Plan de protection des océans du Canada : Déjà deux ans de changements

Phoebe Miles, gestionnaire, Engagement des collectivités et partenariat, Plan de protection des océans.

Au cours des deux dernières années, le Plan de protection des océans du Canada a transformé la façon dont Transports Canada mobilise les Canadiens par rapport à la sécurité maritime et a permis le lancement de plus de 50 projets novateurs.

Depuis le lancement du Plan en novembre 2016, le gouvernement du Canada a réalisé des progrès soutenus et a innové dans la façon de protéger nos océans. En travaillant en partenariat avec les peuples autochtones et en collaborant avec les collectivités côtières et les intervenants maritimes, le Plan de protection des océans améliore la vie des Canadiens.

« Avec le Plan de protection des océans, ce que je retiens surtout c’est le fait de voir certains des projets se réaliser, » explique Kevin Obermeyer, premier dirigeant de l’Administration de pilotage du Pacifique. « Le processus gouvernemental prend souvent un certain temps avant de se concrétiser, mais je suis ravi de voir à quel point les choses bougent rapidement. »

Pour souligner le deuxième anniversaire du Plan et toutes les réalisations des 730 premiers jours, Transports Canada a publié un Rapport aux Canadiens. Le rapport souligne les nombreuses réalisations à l’actif du Plan de protection des océans, notamment :

1) la prestation d’une formation en intervention d’urgence et en gestion des voies navigables auprès des collectivités autochtones en Colombie-Britannique afin de soutenir celles-ci dans le rôle important qu’elles jouent pour assurer la sécurité maritime;

2) le financement de plus de 40 nouveaux projets pour remédier au problème de navires abandonnés et d’épaves dans le cadre du Programme de bateaux abandonnés et du Programme d'élimination des épaves et des navires abandonnés de Ports pour petits bateaux, soit plus de 100 bateaux visés jusqu’ici;

3) la mise en place de mesures pour réduire le risque de collision avec les navires et le risque d’enchevêtrement des baleines noires de l’Atlantique Nord dans les engins de pêche, lesquelles sont en voie de disparition dans l’ouest du golfe du Saint-Laurent.

4) l’établissement d’un accord-cadre de réconciliation en partenariat avec 14 Premières Nations du nord et du centre de la côte Pacifique, en Colombie-Britannique, pour aborder les questions liées à la planification et au transport maritime, à la sécurité maritime et la protection des océans.

5) l’augmentation significative de la surveillance aérienne de nos eaux arctiques dans le cadre du Programme national de surveillance aérienne pour repérer toute pollution marine, et l’acquisition de terres à Iqaluit afin de construire un nouveau hangar pour les aéronefs de surveillance aérienne.

« Je travaille sur le Plan de protection des océans depuis mai 2017. J’aide à coordonner l’approche pangouvernementale de mobilisation pour appuyer cette immense initiative, » dit Phoebe Miles, gestionnaire, Engagement des collectivités et partenariat, Plan de protection des océans. « Le travail que nous réalisons est tout à fait transformationnel. Nous travaillons différemment et contribuons à changer les choses. »

Le 7 novembre 2016, à une base navale de Vancouver, le premier ministre Justin Trudeau a lancé le Plan de protection des océans, l’investissement le plus important de l’histoire pour protéger les côtes du Canada.

« L’économie, l’environnement et l’histoire du Canada sont intimement liés à nos régions côtières. Le Plan de protection des océans de 1,5 milliard de dollars annoncé aujourd’hui fera du Canada un chef de file mondial en matière de sécurité maritime. Il constitue également un pas important vers la gestion conjointe de nos côtes avec les collectivités autochtones et côtières afin de veiller ensemble à ce qu’elles demeurent saines, propres et sécuritaires pour les générations à venir. »
Le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Pour souligner le deuxième anniversaire du Plan de protection des océans, Transports Canada a créé une vidéo qui a été partagée sur le compte Twitter du premier ministre et qui a été visionnée par plus de 5 millions d’utilisateurs.

Links:

Date de modification: