3)
Aucun
Canots, kayaks, embarcations à avirons, yoles et autres embarcations à propulsion humaine 1. Un (1) gilet de sauvetage ou VFI pour chaque personne à bord

2.Une (1) ligne d'attrape flottante d'une longueur minimale de 15 m (49 pi 3 po)

3.*Un (1) dispositif de remontée à bord
4. Une (1) écope ou pompe de cale manuelle OU
Installations d'épuisement de cale
Si l'embarcation est d'une longueur supérieure à 6 m :
5. Une (1) lampe de poche étanche

6. Six (6) signaux pyrotechniques de type A, B ou C
7. Un (1) dispositif ou appareil de signalisation sonore

8. **Feux de navigation

9. ***Un (1) compas magnétique

10. Un (1) réflecteur radar (voir remarque 3)
Aucun
Planches à voile et planches à cerf-volant
L'équipement indiqué aux points 2, 3, 4 et 5 n' est pas requis si le conducteur porte un gilet de sauvetage ou un VFI.

Le gilet de sauvetage ou le VFI ne doit PAS être muni d'un dispositif de gonflage automatique.
1. Un (1) gilet de sauvetage ou VFI pour chaque personne à bord

2. Une (1) ligne d'attrape flottante d'une longueur minimale de 15 m (49 pi 3 po)

3. *Un (1) dispositif de remontée à bord
4. Un (1) dispositif de propulsion manuelle

OU

Une (1) ancre et un câble, un cordage, une chaîne, ou une combinaison de ceux -ci, d'une longueur minimale de 15 m (49 pi 3 po)

5. Une (1) écope ou pompe de cale manuelle
Aucun 6. Un (1) dispositif ou appareil de signalisation sonore

7. **Feux de navigation

8. ***Un (1) compas magnétique

9. Un (1) réflecteur radar (voir remarque 3)
Aucun
Motomarine
L'équipement indiqué aux points 3, 4, 5 et 11 n'est pas requis si toutes les personnes à bord portent un gilet de sauvetage ou un VFI
Le gilet de sauvetage ou le VFI doit être à matériau insubmersible.
1. Un (1) gilet de sauvetage ou VFI pour chaque personne à bord

2. Une (1) ligne d'attrape flottante d'une longueur minimale de 15 m (49 pi 3 po)

3. *Un (1) dispositif de remontée à bord
4. Un (1) dispositif de propulsion manuelle

OU

Une (1) ancre et un câble, un cordage, une chaîne, ou une combinaison de ceux-ci, d'une longueur minimale de 15 m (49 pi 3 po)
5. Une (1) écope ou pompe de cale manuelle

6. Une (1) lampe de poche étanche

OU

Trois (3) signaux pyrotechniques de type A, B ou C

7. Un (1) dispositif ou appareil de signalisation sonore

8. **Feux de navigation

9. ***Un (1) compas magnétique

10. Un (1) réflecteur radar (voir remarque 3)

11. Un (1) extincteur d'incendie de catégorie 5B:C

Voiliers et bateaux à moteur d'une longueur maximale de 6 m (19 pi 8 po)

1. Un (1) gilet de sauvetage ou VFI pour chaque personne à bord

2. Une (1) ligne d'attrape flottante d'une longueur minimale de 15 m (49 pi 3 po)

3. *Un (1) dispositif de remontée à bord

4. Un (1) dispositif de propulsion manuelle

OU

Une (1) ancre et un câble, un cordage, une chaîne, ou une combinaison de ceux-ci, d'une longueur minimale de 15 m (49 pi 3 po)

5. Une (1) écope ou pompe de cale manuelle

Si l'embarcation est munie d'un moteur :

6. Une (1) lampe de poche étanche

OU

Trois (3) signaux pyrotechniques de type A, B ou C

7. Un (1) dispositif ou appareil de signalisation sonore

8. **Feux de navigation

9. ***Un (1) compas magnétique

10. Un (1) réflecteur radar (voir remarque 3)
11. Un (1) extincteur d'incendie de catégorie 5B:C si l'embarcation est équipée d'un moteur intérieur, d'un réservoir à carburant fixe de tout volume ou d'un appareil de cuisson, de chauffage ou de réfrigération au carburant
Voiliers et bateaux à moteur de plus de 6 m et d'une longueur maximale de 9 m (19 pi 8 po – 29 pi 6 po) 1. Un (1) gilet de sauvetage ou VFI pour chaque personne à bord

2. Une (1) ligne d'attrape flottante d'une longueur minimale de 15 m (49 pi 3 po)

OU

Une (1) bouée de sauvetage attachée à une ligne de sauvetage flottante d'une longueur minimale de 15 m (49 pi 3 po)

3. *Un (1) dispositif de remontée à bord
4. Un (1) dispositif de propulsion manuelle

OU

Une (1) ancre et un câble, un cordage, une chaîne, ou une combinaison de ceux-ci, d'une longueur minimale de 15 m (49 pi 3 po)

5. Une (1) écope ou pompe de cale manuelle

6. Une (1) lampe de poche étanche

7. Six (6) signaux pyrotechniques de type A, B ou C

8. Un (1) dispositif ou appareil de signalisation sonore

9. **Feux de navigation

10. ***Un (1) compas magnétique

11. Un (1) réflecteur radar (voir remarque 3)
12. Un (1) extincteur d'incendie de catégorie 5B:C si l'embarcation est équipée d'un moteur

13. Un (1) extincteur d'incendie de catégorie 5B:C si l'embarcation est équipée d'un appareil de cuisson, de chauffage ou de réfrig ération au carburant
Voiliers et bateaux à moteur de plus de 9 m et d'une longueur maximale de 12 m (29 pi 6 po – 39 pi 4 po) 1. Un (1) gilet de sauvetage ou VFI pour chaque personne à bord

2. Une (1) ligne d'attrape flottante d'une longueur minimale de 15 m (49 pi 3 po)

3. Une (1) bouée de sauvetage attachée à une ligne de sauvetage flottante d'une longueur minimale de 15 m (49 pi 3 po)

4. *Un (1) dispositif de remontée à bord
5. Une (1) ancre et un câble, un cordage, une chaîne, ou une combinaison de ceux-ci, d'une longueur minimale de 30 m (98 pi 5 po)

6. Une (1) pompe de cale manuelle

OU

Installations d'épuisement de cale
7. Une (1) lampe de poche étanche

8. Douze (12) signaux pyrotechniques de type A, B, C ou D, dont pas plus de six (6) sont de type D
9. Un (1) dispositif ou appareil de signalisation sonore

10. Feux de navigation

11. Un (1) compas magnétique

12. Un (1) réflecteur radar (voir remarque 3)
13. Un (1) extincteur d'incendie de catégorie 10B:C si l 'embarcation est équipée d'un moteur

14. Un (1) extincteur d'incendie de catégorie 10B:C si l'embarcation est équipée d'un appareil de cuisson, de chauffage ou de ré frigération au carburant
Voiliers et bateaux à moteur de plus de 12 m et d'une longueur maximale de 24 m (39 pi 4 po – 78 pi 9 po) 1. Un (1) gilet de sauvetage ou VFI pour chaque personne à bord

2. Une (1) ligne d'attrape flottante d'une longueur minimale de 15 m (49 pi 3 po)

3. Une (1) bouée de sauvetage munie d'un feu à allumage automatique ou attachée à une ligne flottante d'une longueur minimale de 15 m (49 pi 3 po)

4. *Un (1) dispositif de remontée à bord
5. Une (1) ancre et un câble, un cordage, une chaîne, ou une combinaison de ceux-ci, d'une longueur minimale de 50 m (164 pi 1 po)

6. Installations d'épuisement de cale
7. Une (1) lampe de poche étanche

8. Douze (12) signaux pyrotechniques de type A, B, C ou D, dont pas plus de six (6) sont de type D
9. Un (1) appareil de signalisation sonore conforme aux normes applicables établies dans le Règlement sur les abordages

10. Feux de navigation

11. Un (1) compas magnétique conforme aux exigences établies dans le R èglement sur la sécurité de la navigation

12. Un (1) réflecteur radar (voir remarque 3)
13. Un (1) extincteur d'incendie de catégorie 10B:C aux endroits suivants :

toutes les aires permettant d'accéder à la pi èce où se trouve un appareil de cuisson, de chauffage ou de réfrigération au carburant;

à l'entrée des locaux habités;
à l'entrée de la chambre des machines.

14. Une (1) hache

15. Deux (2) seaux d'au moins 10 litres chacun
Voiliers et bateaux à moteur de plus de 24 m (78 pi 9 po) 1. Un (1) gilet de sauvetage ou VFI pour chaque personne à bord

2. Une (1) ligne d'attrape flottante d'une longueur minimale de 30 m (98 pi 5 po)

3. Deux (2) bouées de sauvetage SOLAS, dont :

une (1) est attachée à une ligne flottante d'une longueur minimale de 30 m (98 pi 5 po);

une (1) est équipée d'un feu à allumage automatique.

4. Un harnais de levage et le gréement adéquat

5. **Un (1) dispositif de remontée à bord
6. Une (1) ancre et un câble, un cordage, une chaîne, ou une combinaison de ceux-ci, d'une longueur minimale de 50 m (164 pi 1 po)

7. Installations d'épuisement de cale
8. Une (1) lampe de poche étanche

9. Douze (12) signaux pyrotechniques de type A, B, C ou D, dont pas plus de six (6) sont de type D
10. Un (1) appareil de signalisation sonore conforme aux normes applicables é tablies dans le Règlement sur les abordages

11. Feux de navigation

12. Un (1) compas magnétique conforme aux exigences établies dans le R èglement sur la sécurité de la navigation

13. Un (1) réflecteur radar (voir la remarque 3)
14. Un (1) extincteur d'incendie de catégorie 10B:C aux endroits suivants :

toutes les aires permettant d'accéder à la pi èce où se trouve un appareil de cuisson, de chauffage ou de réfrigération au carburant;

à l'entrée des locaux habités;

à l'entrée de la chambre des machines.

15. Une (1) pompe à incendie à propulsion mécanique placée agrave; l'extérieur de la chambre des machines et munie d'une lance d'incendie et d'un ajutage permettant de diriger l'eau dans toute partie de l'embarcation

16. Deux (2) haches

17. Quatre (4) seaux d'au moins 10 litres chacun

*Requis seulement si la hauteur verticale à franchir pour rembarquer à bord de l'embarcation à partir de l'eau (franc-bord) est supérieure à 0,5 m (1 pi 8 po).

**Requis seulement si l'embarcation est exploitée après le coucher du soleil, avant le lever du soleil ou dans des périodes de visibilité réduite (brouillard, chute de neige, etc.).

***Non requis si l'embarcation est d'une longueur de 8 m (26 pi 3 po) ou moins et est exploitée à vue des amers.

Remarque 1 – Exception relative aux écopes et aux pompes de cale manuelle
Une écope ou une pompe de cale manuelle n'est pas requise sur une embarcation qui ne peut contenir suffisamment d'eau pour chavirer ou qui comprend des compartiments étanches scellés et difficilement accessibles.

Remarque 2 – Exception relative aux signaux pyrotechniques
Les signaux pyrotechniques ne sont pas requis sur une embarcation qui :

  • est exploitée sur un cours d'eau, un canal ou un lac dans lequel elle ne peut jamais se trouver à plus d'un (1) mille marin (1,852 km) du rivage; ou
  • n'a pas de couchettes et participe à une compétition officielle ou effectue ses derniers préparatifs en prévision d'une compétition officielle.

Remarque 3 – Réflecteurs radar

Les réflecteurs radar sont requis sur les embarcations d'une longueur inférieure à 20 m (65 pi 7 po) et les embarcations qui sont fabriquées principalement de matériaux non métalliques. Le réflecteur radar n'est pas requis si :

  • l'embarcation est exploitée dans des conditions de trafic limité, de jour et par beau temps, et si le réflecteur radar n'est pas essentiel pour assurer la sécurité de l'embarcation; 
  • la petite dimension de l'embarcation ou les activités de l'embarcation menées loin de la navigation radar rendent à peu près impossible le transport d'un réflecteur radar.

Avertissement :
Étant donné que les règlements nautiques sont parfois mis à jour, assurez-vous de disposer des informations les plus récentes. Si le Guide de sécurité nautique diffère du règlement, souvenez-vous que le texte actuel de réglementation a préséance.


Autres exigences pour les embarcations participant à une compétition

Votre embarcation est-elle utilisée pour la course? On peut vous permettre de transporter un équipement de sécurité de rechange si vous participez à un entraînement officiel, à une compétition officielle ou aux derniers préparatifs en prévision d'une compétition officielle. Lisez ce qui suit.

L'entraînement officiel signifie la pratique en vue d'une compétition officielle sous la surveillance d'un entraîneur ou d'un arbitre agréé par un organisme dirigeant.

Une compétition officielle signifie une compétition ou une régate organisée par un organisme dirigeant ou par un club ou un organisme affilié à cet organisme dirigeant.

Les derniers préparatifs en prévision d'une compétition officielle signifient les activités servant à se préparer à des compétitions qui se déroulent sur les lieux de la compétition et à des heures précisées par l'organisateur de l'événement.

Un organisme dirigeant est un organisme national de réglementation d'un sport nautique qui publie des règles et des critères liés aux exigences de conduite et de sécurité lors de la tenue de démonstrations de compétences, de séances d'entraînement officiel ou de compétitions officielles, et qui :

  • agrée les entraîneurs et certifie les programmes d'entraînement;
  • agrée les arbitres et certifie les programmes pour les arbitres; 
  • recommande des lignes directrices sur l'entraînement et la sécurité à l'intention des entraîneurs ou des arbitres agréés.

Un véhicule de secours signifie un bâtiment, un aéronef ou un autre moyen de transport à bord duquel un équipage assure la surveillance et le sauvetage pendant l'entraînement officiel, les derniers préparatifs ou les compétitions officielles.

Les canots de course, les kayaks de course et les yoles n'ont pas à transporter l'équipement indiqué dans le présent guide s'ils (et si leur équipage) participent à un entraînement officiel, à une compétition officielle ou aux derniers préparatifs en prévision d'une compétition officielle, et s'ils :

  • sont accompagnés par un véhicule de secours qui, en plus d'avoir son propre équipement de sécurité, transporte un gilet de sauvetage qui correspond à la taille de chaque membre de l'équipage de l'embarcation de course comprenant le plus gros équipage;

OU

transportent :

  • un gilet de sauvetage qui correspond à la taille de chaque membre de l'équipage;
  • un dispositif de signalisation sonore;
  • une lampe de poche étanche, si l'embarcation est exploitée après le coucher du soleil, avant le lever du soleil ou dans des périodes de faible visibilité.

Outre les solutions de rechange mentionnées ci-dessus, les yoles n'ont pas à transporter l'équipement indiqué dans le présent guide si elles prennent part à une régate ou à une compétition provinciale, nationale ou internationale, ou si elles participent à un entraînement sur les lieux de l'événement.

Les embarcations de course (autres que les canots, les kayaks et les yoles) n'ont pas à transporter l'équipement indiqué dans le présent guide si elles :

  • participent à un entraînement officiel, à une compétition officielle ou aux derniers préparatifs en prévision d'une compétition officielle;
  • sont exploitées dans des conditions de bonne visibilité;
  • sont accompagnées par un véhicule de secours;
  • transportent l'équipement de sécurité requis par les règles de l'organisme dirigeant réglementant le sport pratiqué.

Une planche à voile ou une planche à cerf-volant n'a pas à être munie de l'équipement indiqué dans le présent guide si elle est équipée d'un dispositif ou d'un appareil de signalisation sonore et est utilisée lors d'une compétition officielle pendant laquelle un véhicule de secours qui l'accompagne transporte un gilet de sauvetage qui correspond à la taille de l'exploitant de la planche à voile ou de la planche à cerf-volant et qui peut être enfilée dans l'eau (les VFI munis d'un dispositif de gonflage automatique sont interdits).

Conduite d'une motomarine

motomarine

La conduite sécuritaire d'une motomarine requiert des compétences et de l'expérience. Le conducteur d'une motomarine doit être âgé d'au moins 16 ans et doit garder à bord une preuve de compétence et d'âge.

Avant de prêter votre motomarine, vous devez vous assurer que le conducteur sait comment l'utiliser en toute sécurité et de façon responsable. Voici les conseils de base :

  • Portez en tout temps un gilet de sauvetage approuvé au Canada (les VFI gonflables ne sont pas permis). Un vêtement rouge, orange ou jaune vous rendra plus visible pour les autres embarcations.
  • Portez une combinaison de protection thermique si l'eau est froide (à moins de 15 °C).
  • Lisez le guide du fabricant avant de partir.
  • Attachez solidement le cordon du dispositif d'arrêt du moteur à votre poignet ou à votre gilet de sauvetage.
  • Respectez les limites de vitesse et toute autre restriction visant l'utilisation des bâtiments.
  • Soyez prudent, courtois et respectueux de vos voisins. Beaucoup de gens n'aiment pas le bruit d'une motomarine lorsqu'elle est toujours utilisée à haute vitesse au même endroit, en particulier pour jouer à saute-mouton dans les vagues.
  • Soyez conscient des répercussions de votre motomarine sur l'environnement. Évitez de l'utiliser à haute vitesse près des berges.
  • Conduisez prudemment! À haute vitesse, il est difficile d'apercevoir les nageurs, les skieurs nautiques, les plongeurs et les autres conducteurs de motomarine à temps pour les éviter.
  • Ne conduisez pas après la tombée du jour ou lorsque la visibilité est faible.
  • Assurez-vous d'avoir à bord votre permis d'embarcation et vérifiez que votre numéro de permis est inscrit sur votre motomarine.
  • Si vous décelez des vapeurs ou de l'essence liquide dans le compartiment moteur, ne démarrez pas votre motomarine et faites-la inspecter par un technicien qualifié.
  • Replacez le capot du moteur ou le siège avant de démarrer.

Pour en apprendre davantage sur la conduite d'une motomarine, consultez la brochure Règles de sécurité et trucs d'utilisation de votre motomarine au www.securitenautique.gc.ca.

Kayak

Choisissez des couleurs vives, par exemple rouge, jaune ou orange, pour votre gilet de sauvetage et votre kayak pour que les autres conducteurs d'embarcation puissent vous voir. Gardez des dispositifs de signalisation à portée de la main en cas d'urgence.

Les kayakistes de mer doivent bien connaître la température de l'eau, les marées, les courants, les vents et le trafic maritime. Pour de plus amples renseignements sur le kayak de mer, consultez le Guide de sécurité du kayak de mer au www.securitenautique.gc.ca.

Chasse et pêche

Vous prévoyez traverser le lac pour pêcher ou chasser? Pour vous rendre du point A au point B, vous devez savoir comment diriger l'embarcation, mais aussi ce qui suit :

  • Portez toujours un gilet de sauvetage approuvé au Canada. Un vêtement rouge, orange ou jaune vous rendra plus visible pour les autres embarcations.
  • Évitez de surcharger l'embarcation.
  • Connaissez la capacité de manœuvre et les limites de votre embarcation.
  • Lorsque vous conduisez une embarcation de plaisance, ne consommez pas d'alcool.
  • Informez-vous sur les conditions météorologiques, l'hypothermie et le choc hypothermique. Une seule fausse manœuvre peut vous faire tomber à l'eau et vos chances de survie pourraient dépendre de votre degré de préparation et de celui de vos invités.
  • Habillez-vous en conséquence. Certains accessoires, comme les bottes cuissardes, ne devraient jamais être portés à bord d'une embarcation.
  • Prévoyez un moyen de communiquer avec vos proches pour les avertir des changements à votre plan – tout particulièrement si vous avez déposé un plan de navigation et que votre retour est attendu à une heure définie.

Engins de sauvetage individuels

Engins de sauvetage individuels

Environ 90 % des personnes qui se noient à la suite d'incidents de navigation de plaisance ne portent pas de gilet de sauvetage. Même si vous transportez un gilet de sauvetage, les conditions comme les vents forts, les fortes vagues et l'eau froide peuvent faire en sorte qu'il vous sera très difficile, sinon impossible, de trouver et d'enfiler votre gilet. Pire encore, si vous tombez à l'eau par accident, l'embarcation (transportant votre gilet de sauvetage) peut s'éloigner à tel point que vous ne pourrez pas l'atteindre.

Même si vous pouvez choisir entre un gilet de sauvetage et un VFI, souvenez-vous que le gilet de sauvetage offre une plus grande protection. Les coussins de sauvetage ne sont pas approuvés comme équipement de sécurité sur aucune embarcation.

Pour consulter une liste de tous les gilets de sauvetage et VFI approuvés au Canada, consultez l'Index des catalogues des produits approuvés au www.tc.gc.ca.


Le gilet de sauvetage est votre meilleure assurance,
donc trouvez-en un qui répond à vos besoins et portez-le!



Gilets de sauvetage
Les gilets de sauvetage peuvent être de couleur rouge, orange ou jaune. Ces couleurs vous rendent plus visible dans l'eau. Actuellement, vous pouvez choisir entre trois types de gilet de sauvetage approuvés au Canada.

  Gilets de sauvetage conforme à SOLAS (Sauvegarde de la vie humaine en mer) Gilets de sauvetage de type standard Gilets de sauvetage pour petits bâtiments
Rendement dans l'eau Performance optimale – vous retourne sur le dos en quelques secondes pour maintenir votre visage hors de l'eau, même si vous êtes inconscient
 
Performance moins rapide – vous retourne sur le dos pour maintenir votre visage hors de l'eau, même si vous êtes inconscient
 
Performance la moins rapide – vous retourne sur le dos pour maintenir votre visage hors de l'eau, même si vous êtes inconscient, mais peut le faire plus lentement
 
Tailles (selon le poids corporel) Offerts dans deux tailles :
- Plus de 32 kg (70 lb)
- Moins de 32 kg (70 lb)
Offerts dans deux tailles :
- Plus de 40 kg (88 lb)
- Moins de 40 kg (88 lb)
 
Offerts dans trois tailles
- Plus de 41 kg (90 lb)
- 18 kg (40 lb) à 41 kg (90 lb)
- Moins de 18 kg (40 lb)
 
Modèles disponibles Trou de serrure Trou de serrure
 
Trou de serrure
Veste

Dans l'avenir, la conception et le type des gilets de sauvetage, dont les flotteurs, qui respectent la nouvelle norme sur les gilets de sauvetage adoptée en 2007, seront plus confortables et performants.

Vêtements de flottaison individuels (VFI)

Les VFI sont offerts dans une vaste gamme de couleurs, de tailles et de types approuvés. Bien qu'ils puissent être plus confortables qu'un gilet de sauvetage, parce qu'ils sont conçus pour être portés en permanence, leur protection est généralement moins grande que celle d'un gilet de sauvetage en ce qui concerne :

  • la capacité de flotter;
  • la capacité de vous tourner sur le dos pour pouvoir respirer.

Vêtements de flottaison individuelsChoisissez un VFI en fonction de vos besoins et de vos activités. Si vous prévoyez naviguer à haute vitesse, un VFI avec au moins trois courroies ou plus sur la poitrine vous assure une meilleure sécurité. Si vous naviguez en eau froide (à moins de 15 °C), choisissez un VFI offrant une protection thermique. Il existe maintenant une grande variété de dispositifs adaptés aux activités comme la planche à voile, le kayak et le canot. Quel que soit le type de VFI que vous choisissez, vous devez choisir une couleur qui vous rend facile à repérer dans l'eau.

Les avantages et les inconvénients du choix d'un VFI par rapport à un gilet de sauvetage sont nombreux, mais n'oubliez pas qu'un VFI ne vous retourne pas nécessairement sur le dos si vous tombez à l'eau. Le choix vous revient, mais réfléchissez bien avant d'acheter.

Vous pouvez aussi acheter un VFI gonflable, mais pour qu'il soit efficace, vous devez connaître ses exigences d'entretien et de fonctionnement. Vous devez également savoir pour quelles activités et dans quelles conditions il est approuvé. Avant tout, rappelez-vous que le VFI gonflable doit être porté pour être approuvé sur une embarcation non pontée. Si l'embarcation est pontée, vous ne devez porter le VFI que sur le pont ou dans le poste de pilotage.

Les VFI gonflables ne sont PAS approuvés pour :

  • les personnes de moins de 16 ans;
  • les personnes qui pèsent moins de 36,3 kg (80 lb);
  • l'utilisation d'une motomarine; ou
  • les activités de kayak en eau vive.

Les VFI gonflables sont offerts en deux styles :

  • Le type veste peut être gonflé par la bouche, manuellement (mécanisme au CO2) ou automatiquement.
  • Le type à pochette peut être gonflé par la bouche ou manuellement avec une tirette qui active un mécanisme de gonflage au CO2.

Le délai de gonflage est relativement court, mais il peut sembler une éternité pour un mauvais nageur. Tous les VFI gonflables approuvés au Canada sont munis d'un tube qui permet de gonfler le dispositif par la bouche si le mécanisme de gonflage au CO2 ne fonctionne pas. Si vous tentez de garder la tête hors de l'eau, il pourrait être difficile d'utiliser le tube.

Le moment d'essayer un nouveau dispositif n'est pas lors d'une situation d'urgence. Un VFI gonflable devrait être accompagné d'un guide d'utilisation. Lisez attentivement le guide, et avant de partir en excursion, faites l'essai du dispositif dans des conditions surveillées pour vous assurer de bien connaître son fonctionnement.

Pour en apprendre davantage sur le choix d'un gilet de sauvetage ou d'un VFI, rendez-vous au www.giletdesauvetage.com.

Dispositifs de flottaison pour enfants

Trouvez un vêtement de la bonne taille et faites-le essayer par l'enfant.

Les enfants devraient porter un gilet de sauvetage approprié en tout temps et un adulte devrait demeurer près d'eux. Avant de vous procurer un gilet de sauvetage pour votre enfant, assurez-vous que ce dispositif est approuvé au Canada. Trouvez un vêtement de la bonne taille et faites-le essayer par l'enfant. Le vêtement devrait être bien ajusté et ne pas remonter au-dessus du menton ou des oreilles. Si le dispositif peut être levé de plus de 7,6 cm (3 po) au-dessus des épaules de l'enfant, il est trop grand et pourrait être plus nuisible qu'utile.

Recherchez les caractéristiques de sécurité suivantes :

  • grand col pour soutenir la tête;
  • attaches à la taille ou fronces élastiques à la poitrine et au dos;
  • courroie de sécurité à l'entrejambe pour empêcher le dispositif de glisser au-dessus de la tête de l'enfant;
  • courroies de sécurité avec boucles;
  • ruban réfléchissant.

Envisagez de fixer un sifflet non métallique et sans bille au dispositif.


Les parents qui veulent que leurs enfants portent un gilet de sauvetage doivent donner l'exemple en portant leur gilet chaque fois qu'ils naviguent.

Les parents de jeunes enfants doivent savoir qu'il n'existe aucun gilet de sauvetage approuvé pour les enfants en bas âge pesant moins de 9 kg (20 lb). Pour en apprendre davantage sur le choix du gilet de sauvetage convenant à votre enfant, rendez- vous au www.securitenautique.gc.ca.



Étiquettes

étiquette

Pour qu'un gilet de sauvetage soit approuvé au Canada, il doit afficher une étiquette indiquant qu'il a été approuvé par :

  • Transports Canada;
  • Garde côtière canadienne;
  • Pêches et Océans Canada; ou
  • toute combinaison de ces organismes.

Les gilets de sauvetage approuvés par la garde côtière des États-Unis ne sont pas approuvés au Canada. Toutefois, les visiteurs étrangers au Canada peuvent apporter leurs propres gilets de sauvetage sur une embarcation de plaisance, en autant qu'ils correspondent à la taille de chaque membre de l'équipage et qu'ils soient conformes à la réglementation de leur pays.

Entretien de votre gilet de sauvetage

Considérez votre gilet de sauvetage comme un investissement et prenez-en bien soin. Un gilet déchiré ou en mauvais état n'est pas considéré comme approuvé. Suivez ces conseils pour garder votre gilet en bon état :

  • Vérifiez régulièrement la flottabilité du dispositif dans une piscine ou en avançant dans l'eau jusqu'à la taille, pour ensuite plier les genoux et déterminer si vous flottez bien.
  • Assurez-vous que les courroies, les boucles et les fermetures éclair sont propres et fonctionnent bien.
  • Tirez sur les courroies pour vérifier si elles sont fixées solidement et si elles présentent des signes d'usure.
  • Laissez sécher votre dispositif à l'air libre et évitez les sources de chaleur directe.
  • Rangez le dispositif dans un endroit sec, bien aéré et facile d'accès.
  • Évitez le nettoyage à sec. Nettoyez le dispositif avec un savon doux et de l'eau courante.
  • Ne vous assoyez ou ne vous agenouillez jamais sur votre gilet de sauvetage. Ne l'utilisez pas comme pare-choc pour votre embarcation.

Lignes d'attrape flottantes

Lignes d'attrape flottantesL'utilisation d'une ligne d'attrape flottante est approuvée si la ligne :

  • flotte;
  • est en bon état;
  • est faite d'une corde d'une pleine longueur et non de nombreuses cordes attachées ensemble;
  • est suffisamment longue pour l'embarcation exploitée;
  • n'est utilisée que comme équipement de sécurité, de sorte qu'elle est facile à trouver et à utiliser en cas d'urgence.

Bouées de sauvetage

Bouées de sauvetage Lorsque vous achetez une bouée de sauvetage, vérifiez qu'elle porte bien l'autocollant d'homologation ou l'étiquette de Transports Canada. Une bouée de sauvetage doit avoir au moins 610 mm (24 po) de diamètre. Les bouées de sauvetage SOLAS mesurent 762 mm (30 po) de diamètre. Les bouées de sauvetage de diamètre inférieur ou en forme de fer à cheval ne sont pas approuvées.

Dispositifs de remontée à bord

Dispositifs de remontée à bord

Un dispositif de remontée à bord permet à une personne se trouvant dans l'eau de remonter dans l'embarcation. Une échelle de traverse ou une échelle de plate-forme de baignade satisfait à cette exigence.



Équipement de sécurité de bâtiment

Dispositifs de propulsion manuelle

Dispositifs de propulsion manuelleUn dispositif de propulsion manuelle peut être :

  • une paire de rames;
  • une pagaie;
  • tout dispositif qu'une personne peut utiliser manuellement ou avec les pieds pour propulser une embarcation, ce qui comprend le gouvernail sur un petit voilier non ponté ou une roue à aubes sur un pédalo.

Ancres

ancresIl est important que vous disposiez de l'ancre et du câble convenant à votre embarcation, sans quoi les vents forts et les mouvements de l'eau peuvent faire glisser l'ancre, ce qui fait dériver votre embarcation. Cette situation est particulièrement dangereuse si vous dormez ou si vous nagez à proximité de l'embarcation. Assurez-vous que votre embarcation est bien ancrée et soyez attentif aux signes de glissement de l'ancre.

Écopes et pompes de cale manuelle

Une écope doit avoir une capacité minimale de 750 ml, offrir une ouverture d'au moins 65 cm² (10 po²) et être fabriquée de plastique ou de métal. Si vous avez une pompe de cale manuelle, la pompe et le tuyau doivent être assez longs pour permettre à une personne d'atteindre la cale et de vider l'eau par-dessus bord.

Écopes et pompes de cale manuelle

Vous pouvez fabriquer une écope à partir d'une bouteille de plastique rigide de quatre litres (utile pour les petites embarcations non pontées) en suivant ces étapes :

  • rincez soigneusement;
  • vissez le bouchon;
  • découpez le fond;
  • coupez le côté de la poignée, comme on le montre ci-dessous.

Signaux visuels

Lampes de poche étanches

Lampes de poche étanches

Assurez-vous, avant chaque voyage, que les piles de votre lampe de poche étanche sont encore bonnes. En cas de panne de courant, la lampe de poche étanche pourrait bien être le seul moyen d'envoyer un signal de détresse.

Pièces pyrotechniques de détresse

Pièces pyrotechniques de détresseLorsque vous vous procurez des pièces pyrotechniques de détresse, cherchez le timbre ou l'étiquette d'approbation de Transports Canada. Rappelez-vous qu'une pièce pyrotechnique n'est bonne que pendant une période de quatre ans à compter de la date de fabrication indiquée sur chaque pièce. Demandez au fabricant comment éliminer vos pièces périmées.

N'utilisez les pièces qu'en cas d'urgence. Une pièce pyrotechnique aérienne doit être projetée à angle contre le vent. Si le vent est fort, réduisez l'angle jusqu'à un maximum de 45 degrés.

Les pièces, que vous devez garder à portée de la main, doivent être conservées en position verticale dans un endroit frais et sec (par exemple, dans un contenant étanche) pour préserver leur efficacité.

Il existe quatre types de pièces approuvées : A, B, C et D.

Type A : Fusées à parachute :

Fusées à parachute

La fusée à parachute :

  • étoile rouge simple;
  • monte jusqu'à 300 m (984 pi) et redescend lentement à l'aide d'un parachute;
  • facilement visible depuis la surface ou les airs;
  • brûle pendant au moins 40 secondes.

Type B : Fusées à étoiles multiples Type B : Fusées à étoiles multiples

La fusée à étoiles multiples:

  • deux étoiles rouge ou plus;
  • montent jusqu'à 100 m (328 pi 1 po) et chaque étoile brûle pendant quatre ou cinq secondes;
  • facilement visible depuis la surface ou les airs.

Certaines pièces de type B ne projettent qu'une étoile à la fois. Lorsque l'on utilise ce type de pièce à une seule étoile, il faut lancer deux pièces dans un intervalle d'au plus 15 secondes. Il vous faut alors deux fois plus de cartouches pour satisfaire aux exigences.

Type C : Feu à main tapez c: à main

Le feu à main :

  • flamme rouge au bout d'une torche à main;
  • visibilité limitée à la surface;
  • meilleur moyen de faciliter un repérage exact depuis les airs;
  • brûle pendant au moins une minute.

Évitez de regarder directement la flamme de la pièce, et tenez-la à distance de l'embarcation et sous le vent pour l'allumer.

Type D : Signal fumigènes (flottant ou à main) Type D : Signaux fumigènes (flottants ou à main)

Le signal fumigène :

  • produit une fumée orange dense pendant :
    –– flottant : trois minutes
    –– à main : 50 secondes 
  • à utiliser de jour seulement;
  • certains types fabriqués spécialement pour les embarcations de plaisance ont une durée d'une minute et se vendent en paquets de trois.

Placez la pièce fumigène sous le vent et suivez rigoureusement les instructions.

Équipement de navigation

Dispositifs de signalisation sonore

corne de gaz compriméLes embarcations de moins de 12 m (39 pi 4 po) de longueur doivent être munies d'un dispositif de signalisation sonore si elles ne sont pas munies d'un appareil de signalisation sonore. Le dispositif de signalisation sonore peut être un sifflet sans Appareils de signalisation sonorebille, une corne sonore à gaz comprimé ou une corne électrique.

Appareils de signalisation sonore

Les embarcations de 12 m (39 pi 4 po) de longueur ou plus doivent être munies d'un sifflet monté à bord. Les embarcations de plus de 20 m (65 pi 7 po) doivent également être équipées d'une clochecloche. Consultez le Règlement sur les abordages pour connaître les normes techniques applicables à ces appareils.

Feux de navigation

Si votre embarcation est équipée de feux de navigation, ceux-ci doivent fonctionner et être conformes aux normes techniques établies dans le Règlement sur les abordages. Le tableau suivant indique certaines exigences de base et des options pour les feux de navigation et les formes, selon le type et la longueur de votre embarcation. Si vous exploitez un voilier également muni d'un moteur, vous devez respecter les normes applicables aux voiliers et aux bateaux à moteur.

Exigences et options en matière de feux de navigation et de marques selon le type et la longueur de l'embarcation

Type et longueur de l'embarcation Exigences Options
Bateaux à moteur d'une longueur inférieure à 12 m (39 pi 4 po) – Règle 23
  • Un (1) feu de tête de mât;
  • OPTIONNEL - un autre feu de tête de mât;
  • Feux de côté;
  • Un (1) feu de poupe.
    OU
  • Un (1) feu blanc visible sur tout l'horizon;
  • Feux de côté.
Option 1
lumière
Option 2
lumière
Bateaux à moteur d'une longueur de 12 m (39 pi 4 po) à moins de 50 m (164 pi 1 po) – Règle 23
  • Un (1) feu de tête de mât;
  • OPTIONNEL un autre feu de tête de mât;
  • Feux de côté;
  • Un (1) feu de poupe.
Option 1
lumière
Voiliers d'une longueur inférieure à 7 m (23 pi) – Règle 25
  • Feux de côté;
  • Un (1) feu de poupe;
  • OPTIONNEL – deux (2) feux superposés visibles sur tout l'horizon, le feu supérieur étant rouge et le feu inf érieur vert.
    OU
  • Un (1) fanal combinant les feux de côté et le feu de poupe susmentionnés.
    OU
    (si les exigences susmentionnées ne peuvent être respectées)
  • Ayez à portée de la main une lampe électrique ou un fanal allum é à feu blanc que vous devrez utiliser suffisamment en avance pour prévenir un abordage.
NOTA : OPTIONNEL – Dans les eaux canadiennes d'une rade, d'un port, d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une voie navigable intérieure, un voilier qui est également propuls é par un moteur peut montrer à l'avant, à l'endroit le plus visible, une marque de forme conique, la pointe en bas.
Option 1
lumière
Option 2
lumière
Option 3
lumière
Option 4
lumière
Voiliers d'une longueur de 7 m (23 pi) à moins de 20 m (65 pi 7 po) – Règle 25
  • Feux de côté;
  • Un (1) feu de poupe;

OPTIONNEL – deux (2) feux superposés visibles sur tout l'horizon, le feu supérieur étant rouge et le feu inférieur vert.

OU

  • Un (1) fanal combinant les feux de côté et le feu de poupe susmentionn és.
NOTA : OPTIONNEL – Dans les eaux canadiennes d'une rade, d'un port, d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une voie navigable intérieure, un voilier qui est également propulsé par un moteur peut montrer à l'avant, à l'endroit le plus visible, une marque de forme conique, la pointe en bas.
Option 1
lumière
Option 2
lumière
Option 3
lumière
Voiliers d'une longueur de 20 m (65 pi 7 po) et plus – R ègle 25
  • Feux de côté;
  • Un (1) feu de poupe;
  • OPTIONNEL – deux (2) feux superposés visibles sur tout l'horizon, le feu supérieur étant rouge et le feu inférieur vert.
NOTA : Dans les eaux canadiennes d'une rade, d'un port, d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une voie navigable intérieure, un voilier qui est également propulsé par un moteur doit montrer à l'avant, à l'endroit le plus visible, une marque de forme conique, la pointe en bas.
Option 1
lumière
Option 2
lumière
Embarcations à propulsion humaine – Règle 25
  • Ayez à portée de la main une lampe électrique ou un fanal allumé à feu blanc que vous devrez utiliser suffisamment en avance pour prévenir un abordage.
    OU
  • Mêmes feux que ceux susmentionnés pour les voiliers, selon la longueur.
Option 1
lumière
Option 2
lumière
Embarcations à l'ancre d'une longueur inférieure à 7 m (23 pi) – Règle 30

Si l'embarcation se trouve à l'intérieur ou à proximité d'un chenal étroit, d'une voie d'accès ou d'un ancrage, ou sur les routes habituellement fréquentées par d'autres embarcations :

  • Un (1) feu blanc visible sur tout l'horizon (la nuit) ou une (1) boule (le jour);
  • Un autre feu blanc visible sur tout l'horizon.
    OU
  • Un (1) feu blanc visible sur tout l'horizon.
    NOTA : OPTIONNEL – On peut utiliser tous les feux disponibles pour illuminer les ponts.
Option 1
lumière
Embarcations à l'ancre d'une longueur de 7 m (23 pi) à moins de 50 m (164 pi 1 po) – Règle 30
  • Un (1) feu blanc visible sur tout l'horizon (la nuit) ou une (1) boule (le jour);
  • Un autre feu blanc visible sur tout l'horizon.
    OU
  • Un (1) feu blanc visible sur tout l'horizon.

NOTA : OPTIONNEL – On peut utiliser tous les feux disponibles pour illuminer les ponts.

Option 1
lumière

Feu de tête de mât : Feu blanc placé au-dessus de l'axe longitudinal du bâtiment, projetant une lumière ininterrompue sur tout le parcours d'un arc d'horizon de 225 degrés et disposé de manière à projeter cette lumière depuis l'avant jusqu'à 22,5 degrés sur l'arrière du travers de chaque bord.

Feux de côté : Feu vert placé à tribord et un feu rouge placé à bâbord, projetant chacun une lumière ininterrompue sur tout le parcours d'un arc d'horizon de 112,5 degrés et disposés de manière à projeter cette lumière depuis l'avant jusqu'à 22,5 degrés sur l'arrière du travers de leur côté respectif. À bord des navires de longueur inférieure à 20 m (65 pi 7 po), les feux de côté peuvent être combinés en un seul fanal placé dans l'axe longitudinal du navire.

Feu de poupe : Feu blanc placé aussi près que possible de la poupe, projetant une lumière ininterrompue sur tout le parcours d'un arc d'horizon de 135 degrés et disposé de manière à projeter cette lumière sur un secteur de 67,5 degrés de chaque bord à partir de l'arrière.

Feu visible sur tout l'horizon : Feu projetant une lumière ininterrompue sur un arc d'horizon de 360 degrés.

Réflecteurs radar

Réflecteur radar

Un réflecteur radar peut améliorer votre sécurité sur l'eau, mais seulement s'il est assez gros et bien placé sur votre embarcation. Les réflecteurs permettent aux personnes à bord de grands bâtiments de voir les petites embarcations sur leurs écrans radars. C'est parfois le seul moyen qu'ils ont pour vous repérer.

Lorsque vous achetez un réflecteur radar, vous ne pouvez faire de compromis sur la grosseur, alors achetez le plus grand que vous pouvez installer sur votre embarcation. Rappelez-vous que la hauteur est également très importante. Les réflecteurs devraient être installés à un niveau plus élevé que toutes les superstructures et, si possible, au moins 4 m (13 pi 1 po) au-dessus de l'eau. Comme vous trouverez toutes sortes de réflecteurs de diverses qualités sur le marché, informez-vous bien avant d'acheter.

Équipement de lutte contre les incendies

Extincteurs portatifs

extincteurs portatifsLes incendies d'origine différente exigent des types différents d'extincteurs. Vous devriez acheter un extincteur offrant une classe ABC. Les lettres indiquées sur l'extincteur vous informent des types d'incendie pour lesquels l'extincteur a été conçu. Les incendies sont classés comme ceci :

  • Classe A : Matières qui brûlent, comme le bois, les étoffes, le papier, le caoutchouc et le plastique.
  • Classe B : Liquides qui brûlent, comme l'essence, le pétrole et la graisse.
  • Classe C : Équipement électrique.

Le chiffre précédant les lettres sur l'extincteur vous indique l'intensité de l'incendie que l'extincteur peut éteindre comparativement à d'autres extincteurs. Par exemple, un appareil de classe 10BC éteindra un incendie plus important qu'un appareil de classe 5B:C.

Tout extincteur que vous choisirez devra être certifié et étiqueté par la garde côtière des Etats-Unis (pour usage maritime), par les Laboratoires des assureurs du Canada (ULC) ou par Underwriters' Laboratories, Inc. (UL). Il n'est plus permis de recharger les extincteurs au halon.

Vérifiez souvent si l'extincteur est chargé à sa bonne pression de fonctionnement et assurez-vous que vos invités et vous-même savez comment l'utiliser. L'entretien, la réparation et la recharge doivent être confiés à du personnel qualifié, conformément aux instructions du fabricant. Retirez-les extincteurs chimiques de leur support (environ une fois par mois) et, en position inversée, secouez-les vigoureusement pour assurer que leur contenu demeure actif.

Articles recommandés

Si vous partez pour plusieurs heures, envisagez d'apporter les articles suivants :

  • Vêtements de rechange dans un sac étanche
    Les conditions météorologiques peuvent changer rapidement, alors vous devez être préparé.
  • Eau potable et collations hypercaloriques
    L'eau potable vous permettra d'éviter la fatigue et la déshydratation.
  • Trousse à outils et pièces de rechange
    Vous pourriez devoir faire des réparations lorsque vous êtes sur l'eau. Munissez-vous d'une trousse à outils et de pièces de rechange, comme des fusibles, des ampoules, une hélice de rechange, de la boulonnerie, de l'huile de dégrippage, du ruban adhésif en toile et des bougies d'allumage. Vous devriez avoir, et savoir comment utiliser, des outils et des matériaux pour réparer temporairement des fissures à la coque. Apportez le guide du propriétaire et tout autre guide qui peut vous être utile.
  • Premiers soins Premiers soins
    Lorsque vous naviguez, vous pouvez vous trouver loin d'une assistance médicale, alors munissez-vous d'une trousse de premiers soins. Rangez-la dans un endroit sec et remplacez régulièrement les articles utilisés ou périmés. Assurez-vous de choisir une trousse adaptée à vos besoins particuliers.

    Savez-vous reconnaître les symptômes du choc hypothermique, de l'hypothermie, de l'épuisement par la chaleur et d'une réaction allergique? Savez-vous comment arrêter un saignement, administrer la respiration artificielle ou traiter une personne en état de choc? Si ce n'est pas le cas, suivez un cours de secourisme dès que possible. L'administration des premiers soins peut faire la différence entre une blessure permanente et une guérison complète, et même entre la vie et la mort.

    Pour en savoir davantage sur la formation en secourisme, communiquez avec le fournisseur le plus près de chez vous.

Page précédente | Page suivante