Exercice 18 — Approche et atterrissage

But

Déterminer l'aptitude de l'élève à effectuer en toute sécurité, une approche et un atterrissage utilisant la procédure et la technique voulue en fonction du vent, de l'état réel de la piste et de sa longueur ou en fonction des conditions simulées par l'instructeur tout en tenant compte de la possibilité qu'il y ait cisaillement du vent ou turbulence de sillage et, à utiliser les techniques de remise des gaz.

Description

L'élève doit effectuer les manoeuvres suivantes :

  • un atterrissage normal,
  • un atterrissage sur terrain court ou sur terrain mou,
  • une remise des gaz.

Lorsque possible, au moins un des atterrissages sera effectué conformément au paramètres utilisés pour les calculs de performance. Au moins un des atterrissages doit, si les conditions s'y prêtent, être effectué par vent de travers.

L'instructeur doit, avant de commencer cet exercice, préciser à l'élève les conditions simulées concernant l'état de la piste, les obstacles en approche, la position du seuil et la longueur disponible pour les approches et atterrissages sur terrain court ou mou.

La remise des gaz peut être demandée et évaluée au cours de n'importe quelle approche ou lors d'un atterrissage forcé ou de précaution.

L'évaluation de l'approche et l'atterrissage sera basée sur l'habilité de l'élève à choisir le profil d'approche approprié aux conditions réelles ou simulées.

Remarque : L'élève doit pouvoir expliquer pourquoi il peut-être nécessaire de modifier la vitesse recommandée, par exemple : un vent de travers ou en rafales.

Critères d'exécution — Approche et atterrissage normaux

L'élève doit pouvoir :

  • exécuter une revue efficace des consignes de sécurité pour les passagers,
  • tenir compte du vent, de la surface d'atterrissage et des obstacles,
  • choisir une zone appropriée de toucher des roues et spécifier le point de toucher des roues,
  • mettre l'avion dans la configuration recommandée d'approche et d'atterrissage,
  • maintenir une approche stabilisée à la vitesse recommandée, si aucune n'est disponible 1.3 Vso, (+10/-5 noeuds)
  • utiliser en douceur, au moment opportun et correctement les commandes pendant l'arrondi et le toucher des roues,
  • atterrir en douceur à la vitesse minimale requise, à au plus 200 pieds au-delà du point spécifié de toucher des roues,
  • atterrir sans dériver, l'axe longitudinal de l'avion aligné avec, et à moins de 10 pieds du centre de la piste,
  • atterrir sur le train principal, sans que la roue avant contacte la piste,
  • maintenir la correction du vent de travers et conserver la maîtrise en direction pendant toute la durée de l'approche et de la course à l'atterrissage,
  • maîtriser le contact de la roue avant avec la piste,
  • serrer les freins sans causer de blocage ou de dérapage,
  • compléter les vérifications pertinentes.

Critères d'exécution — Approche et atterrissage sur terrain mou

L'élève doit pouvoir :

  • exécuter une revue efficace des consignes de sécurité pour les passagers,
  • tenir compte du vent, de la surface d'atterrissage et des obstacles,
  • choisir la zone la plus appropriée de toucher des roues,
  • mettre l'avion dans la configuration recommandée d'approche et d'atterrissage,
  • maintenir une approche stabilisée à la vitesse recommandée pour arriver au seuil de piste à 1.2 Vso (+10/-0 noeuds)
  • maintenir la correction du vent de travers et conserver la maîtrise en direction pendant toute la durée de l'approche et de l'atterrissage,
  • atterrir en douceur en utilisant la puissance nécessaire pour atteindre l'assiette d'atterrissage à la vitesse minimale de toucher des roues, sans que la roue avant ni le cône de la queue ne touche au terrain mou,
  • toucher sans dériver, et l'axe longitudinal de l'avion aligné avec la surface d'atterrissage,
  • maintenir les commandes de profondeurs en position arrière pendant la course au sol,
  • compléter les vérifications pertinentes.

Critères d'exécution — Approche et atterrissage sur terrain court

L'élève doit pouvoir :

  • exécuter une revue efficace des consignes de sécurité pour les passagers,
  • tenir compte du vent, de la surface d'atterrissage et des obstacles,
  • choisir la zone la plus appropriée de toucher des roues et spécifier le point de toucher des roues,
  • mettre l'avion dans la configuration recommandée d'approche et d'atterrissage,
  • maintenir une approche stabilisée à la vitesse recommandée pour arriver au seuil de piste à 1.2 Vso (+10/-0 noeuds)
  • utiliser en douceur, au moment opportun et correctement les commandes pendant l'arrondi et le toucher des roues,
  • atterrir à au plus 100 pieds au-delà du point spécifié de toucher des roues,
  • atterrir sans dériver, avec l'axe longitudinal de l'avion aligné, et à moins de 10 pieds du centre de la piste,
  • maintenir la correction du vent de travers et conserver la maîtrise en direction pendant toute la durée de l'approche et de l'atterrissage,
  • serrer les freins, sans causer de blocage ou de dérapage, pour s'arrêter dans la plus courte distance sécuritaire,
  • compléter les vérifications pertinentes.

Critères d'exécution — Remise des gaz

L'élève doit pouvoir :

  • décider en temps opportun d'interrompre l'approche à l'atterrissage,
  • appliquer immédiatement et doucement la puissance maximale permise et établir l'assiette longitudinale qui arrêtera la descente,
  • rentrer les volets par étape ou tel que recommandé par le constructeur,
  • rentrer le train d'atterrissage (le cas échéant), une fois une vitesse de montée franche atteinte ou tel que recommandé par le constructeur,
  • accélérer jusqu'à la vitesse de montée recommandée et maintenir cette vitesse (+10/-0 noeuds)
  • maintenir la puissance maximale permise jusqu'à une altitude sécuritaire, puis régler la puissance de montée (avec une pression d'admission de +/-0,5 po, +/-50 tr/min)
  • compléter les vérifications pertinentes.
Date de modification: