Appendice A : Protocole d'essai normalisé pour les émissions de gaz de pétrole liquéfié des wagons-citernes

A1. Analyseur

A1.1 Le présent protocole est conçu pour mesurer la concentration d'hydrocarbures dans l'air à l'aide d'un analyseur portatif de gaz combustibles qui l'exprime en pourcentage de la limite inférieure d'explosivité (LIE). Les relevés doivent être pris à l'intérieur de l'enceinte protectrice d'un wagon-citerne contenant du gaz de pétrole liquéfié (GPL).

A2. Méthode

A2.1 Un échantillon de gaz est prélevé dans des conditions normales à l'intérieur de l'enceinte protectrice du wagon-citerne contenant du GPL et analysé par un détecteur portatif de gaz combustibles. Les résultats obtenus, exprimés en pourcentage de la limite inférieure d'explosivité, indiquent la concentration d'hydrocarbures dans l'enceinte protectrice.

A3. Appareillage

A3.1 On doit utiliser un détecteur portatif de gaz combustibles pouvant donner des relevés du pourcentage de la LIE avec une précision d'au moins 1 % de la LIE sur l'échelle de 0 à 10 % et d'au moins 2 % de la LIE sur l'échelle de 10 à 100 %. Le détecteur doit avoir une précision d'au moins ±5 % sur toute la plage des deux échelles. Le détecteur doit être à sécurité intrinsèque. La sonde doit être en matériaux ne provoquant pas d'étincelles ou être complètement recouverte de matériaux isolants. Le tube qui relie la sonde au détecteur doit être fait d'un matériau compatible avec le GPL, ne doit pas entraver la prise des relevés de LIE et doit être d'une longueur égale ou inférieure à 100 cm (39 po).

A4. Étalonnage

A4.1 La marche à suivre pour la vérification de l'étalonnage du détecteur doit être conforme aux instructions et aux recommandations du fabricant de l'instrument. La vérification de l'étalonnage du détecteur doit se faire au moyen d'un mélange de gaz approprié aux fréquences suivantes :

  1. au moins une fois par semaine, si le détecteur est utilisé tous les jours; et
  2. avant son utilisation, si le détecteur n'est pas utilisé tous les jours.

A5. Relevés et critères d'acceptation

A5.1 Les relevés du pourcentage de la LIE doivent être faits, les résultats évalués et, le cas échéant, les mesures correctives prises conformément aux exigences suivantes.

A5.1.1 Relevés — Les échantillons de gaz doivent être prélevés à l'intérieur de l'enceinte protectrice du wagon-citerne de GPL. Le couvercle de l'enceinte protectrice, les hublots et les rabats doivent être fermés depuis au moins 10 minutes avant de prélever l'échantillon. Dans la mesure du possible, le dispositif d'échantillonnage doit être dans la position horizontale, appuyé sur le bord inférieur du hublot, et l'extrémité de la sonde doit être insérée d'environ 30 cm (12 po) à l'intérieur de l'enceinte protectrice. Les méthodes d'échantillonnage et de mesure des relevés doivent être conformes aux instructions et recommandations du fournisseur de l'instrument.

A5.1.2 Définition de fuite — Un wagon-citerne de GPL est réputé présenter des fuites :

  1. si des émissions provenant du dispositif de décharge de pression avec refermeture ou du joint d'étanchéité entre le manchon du trou d'homme et le couvercle du trou d'homme peuvent être détectées; ou
  2. si des relevés effectués conformément à la marche à suivre énoncée à l'alinéa A5.1.3 ne peuvent pas établir que le wagon-citerne ne présente pas de fuites.

A5.1.3 Marche à suivre — Les relevés du pourcentage de la LIE à l'intérieur de l'enceinte protectrice d'un wagon-citerne de GPL doivent être faits conformément aux exigences énoncées à l'alinéa A5.1.1 :

  1. si le relevé initial est égal ou inférieur à 10 % de la LIE, le wagon-citerne est réputé ne pas présenter de fuites et aucune autre mesure n'est requise;
  2. si le relevé initial est supérieur à 10 % de la LIE, l'enceinte protectrice doit être ouverte et suffisamment mise à l'air libre avant d'effectuer un deuxième relevé; si le deuxième relevé est égal ou inférieur à 10 % de la LIE et que le premier relevé était égal ou inférieur à 12 % de la LIE, le wagon-citerne est réputé ne pas présenter de fuites et aucune autre mesure n'est requise;
  3. s'il y a un écart de plus de 2 % de la LIE entre les deux relevés, en prendre un troisième par un autre hublot; si le troisième relevé est égal ou inférieur à 10 % de la LIE, le wagon-citerne est réputé ne pas présenter de fuites et aucune autre mesure n'est requise.

A5.1.4 Mesures correctives — Si le wagon-citerne de GPL présente des fuites, on doit chercher la source des émissions et prendre des mesures correctives pour colmater ou réduire les fuites.

Page précédente | Table des matières | Page suivante

Date de modification :