Ex. 7 – Manœuvre à vitesse réduite

Objectifs

Apprendre à l'élève à garder une maîtrise sécuritaire de l'avion dans toutes les configurations en manœuvrant à des vitesses comprises dans la plage des vitesses d’approche.

Justification

Lors du décollage, de l'approche et de l'atterrissage, l'élève doit manœuvrer l'avion à des vitesses comprises dans la plage des vitesses d’approche. Il est essentiel de pouvoir maîtriser l'avion en toute sécurité dans cette plage de vitesses. Il peut être nécessaire de manœuvrer aux vitesses d’approche pour des raisons d'espacement dans le circuit d'aérodrome, au cours d’une approche indirecte, ou au moment de remettre les gaz ou encore lorsque la vitesse a varié par suite de distraction du pilote

Connaissances de base essentielles

Revoir :

  • la vitesse à adopter
  • les caractéristiques du comportement de l'avion
  • la compensation
  • la gestion de la puissance

Expliquer les effets du train d'atterrissage et des volets.

Conseils à l'intention de l’instructeur

Apprendre à l’élève à surveiller les instruments tout en demeurant vigilant en matière de surveillance extérieure.

Une réduction de la vitesse diminue l'effet de refroidissement des moteurs. Il faut donc surveiller les indicateurs afin d'éviter leur surchauffe.

Demander à l'élève de rentrer les volets par étapes. La rentrée en un seul mouvement de volets complètement sortis peut rendre l'assiette longitudinale difficile à maîtriser et entraîner un fort taux d'enfoncement de l'avion.

Lors du test, on demandera à l'élève de réduire à la vitesse d'approche en finale pleins volets.

Instruction et mise en pratique

Demander à l'élève de stabiliser l'avion à 1.3 VSO ou VMC + 10 nœuds, selon la plus élevée des deux, avec train d'atterrissage et volets rentrés. Manœuvrer l'avion en montée, en descente et en virage.

Reprendre le vol rectiligne en palier tout en maintenant la vitesse d'approche en finale pleins volets. Sortir le train d'atterrissage, noter la différence d'assiette longitudinale (en tangage) et de puissance nécessaire pour maintenir l'altitude et la vitesse. Manœuvrer l'avion en montée, en descente et en virage.

Ramener à nouveau l'avion en vol rectiligne en palier tout en maintenant la vitesse choisie. Sortir les volets, par étapes progressives. Noter à nouveau la différence d'assiette longitudinale et de puissance nécessaire pour maintenir l'altitude et la vitesse. Manœuvrer l'avion en montée, en descente et en virage.

Tout en maintenant le vol en palier, rentrer le train d'atterrissage ainsi que les volets et noter les effets sur le comportement de l'avion. Augmenter la puissance et reprendre le vol normal en croisière.

À chaque changement de configuration ou de puissance, l'élève devrait effectuer un nouveau réglage de la compensation de l'avion.

Lorsque l'élève aura progressé dans la bonne exécution de cet exercice, il devra s’entraîner à sortir et à rentrer le train d'atterrissage et les volets lors de montées, de descentes et de virages.

Date de modification: