Règlement de l'aviation canadien - Partie VII, Norme 722, Annexe II

Règlement de l'aviation canadien (RAC) 2019-1

Norme 722 Annexe II - Contrôle de la compétence du pilote - Hélicoptères

dernière révision du contenu : 2005/06/01

(1) Étape avant vol

  1. a) Planification des vols

    1. (i) Examen oral pratique sur les procédures de planification des vols pertinentes, sur les sources d'information pour la planification des vols et sur les procédures de certification après maintenance.

    2. (ii) Examen oral pratique sur le manuel de vol de l'hélicoptère, soit les limites, le chargement, la masse et le centrage, les suppléments au manuel de vol, ainsi que l'importance et l'utilisation des diagrammes de performances.

  2. b) Inspection avant vol

    1. (i) Inspection visuelle et, s'il y a lieu, fonctionnelle de l'extérieur et de l'intérieur de l'hélicoptère pour montrer une connaissance pratique de la cellule, des composants principaux, des systèmes et des procédures d'entretien courant concernées.

    2. (ii) Utilisation des listes et de procédures d'inspection, et vérification du moteur et des systèmes.

    3. (iii) Vérifications avant vol du matériel de télécommunication, de navigation et électrique, des instruments de vol et des systèmes d'antigivrage selon le cas.

(2) Étape en vol

  1. a) Circulation au sol et manoeuvres en vol en stationnaire

    1. (i) Par circulation on entend, selon la configuration de l'hélicoptère, la circulation au sol et la circulation en vol; si c'est le commandant en second qui subit le contrôle de la compétence du pilote, il doit circuler dans la mesure du possible à partir de son siège de commandant en second.

    2. (ii) Circulation conformément aux instructions du contrôle de la circulation aérienne ou de la personne qui fait subir le contrôle de la compétence.

    3. (iii) Conformité aux procédures pertinentes de vérifications de circulation au sol et en vol, de vol en stationnaire, et avant le départ.

    4. (iv) Virages de 360 degrés en vol en stationnaire, manoeuvres latérales et vers l'arrière en vol en stationnaire et, dans la mesure du possible, vol en stationnaire non dans le vent.

    5. (v) Atterrissage à partir du vol en stationnaire et décollage suivi d'une mise en vol en stationnaire, à partir d'une surface inclinée.

    6. (vi) Atterrissage après une panne moteur simulée pendant le vol en stationnaire ou la circulation en vol.

  2. b) Départ, travail aérien et approche

    1. (i) Transition normale vers le vol en translation, montée jusqu'à l'altitude assignée, approche normale et atterrissage.

    2. (ii) Dans le cas d'un hélicoptère monomoteur ou multimoteur, un décollage suivi d'une décélération rapide ou d'une procédure de décollage interrompu.

    3. (iii) Dans le cas d'un hélicoptère multimoteur, une panne simulée d'un moteur pendant le décollage et qui permet de poursuivre la montée en translation.

    4. (iv) À l'altitude assignée, des montées, des descentes et du vol en palier dans toute la plage de vitesse normale de l'hélicoptère, ainsi que des virages serrés et un changement de cap d'au moins 180°, mais non supérieur à 360°.

    5. (v) Dans le cas d'un hélicoptère monomoteur, des approches en autorotation qui se terminent dans une zone prédéterminée par un atterrissage ou une remise des gaz au choix de l'exploitant aérien. Au moins une approche doit comporter un virage minimal de 180 degrés pendant une descente en autorotation.
      (modifié 1999/09/01)

    6. (vi) Dans le cas d'un hélicoptère multimoteur, à l'altitude de croisière assignée, une panne moteur simulée ainsi qu'une approche et un atterrissage sur un seul moteur.

    7. (vii) Procédure d'approche vers une aire exiguë terminée par un atterrissage, une mise en vol en stationnaire ou une approche interrompue et, dans la mesure du possible, un départ d'une aire exiguë.

    8. (viii) Approche à forte pente qui peut être combinée à la procédure à une aire exiguë.

  3. c) Procédures de vol aux instruments
    Les procédures de vol aux instruments englobent la préparation avant le vol en IFR, les procédures de départ, en route et terminales, ainsi que les défaillances des systèmes. Le pilote doit :

    1. (i) effectuer un décollage aux instruments de manière à se retrouver dans des conditions de vol aux instruments réelles ou simulées avant d'atteindre 200 pieds au-dessus de l'altitude de décollage;

    2. (ii) exécuter une procédure de départ d'une région et d'arrivée dans une région tout en :

      1. (A) respectant les autorisations et les instructions réelles ou simulées du contrôle de la circulation aérienne;

      2. (B) se servant convenablement des installations de navigation disponibles;

    3. (iii) exécuter une procédure d'attente qu'il peut combiner à une procédure d'arrivée dans une région ou de départ d'une région, y compris entrer dans le circuit d'attente, le suivre et le quitter;

    4. (iv) effectuer au moins deux approches aux instruments conformément aux procédures et aux limites établies pour l'aide à l'approche utilisée;

    5. (v) effectuer au moins une approche interrompue, et au moins un atterrissage après la transition d'une approche en vol aux instruments;

    6. (vi) les urgences et les défaillances des systèmes de bord peuvent être simulées n'importe quand pendant le vol.

  4. d) Procédures normales et anormales
    Le pilote doit démontrer qu'il connaît autant de procédures normales et anormales de systèmes, de dispositifs et d'aides que la personne qui lui fait subir le contrôle estime nécessaire pour déterminer s'il a les connaissances théoriques et pratiques nécessaires pour utiliser convenablement l'équipement de bord tel que :

    1. (i) systèmes d'antigivrage et de dégivrage;

    2. (ii) systèmes de commande de vol et de pilotage automatiques;

    3. (iii) radar météorologique.

  5. e) Procédures d'urgence, mauvais fonctionnements et caractéristiques de vol

    1. (i) Urgences et mauvais fonctionnements
      Parmi les situations d'urgence et de mauvais fonctionnements suivantes, le pilote doit démontrer ou, si une démonstration n'est pas possible, prouver qu'il connaît autant de procédures pertinentes qu'il est nécessaire pour déterminer s'il possède les connaissances théoriques et pratiques nécessaires pour les exécuter :

      1. (A) incendie en vol;

      2. (B) contrôle de la fumée;

      3. (C) défaillances et mauvais fonctionnement du système anticouple;

      4. (D) descente d'urgence;

      5. (E) défaillances et mauvais fonctionnement des circuits hydrauliques et électriques;

      6. (F) défaillances et mauvais fonctionnement des instruments de vol;

      7. (G) toutes autres procédures d'urgence décrites dans le manuel de vol ou d'utilisation de l'hélicoptère.

    2. (ii) Caractéristiques de vol
      Le pilote doit prouver qu'il a une connaissance pratique des sujets suivants:

      1. (A) affaissement au moteur, régime d'anneau tourbillonnaire et basculement dynamique pour déterminer s'il connaît les causes ainsi que les mesures de prévention et les procédures de redressement pertinentes;

      2. (B) les caractéristiques de vol particulières au type et à la configuration de l'hélicoptère.

Date de modification: