Partie 5 — Approche et amerrissage

Objectifs

Aider l'élève à apprendre à :

  • effectuer une approche et un amerrissage au moteur
  • effectuer une approche et un amerrissage moteur au ralenti
  • effectuer une approche et un amerrissage par vent de travers
  • effectuer une approche et un amerrissage au-dessus d'obstacles
  • effectuer une approche et un amerrissage sur plan d'eau calme
  • sortir de situations anormales pendant l'approche et l'amerrissage

Motivation

Le pilote qui sait déjà comment se poser sur une piste doit acquérir de nouvelles compétences pour exécuter des approches et des amerrissages avec un hydravion (l'amerrissage sur plan d'eau calme est un exemple évident). Vu la diversité des situations possibles qui peuvent se présenter, le pilote d'un hydravion doit, non seulement acquérir les compétences nécessaires pour exécuter cet exercice, mais aussi développer une excellente prise de conscience de la situation. Il sera ainsi mieux préparé pour choisir l'approche à effectuer, la manière de l'exécuter et l'endroit le plus propice.

Approche et amerrissage au moteur

Connaissances de base essentielles

Demander à l'élève de revoir les techniques d'approche et d'amerrissage d'un hydravion.

Expliquer comment inspecter et évaluer les trajectoires d'approche, d'amerrissage et de départ.

Expliquer les facteurs environnementaux qui sont visés par les approches et les amerrissages.

Expliquer que la rive opposée devrait servir de référence d'assiette en vue de l'amerrissage.

Expliquer que l'arrondi et l'amerrissage sont similaires à ceux d'un avion à train avant, sauf qu'il faudra peut-être ajouter un peu de puissance pour atténuer la force d'impact (aucun amortisseur du train) et maintenir l'efficacité de la gouverne de profondeur.

Expliquer que la plupart des hydravions piquent du nez s'ils se posent à l'horizontale, surtout sur plan d'eau calme ou à peine ondulé. Le piqué est plus accentué si le centrage de l'hydravion se trouve près de la limite de centrage avant.

Expliquer que les limites d'une assiette d'amerrissage sont atteintes lorsque le redan et le talon des flotteurs touchent l'eau en même temps (impossible sur certains hydravions). Si les talons touchent en premier, l'appareil peut piquer soudainement du nez.

Expliquer que la puissance devrait être coupée et la gouverne de profondeur gardée complètement vers l'arrière aussitôt que l'hydravion se pose sur l'eau.

Conseils à l'instructeur

  • Il est important d'essayer d'exposer l'élève à une variété de situations d'approche et d'amerrissage pour s'assurer qu'il acquiert les compétences nécessaires pour affronter différentes situations.
  • L'élève inexpérimenté a tendance à faire son arrondi trop haut sur un plan d'eau agitée, et trop bas sur un plan d'eau à peine ondulé.
  • Pour amerrir le plus en douceur possible, il faut cabrer à l'instant où les flotteurs entrent en contact avec l'eau.
  • S'assurer que l'élève puisse reconnaître tous les facteurs environnementaux essentiels après l'inspection de l'aire d'amerrissage prévue.

Leçon en vol et pratique de l'élève

Montrer comment évaluer la situation d'amerrissage.

Pendant la circulation sur l'eau, montrer la plage d'assiettes dans laquelle un hydravion peut se poser. Pour ce faire, on peut augmenter légèrement la puissance et tirer à fond sur le manche.

Montrer que :

  • l'approche au moteur est identique à celle d'un avion terrestre;
  • l'arrondi est amorcé à la même hauteur que sur un avion terrestre;
  • l'arrondi est maintenu aussi longtemps que sur un avion à train avant; il faut garder l'assiette cabré pour que l'amerrissage se fasse le plus en douceur possible.

Montrer comment maintenir l'assiette d'amerrissage recommandée jusqu'à ce que l'hydravion ralentisse et commence à cabrer. Ensuite, tirer à fond sur le manche, lentement, pour éviter que le nez baisse légèrement lorsque l'hydravion sort du redan et que l'eau éclabousse l'hélice.

Demander à l'élève de se pratiquer à faire des approches et des amerrissages au moteur.

Approche et amerrissage moteur au ralenti

Connaissances de base essentielles

Expliquer qu'une approche moteur au ralenti est identique à celle d'un avion terrestre.

Expliquer que cette compétence est essentielle en cas d'amerrissage forcé.

Expliquer comment s'assurer que l'arrondi est amorcé à la bonne hauteur.

Expliquer que l'on maintient l'arrondi comme pour un amerrissage normal, en cabrant légèrement afin que les flotteurs touchent l'eau dans la bonne assiette.

Conseils à l'instructeur

  • Cet exercice est à éviter sur plan d'eau calme.

Leçon en vol et pratique de l'élève

Montrer que la technique d'approche et d'amerrissage moteur au ralenti est la même que sur avion terrestre.

Demander à l'élève de se pratiquer à exécuter des approches et des amerrissages moteur au ralenti.

Approche et amerrissage par vent de travers

Connaissances de base essentielles

Expliquer que, pendant une approche ou un amerrissage par vent de travers, il peut être plus difficile de voir l'hydravion dériver, à moins de se poser le long de la rive.

Expliquer qu'il faut éviter de poser un hydravion léger par vent de travers sur des vagues élevées, à cause de la force d'impact sur les flotteurs et de l'enfoncement résultant du talon des flotteurs lorsque l'hydravion sort du redan en cabré accentué.

Conseils à l'instructeur

Le pilote novice sur hydravion a, en général, de la difficulté à s'apercevoir que l'hydravion dérive. En effet, il est plus difficile de remarquer le déplacement relatif de l'appareil en l'absence de lignes d'axe de piste ou de bords de piste.

Leçon en vol et pratique de l'élève

Montrer que la technique d'approche et d'amerrissage par vent de travers est la même que sur avion terrestre.

Montrer qu'il faut s'attendre à ce que l'hydravion accuse un mouvement de roulis et de lacet du côté opposé au vent à l'instant où l'appareil sort du redan et se met à cabrer.

Demander à l'élève de se pratiquer à exécuter des approches et des amerrissages par vent de travers.

Approche et amerrissage au-dessus d'obstacles

Connaissances de base essentielles

Expliquer que l'approche est la même que sur un avion terrestre.

Expliquer que, s'il vente, il faut s'attendre à ce qu'il y ait plus de turbulence et de cisaillement du vent sur les petits lacs entourés d'un relief élevé.

Expliquer l'importance de maintenir l'angle d'approche constant jusqu'au point d'amorce de l'arrondi.

Conseils à l'instructeur

Sur plan d'eau calme, ce type d'approche devrait être considéré comme faisant partie d'exercices avancés.

Leçon en vol et pratique de l'élève

Montrer que la technique d'approche et d'amerrissage au-dessus d'obstacles est la même que sur avion terrestre, et qu'il faut également maintenir l'angle d'approche constant jusqu'au point d'amorce de l'arrondi.

Demander à l'élève de se pratiquer à exécuter des approches et des amerrissages au-dessus d'obstacles.

Approche et amerrissage sur plan d'eau calme

Connaissances de base essentielles

Expliquer que la plupart des hydravions piquent du nez s'ils se posent à l'horizontale, surtout sur plan d'eau calme ou à peine ondulé. Le piqué est plus accentué si le centrage de l'hydravion se trouve près de la limite de centrage avant.

Expliquer qu'il est impossible de voir la surface d'un plan d'eau calme et qu'il faut donc prévoir d'exécuter les approches et les amerrissages le long d'une rive, dans la mesure du possible.

Expliquer qu'un amerrissage sur un plan d'eau calme peut exiger de 3 à 4 fois la distance normale.

Conseils à l'instructeur

  • Demander à l'élève de maintenir l'assiette constante tout en réduisant ou augmentant le taux de descente. Adopter la même technique pour les posés-décollés, c'est-à-dire, garder l'assiette constante pendant toute la manoeuvre, remettre les gaz à fond pour le décollage, réduire la puissance pour descendre, l'augmenter pour réduire l'angle de descente, toujours en assiette d'amerrissage. Cet exercice est le plus important que l'élève doit maîtriser.
  • Il ne faut jamais essayer de se poser en plein milieu d'un lac sur plan d'eau calme. Toujours exécuter l'approche et l'amerrissage le long de la rive, si possible.
  • Dans la mesure du possible, demander à l'élève de se pratiquer à exécuter des arrondis à une cinquantaine de pieds au-dessus de l'eau, par vent léger (aucune turbulence), et à maîtriser le réglage de l'assiette et de la puissance jusqu'au point de contact avec l'eau, avant d'essayer de se poser sur un plan d'eau calme.
  • Tout doit être fait pour que la formation sur plan d'eau calme soit dispensée dans des conditions réelles d'eau calme. Autrement, il faudrait les simuler. De telles conditions se présentent le plus souvent tôt le matin ou en fin de soirée.
  • Simuler une approche sur plan d'eau calme en altitude avant d'en exécuter une sur l'eau.

Leçon en vol et pratique de l'élève

Montrer comment déterminer si le plan d'eau est calme ou non.

Faire la démonstration d'une approche et d'un amerrissage sur plan d'eau calme, et aborder les points suivants :

  • choisir la meilleure trajectoire d'approche
  • contrôler la descente
  • surveiller souvent la rive
  • exécuter le toucher
  • régler l'assiette et la puissance après le toucher

Demander à l'élève de se pratiquer à exécuter des approches et des amerrissages sur plan d'eau calme.

Situations anormales pendant l'amerrissage

Connaissances de base essentielles

Revoir la technique de redressement à la suite d'un rebond ou d'un arrondi trop haut.

Expliquer comment sortir d'un piqué.

Expliquer comment interrompre un marsouinage.

Expliquer qu'un taux de descente acceptable pour un avion terrestre peut faire rebondir un hydravion.

Leçon en vol et pratique de l'élève

Montrer comment redresser à la suite d'un rebond en conservant l'assiette d'amerrissage et en augmentant la puissance suffisamment pour contrôler l'enfoncement et l'amerrissage subséquent. S'il n'y a pas assez d'espace, remettre les gaz.

Montrer que l'on peut sortir d'un piqué en tirant aussitôt sur le manche. Si l'on tire trop et si l'hydravion sort de l'eau, redresser au moyen de la technique du rebond.

Normes de compétence

Le candidat à la qualification doit pouvoir exécuter l'approche et l'amerrissage en toute sécurité en utilisant les procédures pertinentes, compte tenu des conditions existantes de la surface et de la profondeur de l'eau, des débris, du vent et du relief.

L'élève devra être capable de :

  • choisir la trajectoire d'approche et l'aire d'amerrissage les plus propices, compte tenu du relief avoisinant, de l'agitation et de la profondeur de l'eau, des débris et du vent
  • demeurer sur la bonne trajectoire d'approche finale
  • Établir la configuration d'approche et d'amerrissage et la puissance nécessaire
  • maintenir la vitesse d'approche recommandée
  • solliciter en douceur, au moment opportun et convenablement les commandes pendant l'approche finale et pendant la transition entre l'approche et l'assiette d'amerrissage
  • toucher l'eau à la vitesse recommandée et dans l'assiette de tangage convenable
  • demeurer sur le redan après le toucher ou à passer au régime ralenti
Date de modification: