Les inspecteurs de Transports Canada : pour un transport sécuritaire des marchandises dangereuses dans le Canada atlantique

De Transports Canada

Deux inspecteurs de Transports Canada vêtus de vestes de sécurité jaunes discutent entre eux derrière un gros camion-citerne bleu et blanc.

Les uns après les autres, les camions se rendent au poste de pesée d’Amherst, en Nouvelle-Écosse. Il s’agit de la campagne éclair annuelle de la Commercial Vehicle Safety Alliance à la frontière entre la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick. Cette activité permet aux partenaires fédéraux et provinciaux de rencontrer les conducteurs et d’examiner leurs véhicules.

Les agents provinciaux de surveillance des véhicules commerciaux, avec l’aide des inspecteurs Wally Chivers et Cluny Nichols de l’équipe du transport des marchandises dangereuses de la Région de l’Atlantique de Transports Canada, inspecteront avec soin les camions transportant des marchandises dangereuses.

« Nous étudions tous les aspects du Règlement sur le transport des marchandises dangereuses (le Règlement). Il faut notamment veiller à ce que les expéditeurs aient identifié leurs marchandises dangereuses correctement, et les transportent dans les bons contenants. Il faut aussi s’assurer que les conducteurs peuvent prouver qu’ils sont correctement formés, a expliqué Wally Chivers, un membre de l’équipe du transport des marchandises dangereuses depuis 26 ans. Nous vérifions la conformité au Règlement dans ces secteurs. Plus que cela, c’est une bonne occasion de rencontrer les gens et de tisser des liens avec les conducteurs et les entreprises qu’ils représentent. Nous avons remarqué que plus ces relations sont bonnes, plus les chargements sont sécuritaires. »

Selon le Règlement, les camions transportant des marchandises dangereuses doivent être clairement indiqués par des panneaux qui montrent les produits précis qu’ils transportent. Les conducteurs doivent avoir des certificats de formation qui peuvent être vérifiés afin de transporter des marchandises dangereuses. Les produits doivent être expédiés dans des contenants qui répondent à des normes de sécurité précises.

« Établir la correspondance entre les documents ainsi que les chargements et les exigences de formation, et vérifier les contenants sont des étapes importantes, a expliqué Cluny Nichols. Il faut également parler aux conducteurs et savoir d’où ils viennent, où ils vont, le type de produit qu’ils transportent et comment se passe leur journée. »

La campagne éclair de sécurité de la Commercial Vehicle Safety Alliance est aussi une belle occasion de permettre aux ministères fédéraux et provinciaux partenaires de mieux comprendre le fonctionnement de leurs équipes respectives. Des collègues de la Gendarmerie royale du Canada et de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, des représentants de plusieurs ministères de la Nouvelle-Écosse et des agents de sécurité des entreprises de transport et d’intervention en cas de déversement de marchandises dangereuses travaillent ensemble au poste de pesée pour effectuer des inspections de conformité et voir au mouvement sécuritaire de tous les types de marchandises au cours de cette activité spéciale.

Bien que les inspecteurs prennent des mesures d’application de la loi au besoin, ils conviennent que leur rôle le plus important est de sensibiliser les membres de l’industrie et de travailler avec eux, pour aider les conducteurs à comprendre comment les normes et les règlements de Transports Canada aident à améliorer la sécurité des routes canadiennes. Wally a travaillé sur des sites de déversement de marchandises dangereuses au cours de sa carrière. Il croit que les efforts de son équipe visant à souligner l’importance de se conformer au Règlement – en se concentrant sur la sécurité et la prévention des accidents – ont eu des répercussions positives sur le transport des marchandises dangereuses.

Date de modification: