Sécurité maritime 101 : Qui se passe lorsqu’un navire entre dans les eaux canadiennes?

Transcription

La sécurité maritime, c'est l'affaire de tous ceux et celles qui vivent et travaillent le long des côtes canadiennes — surtout dans les collectivités côtières, des endroits souvent achalandés et grouillants d'activités.

À Transports Canada, on nous demande souvent comment nous protégeons les côtes et les voies navigables du pays, de même que les navigateurs et les plaisanciers.

On nous demande notamment : « Que se passe-t-il lorsqu'un navire entre dans les eaux canadiennes? »

Les navires doivent respecter un grand nombre de règlements stricts, ce qui aide à prévenir les déversements et les autres incidents maritimes.

Avant d'entrer dans les eaux canadiennes, tous les navires doivent signaler leur destination, leur cargaison, les lacunes de leur équipement de navigation et la présence de cargaison dangereuse ou polluante à bord. Ils sont tenus d'avoir un plan d'urgence en cas de pollution par les hydrocarbures à bord afin d'intervenir le cas échéant. Ils doivent aussi effectuer régulièrement des exercices de sécurité.

Transports Canada surveille ces navires par l'entremise des aéronefs du Programme national de surveillance aérienne. Ces aéronefs peuvent repérer les rejets illégaux, même des déversements d'hydrocarbures de moins d'un litre.

Nous utilisons aussi des satellites pour surveiller les déversements.

Les routes de navigation et les obstacles sont délimités par des bouées, des balises, des phares et des signaux lumineux. Certains dispositifs émettent des sons pour alerter les équipages. Les navires sont également dotés de différentes technologies pour naviguer en toute sécurité, comme des radars, des échosondeurs, des systèmes de cartes électroniques et des systèmes de navigation par satellites. De plus, les membres d'équipage doivent posséder la formation et les qualifications nécessaires à la navigation.

Les autorités canadiennes exigent parfois des escortes de remorqueurs pour aider les navires-citernes à circuler en toute sécurité dans certaines zones, notamment lorsque les conditions météorologiques rendent la navigation plus difficile.

Dans les zones plus achalandées et où les risques pour la sécurité sont plus élevés, des pilotes maritimes qualifiés et brevetés montent à bord des navires pour circuler dans les ports et sur les voies de navigation fréquentées.

Des inspecteurs de Transports Canada montent aussi à bord des navires pour les inspecter et pour s'assurer qu'ils sont sécuritaires et conformes aux lois canadiennes et internationales.

Le Canada bénéficie d'un système de sécurité maritime efficace qui respecte les normes internationales. Le Plan de protection des océans de 1,5 milliard de dollars vise à renforcer davantage ce système et à protéger les côtes et les voies navigables du Canada pour les générations futures.

Apprenez-en plus sur le Plan de protection des océans en consultant notre site Web.

Texte à l'écran : canada.gc.ca/protegeons-nos-cotes

Vous avez des idées sur la façon dont nous pouvons renforcer la sécurité maritime au Canada? Exprimez-vous à parlonstransport.ca/PPO.

Date de modification: