Résumé : Échantillonnage et analyse du pétrole brut – Rapport final (10 août 2015)

Le déraillement survenu à Lac‑Mégantic le 6 juillet 2013 ainsi que d'autres accidents survenus au Canada et aux États‑Unis ont soulevé de nombreuses questions au sujet de la sécurité du transport du pétrole brut par train. Ils ont également mis l'accent sur la nécessité d'étudier davantage les propriétés et le comportement du pétrole brut.

Ce rapport décrit les tests que la Direction générale du transport des marchandises dangereuses a effectués pour évaluer la composition et les propriétés des pétroles bruts transportés par camion et par train au Canada. Nous avons :

  • vérifié l'applicabilité des exigences actuelles en matière de classification de la partie 2 du Règlement sur le transport des marchandises dangereuses qui visent la classe 3 (liquides inflammables) et la classe 2 (gaz).
  • évalué si le pétrole brut pouvait présenter d'autres dangers pendant le transport.

Méthodes d'étude

68 échantillons de pétrole brut ont été recueillis et analysés. Le pétrole brut était destiné au transport ferroviaire ou routier au Canada et représente un large éventail de pétroles bruts, des condensats au bitume, dans des conditions contrôlées. Nous avons également soumis les échantillons à divers essais, notamment :

  • Détermination du point d'éclair
  • Détermination du point initial d'ébullition (PIE)
  • Pression de vapeur Reid (PVR)
  • Pression de vapeur réelle
  • Analyse de la composition et rapport gaz/pétrole par chromatographie en phase gazeuse (CG)
  • Analyse du sulfure d'hydrogène (H2S) dans la phase vapeur et essai des gaz inflammables

Résultats de recherche

  • La méthode de CG a permis de déterminer les PIE et les résultats indiquent que 56 des 68 échantillons se situeraient dans le groupe d'emballage I, le groupe présentant le risque le plus élevé pour la classe 3 (liquides inflammables).
  • Les PIE déterminés par la méthode ASTM D86, une norme couramment utilisée pour déterminer le PIE des liquides inflammables, sont constamment plus élevés que ceux déterminés par CG.
  • Dans le rapport, il est recommandé d'utiliser la méthode où les données de GC tirées des deux normes ASTM (D 8003/ D7169) sont regroupées. Cette méthode est la plus exacte pour déterminer le PIE du pétrole brut contenant des fractions légères (méthane, éthane, propane et butane).
  • La plupart des valeurs de pression de vapeur réelle étaient supérieures à la pression atmosphérique (101 kPa) à 50 oC.
  • Les valeurs de pression de vapeur réelle étaient supérieures aux valeurs de PVR pour les échantillons de pétrole brut analysés par les deux méthodes.
  • D'après l'analyse de la composition, un échantillon de pétrole brut contenait assez de fractions légères pour entraîner une pression de vapeur réelle supérieure à 300 kPa à 50 oC, qui correspond à la définition d'un gaz dans le Règlement sur le TMD.
  • Les mesures de la phase vapeur du H2S se situent entre 0 et 65000 ppm, et 42 des 68 échantillons de pétrole ont des valeurs inférieures à 1000 ppm.

Nous avons effectué ces essais en collaboration avec Alberta Innovates – Technology Futures (AITF), société de recherche provinciale de l'Alberta.

Pour en savoir davantage

Si vous désirez obtenir un exemplaire du rapport, veuillez communiquer avec la Direction de la recherche et de l'analyse de la sécurité, Direction générale du transport des marchandises dangereuses de Transports Canada à l'adresse courriel suivante : TDG‑RD-TMD@tc.gc.ca.

MISE-À-JOUR : Annexe du rapport : ensemble de données sur le pétrole brut

Pour accompagner le rapport publié, les données recueillies sur le pétrole brut au cours de ce projet sont maintenant disponibles.

L'ensemble de données est présenté en format Microsoft Excel et contient les renseignements suivants sur les échantillons prélevés :

  • Région d'origine;
  • Type d'échantillon (p. ex. pétrole lourd, condensat, etc.);
  • Méthode d'échantillonnage (en milieu atmosphérique ou pressurisé);
  • Mode de transport en provenance et en direction des sites (par train, oléoduc ou camion);
  • Concentration de sulfure d'hydrogène (H2S) en phase vapeur (ppm);
  • Point d'éclair (°C);
  • Contenu en eau et en sédiment (%);
  • Densité (kg/m3);
  • Point initial d'ébullition (PIE) (°C);
  • Pression de vapeur de Reid (PVR) (kPa);
  • Pression de vapeur réelle (kPa);
  • Rapport gaz/pétrole (m3/m3);
  • Profil de distillation simulé; et
  • Analyse de la composition (%).

Note : L'ensemble de données ne précise pas le nom de la compagnie qui possède ou exploite les installations où nous avons prélevé les échantillons ni le lieu géographique exact de l'échantillonnage.

Pour obtenir une copie des données, veuillez communiquer avec la Direction de la recherche et de l'analyse de la sécurité, au sein de la Direction générale du transport des marchandises dangereuses à Transports Canada, à l'adresse suivante : TDG-RD-TMD@tc.gc.ca.

Date de modification :