Message du ministre

En tant que ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, je suis fier des efforts que nous déployons pour veiller à ce que nos moyens de transport soient sécuritaires, sûrs, écologiques et efficaces, tant au Canada que dans le reste du monde, et je suis ravi de présenter au Parlement le Rapport sur les plans et priorités 2013-2014 de Transports Canada.

Photo de l'honorable Denis Lebel

Nous nous efforcerons au cours de la prochaine année de continuer à remplir notre mandat principal tout en appuyant les priorités globales du gouvernement, qui favorisent la croissance, la création d’emplois et la prospérité économique.

En 2013-2014, nous nous emploierons à réaliser cinq objectifs principaux :

Préciser et renforcer la fonction de surveillance de Transports Canada afin d’améliorer la sécurité et la sûreté des transports. Sachant à quel point cet objectif est important en ce qui concerne le rôle du Ministère, nous appliquerons de façon plus uniforme les régimes d’application de la loi ainsi que de planification et d’établissement de rapports d’inspection axés sur les risques, et ce, dans tous les modes de transport. De plus, nous améliorerons la formation de nos inspecteurs et de nos experts techniques pour veiller à ce qu’ils conservent leurs aptitudes et les compétences dont ils ont besoin. En tant que chef de file mondial de la promotion de la sécurité de l’aviation, Transports Canada mettra entièrement en œuvre son plan d’action du programme de sécurité de l’Aviation civile.

S’assurer que notre infrastructure essentielle est sécuritaire, sûre, efficace et respectueuse de l’environnement. En misant sur les nombreux investissements et sur les progrès réalisés à ce jour dans le cadre du Plan d’action économique pour améliorer les routes et les ponts, de même que les infrastructures de transport routier, ferroviaire, aérien et maritime du Canada, Transports Canada mettra en place une administration canadienne responsable du passage frontalier en prévision de la construction du nouveau passage Windsor-Detroit. Nous entreprendrons aussi les prochaines étapes, y compris la réalisation de l’évaluation environnementale, en vue de la construction d’un nouveau pont pour le Saint-Laurent, un ouvrage qui remplacera le pont Champlain à Montréal. Enfin, nous poursuivrons, avec les États-Unis, nos initiatives communes dans le cadre du plan d’action « Par-delà la frontière », qui vise à accroître la sûreté à la frontière et à y faciliter les déplacements et le commerce.

Veiller à ce que les politiques, les programmes et les activités de Transports Canada répondent aux besoins du réseau de transport à long terme grâce au renouvellement des politiques. Nous avons déjà réalisé des progrès sur ce plan, notamment en élaborant de nouvelles lois et de nouveaux règlements. On n’a qu’à penser, par exemple, à la Loi sur les services équitables de transport ferroviaire des marchandises, qui a été présentée en décembre 2012 et qui aidera les expéditeurs à maintenir et à développer leur entreprise, tout en veillant à ce que les compagnies de chemin de fer puissent gérer un réseau de transport efficace pour tous.

Élaborer et mettre en œuvre des initiatives pour contribuer au programme de développement responsable des ressources du gouvernement. Nous contribuerons activement à la réalisation de cet objectif en réduisant la paperasserie et en renforçant les exigences en matière d’inspection des pétroliers.

Mettre en œuvre les efficiences annoncées dans le Plan d’action économique de 2012. En réduisant nos frais généraux administratifs, en consolidant et en rationalisant nos programmes et nos ressources et en modifiant notre façon de fonctionner à l’interne, nous permettrons aux Canadiens et aux entreprises de traiter plus facilement avec leur gouvernement.

En tant que ministre, je suis persuadé que, grâce à la détermination de nos employés, nous réaliserons ces objectifs et que nous préserverons la confiance des Canadiens envers le Ministère.

L’honorable Denis Lebel, C.P., député,
Ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités

Date de modification :